Rappels

Informations techniques

Appareils de présérie, 2 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Charge utile et armement

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Exemplaires construits

  • Aucun exemplaire n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Nord 1400 Noroît à 04/07/2011 09:00 Clansman
Après la seconde guerre mondiale, la marine nationale disposait d'un ensemble hétéroclite d'hydravions de reconnaissance, aussi bien de Do-24 que de Catalina ou de Sunderland. Le Noroît fut conçu pour les remplacer, dans le rôle de reconnaissance et le sauvetage en mer, dès la Libération.

Il s'agissait d'un bimoteur amphibie, de construction entièrement métallique, qui possédait une aile en mouette. Il disposait également d'une dérive triple et de flotteurs latéraux non rétractables. Le ministère exigea qu'il soit équipé de moteurs français.

Le prototype Nord 1400 n°01, immatriculé F-WFDL et équipé de moteurs radiaux Gnome-Rhône 14R de 1600 CV, vola le 6 janvier 1949 au Havre. Il s'agissait encore d'un hydravion pur. Il fut suivi du Nord 1400 n°2, doté d'un train d'atterrissage rétractable, qui fut plus tard installé sur le Nord 1400 n°1. Mais le moteur se révéla insuffisant.

Les Nord 1401 furent construits à 2 exemplaires, F-WFKU et F-SFKN. Le premier d'entre eux vola pour la première fois le 6 avril 1949. Ils furent équipés de moteurs Bristol Hercules 100 de 1450 ch, en 1950.

Le Nord 1402, la version de série, sera propulsée par des Arsenal 12H00 de 2070 ch, c'est-à-dire des Junkers Jumo 213A à 12 cylindres en V inversé, alimentés par injection et refroidis par liquide. Elle vola pour la première fois le 6 août 1949. Elle fut construite à 25 exemplaires, auquel il faut rajouter les 2 Nord 1401 portés à ce standard. Ils furent les derniers hydravions produits par l'usine Bréguet au Havre. Elle était armée de 6 canons de 20 mm : 2 dans le nez, autant dans une tourelle dorsale et autant dans la tourelle de queue. Il disposait aussi de 8 bombes, charges ASM ou 8 roquettes. Son équipage était de 7 personnes.

L'appareil entre en service dans l'aéronavale française au sein de la flotille 5F, nouvellement formée à Lann-Bihoué, et au sein de l'escadrille 53S à Karouba (à Bizerte, en Tunisie). La 5F fut dissoute dès le 1er février 1953, et ses appareils répartis entre la 53S et la 33S, basée à St-Mandrier (dans le Var). L'appareil connut beaucoup d'incidents, dont des incendies de moteurs à l'hydroplanage. Un accident mortel pour tout l'équipage survint à Bizerte le 2 novembre 1954, condamnant sa carrière. En 1956, il fut définitivement retiré du service.


La fiche sur le site


Aéronautique navale de chez nous/Pierre Gaillard, Editions MDM, cop. 1996.

http://jn.passieux.free.fr/html/Noroit.php

http://airbuz31.unblog.fr/2010/08/11/nord-1400-noroit/

http://aviation-militaire.kazeo.com/Avions-francais/Nord-1400-Noroit,a1747008.html

http://www.aviafrance.com/s-n-c-a-n-nord-1400-noroit--aviation-france-9861.htm

http://www.aviafrance.com/s-n-c-a-n-nord-1401-noroit--aviation-france-9675.htm

http://www.aviafrance.com/s-n-c-a-n-nord-1402-noroit--aviation-france-1465.htm

http://aviation-le-havre.over-blog.com/article-les-usines-breguet-3-60362680.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Nord_Noroit

http://www.aviastar.org/air/france/nord_noroit.php
Répondre aux messages »

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:58, modifié le . ©AviationsMilitaires