Rappels

Histoire de l'appareil

Le Mi-12 avait été conçu afin de répondre à une demande étatique pour un hélicoptère de transport lourd. Il fut abandonné en 1974 lorsqu'il apparut que les turbines devinrent suffisamment puissantes pour propulser un tel appareil, mais moins encombrant.

L'étude de l'Izdelie 90, qui allait lui succéder, fut autorisée en 1971. Une des spécifications était que la masse à vide devait être inférieure à la moitié de la masse maximale au décollage. L'ingénieur en chef, Marat Tishchenko, s'inspira du Mi-6 et le nouvel appareil en reprenait les dimensions tout en étant plus moderne, plus élégant et plus efficient. Il emporte par exemple 20 tonnes de charges au lieu de 12.

Il est équipé de deux turbines Lotarev D-136 de 8550 kW, d'un rotor principal à 8 pales en composites (fibre de verre, titane). C'est le seul hélicoptère au monde à posséder un rotor de 8 pales. Le système de dégivrage est entièrement électrique. Le rotor de queue, lui, est composé de 5 pales en fibre de verre. Son train d'atterrissage est tricycle et fixe. Il dispose d'un APU TA-8V situé sous le plancher. Sa boîte de transmission, le VR-26, fut conçue par Mil lui-même, son fournisseur pensant qu'il était impossible de construire un boîtier de transmission capable de supporter 19725 hp.

Son équipage de 5 personnes (pilote, copilote, navigateur, ingénieur de vol et mécanicien) prennent place dans un cockpit pressurisé et disposant de panneaux en bulle afin d'améliorer la visibilité. 3 TV permettent de surveiller la charge sous élingue. 4 passagers peuvent prendre place dans une cabine. La soute, elle, n'est pas pressurisée. Elle contient 40 sièges et 60 autres peuvent être installés. Elle s'ouvre à l'arrière par des portes en coquille, dispose d'une rampe d'accès et de deux treuils d'une capacité de 2,5 tonnes. La soute mesure 15 mètres de long, 3,2 mètres de large et 3,15 mètres de haut.

Le vol inaugural du premier prototype V-26 fut effectué le 14 décembre 1977. Il sera suivi d'un deuxième prototype. Le premier Mi-26 de série sortit de l'usine de Rostov-sur-le-Don le 4 octobre 1980. Il fit sensation lors de sa première apparition publique, au salon du Bourget en 1981 : il y gagna le nom de code "Halo".

Le Mi-26 entra en service en 1983, après les essais militaire de 1982 marqués par une série de records. Conçu comme une machine militaire, il dispose de lance-leurres et d'un IFF. Il n'est pas armé, mais on peut faire passer des armes légères par les hublots. Un blindage peut être ajouté au cockpit si nécessaire.

Le Mi-26 s'avéra suffisamment adaptable à toutes sortes de missions pour rendre inutile l'étude de versions spécialisées. Les modifications peuvent ne prendre qu'une heure, comme dans le cas du Mi-26TP. Le concept d'une grue volante fut cependant poussée jusqu'au stade de prototype avec les Mi-26TM en 1992 et le Mi-26PK en 1997. Cette version avait l'apparence du S-64 Skycrane, en plus gros.

316 exemplaires ont été construits depuis 1980. Il est très apprécié par ses utilisateurs, pour sa bonne tenue en vol et ses capacités nettement supérieures au Mi-6 sous-motorisé. L'Inde fut son premier client à l'export, et le plus enthousiaste pour cette machine. 6 appareils furent prévus. Les 2 premiers furent livrés en 1986 et les deux suivants en 1989. Les 4 exemplaires étant suffisant, les deux derniers ne furent jamais achetés. L'un d'eux fut perdu par accident en 2010. L'Ukraine (10 sur 28), le Belarus (10 sur 12), l'Ouzbékistan (1) et le Kazakhstan (4, peut-être sur 24) ont récupérés des exemplaires lors de l'éclatement de l'URSS.

Il a été vendu à l'Algérie (6 Mi-26T2 commandés en mars 2014), au Cambodge (2, ex-ukrainiens et achetés dans les années 1990), au Congo-Kinshasa (2 livrés, 1 en service), à la Corée du Nord (2 ou 4, peut-être livrés en 1997 ou 1998), au Laos (1 Mi-26T acheté en 1998), au Mexique (2 : un a été détruit par accident), au Pérou (1 au sein de l'armée de terre, 3 reçus) et au Venezuela (2 Mi-26TS dans l'armée de terre, 3 reçus en 2006).

Le Mi-26 fut d'abord engagé en Afghanistan (un fut perdu par accident en 1985), et déployé lors de la catastrophe de Tchernobyl en larguant de l'eau, en mesurant le taux de radioactivité et en transportant le matériel nécessaire au confinement du réacteur 4. La version Mi-26S fut conçue dans l'urgence afin de secourir les victimes de catastrophes, dès après l'événement. La plupart des Mi-26 déployés à Tchernobyl furent tellement irradiés qu'il fallut les abandonner sur place.

Le Mi-26 fut aussi engagé dans les conflits secouant l'ancienne URSS, avec une perte en Arménie en 1992 et une autre en Tchétchénie en 2003, conduisant 118 hommes à la mort sur 147. Les Mi-26 indiens furent déployés lors du conflit des Kargil. Le Mi-26 fut également utilisé par les Nations Unies (en Somalie, en Yougoslavie, au Timor, et en Sierra Leone) pour des missions humanitaires, et même en Afghanistan par les États-Unis pour récupérer un CH-47 en 2002. En octobre 1999, un Mi-26 fut utilisé afin de rapatrier un bloc de glace de 25 tonnes, contenant un mammouth laineux de 23000 ans parfaitement conservé. La surcharge était telle que le Mi-26 fut immédiatement renvoyé en usine après le vol.

Les Mi-26 russes sont actuellement modernisés par Rostvertol au standard Mi-26T2. 8 ont déjà été livrés en 2012 et le chantier devrait se terminer en 2015. Environ 20 exemplaires sont toujours en service. 22 exemplaires sont commandés neufs.

Le Mi-26 fut évalué en France et en Allemagne en 2007, qui préférèrent se lancer dans l'étude d'un nouvel hélicoptère lourd. En 2009, Mil annonça le lancement du Mi-46, un hélicoptère lourd basé sur le Mi-26.

Le Mi-26 est le plus gros hélicoptère ayant connu la production en série. Il peut emporter une charge comparable à celle de l'Hercules, dont 2 blindés léger. Bien que rare et cher, il s'avère précieux dans sa catégorie, facilement adaptable à tous type de mission, et particulièrement fiable.

Cependant la production du Mi-26 paraît compromise dans la mesure où l'Ukraine, unique productrice des turbines D-137, a annoncé la fin de sa coopération militaire et technique avec la Russie, dans le sillage du conflit russo-ukrainien de 2014. 


Texte de Clansman, avec son aimable autorisation

Versions référencées

  • Mil V-26 : Prototype. 2 exemplaires.
  • Mil Mi-26 (OTAN : Halo-A) : Version militaire de base.
  • Mil Mi-26A : Version militaire à l'avionique améliorée. 1 exemplaire modifié.
  • Mil Mi-26M : Projet de version améliorée du Mi-26 motorisée par des turbines Ivchenko D-127.
  • Mil Mi-26M : Projet de version à l'avionique et aux capacités d'auto-protection améliorées du Mi-26T2.
  • Mil Mi-26ME : Projet de version export du Mi-26M.
  • Mil Mi-26MS : Version d'évacuation sanitaire.
  • Mil Mi-26NEF-M : Version de lutte ASM. 1 exemplaire modifié.
  • Mil Mi-26P : Version de transport de passagers.
  • Mil Mi-26PK : Version servant de grue volante datant de 1997.
  • Mil Mi-26PP : Version de guerre électronique.
  • Mil Mi-26S : Version de décontamination nucléaire.
  • Mil Mi-26T : Version de transport civil.
  • Mil Mi-26TC : Version identique au Mi-26T mais adapté à la certification civile.
  • Mil Mi-26T2 : Version à l'avionique largement modernisée actuellement en production.
  • Mil Mi-26T2C : Projet de version identique au Mi-26T2 mais adapté à la certification civile.
  • Mil Mi-26T2V : Version du Mi-26T2 destinée aux VKS russes.
  • Mil Mi-26TM : Version servant de grue volante datant de 1992.
  • Mil Mi-26TP : Version de lutte contre les incendies.
  • Mil Mi-26TZ : Version de ravitaillement en carburant au sol.
  • Mil Mi-27 : Version servant de poste de commandement aérien. 2 prototypes.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Mil Mi-26T voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Empattement : 8,95 m (29,364 ft)
  • Diamètre du rotor de queue : 7,61 m (24,967 ft)
  • Masse maxi au décollage : 56 000 kg (123 459 lbs)
  • Masse normale au décollage : 49 600 kg (109 349 lbs)
  • Masse à vide : 28 000 kg (61 729 lbs)
  • Surface du rotor : 804 m² (8 654 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 32 m (105 ft)
  • Hauteur : 8,145 m (26,722 ft)
  • Longueur : 40,025 m (131,316 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 255 km/h (158 mph, 138 kts)
  • Rayon d'action : 590 km (367 mi, 319 nm)
  • Distance franchissable : 1 923 km (1 195 mi, 1 038 nm)
  • Plafond opérationnel : 4 600 m (15 092 ft)
  • Vitesse maximale HA : 295 km/h (183 mph, 159 kts)
  • Charge alaire, à vide : 34,826 kg/m² (7,133 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 61,692 kg/m² (12,635 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 69,652 kg/m² (14,266 lbs/sq. ft)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré 12
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 3

Accidents enregistrés

  • Crash d'un Mi-26 indien le 14 décembre 2010

    À 9h50, un hélicoptère Mi-26 indien s'est écrasé peu après son décollage, pour une raison inexpliquée. Les trois membres d'équipages et les cinq passagers ont été légèrement blessés, mais il n'y a pas eu d'autre victime.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture

Forum

Sujet complet »
Mil Mi-26 Halo à 12/05/2012 22:03 Clansman
Le Mi-12 avait été conçu afin de répondre à une demande étatique pour un hélicoptère de transport lourd. Il fut abandonné en 1974 lorsqu'il apparut que les turbines devinrent suffisamment puissantes pour propulser un tel appareil, mais moins encombrant.

L'étude de l'Izdelie 90, qui allait lui succéder, fut autorisée en 1971. Une des spécifications était que la masse à vide devait être inférieure à la moitié de la masse maximale au décollage. L'ingénieur en chef, Marat Tishchenko, s'inspira du Mi-6 et le nouvel appareil en reprenait les dimensions tout en étant plus moderne, plus élégant et plus efficient. Il emporte par exemple 20 tonnes de charges au lieu de 12.

Il est équipé de deux turbines Lotarev D-136 de 8550 kW, d'un rotor principal à 8 pales en composites (fibre de verre, titane). C'est le seul hélicoptère au monde à posséder un rotor de 8 pales. Le système de dégivrage est entièrement électrique. Le rotor de queue, lui, est composé de 5 pales en fibre de verre. Son train d'atterrissage est tricycle et fixe. Il dispose d'un APU TA-8V situé sous le plancher. Sa boîte de transmission, le VR-26, fut conçue par Mil lui-même, son fournisseur pensant qu'il était impossible de construire un boîtier de transmission capable de supporter 19725 hp.

Son équipage de 5 personnes (pilote, copilote, navigateur, ingénieur de vol et mécanicien) prennent place dans un cockpit pressurisé et disposant de panneaux en bulle afin d'améliorer la visibilité. 3 TV permettent de surveiller la charge sous élingue. 4 passagers peuvent prendre place dans une cabine. La soute, elle, n'est pas pressurisée. Elle contient 40 sièges et 60 autres peuvent être installés. Elle s'ouvre à l'arrière par des portes en coquille, dispose d'une rampe d'accès et de deux treuils d'une capacité de 2,5 tonnes. La soute mesure 15 mètres de long, 3,2 mètres de large et 3,15 mètres de haut (même Ogotaï tient).

Le vol inaugural du premier prototype V-26 fut effectué le 14 décembre 1977. Il sera suivi d'un deuxième prototype. Le premier Mi-26 de série sortit de l'usine de Rostov-sur-le-Don le 4 octobre 1980. Il fit sensation lors de sa première apparition publique, au salon du Bourget en 1981 : il y gagna le nom de code "Halo".

Le Mi-26 entra en service en 1983, après les essais militaire de 1982 marqués par une série de records. Conçu comme une machine militaire, il dispose de lance-leurres et d'un IFF. Il n'est pas armé, mais on peut faire passer des armes légères par les hublots. Un blindage peut être ajouté au cockpit si nécessaire.

Le Halo-A est la version de base du Mi-26. Le Mi-26A est une version dont le système de navigation et de vol PNK-90 est plus performant : il fut testé en 1985, mais non retenu. Le Mi-26M, équipé de moteurs D-127 plus puissants, n'entra pas en production non plus.

Le Mi-26T est une version de transport de fret civile dont la production a démarré en 1985. Elle fut livrée à Aeroflot à partir de 1986. Au moins 56 auraient été construits pour des firmes civiles. Une version améliorée, le Mi-26TS (Mi-26TC pour l'export), est entrée en production en 1995. Des exemplaires ont été vendu à des sociétés belge, roumaine, grecque ou suisse. Une version Mi-26P capable d'emporter 70 passagers fut envisagée mais un hélicoptère "de ligne" s'avéra finalement sans intérêt, sans compter le manque de fonds dans les années 1990.

D'autres versions spécialisées furent envisagées : pour la lutte contre les incendies (le Mi-26TP, ayant volé en 1994, pouvait emporter 15000 litres d'eau : un fut livré en 1999), comme hôpital volant (Mi-26MS : jusqu'à 47 civières et 8 personnels médicaux), comme radio-relais (Mi-26PP, en 1986), pour la guerre électronique, la lutte anti sous-marine (Mi-26NEF-M, équipé d'un MAD et datant de 1990), pour la surveillance géologique, comme poste de commandement aérien (Mi-27 : 2 prototypes construits). Le Mi-26TZ sert par exemple à transporter du carburant. Apparu en 1996, il peut en emporter 14000 litres, ainsi que 1040 litres de lubrifiant.

Mais le Mi-26 s'avéra suffisamment adaptable à toutes sortes de missions pour rendre inutile l'étude de versions spécialisées. Les modifications peuvent ne prendre qu'une heure, comme dans le cas du Mi-26TP. Le concept d'une grue volante fut cependant poussée jusqu'au stade de prototype avec les Mi-26TM en 1992 et le Mi-26PK en 1997. Cette version avait l'apparence du S-64 Skycrane, en plus gros.

316 exemplaires ont été construits depuis 1980. Il est très apprécié par ses utilisateurs, pour sa bonne tenue en vol et ses capacités nettement supérieures au Mi-6 sous-motorisé. L'Inde fut son premier client à l'export, et le plus enthousiaste pour cette machine. 6 appareils furent prévus. Les 2 premiers furent livrés en 1986 et les deux suivants en 1989. Les 4 exemplaires étant suffisant, les deux derniers ne furent jamais achetés. L'un d'eux fut perdu par accident en 2010. L'Ukraine (10 sur 28), le Belarus (10 sur 12), l'Ouzbékistan (1) et le Kazakhstan (4, peut-être sur 24) ont récupérés des exemplaires lors de l'éclatement de l'URSS. Il a été vendu au Cambodge (2, ex-ukrainiens et achetés dans les années 1990), au Congo-Kinshasa (2 livrés, 1 en service), à la Corée du Nord (2 ou 4, peut-être livrés en 1997 ou 1998), au Laos (1 Mi-26T acheté en 1998), au Mexique (2 : un a été détruit par accident), au Pérou (1 au sein de l'armée de terre, 3 reçus) et au Vénézuela (2 Mi-26TS dans l'armée de terre, 3 reçus en 2006).

Le Mi-26 fut d'abord engagé en Afghanistan (un fut perdu par accident en 1985), et déployé lors de la catastrophe de Tchernobyl en larguant de l'eau, en mesurant le taux de radioactivité et en transportant le matériel nécessaire au confinement du réacteur 4. La version Mi-26S fut conçue dans l'urgence afin de secourir les victimes de catastrophes, dès après l'événement. La plupart des Mi-26 déployés à Tchernobyl furent tellement irradiés qu'il fallut les abandonner sur place.

Le Mi-26 fut aussi engagé dans les conflits secouant l'ancienne URSS, avec une perte en Arménie en 1992 et une autre en Tchétchénie en 2003, conduisant 118 hommes à la mort sur 147. Les Mi-26 indiens furent déployés lors du conflit des Kargil. Le Mi-26 fut également utilisé par les Nations Unies (en Somalie, en Yougoslavie, au Timor, et en Sierra Leone) pour des missions humanitaires, et même en Afghanistan par les Etats-Unis pour récupérer un CH-47 en 2002. En octobre 1999, un Mi-26 fut utilisé afin de rapatrier un bloc de glace de 25 tonnes, contenant un mammouth laineux de 23000 ans parfaitement conservé. La surchage était telle que le Mi-26 fut immédiatement renvoyé en usine après le vol.

Le Mi-26 est toujours en production. Une version modernisée, le Mi-26T2, fut présentée au salon de Toushino en 2005. Il dispose d'un cockpit avec 5 écrans couleurs, d'un système GPS/GLONASS, de deux turbines Ivchenko-Progress/Motor Sich D-136-2 de 8690 kW (pouvant monter à 9325 kW pendant une demie-heure), d'un FADEC. La charge utile passe à près de 25000 kg.

Les Mi-26 russes sont actuellement modernisés par Rostvertol. 8 ont déjà été livrés en 2012 et le chantier devrait se terminer en 2015. Environ 20 exemplaires sont toujours en service. 22 exemplaires sont commandés neufs

Le Mi-26 fut évalué en France et en Allemagne en 2007, qui préférèrent se lancer dans l'étude d'un nouvel hélicoptère lourd. En 2009, Mil annonça le lancement du Mi-46, un hélicoptère lourd basé sur le Mi-26.

Le Mi-26 est le plus gros hélicoptère ayant connu la production en série. Il peut emporter une charge comparable à celle de l'Hercules, dont 2 blindés léger. Bien que rare et cher, il s'avère précieux dans sa catégorie, facilement adaptable à tous type de mission, et particulièrement fiable.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Mil_Mi-26

http://www.helicopassion.com/fr/03/mi26-01.htm

http://red-stars.org/spip.php?article224

http://www.avionslegendaires.net/mil-mi-26-halo.php

http://jn.passieux.free.fr/html/Mi26.php

http://en.wikipedia.org/wiki/Mil_Mi-26

http://www.vectorsite.net/avhvmil.html#m4

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=281

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/mi-26.php

http://www.fas.org/man/dod-101/sys/ac/row/mi-26.htm

http://www.military-today.com/helicopters/mil_mi26_halo.htm

http://www.bharat-rakshak.com/IAF/Aircraft/Specs/571-Mil-Mi-26.html
Re: Mil Mi-26 Halo à 13/05/2012 08:41 Clansman
La fiche sur le site
Mammoth Size of Mi-26 Helicopter! à 04/11/2013 05:55 michaeljordan
Mi-35P and Mi-26 of Russia! Look at the mammoth size of Mi-26! The Mi-26 has a crew of five 2 pilots, 1 navigator, 1 flight engineer, 1 flight technician!

Link 1
Link 2 :tomcat:

Image[/size:28wbuh66]

Edit Nico2[/size:28wbuh66]
Re: Mil Mi-26 Halo à 04/11/2013 09:43 Clansman
It's a better place here. ;)
Re: Mil Mi-26 Halo à 04/11/2013 14:32 ciders
Je n'ose imaginer une Gazelle à côté de ce monstre.
Re: Mil Mi-26 Halo à 04/11/2013 22:40 d9pouces
Very nice pic!

Without comparison like this Mi-24, the Mi-26 does not seem to be so huge (less than a CH-47 or CH-53). The Mi-24 looks like a small model…
Re: Mil Mi-26 Halo à 06/11/2013 15:35 cachée dans les pins
oh bin je l'ai bien cherchée la photo de ce…. euh… MONSTRE :D

parce que forcément, j'avais retenu Michael Jordan mais pas Mil Mi Halo, rhooo, tu parles d'un Mimile..

quand un message est déplacé dans un autre topic, l'auteur est ,je pense, prévenu? Parce que merci à lui, il faudrait pas qu'il croit qu'on a égaré ses petits ;)
Re: Mil Mi-26 Halo à 06/11/2013 15:56 Jericho

cachée dans les pins a écrit

oh bin je l'ai bien cherchée la photo de ce…. euh… MONSTRE :D

parce que forcément, j'avais retenu Michael Jordan mais pas Mil Mi Halo, rhooo, tu parles d'un Mimile..
C'est pourtant facile de se souvenir de son nom:
"Ce monstre de Mil Mi-26? Halo, mais Halo quoi!" :bonnet:
Re: Mil Mi-26 Halo à 06/11/2013 16:07 Clansman
Quand un message est déplacé, il apparait en message non lu. Ca devrait suffire, je pense. :)

"Ce monstre de Mil Mi-26? Halo, mais Halo quoi!"

:bonnet:
Re: Mil Mi-26 Halo à 06/11/2013 19:57 Nico2
ImageImage

Very nice pic, thanks for sharing it michaeljordan.

But I'm compelled to remind you it's forbidden to insert directly pictures not taken by yourself.

Please can you put it accessible through a link ?

Thanks a lot pal


:marine:
Kadex 2014 à 28/05/2014 07:11 stanak
Image
Mi-26T du KazAviaSpas
Image
Re: Mil Mi-26 Halo à 29/05/2014 15:13 Nico2
Toujours impressionnant comme appareil. :)
Re: Mil Mi-26 Halo à 12/06/2014 18:24 Tyreann
Dans la fiche, ici même comme sur le site, une petite référence à Ogotaï dans les premiers paragraphes… Peut-être la retirer du site non ? ;)
Re: Mil Mi-26 Halo à 12/06/2014 18:44 ogotaï
Le pauvre… :tsss: et que devient-il, au fait ? :mrgreen:
Re: Mil Mi-26 Halo à 13/06/2014 22:35 Nico2

Tyreann a écrit

Dans la fiche, ici même comme sur le site, une petite référence à Ogotaï dans les premiers paragraphes… Peut-être la retirer du site non ? ;)

Je suis d'accord, ça ferait mieux. :mrgreen:
Re: Mil Mi-26 Halo à 14/06/2014 08:27 Clansman
J'étais persuadé d'avoir répondu… Bon donc j'ai retiré l'allusion sur le site. Désolé Ogot'. :mrgreen:
FAMEX 2017 à 07/05/2017 17:33 stanak
Mi-26T
ex FAM
Image
2 utilisés
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires