Rappels

Histoire de l'appareil

Le 21 avril 1988, 4 prototypes du Rafale sont commandés, dont 2 Rafale M, les M01 et M02 (pour Marine). Le Rafale M fut un temps menacé par le désir de la Marine Nationale d'acquérir une trentaine F/A-18 entre 1987 et 1989, par achat ou location.

Emmanuel Beau, qui fut impliqué dans le programme Super-Etendard, est chargé de définir les spécifications techniques du Rafale M.

Le prototype M01 fait sa sortie d'usine en août 1991 et vole pour la première fois le 12 décembre à Istres avec Yves Kerhervé aux commandes. Ce dernier a remplacé Guy Mitaux-Maurouard comme pilote en chef chez Dassault. Le Rafale M01 franchit Mach 1,4. Il partage 80% de la cellule et 90% des systèmes du Rafale C01. Bien qu'il possède les éléments spécifiques à une version navale, tels une crosse d'appontage, une structure et un train d'atterrissage renforcés, il ne possède pas d'ailes repliables afin d'augmenter la communalité avec les autres versions.

Le Rafale M se distingue par un train avant "sauteur", qui permet de réduire la distance de décollage en emmagasinant de l'énergie pour la restituer en se détendant comme un ressort. Le Rafale M est le premier avion français à être catapulté par le train avant, et non pas à l’aide d’une élingue. Il possède aussi une échelle intégrée et rétractable. Le Rafale M serait capable d'opérer à partir d'un porte-avions à tremplin, d'après des simulations de Dassault Aviation dévoilées en juin 2012. Il dispose aussi du Sagem TELEMIR, un système inertiel infrarouge et GPS d'alignement à la mer, dont l'antenne est au sommet de la dérive.

Sa masse à vide est supérieure de 500 kg à celle d'un Rafale C. Selon les sources, sa masse à vide varie de 9670 kg à 9950, voire 10196 kg. Cependant, il ne dispose que de 13 points d'emport contrairement aux 14 points du Rafale C, à cause notamment du train avant. De l'autre côté, c'est l'unique version du Rafale à être capable de ravitailler un autre avion en vol.

Les essais de catapultage eurent lieu aux États-Unis en juillet/août 1992 à NAS Lakehurst, dans le New Jersey. 39 catapultages et 14 appontages furent effectués. Une deuxième et troisième campagnes aux États-Unis se tinrent en 1993. Le M02 vola le 8 novembre 1993 à Istres entre les mains d'Eric Gérard. Le premier appontage réel du M01 eut lieu le 19 avril 1993 sur le Foch. L'entrée en service était alors prévue pour 1998, mais fut retardée notamment à cause des soucis du Charles-de-Gaulle…

Le 7 juillet 1999, le Rafale M02 est catapulté pour la première fois du Charles-de-Gaulle (le premier appontage eut lieu la veille).

Le premier appareil de série, le Rafale M1, vole pour la première fois le même jour avec Philippe Deleume aux commandes. Il apponte sur le Charles-de-Gaulle pour la première fois le 9 juin 2000. Le Rafale M1 est conservé comme banc d'essais volant. Les Rafale M2 et M3 sont livrés le 4 décembre 2000 à Landivisiau. Il s'agit de remplacer en extrême urgence les F-8 Crusader, retirés du service depuis 1999. 10 exemplaires sont livrés de 2000 à 2002 à un sous-standard intermédiaire LF1, dépourvu de canon et dont le radar RBE-2 n'a pas encore de capacités BVR. Cela implique que seuls les missiles Magic 2 sont utilisables. Ils passeront plus tard au standard F1.

Le Rafale entre en service au sein de la 12F le 18 mai 2001, et les Rafale M2 et M3 rejoignent le porte-avions Charles-de-Gaulle, alors déployé pour l'attaque en Afghanistan, le 1er décembre 2002.

3 ans seront nécessaires avant que la flottille ne soit déclarée opérationnelle, le 25 juin 2004. Ces années servirent essentiellement à l'entraînement et à la prise en main du nouvel appareil, y compris lors d'exercices internationaux, ainsi qu'à la correction de nombreuses erreurs de jeunesse.

C'est cette année qu'ils furent qualifiés pour le ravitaillement en vol, et c'est en octobre 2004 qu'ils participent pour la première fois au Tactical Leadership Programme. En janvier 2005, ils effectuent leur première Permanence Opérationnelle à Lann-Bihoué.

Il a démontré à cette occasion sa parfaite compatibilité avec les porte-avions américains, et est d'ailleurs le seul appareil non américain à être autoriser à opérer sur des porte-avions US. C'est aussi l'unique avion de combat embarqué européen dans les années 2010. Ainsi, le 4 juin 2010, un Rafale M change de réacteur sur le porte avions USS Harry S. Truman en 3 heures.

Au sein de l'Aviation Navale, il est en service au sein des flottilles 12F (25 juin 2004) et 11F (19 septembre 2011). La 17F devrait recevoir ses premiers Rafale en juin 2016 pour être opérationnelle en 2017. Le M39, premier Rafale M à disposer d'un radar RBE-2 à antenne AESA, est livré en octobre 2013.

Le premier Rafale M au standard F2, le M11, fut livré le 2 juillet 2007 et ce standard est déclaré opérationnel le 21 mai 2008. Les 10 Rafale M au standard F1 furent alors mis sous cocon. Ces derniers sont modernisés depuis janvier 2012 au standard F3, les livraisons s'étalant du 9 octobre 2014 à 2017. Le retrofit dure 18 mois, comprenant notamment le remplacement de la pieuvre électrique. Le premier Rafale au standard F3, le M27, fut livré le 2 juillet 2009. A terme, tous les Rafale M seront au standard F3. Le standard F3-R devrait entrer en service en 2020 au sein de la Marine Nationale.

Le Rafale fut déployé en Afghanistan et la première mission de guerre remonte au 28 mars 2007, lorsqu'un Rafale M au standard F2 largua 2 GBU-12 sur des positions talibanes. Depuis, les Rafale M ont également participé aux missions en Libye en 2011 (616 sorties effectuées) et en Irak depuis février 2015.

Jusqu'en 1992, on prévoyait 336 exemplaires, dont 86 Rafale M. En 1992, à cause de la chute de l'URSS, on passait à 294 exemplaires dont 60 Rafale M. En 2008, on arrive à 286 exemplaires, dont 58 Rafale M. En 2013, on descendait à une prévision de 225 avions de combat en tout, Rafale compris. 180 Rafale sont réellement commandés depuis 2010, dont 48 Rafale M. 42 ont été livrés en février 2015, dont 28 en ligne.

4 Rafale M ont été perdus depuis 2001 : 2 Rafales M (M-22 et M-25) se percutèrent en vol le 24 septembre 2009, tuant un des pilotes. Le Rafale M-18 s'est écrasé au Pakistan en 2010, le pilote ayant survécu. En 2012, le Rafale M-24 s'écrasa lors d'un exercice, le pilote ayant pu s'éjecter.

Enfin, le Rafale M fut envisagé pour lancer des satellites dans le cadre du programme MLA (Micro Lanceur Aéroporté), nommé aussi Aldébaran, et initié par le CNES. Il s'agirait de placer un micro-satellite en position ventrale et de le lancer à vitesse subsonique à grand angle d'incidence. Cette version fut choisie pour sa charge utile (12 tonnes avec la moitié du carburant) et son train renforcée.

En 2006, lors d'un fort contentieux entre Britanniques et Américains sur le F-35, il fut question pour la Royal Navy d'acquérir des Rafale M. Ce ne fut certainement qu'un moyen de pression, qui a d'ailleurs parfaitement fonctionné puisque la Royal Navy est revenue au F-35.

Informations techniques

Caractéristiques

  • Masse maxi à l'atterrissage : 15 000 kg (33 069 lbs)
  • Masse maxi au décollage : 24 500 kg (54 013 lbs)
  • Masse à vide : 10 196 kg (22 478 lbs)
  • Surface alaire : 45,7 m² (491,911 sq. ft)
  • Hauteur : 5,34 m (17,52 ft)
  • Envergure : 10,86 m (35,63 ft)
  • Longueur : 15,27 m (50,098 ft)

Performances

  • Distance de décollage : 400 m (1 312 ft)
  • Vitesse d'atterrissage : 222 km/h (138 mph, 120 kts)
  • Distance d'atterrissage : 450 m (1 476 ft)
  • Endurance maximale : 2 h
  • Distance franchissable : 1 300 km (808 mi, 702 nm)
  • Distance de convoyage : 2 035 km (1 265 mi, 1 099 nm)
  • Plafond opérationnel : 15 240 m (50 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 305 m/s (1 000 ft/s)
  • Mach maximal BA : Mach 1,1
  • Mach maximal HA : Mach 1,8
  • Vitesse maximale BA : 1 389 km/h (863 mph, 750 kts)
  • Vitesse maximale HA : 1 912 km/h (1 188 mph, 1 032 kts)
  • Rapport poussée/masse, à vide : 1
  • Rapport poussée/masse, à vide, avec PC : 1,5
  • Charge alaire, à vide : 223,107 kg/m² (45,696 lbs/sq. ft)
  • Rapport poussée/masse, au décollage : 0,42
  • Rapport poussée/masse, au décollage, avec PC : 0,62
  • Charge alaire, au décollage : 536,105 kg/m² (109,803 lbs/sq. ft)

Équipage

Motorisation

  • 2 turbofans SNECMA M88-2
  • Puissance unitaire : 5 097 kgp (50 kN, 11 237 lbf) , 7 645 kgp (75 kN, 16 855 lbf) avec post-combustion
  • Carburant (masse) : 4 700 kg (10 362 lbs)

Équipements électroniques

Équipements électroniques externes

Pays exploitant actuellement cet appareil

Charge utile et armement

  • 1 canon Nexter M 791
  • Calibre : 30 mm (1,18 in)
  • Munitions : 125 coups
  • Charge utile : 9 500 kg (20 944 lbs)
  • Nombre de points d'emport : 13

Charges externes

Bombes
Missiles
Nacelles électroniques
Réservoirs externes
  • 1 nacelle de ravitaillement en vol Intertechnique D827 de 149 l (39 US Gal., 33 UK Gal.)
  • 1 nacelle de ravitaillement en vol Intertechnique NARANG
  • 4 réservoirs externes RPL-711 de 1 250 l (330 US Gal., 275 UK Gal.)
  • 3 réservoirs externes RPL-751 de 2 000 l (528 US Gal., 440 UK Gal.)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Crash d'un Rafale M français le 28 novembre 2010

    Un Rafale M (le numéro 18) de la 12F (basée à Landivisiau) s'est écrasé peu après son catapultage au large des côtes pakistanaises. Les circonstances de l'accident ne sont pas connues, mais le pilote a pu être rapidement repêché par le Pedro de service. Il semblerait qu'il s'agisse d'une panne sèche suite à un problème de vide-vite.

Exemplaires construits

  • Rafale M n°M01 drapeau Aéronautique navale Prototype n°1.
  • Rafale M n°M1 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M02 drapeau Aéronautique navale Prototype n°2.
  • Rafale M n°M2 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M3 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M4 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M5 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M6 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M7 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M8 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M9 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M10 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M11 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M12 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M13 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M14 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M15 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M16 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M17 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M18 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M19 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M20 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M21 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M22 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M23 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M24 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M25 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M26 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M27 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M28 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M29 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M30 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M31 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M32 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M33 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M34 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M35 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M36 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M37 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M38 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M39 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M40 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M41 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M42 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M43 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M44 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M45 drapeau Aéronautique navale
  • Rafale M n°M46 drapeau Aéronautique navale

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Re: Caractéristiques RAFALE à 18/06/2018 23:25 d9pouces
Juste par curiosité, quelle est la durée de vie approximative d'un pneu de Rafale ?
Re: Caractéristiques RAFALE à 19/06/2018 09:00 Sharky 125
Cela ne s'inscrit pas dans le temps, ma
Re: Caractéristiques RAFALE à 19/06/2018 09:00 Sharky 125
Cela ne s'inscrit pas dans le temps, mais en terme de taux d'usure. Tout est fonction de plusieurs facteurs comme l'abrasivité des pistes, la masse à l'atterrissage, les appontages sur un avion marin, la longueur de la piste qui conditionne le taux de freinage….etc. L'aspect visuel et le nombre de plis consommés conditionnent le remplacement. Bien sur chaque pneu est affublé d'une date limite d'utilisation, mais quand elle est atteinte c'est que le pneu a été oublie au font d'un magasin.
Re: Caractéristiques RAFALE à 19/06/2018 14:11 d9pouces
Oui, je pensais plutôt à une durée de vie en nombre d’atterrissages, par exemple. A-t-on un ordre de grandeur ? Genre 10/100/1000 ?
Re: Caractéristiques RAFALE à 14/01/2019 14:11 foxkilo02
C'est parti !
2 Milliards d'euros pour des Rafale au standard F4
Re: Caractéristiques RAFALE à 10/02/2019 16:47 d9pouces
https://omnirole-rafale.com/specifiques/

On voit notamment des ASMP sur des Rafale monoplaces… je pensais qu'il n'était utilisé que sur des Rafale B, pas des C ?!?
Re: Caractéristiques RAFALE à 11/02/2019 08:16 Clansman
J'allais dire pareil, pis j'ai pensé au Rafale M. Pour le Rafale C, c'est peut-être en cas de besoin, si jamais les biplaces manquent.
Re: Caractéristiques RAFALE à 16/03/2019 14:28 little boy

d9pouces a écrit

Oui, je pensais plutôt à une durée de vie en nombre d’atterrissages, par exemple. A-t-on un ordre de grandeur ? Genre 10/100/1000 ?

j'ai trouvé un petit document et tu vas être surpris. :journal:

un pneu s'use plus vite au décollage qu'à l'atterrissage.
à l'époque ils attribuaient un nombre de point pour une roue neuve: 80

ils retiraient 20, 10, 4 points à chaque décollage en fonction de la masse de l'avion.
un avion équipé de bidons et d'une grosse bombe, changeait de roues tous les 4 décollages.

bon c'était à l'époque et sur piste en dure, mais ça donne un aperçu de la chose. :interr:
Re: Caractéristiques RAFALE à 16/03/2019 21:28 d9pouces
Tous les 4 décollages ? Je ne m'attendais franchement pas à ce que ça soit aussi peu.

Merci pour l'info !
Re: Caractéristiques RAFALE à 16/03/2019 21:50 little boy
oui mais pour de grosse configue.
en lisse ou moins chargé le pneu a une durée de vie plus longue.

l'évolution des matières a certainement permis de réduire ce délais d'usure.
Re: Caractéristiques RAFALE à 18/03/2019 09:32 ovni73
Bonjour.

Le sujet des points décomptés à chaque vol en fonction de la masse est évoqué dans l'encyclopédie du Mirage III chez DTU. C'est aussi dans ces volumes (sauf erreur) que j'ai lu que l'introduction des pneus à structure radiale par Michelin a permis de beaucoup réduire cette usure.
Re: Caractéristiques RAFALE à 27/03/2019 20:48 Sharky 125

little boy a écrit

d9pouces a écrit

Oui, je pensais plutôt à une durée de vie en nombre d’atterrissages, par exemple. A-t-on un ordre de grandeur ? Genre 10/100/1000 ?

j'ai trouvé un petit document et tu vas être surpris. :journal:

un pneu s'use plus vite au décollage qu'à l'atterrissage.
à l'époque ils attribuaient un nombre de point pour une roue neuve: 80

ils retiraient 20, 10, 4 points à chaque décollage en fonction de la masse de l'avion.
un avion équipé de bidons et d'une grosse bombe, changeait de roues tous les 4 décollages.

bon c'était à l'époque et sur piste en dure, mais ça donne un aperçu de la chose. :interr:

Il date de quand ce doc ?
Re: Caractéristiques RAFALE à 30/03/2019 18:40 little boy
année 70/80. :mrgreen:
Re: Caractéristiques RAFALE à 01/04/2019 11:12 ovni73
Bonjour.

Dans le tome 2 de la bible du Mirage III consacré au Mirage IIIE aux éditions DTU, page 169, il y a le témoignage d'un pilote qui confirme ce qu'a écrit Little boy :
Un pneu neuf a un potentiel de 80 points, un vol en lisse ou avec les bidons de 500 litres 'coûte' deux points, les 1700 litres vingt points.
Toujours dans le même article, avec les 1700 litres, le décollage devait être réalisé avec une rotation inférieure à 3 degrés par seconde car les roues principales supportaient seules tout le poids de l'avion, et ils étaient à 500 kg de la limite structurale du pneu.
Re: Caractéristiques RAFALE à 01/04/2019 19:17 d9pouces
La différence est énorme entre les 500L et les 1700L ! :shock:
Re: Caractéristiques RAFALE à 03/04/2019 21:55 little boy
merci pour la précision ovni. :oui:
Re: Caractéristiques RAFALE à 25/04/2019 17:12 Jericho
Dites, petite question aux pros du Rafale…

Est-il prévu de les équiper, das les versions prochaines, d'un cockpit avec un grand écran unique ?
C'est pas que je trouve ça particulièrement bien (j'avoue que je crains encore la panne totale de l'écran :? ), mais visiblement, après les F-35 et Gripen E/F, l'Eurofighter s'y est également mis et je crois qu'il est prévu pour l'Advanced Super-Hornet…
Re: Caractéristiques RAFALE à 26/04/2019 16:51 ovni73
Bonjour.
La visualisation centrale est collimatée à l'infini pour éviter l'accommodation, sauf erreur. C'est le seul appareil avec ça. Un grand écran central, en plus effectivement de poser des problèmes en cas de panne (encore qu'il reste le VTH et éventuellement le viseur de casque) ne permet pas ça, sans parler de la découpe classique du tableau de bord en 'T' qui serait complètement à revoir. Je me méfie des effets de mode. Qu'en pensent les utilisateurs ?
Re: Caractéristiques RAFALE à 26/04/2019 18:06 Jericho

ovni73 a écrit

Je me méfie des effets de mode. Qu'en pensent les utilisateurs ?
Aucune idée, c'est encore récent sur les avions mis en service. J'ai surtout entendu dire que ça doit permettre plus de souplesse dans le traitement des informations, une meilleure appréciation de la situation tactique et éviter l'impression de saturation que perçoivent parfois les pilotes devant la quantité d'informations obtenues par les différents capteurs de l'avion et par Link16 (pilotes de Hornet suisses).
J'imagine que chaque pilote plébiscitera ce qu'il a, un peu comme pour les viseurs de casque…
Re: Caractéristiques RAFALE à 29/04/2019 22:54 d9pouces
En effet, le cockpit du Rafale est très particulier, avec l'écran central beaucoup plus proche que le reste du cockpit et collimaté à l'infini pour être consulté sans souci pour l'œil. Je ne sais pas si c'est physiquement possible de le faire sur un grand écran plat.
En tout cas, je n'ai jamais entendu parler d'un nouveau cockpit pour le Rafale, pour répondre à la question.
Répondre aux messages »

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:58 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires