Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Chasse
  • Constructeur : drapeau Lavotchkine
  • Code OTAN : Fang
  • 1 182 appareils construits (cellules neuves)

Histoire de l'appareil

Lors des tests du prototype du La-9, le gouvernement soviétique recommanda d'en étudier une variante à long rayon d'action, destinée à escorter les Tu-4. Le prototype qui en résultat, le La-134 ou La-9M, voyait son armement réduit à 3 canons, mais sa capacité interne en carburant et huile augmenter.

Il effectua son vol inaugural en mai 1947. Il fut suivi d'un second prototype, le La-134D, dont la capacité en carburant passait de 825 à 1100 litres, grâce à des réservoirs situés dans les ailes et des bidons largables. Son train d'atterrissage fut renforcé, ses pneus étaient plus larges et à haute pression, et le cockpit un peu plus confortable. Un système de radio-navigation fut également installé.

A pleine charge de carburant, les capacités de combat étaient très amoindries, surtout au-dessus de 7000 m. Mais il redevenait comparable au La-9 lorsque le carburant baissait.

1182 exemplaires furent construits entre 1947 et 1951 à Gorky. Il fut le dernier chasseur soviétique à piston, et l'URSS le retira du service au début des années 1950. L'OTAN le surnomma Fang (croc). Il fut vendu à la Chine, à la Corée du Nord et à l'Indonésie (par les Chinois, dans le dernier cas).

Le 7 mai 1948, 3 La-11 atterrirent sur une base au Pôle Nord pour s'y entraîner. Cette base était le meilleur moyen pour des bombardiers Tu-4 d'atteindre les villes états-uniennes. Des chasseurs de la 1ere division de chasse et du 53e régiment de chasse participèrent à de telles expéditions.

La première victime du La-11 fut un PB4Y Privateer, descendu le 8 avril 1950 au dessus de la Baltique. Il fut abattu par un La-11 du 30e régiment de la Garde. Un P2V fut abattu plus tard dans l'année.

A l'été 1950, 60 La-11 du 351e régiment de chasse de nuit furent déployés en Chine et combattirent lors de la guerre civile. Le 2 avril 1951, Guzhov et son ailier descendirent 2 P-51 du Kuomintang. Ce régiment fut déployé en Corée du Nord le 13 juin 1951.

Le La-11 fut également engagé lors de la guerre de Corée, s'opposant au A-26 Invader et aux P-51. En revanche, les tentatives d'intercepter des B-29 tournèrent court. Il fallait 26 minutes à un La-11 pour monter à l'altitude de croisière des B-29, et il n'avait un surcroît de vitesse de seulement 20 km/h. Il suffisait au bombardier de plonger pour échapper au La-11.

Quelques exemplaires restent exposés en Chine et en Indonésie.

Versions référencées

  • Lavotchkine La-134 : Prototype de l'appareil.
  • Lavotchkine La-11 : Version de série, 1182 exemplaires.

Lavotchkine La-11 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 3 996 kg (8 810 lbs)
  • Masse à vide : 2 770 kg (6 107 lbs)
  • Surface alaire : 17,6 m² (189,445 sq. ft)
  • Hauteur : 3,47 m (11,385 ft)
  • Envergure : 9,8 m (32,152 ft)
  • Longueur : 8,62 m (28,281 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 2 235 km (1 389 mi, 1 207 nm)
  • Plafond opérationnel : 10 250 m (33 629 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 12,6 m/s (41,339 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 674 km/h (419 mph, 364 kts)
  • Charge alaire, à vide : 157,386 kg/m² (32,235 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 227,045 kg/m² (46,503 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en étoile Shvetsov ASh-82FN
  • Puissance unitaire : 1 380 kW (1 876 ch, 1 850 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Lavotchkine La-11 Fang à 30/06/2011 11:33 Clansman
Lors des tests du prototype du La-9, le gouvernement soviétique recommanda d'en étudier une variante à long rayon d'action, destinée à escorter les Tu-4. Le prototype qui en résultat, le la-134 ou La-9M, voyait son armement réduit à 3 canons, mais sa capacité interne en carburant et huile augmenter.

Il effectua son vol inaugural en mai 1947. Il fut suivi d'un second prototype, le la-134D, dont la capacité en carburant passait de 825 à 1100 litres, grâce à des réservoirs situés dans les ailes et des bidons larguables. Son train d'atterrissage fut renforcés, ses pneus étaient plus larges et à haute pression, et le cockpit un peu plus confortable. Un système de radio-navigation fut également installé.

A pleine charge de carburant, les capacités de combat étaient très amoindries, surtout au-dessus de 7000 m. Mais il redevenait comparable au La-9 lorsque le carburant baissait.

1182 exemplaires furent construits entre 1947 et 1951 à Gorky. Il fut le dernier chasseur soviétique à piston, et l'URSS le retira du service au début des années 1950. L'OTAN le surnomma Fang (croc). Il fut vendu à la Chine, à la Corée du Nord et à l'Indonésie (par les Chinois, dans le dernier cas).

Le 7 mai 1948, 3 La-11 atterrirent sur une base au Pôle Nord pour s'y entraîner. Cette base était le meilleur moyen pour des bombardiers Tu-4 d'atteindre les villes états-uniennes. Des chasseurs de la 1ere division de chasse et du 53e régiment de chasse participèrent à de telles expéditions.

La première victime du La-11 fut un PB4Y Privateer, descendu le 8 avril 1950 au dessus de la Baltique. Il fut abattu par un La-11 du 30e régiment de la Garde. Un P2V fut abattu plus tard dans l'année.

A l'été 1950, 60 La-11 du 351 régiment de chasse de nuit furent déployés en Chine et combattirent lors de la guerre civile. Le 2 avril 1951, Guzhov et son ailier descendirent 2 P-51 du Kuomintang. Ce régiment fut déployé en Corée du Nord le 13 juin 1951.

Le La-11 fut également engagé lors de la guerre de Corée, s'opposant au A-26 Invader et aux P-51. En revanche, les tentatives d'intercepter des B-29 (la version américaine du Tu-4) tournèrent court. Il fallait 26 minutes à un La-11 pour monter à l'altitude de croisière des B-29, et il n'avait un surcroît de vitesse de seulement 20 km/h. Il suffisait au bombardier de plonger pour échapper au La-11.

Quelques exemplaires restent exposés en Chine et en Indonésie.

La fiche sur le site


http://en.wikipedia.org/wiki/Lavochkin_La-11

http://www.airpages.ru/eng/ru/la11.shtml

http://www.aviastar.org/air/russia/la-11.php

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=651

http://www.soviethammer.info/blog/421718-lavochkin-la-11/

http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=Lavochkin%20La-11&distinct_entry=true
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires