Rappels

Histoire de l'appareil

Le Helio H500 Twin Courier est un avion de liaison ADAC, bimoteur à ailes hautes, muni d’un empennage conventionnel, d’un train d’atterrissage classique et pouvant transporter 5 passagers.

Son monomoteur Courier s’étant vendu à plusieurs centaines d’exemplaires, le constructeur américain Helio Aircraft Company décide de fabriquer un dérivé bimoteur. Les ingénieurs d’Helio reprennent, à quelques modifications près, la même cellule et installent les deux moteurs Lycoming O-540 sur les ailes. Situées en position hautes, ces dernières sont droites et munies de volets hypersustentateurs. Les nacelles des moteurs sont installées très en avant de l’aile, les hélices bipales à vitesse constante se trouvant en avant du poste de pilotage pour ne pas gêner l’ouverture des portes. Le nez est remodelé et en grande partie vitré, afin d’améliorer la visibilité vers l’avant et le bas. L’empennage est conventionnel et le train d’atterrissage, semblable à celui du monomoteur, est de type classique.

Le H-500 effectue son premier vol en avril 1960 et deux prototypes sont testés par l’USAF en 1962 pour transporter des commandos. Il reçoit sa certification de la FAA le 11 juin 1963, mais il semble que toutes les conditions n’aient pas été entièrement remplies. S’il l’a obtenue, ce n’est que pour permettre son utilisation durant le conflit du Viêt-Nam, l’avion n’étant pas censé être utilisé dans le civil dans un premier temps.

Finalement, l’USAF n’en a utilisé que sept exemplaires sous la désignation d’U-5, qui ont également été testés par les forces spéciales. Air America l’a également utilisé, de même que la CIA dans plusieurs pays de par le monde.
Par la suite, trois appareils motorisés par des Lycoming O-540-C2C sont construits. Munis d’un nez allongé, ces U-5B sont utilisés par l’USAF et la CIA.

Grâce à son autonomie et à de bonne performances de décollage et d’atterrissage court sur des pistes sommairement aménagées, ces appareils sont principalement utilisés pour le transport discret de forces spéciales et de commandos.

Voulant répondre aux besoins de clients privés, Helio étudie vers 1967/1968 une version tricycle pouvant répondre aux contraintes imposées par la FAA pour une certification civile. Malheureusement en difficulté économique, Helio a dû abandonner le projet.

Au total, 12 appareils ont été construits, dont 7 ont été en service au sein de l’USAF. Ils ont également été utilisés par la CIA et Air America. Le gouvernement indien en a également utilisés quelques exemplaires, plus ou moins en collaboration avec la CIA, mais sans qu’ils soient intégrés à la force aérienne.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Helio H500 : Prototypes et désignation d’usine de l’appareil motorisé par deux Lycoming O-540 et capable de transporter 5 passagers avec des capacités de décollage et d’atterrissage courts.
  • Helio U-5A : Désignation des H-500 motorisés par deux Lycoming O-540-A2B de 190kW (253cv) en service au sein des forces armées américaines et de la CIA.
  • Helio U-5B : Désignation des H-500 motorisés par deux Lycoming O-540-C2C de 216kW (294cv), muni d’un nez allongé et pouvant emporter des réservoirs supplémentaires en bout d’ailes. En service au sein de l’USAF et de la CIA, 3 appareils construits.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Helio U-5A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 654 kg (5 851 lbs)
  • Masse à vide : 1 418 kg (3 126 lbs)
  • Surface alaire : 22,5 m² (242,188 sq. ft)
  • Hauteur : 2,69 m (8,825 ft)
  • Envergure : 12,5 m (41,01 ft)
  • Longueur : 9,75 m (31,988 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 298 km/h (185 mph, 161 kts)
  • Vitesse de croisière : 267 km/h (166 mph, 144 kts)
  • Endurance maximale : 9 h
  • Distance franchissable : 2 414 km (1 500 mi, 1 303 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 944 m (19 501 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 8,3 m/s (27,231 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 63,022 kg/m² (12,908 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 117,956 kg/m² (24,159 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à cylindres à plat Lycoming O-540-A2B
  • Puissance unitaire : 186 kW (253 ch, 250 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Helio H500 "Twin Courier" à 13/08/2015 10:09 Jericho
Le Helio H500 Twin Courier est un avion de liaison ADAC, bimoteur à ailes hautes, muni d’un empennage conventionnel, d’un train d’atterrissage classique et pouvant transporter 5 passagers.

Son monomoteur Courier s’étant vendu à plusieurs centaines d’exemplaires, le constructeur américain Helio Aircraft Company décide de fabriquer un dérivé bimoteur. Les ingénieurs d’Helio reprennent, à quelques modifications près, la même cellule et installent les deux moteurs Lycoming O-540 sur les ailes. Situées en position hautes, ces dernières sont droites et munies de volets hypersustentateurs. Les nacelles des moteurs sont installées très en avant de l’aile, les hélices bipales à vitesse constante se trouvant en avant du poste de pilotage pour ne pas gêner l’ouverture des portes. Le nez est remodelé et en grande partie vitré, afin d’améliorer la visibilité vers l’avant et le bas. L’empennage est conventionnel et le train d’atterrissage, semblable à celui du monomoteur, est de type classique.

Le H-500 effectue son premier vol en avril 1960 et deux prototypes sont testés par l’USAF en 1962 pour transporter des commandos. Il reçoit sa certification de la FAA le 11 juin 1963, mais il semble que toutes les conditions n’aient pas été entièrement remplies et que, s’il l’a obtenue, ce n’est que pour permettre son utilisation durant le conflit du Viêt-Nam, l’avion n’étant pas censé être utilisé dans le civil dans un premier temps.
Finalement, l’USAF n’en a utilisé que sept exemplaires sous la désignation d’U-5, qui ont également été testés par les forces spéciales. Air America l’a également utilisé, de même que la CIA dans plusieurs pays de par le monde.
Par la suite, trois appareils motorisés par des Lycoming O-540-C2C sont construits. Munis d’un nez allongé, ces U-5B sont utilisés par l’USAF et la CIA.
Grâce à son autonomie et à de bonne performances de décollage et d’atterrissage court sur des pistes sommairement aménagées, ces appareils sont principalement utilisés pour le transport discret de forces spéciales et de commandos.

Voulant répondre aux besoins de clients privés, Helio étudie vers 1967/1968 une version tricycle pouvant répondre aux contraintes imposées par la FAA pour une certification civile. Malheureusement en difficulté économique, Helio a dû abandonner le projet.

Au total, 12 appareils ont été construits, dont 7 ont été en service au sein de l’USAF. Ils ont également été utilisés par la CIA et Air America. Le gouvernement indien en a également utilisés quelques exemplaires, plus ou moins en collaboration avec la CIA, mais sans qu’ils soient intégrés à la force aérienne.


Versions :
H-500: Prototypes et désignation d’usine de l’appareil motorisé par deux Lycoming O-540 et capable de transporter 5 passagers avec des capacités de décollage et d’atterrissage courts.

U-5A : Désignation des H-500 motorisés par deux Lycoming O-540-A2B de 190kW (253cv) en service au sein des forces armées américaines et de la CIA.

U-5B : Désignation des H-500 motorisés par deux Lycoming O-540-C2C de 216kW (294cv), muni d’un nez allongé et pouvant emporter des réservoirs supplémentaires en bout d’ailes. En service au sein de l’USAF et de la CIA, 3 appareils construits.



Utilisateurs militaires :
USA : 7 exemplaires au sein de l’USAF, utilisés également par la CIA.


Caractéristiques U-5A:
Equipage : 1
Passagers : 5
Longueur : 9,75m
Envergure : 12,50m
Hauteur : 2,69m
Surface alaire : 22,5m2
Masse à vide : 1’418kg
Masse maximale au décollage : 2’654kg
Charge utile : 1’270kg
Diamètre des hélices : 2,13m
Points d’attache : 0

Moteurs :
Deux Lycoming O-540-A2B (ou -C2C) à six cylindres de 190kW (253cv) chacun.

Performances :
Vitesse max : 298km/h
Vitesse de croisière : 267km/h
Vitesse ascensionnelle : 8,3m/s
Plafond opérationnel : 5’944m
Endurance : 9h
Distance franchissable : 2’414km

Armement :
Sans.


Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Helio_Twin_Courier
https://www.utdallas.edu/library/specialcollections/hac/cataam/Leeker/aircraft/thelio.pdf
https://doc8643.com/aircraft/TCOU
http://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1965/1965%20-%200543.html
http://www.helioaircraft.com/aboutus_history.htm
https://books.google.ch/books?id=s5EZwCfUrXIC&pg=PA409&lpg=PA409&dq=helio+h-500+twin+courier&source=bl&ots=lnHSazkWBG&sig=ENYnkAmVUNUY21DnElVsd50jkhg&hl=fr&sa=X&ved=0CEIQ6AEwBTgKahUKEwjq-sLRjIfGAhVIOxQKHcBqAII#v=onepage&q=helio%20h-500%20twin%20courier&f=false


J'ai un petit doute: faut-il le mettre ou non dans les avions civils, comme le Helio Courier, ou dans les appareils militaires puisque sa version civile est finalement abandonnée?
Re: Helio H500 "Twin Courier" à 13/08/2015 14:21 Clansman
La fiche sur le site

Ce n'est pas exactement un prix de beauté. :mrgreen:
Re: Helio H500 "Twin Courier" à 13/08/2015 15:42 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman.

Clansman a écrit

Ce n'est pas exactement un prix de beauté. :mrgreen:
Disons qu'il possède un charme discret… :hehe:
Re: Helio H500 "Twin Courier" à 15/08/2015 21:03 Nico2

Jericho a écrit

Clansman a écrit

Ce n'est pas exactement un prix de beauté. :mrgreen:
Disons qu'il possède un charme discret… :hehe:

Voire furtif même … :hehe:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Aug. 13, 2015, 2:01 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires