Histoire de l'appareil

Peu avant le premier vol de l'OH-6 Cayuse en février 1963, Hughes annonça le développement d'une version civile pour 4 passagers, le Hughes 500. Celui-ci vola pour la première fois le 13 septembre 1966. Une version utilitaire, le Hughes 500U (ou Hughes 369H), fut également proposée avec le même moteur, un Allison 250-C18B de 317 hp. Celui-ci était capable d'emporter 776 kg de fret. Les Hughes 500 et 500U furent construits sous licence en Argentine par RACA (Representaciones Aero Commerciales Argentinas SA), en Italie par Breda-Nardi et Kawasaki au Japon.

Le Hughes 500C (ou Hughes 369HS) était motorisé par un Allison 250-C20 de 400 hp et vola pour la première fois le 23 février 1970. Il fut décliné en Hughes 369HE aux intérieurs plus luxueux.

Le 9 octobre 1975 vola pour la première fois le Hughes 500D (369D en interne) très amélioré : il disposait d'un moteur Allison 250-C20B de 420 hp, d'une dérive en T, d'un nouveau rotor à 5 pales. Un rotor de queue quadripale était disponible en option. Il devint la principale version en production en 1976 avant d'être remplacé par le Hughes 500E (369E en interne) en 1982. Celui-ci se reconnaît à son nez pointu et son intérieur est aménagé plus confortablement. Il vola pour la première fois le 28 janvier 1982.

Le Hughes 500E fut construit sous licence en Italie par Breda-Nardi, sous la désignation NH-500E. Le Hughes 530F, délivré à partir de janvier 1984, est une variante plus puissante destinée au travail dans des conditions Hot & High.

Hughes Helicopters fut acquis par Mac Donnell Douglas en janvier 1984 : en août 1985, les Hughes 500E et 530F furent rebaptisés MD 500 et MD 530F "Lifter". Mac Donnell Douglas introduisit également une version dotée d'un NOTAR (No Tail Rotor), qui utilise l'effet Coanda pour compenser l'effet de couple du rotor principal. Des gaz sont éjectés sur la queue, ce qui élimine la nécessité d'un rotor de queue. Cela permet de réduire le bruit et les dangers de manière significatives. Le système NOTAR était étudié par Hughes depuis 1975 et fut testé pour la première fois en décembre 1981 sur un OH-6A.

Cette version, le MD 520N, est basée sur le Hughes 500E et fut annoncée en janvier 1989 en même temps que la variante MD 530N. Cette dernière, optimisée pour les conditions Hot & High et donc plus puissante, fut la première à voler, le 29 décembre 1989. Le MD 520N vola pour la première fois le 1er mai 1990. Cependant, les performances du MD 520N semblèrent suffisantes pour répondre aux attentes des clients potentielles, aussi le développement du MD 530N fut-il suspendu. Le MD 520N fut certifié le 13 septembre 1991 et la première livraison fut effectuée le 31 décembre la même année. 102 MD 520N avaient été construits en 2006.

En 2000, MD Helicopters annonça une variante améliorée du MD 520N, avec un moteur Rolls-Royce 250-C20R+ délivrant 3 à 5% de puissance supplémentaire pour une consommation moindre.

En 1997, Mac Donnell Douglas fusionna avec Boeing, qui préféra conserver les hélicoptères militaires et revendre la gamme d'hélicoptères civils. Une tentative de vendre la gamme civile à Bell échoua en 1998. MD Helicopters devint une firme à part en janvier 1999, et conserva par exemple le MD 500 et ses dérivés. Boeing, de son côté, conservait le H-6 Cayuse, la version militaire pure.

Le Hughes 500 fut très tôt proposé en version militarisée, surnommée Defender et proche justement du H-6 Cayuse. Le Hughes 500M est une version militarisée des Hughes 500 et 500C, le MD 500MD une version militarisée du Hughes 500D. Des variantes anti-chars ou anti sous-marins virent le jour. Le Hughes 500E et le Hughes 530F furent également militarisés, et des versions spécifiques furent développées pour la Corée du Sud et les Philippines.

Le Defender fut vendu à l'Afghanistan, à l'Argentine, au Chili, à la Colombie, à la Corée du Sud, à la Croatie (retiré du service), à l'Espagne, à la Finlande, au Honduras, à l'Irak (56 exemplaires reçus à partir de 1986, plus en service), à Israël (retiré du service), à l'Italie, à la Jordanie, au Kenya, au Mexique, à Panama, aux Philippines, au Salvador et à Taïwan.

Le Hughes 500 est très populaire sur le marché civil, auprès des compagnies, des particuliers, et des forces de police pour la surveillance du territoire. 4700 exemplaires civils furent construits, dont 471 exemplaires militarisés. Une variante allongée pour 8 personnes, le MD 600N, a volé pour la première fois en 1994.

Israël utilisa intensivement le Defender entre la fin des années 1970 et les années 1980 contre la Syrie.

Le Hughes 500 fut utilisé lors de la guerre civile au Salvador entre 1979 et 1992. La force aérienne du Salvador disposait de 6 Hughes 500D, et 9 Hughes 500E furent livrés en 1983. Ils étaient armés de mitrailleuses de 7,62 mm et de roquettes non guidées, et servirent comme gunship, dans des missions de reconnaissance et de liaison. Un MD 500D et 2 MD 500E furent abattus par des SA-7 en 1989 et 1990. A la fin du conflit, il restait un MD 500D et 6 MD 500E.

En 1985, la Corée du Nord obtint 87 MD 500D en fraude via l'Allemagne avant que le gouvernement des États-Unis ne stoppe l'exportation. La Corée du Sud disposant de tels appareils dans son inventaire, il est possible que l'intérêt premier pour la Corée du Nord soit de les utiliser pour des opérations secrètes ou d'intoxication. Au moins 60 d'entre eux ont été modifiés en gunship. En 2013, lors d'une parade, ils furent dévoilés armés de missiles anti-chars AT-3 Sagger.

Versions référencées

  • Hughes 500 : Première version de transport de passagers, motorisée par un Allison 250-C18B de 317hp.
  • Hughes 500U : Version utilitaire du Hughes 500.
  • Hughes MD 500C : Version motorisée par un Allison 250-C20 de 400hp.
  • Hughes MD 500D : Version motorisée par un Allison 250-C20B de 420hp.
  • Hughes MD 500E : Version au nez redessiné.
  • Hughes MD 500M Defender : Version militarisée des Hughes 500 et MD 500C.
  • Hughes MD 500M/ASW : Version ASM du MD 500M destinée à la marine espagnole. 6 exemplaires.
  • Hughes MD 500MD : Version militarisée du MD 500D.
  • Hughes MD 500MD/ASW : Version de lutte ASM du MD 500MD.
  • Hughes MD 500MD/TOW : Version de lutte anti-chars du MD 500MD armée de missiles TOW.
  • Hughes MD 500MD/MMS-TOW : Version du MD 500MD dotée d'un viseur de mât.
  • Hughes MD 500MD Defender II : Version améliorée armée de canons de 30 mm ou Stinger de chaque côté du fuselage.
  • Hughes MD 500MG : Version militaire du MD 500E.
  • Hughes MD 520MG : Version d'opérations spéciales du MD 500MG destinée aux Philippines.
  • Hughes MD 520N : Version NOTAR (No Tail Rotor) du MD 500E.
  • Hughes MD 530F : Version Hot & High du MD 500E motorisée par un Allison 250-C30B de 650 hp.
  • Hughes MD 530G : Version du MD 530F à l'avionique et aux armements améliorés.
  • Hughes MD 530MG : Version militaire du MD 530F déclinée en variante d'attaque de nuit ou de surveillance des frontières.
  • Hughes MD 530N : Projet de version Hot & High du MD 520N.
  • Hughes MD 540F : Projet de version modernisée proposée au concours AAS.
  • Hughes MD 600N : Version allongée du MD 520N dotée d'un moteur plus puissant et d'un rotor à 6 pales.
  • KAI MD 520MK : Version du MD 520MG construite sous licence en Corée du Sud. 200 exemplaires.
  • Breda-Nardi NH-500D : Désignation des MD 500D construits sous licence en Italie.
  • Breda-Nardi NH-500E : Désignation des MD 500E construits sous licence en Italie.
  • Breda-Nardi NH-500M : Désignation des MD 500M destinés aux douanes italiennes et construits sous licence en Italie. 60 exemplaires.
  • Breda-Nardi TH-500B : Désignation du NH-500E dans la force aérienne italienne.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Hughes MD 500E voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 361 kg (3 000 lbs)
  • Masse à vide : 672 kg (1 481 lbs)
  • Surface du rotor : 54,5 m² (586,633 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 8,047 m (26,4 ft)
  • Hauteur : 2,56 m (8,4 ft)
  • Longueur : 9,391 m (30,81 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 250 km/h (155 mph, 135 kts)
  • Distance franchissable : 430 km (267 mi, 232 nm)
  • Plafond opérationnel : 4 877 m (16 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 9 m/s (30 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 282 km/h (175 mph, 152 kts)
  • Charge alaire, à vide : 12,326 kg/m² (2,52 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 24,968 kg/m² (5,114 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 turbine Allison 250-C20B
  • Puissance unitaire : 313 kW (426 ch, 420 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Hughes 500 à 06/11/2012 07:47 stanak
Hélicoptère monomoteur léger de construction américaine,
introduit en 1982, produit à plus de 4700 exemplaires à ce jour.

Hughes NH-500E de l'Italian AF
Image

McDonnell Douglas MD-520N de la Police belge (8 en service)
Image
Re: Hughes 500 à 17/04/2014 07:14 Clansman
Peu avant le premier vol de l'OH-6 Cayuse en février 1963, Hughes annonça le développement d'une version civile pour 4 passagers, le Hughes 500. Celui-ci vola pour la première fois le 13 septembre 1966. Une version utilitaire, le Hughes 500U (ou Hughes 369H), fut également proposée avec le même moteur, un Allison 250-C18B de 317 hp. Celui-ci était capable d'emporter 776 kg de fret. Les Hughes 500 et 500U furent construits sous licence en Argentine par RACA (Representaciones Aero Commerciales Argentinas SA), en Italie par Breda-Nardi et Kawasaki au Japon.

Le Hughes 500C (ou Hughes 369HS) était motorisé par un Allison 250-C20 de 400 hp et vola pour la première fois le 23 février 1970. Il fut décliné en Hughes 369HE aux intérieurs plus luxueux.

Le 9 octobre 1975 vola pour la première fois le Hughes 500D (369D en interne) très amélioré : il disposait d'un moteur Allison 250-C20B de 420 hp, d'une dérive en T, d'un nouveau rotor à 5 pales. Un rotor de queue quadripale était disponible en option. Il devint la principale version en production en 1976 avant d'être remplacé par le Hughes 500E (369E en interne) en 1982. Celui-ci se reconnaît à son nez pointu et son intérieur est aménagé plus confortablement. Il vola pour la première fois le 28 janvier 1982.

Le Hughes 500E fut construit sous licence en Italie par Breda-Nardi, sous la désignation NH-500E. Le Hughes 530F, délivré à partir de janvier 1984, est une variante plus puissante destinée au travail dans des conditions Hot & High.

Hughes Helicopters fut acquis par Mac Donnell Douglas en janvier 1984 : en août 1985, les Hughes 500E et 530F furent rebaptisés MD 500 et MD 530F "Lifter". Mac Donnell Douglas introduisit également une version dotée d'un NOTAR (No Tail Rotor), qui utilise l'effet Coanda pour compenser l'effet de couple du rotor principal. Des gaz sont éjectés sur la queue, ce qui élimine la nécessité d'un rotor de queue. Cela permet de réduire le bruit et les dangers de manière significatives. Le système NOTAR était étudié par Hughes depuis 1975 et fut testé pour la première fois en décembre 1981 sur un OH-6A.

Cette version, le MD 520N, est basée sur le Hughes 500E et fut annoncée en janvier 1989 en même temps que la variante MD 530N. Cette dernière, optimisée pour les conditions Hot & High et donc plus puissante, fut la première à voler, le 29 décembre 1989. Le MD 520N vola pour la première fois le 1er mai 1990. Cependant, les performances du MD 520N semblèrent suffisantes pour répondre aux attentes des clients potentielles, aussi le développement du MD 530N fut-il suspendu. Le MD 520N fut certifié le 13 septembre 1991 et la première livraison fut effectuée le 31 décembre la même année. 102 MD 520N avaient été construits en 2006.

En 1997, Mac Donnell Douglas fusionna avec Boeing, qui préféra conserver les hélicoptères militaires et revendre la gamme d'hélicoptères civils. Une tentative de vendre la gamme civile à Bell échoua en 1998. MD Helicopters devint une firme à part en janvier 1999, et conserva par exemple le MD 500 et ses dérivés. Boeing, de son côté, conservait le H-6 Cayuse, la version militaire pure.

En 2000, MD Helicopters annonça une variante améliorée du MD 520N, avec un moteur Rolls-Royce 250-C20R+ délivrant 3 à 5% de puissance supplémentaire pour une consommation moindre.

Une version militarisée du Hughes 500, le Hughes 369HM, fut certifiée dès 1968. Elle deviendra plus connue sous le nom de MD 500M Defender. Il s'agit au départ d'une version militarisée des Hughes 500 et 500C et destinée à l'exportation. Breda-Nardi le construisit sous licence sous la désignation NH-500M (plus de 60 exemplaires pour les douanes italiennes). Une variante destinée à la lutte contre les sous-marins, le Hughes 500M/ASW, fut vendue à 6 exemplaires à la marine espagnole. Elle était dotée d'un MAD AN/ASQ-81 et d'une ou deux torpilles Mk 44 ou 46. Le Scout Defender est une variante d'observation armée.

En 1976, le Hughes 500D qui vient d'apparaître est également militarisé en Hughes 500MD. Il est d'abord destiné à la reconnaissance, armée ou non. Coûtant la moitié du prix d'un AH-1 ou d'un AH-64, il se taille un grand succès auprès de forces aériennes comme le Kenya qui ne peuvent se payer de tels hélicoptères. Il est décliné en plusieurs variantes, pouvant emporter des missiles TOW ou des torpilles ainsi qu'un MAD pour la lutte ASW. Le Hughes 500E et le Hughes 530F furent également militarisés, et des versions spécifiques furent développées pour la Corée du Sud et les Philippines.

Le MD 540F était un MD 530F amélioré, avec un rotor à 6 pales en matériaux composites, des patins plus solides, un cockpit avec écrans multifonctions, un viseur de casque relié à un FLIR et un désignateur laser. Il fut proposé au programme AAS (Armed Aerial Scout) visant le remplacement des OH-58 Kiowa. Boeing, qui présentait de son côté le AH-6S (lui-même un dérivé du Hughes 500), tenta de s'opposer juridiquement à la présence de MD Helicopters au concours. Le résultat fut que le programme AAS fut annulé fin 2013.

Le Defender fut vendu à l'Afghanistan, à l'Argentine, au Chili, à la Colombie, à la Corée du Sud, à la Croatie (retiré du service), à l'Espagne, à la Finlande, au Honduras, à l'Irak (plus en service), à Israël (retiré du service), à l'Italie, à la Jordanie, au Kenya, au Mexique, à Panama, aux Philippines, au Salvador et à Taïwan.

Le Hughes 500 est très populaire sur le marché civil, auprès des compagnies, des particuliers, et des forces de police pour la surveillance du territoire. 4700 exemplaires civils furent construits, dont 471 exemplaires militarisés. Une variante allongée pour 8 personnes, le MD 600N, a volé pour la première fois en 1994.

Israël utilisa intensivement le Defender entre la fin des années 1970 et les années 1980 contre la Syrie.

Le Hughes 500 fut utilisé lors de la guerre civile au Salvador entre 1979 et 1992. La force aérienne du Salvador disposait de 6 Hughes 500D, et 9 Hughes 500E furent livrés en 1983. Ils étaient armés de mitrailleuses de 7,62 mm et de roquettes non guidées, et servirent comme gunship, dans des missions de reconnaissance et de liaison. Un MD 500D et 2 MD 500E furent abattus par des SA-7 en 1989 et 1990. A la fin du conflit, il restait un MD 500D et 6 MD 500E.

En 1985, la Corée du Nord obtint 87 MD 500D en fraude via l'Allemagne avant que le gouvernement des États-Unis ne stoppe l'exportation. La Corée du Sud disposant de tels appareils dans son inventaire, il est possible que l'intérêt premier pour la Corée du Nord soit de les utiliser pour des opérations secrètes ou d'intoxication. Au moins 60 d'entre eux ont été modifiés en gunship. En 2013, lors d'une parade, ils furent dévoilés armés de missiles anti-chars AT-3 Sagger.


Versions :

Hughes 369H : Moteur Allison 250-C18B de 317 hp, 5 passagers, certifiée en 1966. Deviendra MD 500C.

Hughes 369HM : Version militarisée des Hughes 500 et 500C, certifiée en 1968. Deviendra MD 500M Defender.

Hughes 500M/ASW Defender : Version ASW pour la marine espagnole.

NH-500M : Hughes 500M construit sous licence par Breda-Nardi.

Hughes 369HS : Moteur Allison 250-C20 de 400 hp, 4 passagers, certifiée en 1969. Deviendra MD 500C.

Hughes 369HE : Hughes 369HS avec intérieur luxueux, certifié en 1969. Deviendra MD 500C.

Hughes 500D : Moteur Allison 250-C20B de 420 hp, certifiée en 1976. Deviendra MD 500D.

Hughes 500MD Defender : Version militarisée du Hughes 500D, 1er vol en 1976.

Hughes 500MD/ASW : Version maritime.

Hughes 500MD/TOW : Version anti-chars, armée de TOW.

Hughes 500MD/MMS-TOW Defender : Version dotée d'un viseur de mât.

Hughes 500MD Defender II : Version améliorée : canon de 30 mm ou 2 missiles Stinger de chaque côté du fuselage.

Hughes 500E : Nez plus pointu, certifié en 1982. Deviendra MD 500E.

Hughes 500MG : Version militaire du Hughes 500E.

NH-500E : MD 500E construit sous licence par Breda-Nardi.

Hughes 520MG : Variante du 500MG pour les Philippines, armée pour les opérations spéciales.

Hughes 520MK : Variante construite sous licence en Corée du Sud. 200 exemplaires furent construits entre 1976 et 1984, 50 avec des missiles TOW et 150 pour des missions utilitaires.

MD 530F : Moteur Allison 250-C30B de 650 hp. Variante Hot & High du 500E. Certifié en 1985.

MD 530MG : Version militaire du MD 530F. Déclinée en variante d'attaque de nuit ou de police/surveillance des frontières.

MD 520N : Variante NOTAR du 500E. Certifiée en 1991.

MD 530N : Variante Hot & High du MD 520N. Développement arrêté.

MD 540F : Version modernisée proposée pour le concours AAS.

MD 600N : Version allongée du MD 520N, avec un moteur plus puissant et un rotor à 6 pales.

Le MD 600N vola pour la première fois le 22 novembre 1994. Il est conçu pour emporter 8 personnes et conserve la technologie NOTAR. D'abord désigné MD 630N, il fut renommé MD 600N en mars 1995. 3 prototypes furent construits (dont un MD 530F modifié), dont l'un d'eux s'écrasa en 1996. Le MD 600N fut certifié le 15 mai 1997 et les livraisons commencèrent le mois de juin suivant. En 2006, 70 exemplaires avaient été construits. Le Costa Rica dispose de deux exemplaires. Il est aussi utilisé par certaines forces de police.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Hughes_MD_500

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hughes_MD_500_Defender

http://www.cielquebecois.com/aeronefs/helicopteres/1999-lhelicoptere-de-magnum-pi-le-md-500

http://en.wikipedia.org/wiki/MD_Helicopters_MD_500

http://en.wikipedia.org/wiki/McDonnell_Douglas_MD_500_Defender

http://en.wikipedia.org/wiki/MD_Helicopters_MD_600

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=113

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=114

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=115

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/mcdonnel-500.php

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/mcdonnel-600.php

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/mcdonnel-630.php
Re: Hughes 500 à 17/04/2014 11:32 ciders
Les Irakiens en ont reçu 86 exemplaires à partir de 1986, séries 300, 500 et 530.
Re: Hughes 500 à 17/04/2014 18:20 Clansman
Le Hughes 500 sur le site

Bien noté ciders, merci. Par contre, j'ai séparé le Model 300 du 500. :)
Re: Hughes 500 à 20/04/2014 10:49 Nico2
Super fiche !

Merci Clans.
Re: Hughes 500 à 23/04/2014 11:43 Jericho
Un sacré pavé pour un si petit appareil, merci Clansman! :top:

C'est marrant, mais j'ai toujours celui-ci en image quand je pense à cet ventilo… :D
Langkawi 2015 à 04/04/2015 17:05 stanak
MD-530FF mini Rambo
Image
Re: Hughes 500 à 04/04/2015 22:53 cachée dans les pins
à voir la photo, j'ai cru qu'il était ultra moderne, récent.
du coup j'ai lu la fiche.
super design je trouve, cet angle lui réussi.
Re: Hughes 500 à 27/04/2015 19:45 d9pouces
Que donne le NOTAR ? J'ai l'impression que le système tombe un peu dans l'oubli, malgré toutes les pubs qu'on pouvait lire sur le sujet quand c'est sorti.
Musée Bogota 2015 à 10/08/2015 19:24 stanak
8 MD-500E furent utilisés par la FAC
Image
Re: Hughes 500 à 12/01/2016 07:42 stanak
MD-530FF
Image Jordan army
Image
Tel Aviv à 26/02/2017 10:10 stanak
Hughes 500MD Lahatoot
ex IDF
Image
FAMEX 2017 à 26/05/2017 19:19 stanak
MD-530F
Image FAM
Image
10 utilisés (1131 à 1140)
6 en service

MD-530MG
Image
15 utilisés (1141 à 1155)
6 en service
Re: Hughes 500/Tampere à 06/07/2018 22:32 stanak
Hughes 500D
Finnish Army
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires