Rappels

Histoire de l'appareil

Le PC-9 est un avion d’entrainement biplace en tandem, équipé d’un turbopropulseur et réalisé par l’entreprise Pilatus AG (Stans/CH).

En 1982, avec le succès du PC-7, les ingénieurs de Pilatus envisagent une version améliorée permettant de nombreuses missions, allant de la formation de base à l'entraînement au tir.
Des tests sont effectués jusqu’en 1983 sur une cellule de PC-7 modifiée.

Le 7 mai 1984, aux mains du pilote d’essai Hans Galli, le premier prototype du PC-9 (immatriculé HB-HPA s/n 001) effectue son premier vol. L’avion, bien que semblant de conception assez proche du PC-7, ne possède que 10% de sa structure en commun avec ce dernier. La différence la plus visible est la verrière nettement plus grande, en effet la place arrière (habituellement réservée à l'instructeur lors des vols d’entrainement) est surélevée de 15 centimètres pour améliorer la visibilité vers l'avant. L’avion est équipé de 2 sièges éjectables Martin Baker Mk 11A. Le cockpit pressurisé est également muni d’un système anti-G et d’un générateur d’oxygène (OBOGS). L’appareil est propulsé par un moteur Pratt & Whitney PT6A-62 de 1150 cv détaré à 950 cv entrainant une hélice quadripale. Autre différence extérieure avec le PC-7 : il est équipé d’un aérofrein ventral.

Un deuxième prototype (s/n 002) allait prendre l'air en juillet de la même année. Les essais donnèrent rapidement satisfaction et le 19 septembre 1985 le PC-9 obtenait son certificat de navigabilité, avec trois mois d’avance.

Malheureusement, cela n’a pas suffi pour gagner le concours organisé dans le cadre de l'Air Staff Target 412 (remplacement des Jet Provost de la RAF) face au Shorts/EMBRAER Tucano. Il semblerait que la RAF ait d'abord porté son choix sur le PC-9 et que la sélection finale d'un Tucano modifié (avec un moteur Garrett à la place du Pratt & Whitney Canada et de nombreux changements dans les équipements) se soit faite sur des critères politiques.

Malgré cet échec, Pilatus maintint l'accord de commercialisation passé avec British Aerospace. Cela favorisa très certainement l'arrivée, la semaine suivante, d'une commande de trente appareils pour la force aérienne saoudienne ! Ensuite, environ une quinzaine d’autres forces aériennes passeront commande de cet appareil.

Versions :

PC-9 : Il peut être équipé, à la demande du client, de viseur tête haute et d'instruments EFIS (écrans digitaux).

PC-9A : (A pour Australie) En 1985, Pilatus a proposé au gouvernement australien ses PC-7 et PC-9 comme alternative au programme Wamira, portant sur la réalisation d’un avion d’entrainement destiné à la Royal Australian Air Force. Préféré cette fois-ci au Shorts/EMBRAER Tucano, le PC-9A a été commandé en 69 exemplaires. Les 2 premiers ont été livrés directement par Pilatus, 19 avions ont été fabriqués par Pilatus et assemblés par Hawker De Havilland Australia, et 48 ont été fabriqués entièrement en Australie.

PC-9B : Développé pour la Société EIS Aircraft opérant sous contrat avec l'armée Allemande pour le remorquage de cible, en remplacement du North American OV-10 Bronco. Cette version dispose d'une capacité de carburant accrue afin de permettre des vols de plus de 3 heures. Elle est équipée de 2 nacelles RM-24 de remorquage de cible (2,5 km de câble).

PC-9M : Cette version a vu le jour en 1997 (prototype HB-HPJ s/n 605). Elle se différencie extérieurement par un agrandissement de l'arrête dorsale et intérieurement par un nouveau "glass cockpit".

PC-9 Mk2 : En 1990 Pilatus Aircraft et Beechcraft Aircraft Corporation signent un accord pour présenter le PC-9 Mk2 dans le cadre du programme JPATS (Joint Primary Aircraft Training System) pour le remplacement des avions d'entraînement de l'US Air Force et de l'US Navy. Et c'est le T-6A Texan II, dérivé du PC-9, qui remportera la compétition. Fabriqués par Beechcraft, Pilatus touche néanmoins des royalties sur les ventes de cet appareil.

Utilisateurs civils :

Allemagne : (10 PC-9B, entreprise civile sous contrat avec l’armée)
Grande-Bretagne : (2 PC-9, BAE systems)

Patrouilles aériennes sur PC-9 :

Australie : c'est depuis 1990 que la célèbre Patrouille "Roulettes" de la Royal Australian Air Force vole sur 6 Pilatus PC-9/A. 
Croatie : en 2004 la Force Aérienne de Croatie procède à la création d'une Patrouille Acrobatique avec 4 PC-9. En août 2005 cette formation prendra le nom de "(Krila Oluja" (Wings of Storm) avec 5 appareils et en 2009 un sixième avion rejoindra la formation.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Pilatus PC-9 : Version de base.
  • Pilatus PC-9A : Version destinée à l'Australie. 69 exemplaires.
  • Pilatus PC-9B : Version servant au remorquage de cibles volantes. 11 exemplaires.
  • Pilatus PC-9M : Version modernisée avec des écrans multifonctions. Arête dorsale plus grande que sur le PC-9 de base.
  • Pilatus PC-9 Mk II : Version modifiée pour mener les essais de développement du T-6 Texan II.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Pilatus PC-9M voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 3 200 kg (7 055 lbs)
  • Masse à vide : 1 781 kg (3 926 lbs)
  • Surface alaire : 16,28 m² (175,236 sq. ft)
  • Hauteur : 3,26 m (10,696 ft)
  • Envergure : 10,19 m (33,432 ft)
  • Longueur : 10,18 m (33,399 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 552 km/h (343 mph, 298 kts)
  • Vitesse de décrochage : 128 km/h (80 mph, 69 kts)
  • Distance de décollage : 396 m (1 300 ft)
  • Distance d'atterrissage : 687 m (2 255 ft)
  • Facteur de charge maximal : 7 G
  • Facteur de charge minimal : -3,5 G
  • Distance franchissable : 1 593 km (990 mi, 860 nm)
  • Plafond opérationnel : 11 600 m (38 058 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 19,7 m/s (64,633 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 593 km/h (368 mph, 320 kts)
  • Charge alaire, à vide : 109,398 kg/m² (22,407 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 196,56 kg/m² (40,259 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Pratt & Whitney Canada PT6A-62
  • Puissance unitaire : 708 kW (963 ch, 950 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
Pilatus PC-9 à 03/05/2011 12:30 Jericho
Le PC-9 est un avion d’entrainement biplace en tandem, équipé d’un turbopropulseur et réalisé par l’entreprise Pilatus AG (Stans/CH).
En 1982, avec le succès du PC-7, les ingénieurs de Pilatus envisagent une version améliorée permettant de nombreuses missions, allant de la formation de base à l'entraînement au tir.
Des tests sont effectués jusqu’en 1983 sur une cellule de PC-7 modifiée.
Le 7 mai 1984, aux mains du pilote d’essai Hans Galli, le premier prototype du PC-9 (immatriculé HB-HPA s/n 001) effectue son premier vol. L’avion, bien que semblant de conception assez proche du PC-7, ne possède que 10% de sa structure en commun avec ce dernier. La différence la plus visible est la verrière nettement plus grande, en effet la place arrière (habituellement réservée à l'instructeur lors des vols d’entrainement) est surélevée de 15 centimètres pour améliorer la visibilité vers l'avant. L’avion est équipé de 2 sièges éjectables Martin Baker Mk 11A. Le cockpit pressurisé est également muni d’un système anti-G et d’un générateur d’oxygène (OBOGS). L’appareil est propulsé par un moteur Pratt & Whitney PT6A-62 de 1150 cv détaré à 950 cv entrainant une hélice quadripale. Autre différence extérieure avec le PC-7 : il est équipé d’un aérofrein ventral.
Un deuxième prototype (s/n 002) allait prendre l'air en juillet de la même année. Les essais donnèrent rapidement satisfaction et le 19 septembre 1985 le PC-9 obtenait son certificat de navigabilité, avec trois mois d’avance.

Malheureusement, cela n’a pas suffi pour gagner le concours organisé dans le cadre de l'Air Staff Target 412 (remplacement des Jet Provost de la RAF) face au Shorts/EMBRAER Tucano. Il semblerait que la RAF ait d'abord porté son choix sur le PC-9 et que la sélection finale d'un Tucano modifié (avec un moteur Garrett à la place du Pratt & Whitney Canada et de nombreux changements dans les équipements) se soit faite sur des critères politiques.
Malgré cet échec, Pilatus maintint l'accord de commercialisation passé avec British Aerospace. Cela favorisa très certainement l'arrivée, la semaine suivante, d'une commande de trente appareils pour la force aérienne saoudienne !
Ensuite, environ une quinzaine d’autres forces aériennes passeront commande de cet appareil.


Versions:

PC-9 : Il peut être équipé, à la demande du client, de viseur tête haute et d'instruments EFIS (écrans digitaux).

PC-9A : (A pour Australie) En 1985, Pilatus a proposé au gouvernement australien ses PC-7 et PC-9 comme alternative au programme Wamira, portant sur la réalisation d’un avion d’entrainement destiné à la Royal Australian Air Force. Préféré cette fois-ci au Shorts/EMBRAER Tucano, le PC-9A a été commandé en 69 exemplaires. Les 2 premiers ont été livrés directement par Pilatus, 19 avions ont été fabriqués par Pilatus et assemblés par Hawker De Havilland Australia, et 48 ont été fabriqués entièrement en Australie.

PC-9B : Développé pour la Société EIS Aircraft opérant sous contrat avec l'armée Allemande pour le remorquage de cible, en remplacement du North American OV-10 Bronco. Cette version dispose d'une capacité de carburant accrue afin de permettre des vols de plus de 3 heures. Elle est équipée de 2 nacelles RM-24 de remorquage de cible (2,5 km de câble).

PC-9M : Cette version a vu le jour en 1997 (prototype HB-HPJ s/n 605). Elle se différencie extérieurement par un agrandissement de l'arrête dorsale et intérieurement par un nouveau "glass cockpit".

PC-9 Mk2 : En 1990 Pilatus Aircraft et Beechcraft Aircraft Corporation signent un accord pour présenter le PC-9 Mk2 dans le cadre du programme JPATS (Joint Primary Aircraft Training System) pour le remplacement des avions d'entraînement de l'US Air Force et de l'US Navy. Et c'est le T-6A Texan II, dérivé du PC-9, qui remportera la compétition. Fabriqués par Beechcraft, Pilatus touche néanmoins des royalties sur les ventes de cet appareil.


Utilisateurs militaires:
Angola (4 ; 2010 : ?)
Arabie Saoudite par l'intermédiaire de British Aerospace (52 PC-9 ; 2010 : 50 en état de vol).
Australie (67 PC-9A; 2010 : 64)
Birmanie (10 ; 2010 : 10)
Bulgarie (6 PC-9M ; 2010 : 6).
Chypre (2 ; 2010 : 1),
Croatie (3 PC-9 + 17 PC-9M ; 2010 : 20),
Irlande (6 PC-9M ; 2010 : 5),
Mexique (2 ; 2010 : 2),
Slovénie (3 PC-9 ex USAF + 9 PC-9M ; 2010 : 11),
Suisse (12 ; 2010 : 11),
Sultanat d'Oman (12 PC-9M ; 2010 :12),
Tchad (1 ; 2010 : 1)
Thaïlande (23 ; 2010 : 19),
USA (3 PC-9 ; 2010 : 0)

Utilisateurs civils :
Allemagne : (10 PC-9B, entreprise civile sous contrat avec l’armée)
Grande-Bretagne : (2 PC-9, BAE systems)

Patrouilles aériennes sur PC-9 :
Australie : c'est depuis 1990 que la célèbre Patrouille "Roulettes" de la Royal Australian Air Force vole sur 6 Pilatus PC-9/A.
Croatie : en 2004 la Force Aérienne de Croatie procède à la création d'une Patrouille Acrobatique avec 4 PC-9. En août 2005 cette formation prendra le nom de "(Krila Oluja" (Wings of Storm) avec 5 appareils et en 2009 un sixième avion rejoindra la formation.

Caractéristiques :
Longueur : 10,18 m
Envergure : 10,24 m
Hauteur : 3,26 m
Masse à vide : 1750 kg
Masse au décollage : 2250 kg
Masse maxi : 2500 kg

Moteur :
Turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-62 1150 cv détaré à 950 cv avec une hélice Hartzell quadripale tournant à 2000trs/min.


Performances :

Vitesse opérationnelle maxi : 593 km/h
Vitesse de croisière au niveau de la mer : 502 km/h
Vitesse de croisière à 10'000ft (3000 m/mer): 552 km/h
Vitesse en piqué : 666 km/h
Vitesse d’approche minimale : 128 km/h
Plafond : 11 600 m
Autonomie : 1593 km (860nm)
Autonomie de vol max (selon les versions): 3 à 5h à 20'000ft (6'000 m/mer)
Facteurs de charge sans charge sous les ailes: + 7,0 G / - 3,5 G
Facteurs de charge avec charge sous les ailes: + 4,5 G / - 2,25 G


Sources internet:
http://www.pilatus-aircraft.com/
http://www.lw.admin.ch/internet/luftwaffe/fr/home/dokumentation/assets/aircraft/pc.html
http://pilatus-history-and-news.blogspot.com/2010/10/pilatuspc-9.html
Pilatus PC-9 - Irlande à 03/05/2011 19:57 stanak
Image
Image
un des 8 exemplaires acquis
un avion perdu en octobre 2009
Re: Pilatus PC-9 - Irlande à 03/05/2011 21:12 Jericho

stanak a écrit

Image
Image
un des 8 exemplaires acquis
un avion perdu en octobre 2009
Merci, j'ai édité! :oops:
Re: Pilatus PC-9 à 04/05/2011 10:06 Clansman
La fiche sur le site

D'après certaines sources sur Internet (notamment le site Martin-Baker), l'Irak aurait ou aurait eu 20 PC-9. Quelqu'un a des infos ?
Re: Pilatus PC-9 à 04/05/2011 10:17 Jericho
J'ai aussi eu cette info, du même site et sur d'autres. Malheureusement, les données étaient contradictoires sur le nombre d'avions (12,20?)et je n'ai rien trouvé en ce qui concerne les dates. En plus, sur d'autres sites ils ne parlent que de T6 Texan II… Alors j'ai préféré m'abstenir craignant une confusion entre les appareils. J'aurai peut-être dû faire une note ou mettre "Irak: 20?" … je ne sais pas.
En tous cas, s'il y avait des PC-9, ils ont tous été détruits… :blesse:
Re: Pilatus PC-9 à 04/05/2011 14:49 ciders
L'Irak a eu des PC-7, ça c'est sur (l'Iran aussi me semble t-il). Mais pas de PC-9 à ma connaissance.
Re: Pilatus PC-9 à 09/09/2012 08:58 stanak
Bulgarie AF
PC-9M
Image

Croatie AF
PC-9M
Image
Re: Pilatus PC-9 à 19/01/2018 10:18 stanak
PC-9 RTAF
Image
Image
Re: Pilatus PC-9/RIAT2018 à 26/08/2018 07:26 stanak
PC-9M
Slovénie AF
Image
une force aérienne timide


je vois que ça ne suis pas :interr: :mrgreen:
la Thaïlande possède des PC-9 et non des PC-9M
l'arête de fuselage est droite sur le PC-9 (semblable au PC-7)
la surface a été augmentée sur le PC-9M (angle supplémentaire) pour plus de stabilité horizontale
Re: Pilatus PC-9/RIAT2018 à 26/08/2018 08:09 Jericho

stanak a écrit

l'arête de fuselage est droite sur le PC-9 (semblable au PC-7)
la surface a été augmentée sur le PC-9M (angle supplémentaire) pour plus de stabilité horizontale
Bien vu, mais même si je n'avais pas tilté sur le PC-9M-ou-pas thaïlandais, tes photographies sont toujours un régal. Encore merci! :top:
Re: Pilatus PC-9 à 27/08/2018 08:05 Clansman
Arf ma faute, je connaissais pas cette histoire d'arête et quand j'ai rentré la photo, je me suis basé sur les infos déjà rentrées sur le site… Enfin c'est corrigé.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires