Rappels

Histoire de l'appareil

En août 1956, l'USAF lança le programme UTX, afin d'obtenir un appareil capable d'effectuer des missions de liaison et d'entraînement. Dès le 27 du même mois, North American annonça avoir lancé sur fonds propre un projet capable d'y répondre, mais également susceptible d'être développé comme avion d'affaire à réaction. Les concepteurs du NA-265 reprirent l'aile en flèche du F-86 Sabre, lui donnant le surnom de Sabreliner.

Le prototype, appelé parfois XT-39, effectua son vol inaugural le 16 septembre 1958. Il s'agissait d'un biréacteur équipé de moteurs YJ-85 de 1134 kgp, placés dans des nacelles à la manière de la Caravelle. Les essais militaires prirent fin en décembre 1958.

L'USAF commanda 7 premiers T-39 en janvier 1959, mais avec des moteurs Pratt & Whitney JT12A8 (J60-P3) de 1361 kgp et un nez allongé. La version de série fut désignée T-39A et entra en service le 23 mars 1962. 143 exemplaires furent construits, dont certains furent transformés en CT-39A de transport (fret ou passagers) et un en NT-39A, destiné aux essais en vol de systèmes électroniques. Toutes les versions du T-39 obtinrent une certification civile.

Le T-39B, construit à 6 exemplaires, était équipé d'un radar Doppler afin d'entraîner les équipages à son utilisation.

Le T-39C ne fut jamais construit. Il devait servir à l'entraînement des équipages de bombardiers stratégiques et d'avions de guerre électronique.

Le NA-277 ou T3J-1 était destiné à l'US Navy et fut construit à 42 exemplaires. Cette version avait été commandée à 10 exemplaires en juillet 1961. Elle prit le nom de T-39D à son entrée en service en 1962. Au départ, elle était soit dépourvue de radar et destinée à l'entraînement à la navigation, soit équipée du radar du F3H-1 afin de former les équipages à l'utilisation du radar. Plus tard, le T-39D fut équipé de l'AN/APQ-126 du A-7, afin de permettre l'entraînement à la navigation et au bombardement. Enfin, il fut Il était équipé de l'AN/APQ-94 du F-8, afin de former les équipages à l'interception air-air.

Le CT-39E (anciennement VT-39E), lui, résultait de la conversion de 7 cellules, afin de procurer à l'US Navy un appareil de transport. Il était propulsé par 2 JT12A-8.

Des T-39A furent convertis en T-39F, destiné à l'entraînement à la guerre électronique pour le compte de l'USAF.

Le CT-39G, destiné lui à l'US Navy, servit d'appareil de transport. Elle était basé sur le Sabreliner 60 civil, au fuselage allongé capable d'accueillir 12 passagers. Les réacteurs, des JT12D, étaient équipés d'inverseurs de poussée. 13 exemplaires furent construits, dont quelques uns furent modifiés en T-39G. Ces derniers sont destinés à l'entraînement à la navigation. Le T-39N (sept exemplaires) tient d'ailleurs le même rôle. Les T-39G et N sont toujours en service. L'US Navy reçut en tout 62 T-39 et en utilise encore 51.

Outre le T-39, destiné exclusivement aux Etats-Unis, des forces aériennes acquirent des Sabreliner civils, généralement pour des missions de transport VIP et de liaison, voire de reconnaissance.

Le Sabreliner 40 était la première version civile et obtint sa certification le 17 avril 1963. Conçue pour 11 passagers, elle fut construite à 65 exemplaires. Le Sabreliner 60 emportait 12 passagers dans un fuselage allongé et fut construit à 130 exemplaires. Le Sabreliner 65, équipé d'une aile super-critique et de 2 réacteurs Garrett TFE731, fut construit à 76 exemplaires. Cette version, considérée comme la plus sûre, ne fut jamais impliquée dans un accident. Le Sabreliner 75A, propulsé par 2 General Electric CF700 et possédant des améliorations aérodynamiques, fut construit à 66 exemplaires.

L'Equateur possède 2 Sabreliner, un 40 et un 60. Destinés d'abord au transport de VIP, ils furent modifiés afin de participer au programme spatial équatorien. La Bolivie possède un Sabreliner 60, la Suède un Sabreliner 40 désigné Tp-86. L'Argentine possède 2 Sabreliner 75A (l'un pour la force aérienne et l'autre pour l'armée de terre). Le Mexique possède 7 Sabreliner : 5 Sabreliner 75A au sein de la force aérienne mexicaine, 2 Sabreliner 60 au sein de la Marine mexicaine.

Plus de 800 Sabreliner, dont 212 T-39, furent construits jusqu'en 1981. L'un d'eux fut descendu par un MiG-19 en Allemagne de l'Est, tuant les 3 membres d'équipage. lors d'une mission d'entraînement, le 28 janvier 1964. Rockwell, qui avait absorbé North American en 1973, revendit la division Sabreliner à une autre société. Cette dernière s'occupe désormais du soutien matériel.

Versions référencées

  • North American CT-39A : Version de transport du T-39A, quelques exemplaires modifiés.
  • North American CT-39E : Version de transport du T-39D, 7 exemplaires modifiés.
  • North American CT-39G : Version du Sabreliner 60 pour l'US Navy, 13 exemplaires.
  • North American NT-39A : Un T-39A modifié pour des essais en vol.
  • North American Sabreliner 40 : 1ere version civile, capable d'emporter 11 passagers. 65 exemplaires.
  • North American T-39A : 1ere version destinée à l'USAF, 143 exemplaires.
  • North American T-39B : Version d'entraînement au radar, 6 exemplaires.
  • North American T-39D T3J-1 : Version destinée à l'US Navy. 42 exemplaires.
  • North American T-39F : Version d'entraînement à la guerre électronique pour l'USAF, quelques T-39A modifiés.
  • North American T-39G : CT-39G modifiés pour l'entraînement.
  • North American T-39N : Version d'entraînement pour l'US Navy.
  • North American Tp 86 : Désignation du Sabreliner 40 en Suède.
  • Rockwell Sabreliner 60 : Version au fuselage allongé, pour 12 passagers. 130 exemplaires.
  • Rockwell Sabreliner 75A : Version propulsée par 2 General Electric CF700, 66 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

North American T-39D T3J-1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 8 056 kg (17 760 lbs)
  • Masse à vide : 4 199 kg (9 257 lbs)
  • Surface alaire : 31,79 m² (342,185 sq. ft)
  • Hauteur : 4,88 m (16 ft)
  • Envergure : 13,56 m (44,488 ft)
  • Longueur : 13 m (44 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 805 km/h (500 mph, 434 kts)
  • Distance de décollage : 762 m (2 500 ft)
  • Vitesse d'atterrissage : 182 km/h (113 mph, 98 kts)
  • Distance d'atterrissage : 564 m (1 850 ft)
  • Distance franchissable : 4 023 km (2 500 mi, 2 172 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 192 m (40 000 ft)
  • Vitesse maximale HA : 885 km/h (550 mph, 478 kts)
  • Charge alaire, à vide : 132,086 kg/m² (27,053 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 253,413 kg/m² (51,903 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs Pratt & Whitney J60-P-3
  • Puissance unitaire : 1 361 kgp (13 kN, 3 000 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture

Forum

Sujet complet »
T-39 Sabreliner à 12/03/2011 10:34 Clansman
En août 1956, l'USAF lança le programme UTX, afin d'obtenir un appareil capable d'effectuer des missions de liaison et d'entraînement. Dès le 27 du même mois, North American annonça avoir lancé sur fonds propre un projet capable d'y répondre, mais également susceptible d'être développé comme avion d'affaire à réaction. Les concepteurs du NA-265 reprirent l'aile en flèche du F-86 Sabre, lui donnant le surnom de Sabreliner.

Le prototype, appelé parfois XT-39, effectua son vol inaugural le 16 septembre 1958. Il s'agissait d'un biréacteur équipé de moteurs YJ-85 de 1134 kgp, placés dans des nacelles à la manière de la Caravelle. Les essais militaires prirent fin en décembre 1958.

L'USAF commanda 7 premiers T-39 en janvier 1959, mais avec des moteurs Pratt & Whitney JT12A8 (J60-P3) de 1361 kgp et un nez allongé. La version de série fut désignée T-39A et entra en service le 23 mars 1962. 143 exemplaires furent construits, dont certains furent transformés en CT-39A de transport (fret ou passagers) et un en NT-39A, destiné aux essais en vol de systèmes électroniques. Toutes les versions du T-39 obtinrent une certification civile.

Le T-39B, construit à 6 exemplaires, était équipé d'un radar Doppler afin d'entraîner les équipages à son utilisation.

Le T-39C ne fut jamais construit. Il devait servir à l'entraînement des équipages de bombardiers stratégiques et d'avions de guerre électronique.

Le NA-277 ou T3J-1 était destiné à l'US Navy et fut construit à 42 exemplaires. Cette version avait été commandée à 10 exemplaires en juillet 1961. Elle prit le nom de T-39D à son entrée en service en 1962. Au départ, elle était soit dépourvue de radar et destinée à l'entraînement à la navigation, soit équipée du radar du F3H-1 afin de former les équipages à l'utilisation du radar. Plus tard, le T-39D fut équipé de l'AN/APQ-126 du A-7, afin de permettre l'entraînement à la navigation et au bombardement. Enfin, il fut Il était équipé de l'AN/APQ-94 du F-8, afin de former les équipages à l'interception air-air.

Le CT-39E (anciennement VT-39E), lui, résultait de la conversion de 7 cellules, afin de procurer à l'US Navy un appareil de transport. Il était propulsé par 2 JT12A-8.

Des T-39A furent convertis en T-39F, destiné à l'entraînement à la guerre électronique pour le compte de l'USAF.

Le CT-39G, destiné lui à l'US Navy, servit d'appareil de transport. Elle était basé sur le Sabreliner 60 civil, au fuselage allongé capable d'accueillir 12 passagers. Les réacteurs, des JT12D, étaient équipés d'inverseurs de poussée. 13 exemplaires furent construits, dont quelques uns furent modifiés en T-39G. Ces derniers sont destinés à l'entraînement à la navigation. Le T-39N (sept exemplaires) tient d'ailleurs le même rôle. Les T-39G et N sont toujours en service. L'US Navy reçut en tout 62 T-39 et en utilise encore 51.

Outre le T-39, destiné exclusivement aux Etats-Unis, des forces aériennes acquirent des Sabreliner civils, généralement pour des missions de transport VIP et de liaison, voire de reconnaissance.

Le Sabreliner 40 était la première version civile et obtint sa certification le 17 avril 1963. Conçue pour 11 passagers, elle fut construite à 65 exemplaires. Le Sabreliner 60 emportait 12 passagers dans un fuselage allongé et fut construit à 130 exemplaires. Le Sabreliner 65, équipé d'une aile super-critique et de 2 réacteurs Garrett TFE731, fut construit à 76 exemplaires. Cette version, considérée comme la plus sûre, ne fut jamais impliquée dans un accident. Le Sabreliner 75A, propulsé par 2 General Electric CF700 et possédant des améliorations aérodynamiques, fut construit à 66 exemplaires.

L'Equateur possède 2 Sabreliner, un 40 et un 60. Destinés d'abord au transport de VIP, ils furent modifiés afin de participer au programme spatial équatorien. La Bolivie possède un Sabreliner 60, la Suède un Sabreliner 65 désigné Tp-86. L'Argentine possède 2 Sabreliner 75A (l'un pour la force aérienne et l'autre pour l'armée de terre). Le Mexique possède 7 Sabreliner : 5 Sabreliner 75A au sein de la force aérienne mexicaine, 2 Sabreliner 60 au sein de la Marine mexicaine.

Plus de 600 Sabreliner, dont 212 T-39, furent construits jusqu'en 1981. L'un d'eux fut descendu par un MiG-19 en Allemagne de l'Est, tuant les 3 membres d'équipage. lors d'une mission d'entraînement, le 28 janvier 1964. Rockwell, qui avait absorbé North American en 1973, revendit la division Sabreliner à une autre société. Cette dernière s'occupe désormais du soutien matériel.


http://fr.wikipedia.org/wiki/North_American_Sabreliner

http://en.wikipedia.org/wiki/North_American_Sabreliner

http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/ct-39.htm

http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=573

http://www.boeing.com/history/bna/t39.htm

http://www.aviastar.org/air/usa/na_sabreliner.php


La fiche du Sabreliner sur le site
March field (CA, USA) à 10/05/2013 08:17 stanak
CT-39A USAF en service 1963 à 1985
Image
c'est celui du Gen O'Malley (chef du TAC), il est mort dans le crash d'un autre T-39 avec sa femme en 1985.
Re: T-39 Sabreliner à 10/05/2013 08:24 Jericho
Tiens, je n'avais jamais remarqué à quel point l'aérofrein ventral était près du sol une fois déployé! :shock:
À moins que ce soit une illusion d'optique sur la photo?[/size:opzahf6m]
Re: T-39 Sabreliner à 07/06/2018 07:42 stanak
Sabreliner 60
Image
Re: T-39 Sabreliner à 11/06/2018 18:42 Nico2
Superbe :) Il brille !!
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires