Histoire de l'appareil

Le Kamov Ka-27 fut conçu comme remplaçant du Ka-25, et est comme lui un hélicoptère naval destiné à la lutte anti sous-marine, les opérations de recherche et de sauvetage, ainsi que le transport (fret, passagers). La marine soviétique, qui réclamait un tel appareil, demandait entre autres qu'il occupe le même espace en hangar. Cela explique qu'il reste extérieurement proche de son prédécesseur, quoique plus lourd et plus puissant. On peut cependant le distinguer du Ka-25 par le nombre de dérives (2 et non plus 3), le nombre de hublots (1 au lieu de 2), et la quille ventrale plus en avant et non plus sous la dérive centrale du Ka-25.

Son étude commença en 1969, sous la direction de Mikhaïl A. Koupfer. Le cahier des charges officiel fut émis le 28 octobre 1971, demandant un hélicoptère doté d'une endurance d'une heure à deux cent kilomètres de sa base avec une charge de 600 kg. Le prototype, désigné Ka-252, effectua son premier vol vertical le 8 août 1973 entre les mains de Yevgueniy I. Lariouchine, et passe au vol horizontal pour la première fois le 24 décembre 1973. Il fut suivi par un deuxième prototype au nez redessiné.

Bien sûr, le Ka-27 reprend la marque de fabrique principale de Kamov, les deux rotors principaux coaxiaux qui rendent inutile la présence d'un rotor anti-couple. Il est cependant un peu plus lourd et plus large, le cockpit offre plus de visibilité et surtout ses nouveaux moteurs offrent deux fois plus de puissance. Il est plus facile à piloter. 2 bouées de sauvetage gonflables permettent un amerrissage d'urgence. Il emporte d'1 à 3 membres d'équipage, plus 2 à 3 spécialistes. Les essais durèrent 8 ans, jusqu'en avril 1981. Ils avaient démarré en mai 1977 pour une production en série autorisée dès 1979.

Il entra officiellement en service le 14 avril 1981 et fut déclaré opérationnel en 1982. Plusieurs variantes du Ka-27 furent construites, dont la première fut le Ka-27PL (Hélix-A), destiné à la lutte anti sous-marine. Il emporte 2 torpilles dont une guidée et 8 grenades ou 36 bouées acoustiques dans une baie ventrale de 4,52 mètres et est équipé du système Osminog (pieuvre), qui se compose du radar Initsiativa-2KM et du sonar trempé VGS-3 Ros-V (ou d'un MAD APM-73V Bor-1V à la place). Il opère par paire, selon la méthode Hunter-Killer.

Il fut exporté dans une version simplifié, le Ka-28 (Hélix-A lui aussi) : celui-ci peut cependant servir par tout temps, et de nuit, et ses moteurs, des TV3-117VK, sont légèrement moins puissants que les TV3-117KM d'origine (2170 cv au lieu de 2225).

Le Ka-29 (Hélix-B) est une version de transport d'assaut emportant 16 soldats. Les Ka-32S et T (Helix-C) sont des versions utilitaires, destinées au transport. Le Ka-27PS (Hélix-D) est une version SAR. Enfin, le Ka-32 et tous ses dérivées est une version civile, qui sert notamment aux recherches et sauvetage (Ka-32A4), à la lutte contre les incendies (Ka-32A1), ou aux opérations de police (Ka-32A2). Enfin, le Ka-31 de veille aérienne en est dérivé.

En juillet 2016, 51 Ka-27PL, 16 Ka-27PS, 4 Ka-28 et 4 Ka-29 sont toujours en service dans la marine russe. Ils servent souvent sur les destroyers de classe Sovremenny ou Udaloy, voire sur l'Admiral Kuznetsov.

Depuis 2000, la Russie cherche à moderniser ses Ka-27 et 29, apparemment sans succès. Le prototype du Ka-27M a commencé ses essais en octobre 2012, après signature d'un contrat en septembre. La modernisation peut porter sur l'allongement de la durée de vie de la cellule, sur l'installation d'un radar Kopyo-A de 250 km de portée, sur l'adaptation du nouveau système ASM de l'Il-38, voire sur l'armement avec des missiles Kh-35. 70 Ka-27 et 29 pourraient être modernisés.

Il fut exporté notamment en Chine, en Inde, en Syrie, en Ukraine et au Vietnam où il sert dans leur marine. On le trouve aussi en Algérie, en Corée du Sud et au Yemen où il sert dans les forces aériennes. Il fut utilisé en ex-Yougoslavie. Des Ka-32 ont également été vendu en Occident, notamment en Suisse et au Canada. Au total il semblerait que pas moins de 268 Ka-27/28 et 59 Ka-29 aient été produits jusqu'en 1991. La production reprit en 1999, notamment pour l'Inde.

Versions référencées

  • Kamov Ka-252 : Prototypes du Ka-27PL.
  • Kamov Ka-27M : Version modernisée du Ka-27PL.
  • Kamov Ka-27PK : Version de lutte anti-navires. 1 exemplaire.
  • Kamov Ka-27PL (OTAN : Helix-A) : Version de lutte ASM. Plus de 100 exemplaires.
  • Kamov Ka-27PM : Projet de version de guerre des mines.
  • Kamov Ka-27PS (OTAN : Helix-D) : Version Search & Rescue.
  • Kamov Ka-27PSD : Version Search & Rescue à long rayon d'action. 1 exemplaire modifié.
  • Kamov Ka-27PSM : Projet de version modernisée du Ka-27PS.
  • Kamov Ka-27PV : Version armée du Ka-27PS destinée aux garde-frontières russes.
  • Kamov Ka-27REP : Version de guerre électronique. 1 exemplaire modifié.
  • Kamov Ka-27RKTS : Projet de version de d'éclairage pour la lutte anti-navires
  • Kamov Ka-27RTS : Projet de version de reconnaissance et d'éclairage pour l'artillerie.
  • Kamov Ka-27TL : Projet de version de télémétrie.
  • Kamov Ka-27VRR : Projet de version de reconnaissance NRBC.
  • Kamov Ka-27Ye : Version servant à surveiller la présence de matériaux radioactifs à bord des navires.
  • Kamov Ka-28 (OTAN : Helix-A) : Version export du Ka-27PL légèrement moins performante.
  • Kamov Ka-29 (OTAN : Helix-B) : Version de transport d'assaut navalisée. 3 prototypes + 59 exemplaires.
  • Kamov Ka-29M : Version modernisée du Ka-29.
  • Kamov Ka-29RLD : Désignation initiale du Ka-31.
  • Kamov Ka-31 : Version destinée à l'export. 2 prototypes et 23 exemplaires.
  • Kamov Ka-31M : Projet de version modernisée dotée d'un radar E-801M.
  • Kamov Ka-31R : Version modifiée destinée à la marine russe. 2 exemplaires.
  • Kamov Ka-31SV : Version de reconnaissance radar destinée à détecter des cibles terrestres. 2 exemplaires.
  • Kamov Ka-32A1 : Version de lutte contre les incendies.
  • Kamov Ka-32A2 : Version de surveillance destinée à la Police moscovite.
  • Kamov Ka-32A4 : Version Search & Rescue destinée aux opérateurs civils.
  • Kamov Ka-32A7 : Version export de surveillance armée dérivée du Ka-27PS.
  • Kamov Ka-32A11VS : Version multirôle certifiée motorisée par des TV3-117MA.
  • Kamov Ka-32A12 : Version servant de grue volante destinée à la Suisse.
  • Kamov Ka-32K : Version servant de grue volante.
  • Kamov Ka-32M : Projet de version motorisée par des TV3-117VMA-SB3.
  • Kamov Ka-32S (OTAN : Helix-C) : Version de transport maritime et de reconnaissance arctique.
  • Kamov Ka-32T (OTAN : Helix-C) : Version de transport civile capable d'emporter 16 passagers.
  • Kamov Ka-33 : Projet de version civile du Ka-29.
  • Kamov Ka-35 Izdelye 23D2 : Autre désignation du Ka-31SV.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Kamov Ka-27PL (OTAN : Helix-A) voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 12 000 kg (26 455 lbs)
  • Masse à vide : 6 500 kg (14 330 lbs)
  • Diamètre du rotor principal : 15,8 m (51,837 ft)
  • Surface alaire : 392,2 m² (4 221,606 sq. ft)
  • Hauteur : 5,5 m (18,045 ft)
  • Longueur : 11,3 m (37,073 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 205 km/h (127 mph, 111 kts)
  • Distance franchissable : 980 km (609 mi, 529 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 000 m (16 404 ft)
  • Vitesse maximale HA : 270 km/h (168 mph, 146 kts)
  • Charge alaire, à vide : 16,573 kg/m² (3,39 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 30,597 kg/m² (6,267 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbines Klimov TV3-117V
  • Puissance unitaire : 1 659 kW (2 256 ch, 2 225 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Ka-27 Helix à 27/07/2010 00:03 Pilou
Successeur du Ka-25.
Infos:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Kamov_Ka-27

Ici, un Ka-27 ukrainien appontant sur un navire… américain :
http://www.airforcesmonthly.com/view_news.asp?ID=2322
Re: Ka-27 Helix à 14/05/2013 07:15 Clansman
J'ai un peu plus, je vous le met quand même ? :mrgreen:


Le Kamov Ka-27 fut conçu comme remplaçant du Ka-25, et est comme lui un hélicoptère naval destiné à la lutte anti sous-marine, les opérations de recherche et de sauvetage, ainsi que le transport (fret, passagers). La marine soviétique, qui réclamait un tel appareil, demandait entre autres qu'il occupe le même espace en hangar. Cela explique qu'il reste extérieurement proche de son prédécesseur, quoique plus lourd et plus puissant.

Son étude commença en 1969, sous la direction de Mikhaïl A. Koupfer. Le cahier des charges officiel fut émis le 28 octobre 1971, demandant un hélicoptère doté d'une endurance d'une heure à deux cent kilomètres de sa base avec une charge de 600 kg. Le prototype, désigné Ka-252, effectua son premier vol vertical le 8 août 1973 entre les mains de Yevgueniy I. Lariouchine, et passe au vol horizontal pour la première fois le 24 décembre 1973. Il fut suivi par un deuxième prototype au nez redessiné.

Bien sûr, le Ka-27 reprend la marque de fabrique principale de Kamov, les deux rotors principaux coaxiaux qui rendent inutile la présence d'un rotor anti-couple. Il est cependant un peu plus lourd et plus large, le cockpit offre plus de visibilité et surtout ses nouveaux moteurs offrent deux fois plus de puissance. Il est plus facile à piloter. 2 bouées de sauvetage gonflables permettent un amerrissage d'urgence. Il emporte de un à 3 membres d'équipage, plus 2 à 3 spécialistes. Les essais durèrent 8 ans, jusqu'en avril 1981. Les essais étatiques avaient démarré en mai 1977, et la production en série fut autorisée dès 1979.

Il entra officiellement en service le 14 avril 1981 et fut déclaré opérationnel en 1982. Plusieurs variantes du Ka-27 furent construites, dont la première fut le Ka-27PL (Hélix-A), destiné à la lutte anti sous-marine. Il emporte 2 torpilles dont une guidée et 8 grenades ou 36 bouées acoustiques dans une baie ventrale de 4,52 mètres et est équipé du système Osminog (pieuvre), qui se compose du radar Initsiativa-2KM et du sonar trempé VGS-3 Ros-V (ou d'un MAD APM-73V Bor-1V à la place). Il opère par paire, selon la méthode Hunter-Killer.

Il fut exporté dans une version simplifié, le Ka-28 (Hélix-A lui aussi) : celui-ci peut cependant servir par tout temps, et de nuit, et ses moteurs, des TV3-117VK, sont légèrement moins puissants que les TV3-117KM d'origine (2170 cv au lieu de 2225).

Le Ka-29 (Hélix-B) est une version de transport d'assaut emportant 16 soldats. Les Ka-32S et T (Helix-C) sont des versions utilitaires, destinées au transport. Le Ka-27PS (Hélix-D) est une version SAR. Enfin, le Ka-32 et tous ses dérivées est une version civile, qui sert notamment aux recherches et sauvetage (Ka-32A4), à la lutte contre les incendies (Ka-32A1), ou aux opérations de police (Ka-32A2). Enfin, le Ka-31 de veille aérienne en est dérivé.

56 Ka-27 et 15 à 28 Ka-29 sont toujours en service au sein de la marine russe. Ils servent souvent sur les destroyers, comme ceux de la classe Sovremenny ou Udaloy, voire sur les porte-avions.

Depuis 2000, la Russie a cherché à moderniser ses Ka-27 et 29, apparemment sans succès. Le prototype du Ka-27M a commencé ses essais en octobre 2012, après signature d'un contrat en septembre. La modernisation peut porter sur l'allongement de la durée de vie de la cellule, sur l'installation d'un radar Kopyo-A de 250 km de portée, sur l'adaptation du nouveau système ASM de l'Il-38, voire sur l'armement avec des missiles Kh-35. 70 Ka-27 et 29 pourraient être modernisés.

Il fut exporté notamment en Chine, en Inde, en Syrie, en Ukraine et au Vietnam où il sert dans leur marine. On le trouve aussi en Algérie, en Corée du Sud et au Yemen où il sert dans les forces aériennes. Il fut utilisé en ex-Yougoslavie. Des Ka-32 ont également été vendu en Occident, notamment en Suisse et au Canada. Au total, il a été produit à plus de 120 exemplaires, on parle même de 268 Ka-27/28 et 59 Ka-29 produits, jusqu'en 1991 pour la Russie. La production reprit en 1999, en particulier pour l'Inde.


Versions :

Ka-25-2 : Premier prototype.

Ka-27K : Prototype de la version de lutte anti sous-marine.

Ka-27PL : Version de lutte anti sous-marine. Plus de 100 exemplaires.

Ka-27PS : Version SAR. Il est équipé d'un radar de recherche Osminog-PS sur 360°, d'un treuil LPG-300 pouvant supporter 300 kg et d'un radeau gonflable. Son étude commença en 1978 et sa production en 1981, pour une entrée en service en 1982.

Ka-27PV : Version armée du Ka-27PS, destinée aux garde-frontières russes.

Ka-28 : Version export du Ka-27PL. 1er vol en 1982.

Ka-29TB : Version de transport d'assaut (2 pilotes et 16 soldats, ou 10 blessés). Développée pour opérer à partir des bâtiments Ivan Rogov, elle a été produite à partir de 1977 pour l'infanterie de marine. Elle opérera à partir des BPC de classe Mistral, qui pourront en emporter 8. Il se distingue par un pare-brise plat en 3 partie au lieu d'un pare-brise galbé en 2 parties. Il est armé d'une mitrailleuse de 7,62 mm, des lance-roquettes de 57 mm, des canons de 30 mm en nacelle, des bombes et 8 missiles AT-6, pour une masse de 2000 kg.

Ka-29M : Version modernisée du Ka-29.

Ka-25RLD : Version du Ka-31 de veille aérienne, dévoilée en 2008. 2 exemplaires livrés à la marine russe en 2010. RLD signifie radiolokatsyonnoga dozora.

Ka-32A : Version civile, pouvant servir à la lutte contre les incendies, aux opérations de police, SAR, évacuation sanitaire. Le Ka-32 a volé pour la première fois en 1980, mais ne fut pas produit en série avant 1987.

Ka-32M : Version motorisée par des TV3-117VMA-SB3.

Ka-32S Helix-C : Version utilitaire maritime, pour le transport et le SAR.

Ka-32T : Version de transport, pour 16 passagers.

Ka-32K : Version grue volante.




https://fr.wikipedia.org/wiki/Kamov_Ka-27

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/kamov-ka-27-helix/

http://red-stars.org/spip.php?article326

http://www.krasnayazvezda.com/mer/equipements/helico/ka27.php

http://www.helicopassion.com/fr/03/ka27-01.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Kamov_Ka-27

http://www.airforce-technology.com/projects/ka272829-helix-helicopters/

http://www.military-today.com/helicopters/kamov_ka27_helix.htm

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_ka27_en.php

http://www.ka27.info/eng/
Re: Ka-27 Helix à 14/05/2013 09:55 Jericho

Clansman a écrit

J'ai un peu plus, je vous le met quand même ? :mrgreen:
Donne toujours, au pire ça fait de la lecture. :p


Merci pour la fiche. ;)
Re: Ka-27 Helix à 14/05/2013 20:43 Nico2

Clansman a écrit

J'ai un peu plus, je vous le met quand même ? :mrgreen:

Toujours avec plaisir, et d'autant plus que l'appareil - original - le mérite ! :)
Re: Ka-27 Helix à 15/05/2013 10:58 Cinétic
J'ai toujours été indecis sur cet appareil (comme son parent le Ka-25).
Je trouve que le rotor double est une solution élégante mais l'amoureux de la simplicité de l'Alouette III en moi est mitigé sur la complexité du système. J'aurais bien aimé avoir l'avis d'un technicien qui a bossé sur la machine.
Re: Ka-27 Helix à 16/05/2013 08:04 Clansman
Ce que je peux déjà dire, c'est que ça limite apparemment la vitesse. L'absence de rotor de queue doit simplifier aussi les transmissions, qui n'ont plus besoin d'aller à l'arrière. Pour le reste, je sais pas.
Re: Ka-27 Helix à 16/05/2013 09:08 glwpatton

Clansman a écrit

Ce que je peux déjà dire, c'est que ça limite apparemment la vitesse.

Une explication à cela ?
Re: Ka-27 Helix à 16/05/2013 09:21 Jericho

Clansman a écrit

Ce que je peux déjà dire, c'est que ça limite apparemment la vitesse.
Si c'est le cas, Kamov a dû résoudre ce problème, vu les performances du Ka-50…
Re: Ka-27 Helix à 16/05/2013 11:03 Clansman

glwpatton a écrit

Clansman a écrit

Ce que je peux déjà dire, c'est que ça limite apparemment la vitesse.

Une explication à cela ?

je dirais que 2 rotors principaux engendrent plus de trainée qu'un unique rotor principal et un rotor de queue.
Re: Ka-27 Helix à 17/05/2013 00:05 d9pouces
J'avais surtout entendu des problèmes lors de manœuvres brusques, y compris sur le Ka-50.
Re: Ka-27 Helix à 26/05/2013 07:30 Clansman
La fiche sur le site
Re: Ka-27 Helix à 03/06/2013 20:38 d9pouces

Clansman a écrit

Ce que je peux déjà dire, c'est que ça limite apparemment la vitesse. L'absence de rotor de queue doit simplifier aussi les transmissions, qui n'ont plus besoin d'aller à l'arrière. Pour le reste, je sais pas.
Un des avantages est que 100% de la puissance est utilisée pour la sustentation, contrairement au rotor de queue qui « ne sert à rien »
Kadex 2014 à 27/05/2014 18:41 stanak
Image
Ka-32A11BC pour la lutte contre le feu du KazAviaSpas (équivalent de la sécurité civile)
Image
Re: Ka-27 Helix à 27/05/2014 21:38 Nico2
Très belle bête. :)
Re: Ka-27 Helix à 27/05/2014 22:49 glwpatton
belle vue sur la complexité du système de rotor aussi !
Re: Ka-27 Helix à 05/11/2016 21:07 ciders
Un successeur en préparation pour 2020 ?

Bon, la source vaut ce qu'elle vaut mais si les Russes préparent réellement un successeur au Ka-27, ça vaut la peine d'être partagé.
Re: Ka-27 Helix à 14/11/2016 17:58 stanak
Ka-27PL
ex Ukraine Navy
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires