Rappels

Histoire de l'appareil

Le Nord 260 est un avion de transport régional motorisé par 2 turbopropulseurs. Il est surtout connu pour avoir servi de base au Nord 262 Frégate. Il se distingue de son successeur par un fuselage à section carrée.

En 1957, le gouvernement français lance un programme d'avion de transport régional afin de remplacer les DC-3 et C-47. Le futur appareil doit emporter entre 14 et 17 passagers sur 2000 km à 250 km/h, et pouvoir opérer à partir de terrains sommaires.

Max Holste présente le successeur de son MH.1521 Broussard : le MH.250 Super Broussard. Alors que le prototype est déjà en cours de construction à Reims, il fait l'objet d'une commande officielle le 5 août 1958.

Le prototype, immatriculé F-WJDA, est motorisé par deux moteurs en étoile Pratt & Whitney R-1340-S3H1-G de 600 cv. Ses ailes sont en position haute avec des dispositifs hypersustentateurs, il est construit en aluminium avec des gouvernes entoilées. Il effectue son vol inaugural le 20 mai 1959 à Reims, entre les mains d'André Moynet. Max Holste lui-même participe à ce premier vol. Il est présenté au salon du Bourget la même année, puis effectue une centaine d'heures de vol. Après modification, il reprend l'air le 20 septembre 1959 et est livré au CEV le 15 février 1960. On ignore ce qu'il est devenu.

Afin de rendre son appareil plus léger et plus performant, Max Holste se lança dans 3 projets dérivés du MH.250, mais dotés de 2 turbopropulseurs. Ces 3 projets se distinguent essentiellement par leur motorisation. Ainsi le MH.260 est motorisé par des Turbomeca Bastan, le MH.270 par des Armstrong Siddeley P182 et le MH.280 par des Lycoming T-53. Pour obtenir le soutien du gouvernement français, Max Holste est obligé de choisir une motorisation française : c'est donc le MH.260 qui sera développé.

Cependant, Max Holste ne dispose pas des ressources nécessaires pour construire un nouveau prototype, et le manque de commandes n'arrange pas les choses. Aussi passe-t-il un accord avec la firme nationale Nord-Aviation le 5 octobre 1959. A partir de là, Nord Aviation prend l'avenir du MH.260 en mains.

Le second prototype fut donc construit par Nord Aviation. Il était capable d'emporter 23 passagers ou 3445 kg de fret et était cette fois équipé de turbopropulseurs Turbomeca Bastan IIIA de 930 cv. Immatriculé F-WJDV, le prototype MH.260 01 prit l'air pour la première fois le 27 ou 29 juillet 1960 à Reims. Il est essayé sur 150 heures de vol avant de recevoir des Bastan IV de 985 cv. Il reprend l'air en octobre, et en décembre reçoit ses derniers aménagements. Il prit alors la désignation Nord 260 et est transféré au CEV, qui l'utilisera comme banc d'essais des moteurs du futur Nord 262 jusque dans la fin des années 1970.

Le gouvernement français passa commande d'une présérie de 10 exemplaires, reprenant les moteurs Bastan IV. Mais seuls 9 exemplaires furent construits, Nord Aviation travaillant déjà sur une version nettement améliorée, le Nord 262. Le 9e et dernier exemplaire servit de réserve de pièces détachées aux autres exemplaires, prototype compris, ce qui laissa 8 exemplaires sur le marché. L'Australie fut un temps intéressée par 6 exemplaires, mais ne donna pas suite.

Ces appareils souffrirent à la fois du manque de pressurisation et du manque de puissance des turbopropulseurs Bastan IV. Ils ne furent certifiés qu'en novembre 1962, un mois à peine avant le vol inaugural du Nord 262.

Ces 8 exemplaires furent loués à des compagnies civiles comme Air Inter en 1963 ou la compagnie norvégienne Widerøe, qui en évalua 3 exemplaires en attendant la livraison des Nord 262. Le n°1 est transféré à l'EPNER (Ecole du Personnel Navigant d’Essais et de Récéption) et est remplacé par un Casa 212 en 1990. 4 exemplaires, les n°6 à 9, furent livrés au CEV de Brétigny pour remplir des missions de transport et de liaison, et d'essais en vol. Ils furent utilisé au moins jusqu'en 1990. Un exemplaire, le n°6, serait à Cuers. Quand au n°8, il a été cédé à l’AMPAA (Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens).

L'exemplaire n°3, immatriculé F-BKRH, a été remotorisé avec des Turbomeca Astazou et désigné MH.260 Astazou ou encore Nord 260A.

Nord Aviation plancha un temps sur le Nord 261, une version militarisée devant répondre à un programme officiel d'avion de coopération. Ce besoin est né des opérations en Algérie et réclame un appareil capable de remplir des missions d'observation, de transport de fret, de parachutistes ou de blessés, voir de fournir un soutien aérien d'appui-feu. Les moteurs Bastan V, développant 1100 cv, sont choisis. Mais la fin de la guerre d'Algérie mit fin à ce projet.

Versions référencées

  • Max Holste MH.250 : Précurseur du Nord 260 construit par Max Holste, un exemplaire.
  • Max Holste MH.260 : Version à turbopropulseurs Bastan, un prototype.
  • Max Holste MH.270 : Variante à turbopropulseurs Armstrong Siddeley P182.
  • Max Holste MH.280 : Projet de version dotée d'un turbopropulseurs Lycoming T-53.
  • Nord-Aviation Nord 260 : Version de série, 9 exemplaires.
  • Nord-Aviation Nord 260A : Un appareil remotorisé avec des Turbomeca Astazou.
  • Nord-Aviation Nord 261 : Projet d'une version militarisée, non développée.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Nord-Aviation Nord 260 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 9 800 kg (21 605 lbs)
  • Masse à vide : 5 206 kg (11 477 lbs)
  • Surface alaire : 55 m² (592 sq. ft)
  • Hauteur : 6,58 m (21,588 ft)
  • Envergure : 21,92 m (71,916 ft)
  • Longueur : 17,6 m (57,743 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 385 km/h (239 mph, 208 kts)
  • Vitesse de décrochage : 90 km/h (56 mph, 49 kts)
  • Distance franchissable : 1 510 km (938 mi, 815 nm)
  • Plafond opérationnel : 8 260 m (27 100 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 8,5 m/s (27,887 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 94,655 kg/m² (19,387 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 178,182 kg/m² (36,495 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbopropulseurs Turbomeca Bastan IV
  • Puissance unitaire : 735 kW (1 000 ch, 986 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Nord 260 Super Broussard à 01/08/2014 07:58 Clansman
Le Nord 260 est un avion de transport régional motorisé par 2 turbopropulseurs. Il est surtout connu pour avoir servi de base au Nord 262 Frégate. Il se distingue de son successeur par un fuselage à section carrée.

En 1957, le gouvernement français lance un programme d'avion de transport régional afin de remplacer les DC-3 et C-47. Le futur appareil doit emporter entre 14 et 17 passagers sur 2000 km à 250 km/h, et pouvoir opérer à partir de terrains sommaires.

Max Holste présente le successeur de son MH.1521 Broussard : le MH.250 Super Broussard. Alors que le prototype est déjà en cours de construction à Reims, il fait l'objet d'une commande officielle le 5 août 1958.

Le prototype, immatriculé F-WJDA, est motorisé par deux moteurs en étoile Pratt & Whitney R-1340-S3H1-G de 600 cv. Ses ailes sont en position haute avec des dispositifs hypersustentateurs, il est construit en aluminium avec des gouvernes entoilées. Il effectue son vol inaugural le 20 mai 1959 à Reims, entre les mains d'André Moynet. Max Holste lui-même participe à ce premier vol. Il est présenté au salon du Bourget la même année, puis effectue une centaine d'heures de vol. Après modification, il reprend l'air le 20 septembre 1959 et est livré au CEV le 15 février 1960. On ignore ce qu'il est devenu.

Afin de rendre son appareil plus léger et plus performant, Max Holste se lança dans 3 projets dérivés du MH.250, mais dotés de 2 turbopropulseurs. Ces 3 projets se distinguent essentiellement par leur motorisation. Ainsi le MH.260 est motorisé par des Turbomeca Bastan, le MH.270 par des Armstrong Siddeley P182 et le MH.280 par des Lycoming T-53. Pour obtenir le soutien du gouvernement français, Max Holste est obligé de choisir une motorisation française : c'est donc le MH.260 qui sera développé.

Cependant, Max Holste ne dispose pas des ressources nécessaires pour construire un nouveau prototype, et le manque de commandes n'arrange pas les choses. Aussi passe-t-il un accord avec la firme nationale Nord-Aviation le 5 octobre 1959. A partir de là, Nord Aviation prend l'avenir du MH.260 en mains.

Le second prototype fut donc construit par Nord Aviation. Il était capable d'emporter 23 passagers ou 3445 kg de fret et était cette fois équipé de turbopropulseurs Turbomeca Bastan IIIA de 930 cv. Immatriculé F-WJDV, le prototype MH.260 01 prit l'air pour la première fois le 27 ou 29 juillet 1960 à Reims. Il est essayé sur 150 heures de vol avant de recevoir des Bastan IV de 985 cv. Il reprend l'air en octobre, et en décembre reçoit ses derniers aménagements. Il prit alors la désignation Nord 260 et est transféré au CEV, qui l'utilisera comme banc d'essais des moteurs du futur Nord 262 jusque dans la fin des années 1970.

Le gouvernement français passa commande d'une présérie de 10 exemplaires, reprenant les moteurs Bastan IV. Mais seuls 9 exemplaires furent construits, Nord Aviation travaillant déjà sur une version nettement améliorée, le Nord 262. Le 9e et dernier exemplaire servit de réserve de pièces détachées aux autres exemplaires, prototype compris, ce qui laissa 8 exemplaires sur le marché. L'Australie fut un temps intéressée par 6 exemplaires, mais ne donna pas suite.

Ces appareils souffrirent à la fois du manque de pressurisation et du manque de puissance des turbopropulseurs Bastan IV. Ils ne furent certifiés qu'en novembre 1962, un mois à peine avant le vol inaugural du Nord 262.

Ces 8 exemplaires furent loués à des compagnies civiles comme Air Inter en 1963 ou la compagnie norvégienne Widerøe, qui en évalua 3 exemplaires en attendant la livraison des Nord 262. Le n°1 est transféré à l'EPNER (Ecole du Personnel Navigant d’Essais et de Récéption) et est remplacé par un Casa 212 en 1990. 4 exemplaires, les n°6 à 9, furent livrés au CEV de Brétigny pour remplir des missions de transport et de liaison, et d'essais en vol. Ils furent utilisé au moins jusqu'en 1990. Un exemplaire, le n°6, serait à Cuers. Quand au n°8, il a été cédé à l’AMPAA (Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens).

L'exemplaire n°3, immatriculé F-BKRH, a été remotorisé avec des Turbomeca Astazou et désigné MH.260 Astazou ou encore Nord 260A.

Nord Aviation plancha un temps sur le Nord 261, une version militarisée devant répondre à un programme officiel d'avion de coopération. Ce besoin est né des opérations en Algérie et réclame un appareil capable de remplir des missions d'observation, de transport de fret, de parachutistes ou de blessés, voir de fournir un soutien aérien d'appui-feu. Les moteurs Bastan V, développant 1100 cv, sont choisis. Mais la fin de la guerre d'Algérie mit fin à ce projet.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Nord-Aviation_N262

http://www.ampaa.fr/les-avions-de-lampaa/nord-260/

http://www.aviation-francaise.com/news_NORD_262bis.htm

http://www.aviafrance.com/max-holste-mh-250-super-broussard--aviation-france-848.htm

http://www.aviafrance.com/max-holste-mh-260-super-broussard--aviation-france-9569.htm

http://www.passion-ailes.net/t1320-les-super-broussard-mh-260-du-cev

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/nord-n-262-fregate/

http://en.wikipedia.org/wiki/Max_Holste_MH.260_Super_Broussard

http://www.aviastar.org/air/france/maxholste_mh-262.php

http://www.doc8643.com/aircraft/N260

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/craft/mh260.html&prev=/search%3Fq%3DMh%2B260%26start%3D20%26sa%3DN%26biw%3D1920%26bih%3D945
Re: Nord 260 Super Broussard à 01/08/2014 08:28 Clansman
La fiche sur le site
Re: Nord 260 Super Broussard à 01/08/2014 21:32 Nico2
Merci Clans.

Pas de photos libres de droit :S .
Re: Nord 260 Super Broussard à 02/08/2014 08:15 Clansman
Hélas non. :S

J'espère que vous avez pu en voir quelques unes dans les liens donnés.
Re: Nord 260 Super Broussard à 03/08/2014 13:37 Nico2
J'avais tout de suite regardé sur Google images. :hehe:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires