Rappels

Histoire de l'appareil

Le SAAB Skeldar est un drone de reconnaissance tactique monomoteur à décollage et atterrissage vertical, muni d’hélices de sustentation et anticouple bipales et de patins.
Dérivé de l’APID 55 de CybAero, le développement du Skeldar V-150 par SAAB-Group commence en 2004. Il est dévoilé pour la première fois au public durant le salon Eurosatory 2006 à Paris, quelques semaines après le premier vol du démonstrateur technologique.
Différentes améliorations apportées à la cellule et aux systèmes amènent au modèle Skeldar V-200 qui se présente comme un petit hélicoptère d’une longueur totale d’un peu plus de cinq mètres. Il est équipé d’un moteur de 625 cm3 développant 60 cv. Le rotor de sustentation est muni de deux pales qui peuvent se plier vers l’arrière afin de diminuer l’encombrement pour le transport. Le rotor anticouple, à l’extrémité de la poutre de queue, est également bipale. Une paire de patin permet d’amortir le choc en cas d’atterrissage brusque. Une surface d’un diamètre de 10 mètres suffit à le faire décoller et atterrir.
L’équipement emporté est généralement composé, à choix, d’un télémètre et pointeur laser, un système de cartographie 3D, des caméras électro-optiques et IR, un radar à ouverture synthétique (SAR), un projecteur, un mégaphone, des systèmes d’espionnage et de renseignements électroniques. Ce matériel est installé dans le fuselage et dans une nacelle sphérique sous le fuselage. Facilement modulables, ces charges lui permettent d’avoir un maximum de flexibilité pour accomplir les missions de surveillance, renseignements, guerre électronique et désignation de cible qui lui sont confiées. Un crochet de fixation sous le fuselage lui permet d’emporter jusqu’à 40kg de charge sous élingue, afin de transporter des charges légères sur le terrain ou d’un navire à l’autre.
Les phases de décollage et d’atterrissage peuvent se faire de façon autonome, de même que le vol. Le Skeldar V-200 peut être utilisé à partir de plateformes maritimes ou terrestres. Deux à quatre personnes suffisent pour l’utilisation d’un système. Le poste de contrôle, composé des systèmes de commandes et de gestion de la mission, peut être installé à bord d’un navire, d’un camion ou d’un container. En cas d’utilisation terrestre, une remorque aménagée transporte deux drones, rapidement disponibles. La mise en service du système se fait en moins de 15 minutes.
En 2014, le Skeldar V-200 est en service au sein de la marine espagnole et de l’armée suédoise. Cette dernière l’a utilisé en Afghanistan, ainsi qu’en Libye en 2011.
Depuis décembre 2015 et la création par UMS Aero Group et SAAB de la coentreprise UMS Skeldar, c’est cette dernière qui est responsable du développement et de la vente du V-200. En août 2018, UMS Skeldar gagne un contrat pour équiper à partir de 2019 une ou plusieurs de ses corvettes Klass 130 avec cet appareil. Il est possible que ce soit en complément ou en remplacement des Camcopter S-100 qui y sont déjà déployés.
Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • SAAB Skeldar POC : Démonstrateur technologique ayant effectué son premier vol en mai 2006.
  • SAAB Skeldar V-150 : Prototype destiné à la mise au point du système.
  • SAAB Skeldar V-200 : Version finale fabriquée en série.
  • UMS Skeldar V-200B : Version améliorée du V-200 aux capacités de reconnaissance accrues et capable d'effectuer des missions de renseignement électromagnétiques et des communications.

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
SAAB Skeldar à 13/10/2014 10:30 Jericho
Le SAAB Skeldar est un drone de reconnaissance tactique monomoteur à décollage et atterrissage vertical, muni d’hélices de sustentation et anticouple bipales et de patins.

Dérivé de l’APID 55 de CybAero, le développement du Skeldar V-150 par SAAB-Group commence en 2004. Il est dévoilé pour la première fois au public durant le salon Eurosatory 2006 à Paris, quelques semaines après le premier vol du démonstrateur technologique.

Différentes améliorations apportées à la cellule et aux systèmes amènent au modèle Skeldar V-200 qui se présente comme un petit hélicoptère d’une longueur totale d’un peu plus de cinq mètres. Il est équipé d’un moteur de 625cm3 développant environ 60cv. Le rotor de sustentation est muni de deux pales qui peuvent se plier vers l’arrière afin de diminuer l’encombrement pour le transport. Le rotor anticouple, à l’extrémité de la poutre de queue, est également bipale. Une paire de patin permet d’amortir le choc en cas d’atterrissage brusque. Une surface d’un diamètre de 10 mètres suffit à le faire décoller et atterrir.

L’équipement emporté est généralement composé, à choix, d’un télémètre et pointeur laser, un système de cartographie 3D, des caméras électro-optiques et IR, un radar à ouverture synthétique (SAR), un projecteur, un mégaphone, des systèmes d’espionnage et de renseignements électroniques. Ce matériel est installé dans le fuselage et dans une nacelle sphérique sous le fuselage. Facilement modulables, ces charges lui permettent d’avoir un maximum de flexibilité pour accomplir les missions de surveillance, renseignements, guerre électronique et désignation de cible qui lui sont confiées. Un crochet de fixation sous le fuselage lui permet d’emporter jusqu’à 40kg de charge sous élingue, afin de transporter des charges légères sur le terrain ou d’un navire à l’autre.
Les phases de décollage et d’atterrissage peuvent se faire de façon autonome, de même que le vol.
Le Skeldar V-200 peut être utilisé à partir de plateformes maritimes ou terrestres. Deux à quatre personnes suffisent pour l’utilisation d’un système. Le poste de contrôle, composé des systèmes de commandes et de gestion de la mission, peut être installé à bord d’un navire, d’un camion ou d’un container. En cas d’utilisation terrestre, une remorque aménagée transporte deux drones, rapidement disponibles. La mise en service du système se fait en moins de 15 minutes.

En 2014, le Skeldar V-200 est en service au sein de la marine espagnole et de l’armée suédoise. Cette dernière l’a utilisé en Afghanistan, ainsi qu’en Libye en 2011.


Versions :
Skeldar POC : Démonstrateur technologique ayant effectué son premier vol en mai 2006.

Skeldar V-150 : Prototype destiné à la mise au point du système.

Skeldar V-200 : Version finale fabriquée en série.


Utilisateurs militaires :
Espagne : En service au sein de la marine espagnole.

Suède : En service au sein de l’armée suédoise.


Caractéristiques :
Longueur totale : 5,2m
Longueur du fuselage: 4,0m
Largeur du fuselage: 1,2m
Hauteur : 1,3m
Diamètre du rotor principal : 4,7m
Surface du rotor principal: 17,35m2
Masse maximale au décollage : 235kg
Charge utile : 40kg
Points d’attache : 1 crochet sous fuselage

Moteurs :
Un moteur Hirth 3503 EFI de 625cm3 développant 44kW (60cv).

Performances :
Vitesse max : 140km/h
Plafond opérationnel : 3’500m
Rayon d’action : 100km
Endurance : 6h

Armement :
Sans.


Liens internet :
http://www.saabgroup.com/en/Air/Airborne-Solutions/Unmanned_Aerial_Systems/Skeldar_V-200_Maritime/
http://www.saabgroup.com/Land/ISTAR/Unmanned_Systems/Skeldar_V-200_Land/
http://en.wikipedia.org/wiki/Saab_Skeldar
http://www.navaldrones.com/Skeldar.html
http://defense-update.com/products/s/skeldar150.htm
http://www.naval-technology.com/projects/skeldar-v-200-maritime-uav/
http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=910
http://www.flightglobal.com/news/articles/auvsi-saab-integrates-msic-system-with-skeldar-uav-399158/
Re: SAAB Skeldar à 13/10/2014 22:27 Nico2

Jericho a écrit

Le est un drone de reconnaissance tactique monomoteur à décollage et atterrissage vertical, muni d’hélices de sustentation et anticouple bipales et de patins.

Il ne manque pas quelque chose ? :mrgreen:
Re: SAAB Skeldar à 14/10/2014 09:04 Jericho

Nico2 a écrit

Jericho a écrit

Le est un drone de reconnaissance tactique monomoteur à décollage et atterrissage vertical, muni d’hélices de sustentation et anticouple bipales et de patins.

Il ne manque pas quelque chose ? :mrgreen:
En effet, je pense que j'ai dû me louper avec un "Ctrl-x" à la place d'un "Ctrl-c"…. :bonnet:

Merci! :D
Re: SAAB Skeldar à 14/10/2014 20:38 Nico2
Du rien, c'était aisé, du Cinétic level 1 là :hehe: .
Re: SAAB Skeldar à 15/10/2014 10:22 Jericho
Parce qu'en plus, y'a des "Cinétic-level", maintenant?!? :shock:


On n'a pas fini de rire pour les corrections…[/size:2hllmh2g] :D
Re: SAAB Skeldar à 23/10/2014 18:59 Clansman
La fiche sur le site

Mais j'ai pas bien compris si le moteur était un moteur à pistons ou une turbine. :)
Re: SAAB Skeldar à 25/10/2014 22:16 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman! ;)

Clansman a écrit

Mais j'ai pas bien compris si le moteur était un moteur à pistons ou une turbine. :)
Je n'ai peut-être pas été très clair, mais c'est bien un moteur à piston:
Un moteur Hirth 3503 EFI de 625cm3 développant 44kW (60cv).

Je viens également de modifier dans le texte le "environ 57cv" par "environ 60cv" pour être plus en phase avec la description du moteur par la suite. ;)
Re: SAAB Skeldar à 26/10/2014 08:36 Clansman
Ah oui, 44 kW donne exactement 60 cv on dirait. Texte modifié sur le site aussi. :D
Re: SAAB Skeldar à 26/10/2014 10:59 Jericho
Merci. ;)
Re: SAAB Skeldar à 04/09/2018 22:36 Jericho
En faisant une fiche, j'ai remarqué que le V-200 n'est plus directement vendu par SAAB, mais par la co-entreprise helvético-suédoise UMS Skeldar, de plus un contrat pour deux V-200B vient d'être signé en août avec la Marine allemande pour équiper certaines de leurs corvettes. J'ai rajouté la nouvelle version V-200B et le futur-nouvel-utilisateur directement sur le site.

https://umsskeldar.aero/german-navy-selects-skeldar-v-200-to-provide-uav-reconnaissance-capability/
https://www.uasvision.com/2018/08/17/german-navy-selects-the-skeldar-v-200/
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Oct. 23, 2014, 6:33 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires