Rappels

Histoire de l'appareil

Le Yak-32 (ou encore Yak-104PS), développé en même temps que le Yak-30, en était une version monoplace, destinée à la fois à l'acrobatie aérienne et à l'attaque légère. A l'époque, il n'existait encore aucun jet civil destiné au sport, le Bede BD-5 n'apparaissant que dans les années 1970. Il était de plus pourvu d'un siège éjectable et d'une cabine pressurisée.

Il était destiné au DOSAAF, la structure accueillant les jeunes désireux de s'engager dans l'aviation.

La version d'attaque légère était désignée Yak-32Sh, ou Yak-104. Son avionique était plus élaborée que celle du Yak-32 civil, et il emportait un bidon ZB-500 ou 600, des bombes jusqu'à 500 kg, jusqu'à 4 lance-roquettes (UB-32/S-5), jusqu'à 4 missiles K-13/R-3S, 4 roquettes ARS-250, ou 4 nacelles AOI-9 ou UKP-23, alimentant chacune un canon avec 250 obus.

2 prototypes (certaines disent 3) furent construits, dont le premier s'envola en 1960. Ils furent codés 32 et 70. Ils firent des démonstrations acrobatiques lors du salon de Tushino en 1961. Le 5 août 1961, l'un d'eux fut rééquipé avec un moteur RU-19P-300, permettant un vol sur le dos plus long. Il fut alors désigné Yak-32P.

Hélas, il n'eut pas plus de succès que son grand frère le Yak-30, malgré d'excellentes qualités de vol. Un unique exemplaire est préservé par Yakovlev, et est désormais exposé dans une livrée rouge et blanche à Khodinka. Immatriculé RA-0225G et codé "32 rouge", il est en état de vol.

Versions référencées

  • Yakovlev Yak-32 : Version d'acrobatie aérienne.
  • Yakovlev Yak-32P : Désignation du Yak-32 remotorisé avec un RU-19P-300.
  • Yakovlev Yak-32Sh : Version d'attaque légère.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Yakovlev Yak-32 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse normale au décollage : 1 930 kg (4 255 lbs)
  • Masse à vide : 1 435 kg (3 164 lbs)
  • Surface alaire : 14,3 m² (153,924 sq. ft)
  • Hauteur : 3,4 m (11,155 ft)
  • Envergure : 9,38 m (30,774 ft)
  • Longueur : 10,14 m (33,268 ft)

Performances

  • Distance de décollage : 425 m (1 394 ft)
  • Distance d'atterrissage : 450 m (1 476 ft)
  • Facteur de charge maximal : 7 G
  • Facteur de charge minimal : 5 G
  • Endurance maximale : 2 h
  • Distance franchissable : 965 km (600 mi, 521 nm)
  • Plafond opérationnel : 11 500 m (37 730 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 18 m/s (59 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 755 km/h (469 mph, 408 kts)
  • Charge alaire, à vide : 100,35 kg/m² (20,553 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 134,965 kg/m² (27,643 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Tumansky RU-19-300
  • Puissance unitaire : 900 kgp (9 kN, 1 984 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré 2
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 1

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Yak-32 Mantis à 07/07/2012 11:31 Clansman
Le Yak-32 (ou encore Yak-104PS), développé en même temps que le Yak-30, en était une version monoplace, destinée à la fois à l'acrobatie aérienne et à l'attaque légère. A l'époque, il n'existait encore aucun jet civil destiné au sport, le Bede BD-5 n'apparaissant que dans les années 1970. Il était de plus pourvu d'un siège éjectable et d'une cabine pressurisée.

Il était destiné au DOSAAF, la structure accueillant les jeunes désireux de s'engager dans l'aviation.

La version d'attaque légère était désignée Yak-32Sh, ou Yak-104. Son avionique était plus élaborée que celle du Yak-32 civil, et il emportait un bidon ZB-500 ou 600, des bombes jusqu'à 500 kg, jusqu'à 4 lance-roquettes (UB-32/S-5), jusqu'à 4 missiles K-13/R-3S, 4 roquettes ARS-250, ou 4 nacelles AOI-9 ou UKP-23, alimentant chacune un canon avec 250 obus.

2 prototypes (certaines disent 3) furent construits, dont le premier s'envola en 1960. Ils furent codés 32 et 70. Ils firent des démonstrations acrobatiques lors du salon de Tushino en 1961. Le 5 août 1961, l'un d'eux fut rééquipé avec un moteur RU-19P-300, permettant un vol sur le dos plus long. Il fut alors désigné Yak-32P.

Hélas, il n'eut pas plus de succès que son grand frère le Yak-30, malgré d'excellentes qualités de vol. Un unique exemplaire est préservé par Yakovlev, et est désormais exposé dans une livrée rouge et blanche à Khodinka. Il serait en état de vol.


Yak-32


http://en.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_Yak-32

http://www.aviastar.org/air/russia/yak-322.php

http://www.aero-concept.com/fiches/32.html

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/yak-32.html
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires