Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Drone-cible
  • Constructeur : drapeau Culver
  • 2 043 appareils construits (cellules neuves)

Histoire de l'appareil

Le Culver PQ-14 est une cible volante monomoteur à ailes basses, munie d’un empennage conventionnel, d’un train d’atterrissage tricycle escamotable et pouvant être piloté ou guidé à distance.

Après le succès de sa cible-volante PQ-8 et TDC-2 depuis 1940, la Culver Aircraft Company propose différentes versions téléguidées de son Cadet qui sont étudiées, mais finalement rejetées. Cependant, dans les différentes propositions un appareil retient l’attention de l’USAAF.

Directement dérivé du "Cadet", le Model NR-D possède un fuselage redessiné, plus étroit, pour améliorer l’aérodynamisme, mais également parce qu’un seul pilote suffit pour les vols de convoyage. Le cockpit est rudimentaire, avec une planche de bord munie des seuls instruments indispensables au vol, et sans siège : le pilote étant simplement assis sur son parachute. Le moteur Franklin 6ACT-298-35 (O-300-11) de 97kW est beaucoup plus puissant que celui du Q-8. Plus long et plus haut que le Cadet, le PQ-14 possède également des ailes cantilevers munies d’un dièdre positif et d’une envergure plus importante. La forme de sa dérive est plus proche de celle des Cadet civils. Le train d’atterrissage, tricycle, est escamotable.

Le prototype, désigné XPQ-14, effectue son premier vol en 1942. Il est testé par l’USAAF, qui commande un appareil de présérie muni de quelques modifications, et qui est désigné YPQ-14A.

Les performances sont appréciées et un total de 1'348 appareils sont commandés sous la désignation de PQ-14A. Par la suite, 1’198 sont transférés au sein de l’US Navy où ils sont appelés TD2C-1 "Turkey" (dinde).

Une version légèrement plus lourde est proposée : l’YPQ-14B. Après une présérie de 25 appareils, l’USAF commande 594 PQ-14B.
Un prototype YPQ-14C est testé avec un moteur Franklin O-300-9, mais cette version ne sera jamais industrialisée.

Le guidage à distance pouvait être effectué jusqu’à une distance de 8km de l’appareil, l’opérateur pouvait se trouver au sol ou à bord d’un avion qui suivait la cible-volante à distance de sécurité.

Pour augmenter sa distance franchissable, le PQ-14 peut être tracté par un autre appareil, la plupart du temps, un Beech C-45. Celui-ci est muni d’une pointe, tournée vers l’avant, et située en bout d’aile. De son côté, le PQ-14 est muni d’un anneau à l’extrémité de son aile, dans lequel se glisse le dispositif de l’avion tracteur.

Les PQ-14 sont appréciés de leurs utilisateurs pour leurs qualités et leurs disponibilités. Le moteur Franklin n’a jamais posé de problème et en général les seules pertes enregistrées étaient dues aux impacts des canons antiaériens.

À la fin de la seconde guerre mondiale, les PQ-14 sont encore utilisés pour l’entrainement au tir, mais certains sont également utilisés pour tester des systèmes de radar sol-air de recherche et de poursuite, entre autre près du canal de Panama. La quinzaine de PQ-14 encore intacts en 1950 sont retirés du service et revendus à des privés qui, pour la plupart, les ont pilotés durant des shows aériens jusque dans les années 1970.

Au total, 2'043 exemplaires des différentes versions auraient été construits, mais seuls 1’970 appareils sont répertoriés comme étant entrés en service.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Culver XPQ-14 : Prototype motorisé par un Franklin 6ACT (O-300), un appareil construit.
  • Culver YPQ-14A : Avion de présérie, également motorisé par un Franklin 6ACT-298-35 (O-300-11), un appareil construit.
  • Culver PQ-14A : Version de série motorisée par un Franklin 6ACT-298-35 (O-300-11), 1'348 exemplaires construits.
  • Culver YPQ-14B : Appareils de présérie motorisés par un Franklin 6ACT-298-35 (O-300-11), légèrement plus lourds que les PQ-14A, 25 exemplaires construits.
  • Culver PQ-14B : Version de série de l’YPQ-14B, légèrement plus lourde que le PQ-14A, motorisée par un Franklin 6ACT-298-35 (O-300-11) et construite à 594 exemplaires.
  • Culver YPQ-14C : PQ-14B modifié avec un moteur Franklin O-300-9, un exemplaire construit, jamais produit en série.
  • Culver Q-14A : Redésignation des PQ-14A en 1948.
  • Culver Q-14B : Redésignation des PQ-14B en 1948.
  • Culver TD2C-1 « Turkey » : PQ-14A de seconde main transférés de l’USAAF à l’US Navy, 1'198 appareils.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Culver PQ-14A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 825 kg (1 819 lbs)
  • Masse à vide : 635 kg (1 400 lbs)
  • Hauteur : 2,55 m (8,366 ft)
  • Envergure : 9,14 m (29,987 ft)
  • Longueur : 5,94 m (19,488 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 300 km/h (186 mph, 162 kts)
  • Vitesse de croisière : 241 km/h (150 mph, 130 kts)
  • Vitesse de décrochage : 104 km/h (65 mph, 56 kts)
  • Vitesse d'atterrissage : 145 km/h (90 mph, 78 kts)
  • Distance franchissable : 823 km (511 mi, 444 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 184 m (17 008 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 4,5 m/s (14,764 ft/s)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres à plat Franklin O-300-11
  • Puissance unitaire : 112 kW (152 ch, 150 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Culver PQ-14 à 19/08/2015 08:43 Jericho
Le Culver PQ-14 est une cible volante monomoteur à ailes basses, munie d’un empennage conventionnel, d’un train d’atterrissage tricycle escamotable et pouvant être piloté ou guidé à distance.

Après le succès de sa cible-volante PQ-8 et TDC-2 depuis 1940, la Culver Aircraft Company propose différentes versions téléguidées de son Cadet qui sont étudiées, mais finalement rejetées. Cependant, dans les différentes propositions un appareil retient l’attention de l’USAAF. Directement dérivé du "Cadet", le Model NR-D possède un fuselage redessiné, plus étroit, pour améliorer l’aérodynamisme, mais également parce qu’un seul pilote suffit pour les vols de convoyage. Le cockpit est rudimentaire, avec une planche de bord munie des seuls instruments indispensables au vol, et sans siège : le pilote étant simplement assis sur son parachute. Le moteur Franklin 6ACT-298-35 (O-300-11) de 97kW est beaucoup plus puissant que celui du Q-8. Plus long et plus haut que le Cadet, le PQ-14 possède également des ailes cantilevers munies d’un dièdre positif et d’une envergure plus importante. La forme de sa dérive est plus proche de celle des Cadet civils. Le train d’atterrissage, tricycle, est escamotable.
Le prototype, désigné XPQ-14, effectue son premier vol en 1942. Il est testé par l’USAAF, qui commande un appareil de présérie muni de quelques modifications, et qui est désigné YPQ-14A.
Les performances sont appréciées et un total de 1'348 appareils sont commandés sous la désignation de PQ-14A. Par la suite, 1’198 sont transférés au sein de l’US Navy où ils sont appelés TD2C-1 "Turkey" (dinde).
Une version légèrement plus lourde est proposée : l’YPQ-14B. Après une présérie de 25 appareils, l’USAF commande 594 PQ-14B.
Un prototype YPQ-14C est testé avec un moteur Franklin O-300-9, mais cette version ne sera jamais industrialisée.

Le guidage à distance pouvait être effectué jusqu’à une distance de 8km de l’appareil, l’opérateur pouvait se trouver au sol ou à bord d’un avion qui suivait la cible-volante à distance de sécurité.
Pour augmenter sa distance franchissable, le PQ-14 peut être tracté par un autre appareil, la plupart du temps, un Beech C-45. Celui-ci est muni d’une pointe, tournée vers l’avant, et située en bout d’aile. De son côté, le PQ-14 est muni d’un anneau à l’extrémité de son aile, dans lequel se glisse le dispositif de l’avion tracteur.

Les PQ-14 sont appréciés de leurs utilisateurs pour leurs qualités et leurs disponibilités. Le moteur Franklin n’a jamais posé de problème et en général les seules pertes enregistrées étaient dues aux impacts des canons antiaériens.
À la fin de la seconde guerre mondiale, les PQ-14 sont encore utilisés pour l’entrainement au tir, mais certains sont également utilisés pour tester des systèmes de radar sol-air de recherche et de poursuite, entre autre près du canal de Panama. La quinzaine de PQ-14 encore intacts en 1950 sont retirés du service et revendus à des privés qui, pour la plupart, les ont pilotés durant des shows aériens jusque dans les années 1970.

Au total, 2'043 exemplaires des différentes versions auraient été construits, mais seuls 1’970 appareils sont répertoriés comme étant entrés en service.


Versions :
XPQ-14 : Prototype motorisé par un Franklin 6ACT (O-300), un appareil construit.

YPQ-14A : Avion de présérie, également motorisé par un Franklin 6ACT-298-35 (O-300-11), un appareil construit.

PQ-14A : Version de série motorisée par un Franklin 6ACT-298-35 (O-300-11), 1'348 exemplaires construits.

YPQ-14B : Appareils de présérie motorisés par un Franklin 6ACT-298-35 (O-300-11), légèrement plus lourds que les PQ-14A, 25 exemplaires construits.

PQ-14B : Version de série de l’YPQ-14B, légèrement plus lourde que le PQ-14A, motorisée par un Franklin 6ACT-298-35 (O-300-11) et construite à 594 exemplaires.

YPQ-14C : PQ-14B modifié avec un moteur Franklin O-300-9, un exemplaire construit, jamais produit en série.

Q-14A : Redésignation des PQ-14A en 1948.

Q-18B : Redésignation des PQ-14B en 1948.

TD2C-1 "Turkey" : PQ-14A de seconde main transférés de l’USAAF à l’US Navy, 1'198 appareils.


Utilisateurs militaires :
USA : 1 XPQ-14, 1 YPQ-14A, 1'348 PQ-14A, 25 YPQ-14B et 594 PQ-14B en service dans l’USAAF (US Army et USAF) entre 1942 et 1950, et 1'198 TD2C-1 (ex-USAAF) en service dans l’US Navy/US Marines jusqu’en 1950.


Caractéristiques PQ-14A (TD2C-1):
Equipage : 1
Passagers : 0
Longueur : 5,94m
Envergure : 9,14m
Hauteur : 2,55m
Masse à vide : 635kg
Masse maximale au décollage : 825kg
Charge utile : 190kg
Volume du réservoir de carburant : 246L
Points d’attache : 0

Moteurs :
Un Franklin 6ACT-298-35 (O-300-11) à six cylindres à plat de 97kW (152cv).

Performances :
Vitesse max : 300km/h
Vitesse de croisière : 241km/h
Vitesse ascensionnelle : 4,5m/s
Vitesse d’atterrissage : 145km/h
Vitesse de décrochage : 104km/h
Plafond opérationnel : 5’184m
Distance franchissable : 823km

Armement :
Sans.


Liens internet :
https://en.wikipedia.org/wiki/Culver_PQ-14_Cadet
http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=291
http://www.designation-systems.net/dusrm/app1/q-14.html
http://www.aero-web.org/specs/culver/pq-14b.htm
http://www.aer.ita.br/~bmattos/mundo/aircraft/culver_pq14.htm
http://www.culverpq14b.com/about-the-airplane/history
http://aircraft-in-focus.com/culver-pq-14/
http://209.83.103.36/collection/aircraft/Culver%20PQ-14B.asp
Re: Culver PQ-14 à 19/08/2015 14:02 Clansman
La fiche sur le site
Re: Culver PQ-14 à 19/08/2015 21:44 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman.
Re: Culver PQ-14 à 17/08/2019 07:46 stanak
PQ-14B
cet exemplaire a effectué les vols d'essais initiaux sur le concept de porte-avion volant
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Aug. 19, 2015, 1:40 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires