Histoire de l'appareil

En 1967, les autorités soviétiques préparèrent les spécifications d'un nouvel appareil de transport, destiné à être aussi bien utilisé par l'armée rouge que par Aeroflot, afin de livrer de lourdes charges aux régions désertiques et mal desservie de l'Union Soviétique. Devant remplacer l'An-12, il devait être quadriréacteur, emporter une charge utile de 40 tonnes sur 5000 km en moins de 6 heures, pouvoir opérer sur des pistes sommaires, ce dans les conditions atmosphériques difficiles de la Sibérie et de l'Arctique. Le tout pour un coût d'opération inférieur à celui de l'An-12PB.

Iliouchine fut particulièrement chargé de la mise au point de cet appareil et en confia l'étude à une équipé menée par Genrikh Vasilyevich Novozhilov. La santé déclinante de Sergueï Iliouchine fit qu'il n'y participa pas et prit sa retraite en 1970. Le projet fut accepté en 1969, une maquette grandeur nature fut construite en 1970.

L'Il-76 est un avion de transport lourd, avec des ailes hautes à dièdre négatif supportant 4 réacteurs en nacelle. Il dispose d'une dérive en T. Le train d'atterrissage principal est logé dans des nacelles de part et d'autre du fuselage, afin de ne pas obstruer la soute. Il est pourvu d'une rampe arriére activée hydrauliquement. Il semble s'être inspiré du C-141, mais conserve des caractéristiques russes, telles que le nez vitré utilisé par le navigateur afin de se reporter aux cartes ou de surveiller des opérations de largage. 30 brevets internationaux furent déposés pour cet appareil.

Sa soute pressurisée a un volume de 321 m cube, avec un plancher en titane. Il peut même emporter des chars d'assaut moyens, ou 3 blindés BMD-3. 3 modules peuvent y être installés afin de le transformer rapidement en avion de ligne pour 120 passagers. Ces modules, qui ont la taille standard des containers (6,1 mètres de long par 2,4 mètres de large) sont pourvus d'une cuisine et de toilettes. Il dispose d'un radar de navigation Koopol dans le nez. Son carburant est contenu dans 12 réservoirs.

Le vol inaugural eut lieu le 25 mars 1971, avec Eduard I. Kuznetsov aux commandes, à Zoukhovsky. La machine fut dévoilée au salon du Bourget la même année. Présenté comme pure avion commercial, ce qui était faux, l'Il-76 reçut le nom de code OTAN "Candid". Une cellule d'essais statiques fut construite, de même qu'un second prototype qui prit l'air au printemps 1973. La production en série se déroula à l'usine n°84 à Tachkent, en Ouzbékistan.

La première machine de série effectua son vol inaugural le 8 mai 1973. Les livraisons pour évaluation opérationnelle commencèrent à la fin de l'année, et la mise en service eut lieu en juin 1974 et l'appareil fut opérationnel en 1975. 10 exemplaires de l'Il-76 furent construits jusqu'en 1977, avant que n'apparaisse la première version améliorée.

L'Il-76 fut déployé pour la première fois fin 1977, afin d'assister le gouvernement éthiopien lors de la guerre civile. Il fut le fer de lance du transport aérien lors la guerre d'Afghanistan dans les années 1980. Il y accomplit 14700 vols, transporta 786200 personnes (soit 89% des soldats transportés par air) et 315800 tonnes de fret (soit 74% du fret transporté par air).

Le 26 novembre 1984, un Il-76M fut descendu par un SA-7 capturé par les combattants afghans. Les vols furent suspendus toute une année, avant que deux lance-leurres APP-50 ne soient installés. Le détecteur de lancement de missile était peu fiable et ces lance-leurres étaient activés manuellement par le mitrailleur de queue. Les Il-76 continuèrent à voler en Afghanistan jusqu'en 1992, afin de soutenir le gouvernement alors en place.

Des Il-76 furent également déployés sous les couleurs des Nations Unis lors de la guerre en Yougoslavie, dans la fin des années 1990. D'autres missions humanitaires furent accomplies en Afrique.

C'est en 1978 que l'Il-76 fut mis en service par Aeroflot, le premier vol international (vers le Japon) ayant lieu en avril. On estima à 50 le nombre d'exemplaires dont Aeroflot disposa, et 280 le nombre d'exemplaires utilisés par des compagnies civiles (dont au moins une centaine exportées).

Les principales versions civiles sont l'Il-76T et TD. Les versions militaires sont l'Il-76M, MD, et MF. Des projets ne virent pas le jour, comme un Il-76 emportant et contrôlant des drones, ou un autre Il-76 destiné à transporter des boosters sur son dos. La cellule de l'Il-76 servira à d'autres modèles, comme l'A-50 "Mainstay", l'A-60 et l'Il-78 "Midas".

Au moins 700 exemplaires avaient été construits lors de la chute de l'URSS. Sa production cessa pratiquement entre 1990 et 2010, mais semble reprendre, notamment à Ulyanovsk, pour atteindre 960 exemplaires. Il est en service, y compris dans certaines républiques issues de l'éclatement de l'URSS. Parmi elles, l'Arménie (3 exemplaires), l'Azerbaïdjan (1 Il-76M et un Il-76MD) le Bélarus (4 Il-76MD en service), le Kazakshtan (1, pour le compte du gouvernement), l'Ouzbékistan (6 exemplaires) et l'Ukraine (20 exemplaires en service sur 100 reçus). La Russie possède entre 119 et 210 Il-76MD. 310 exemplaires étaient en service en 1987.

L'Il-76 fut exporté en Algérie (3 Il-76MD et 8 Il-76TD livrés depuis 1999, 2 Il-76TD semblent avoir été perdus), en Angola (un exemplaire, détruit par accident en 2009), en Chine (14 Il-76MD reçus entre 1990 et 1998 et dépourvus de tourelle arrière, 30 commandés en septembre 2005 : 20 sont en service, dont un pour des essais moteur), en Corée du Nord (3 Il-76MD), en Inde (24 Il-76MD, surnommés Gajraj, éléphant royal : 17 sont en service et seront remplacés par le C-17. 3, puis encore 3 autres ont été commandés avec un radar Elta Phalcon AEW), en Irak (38 Il-76MD, dont certains furent réexportés en Iran lors de la guerre du Golfe : plus aucun n'est en service), l'Iran (16 Il-76MD), en Libye (24 exemplaires, dont certains furent détruits lors du raid de 1986 : plus aucun n'est en service), en Syrie (4 Il-76M) et au Yemen (3 exemplaires en service).


Texte de Clansman, avec son aimable autorisation

Versions référencées

  • Iliouchine Il-76 : Première version de série. 2 prototypes et 12 exemplaires.
  • Iliouchine Il-76D : Version de transport de parachutistes dotée d'une tourelle défensive de queue.
  • Iliouchine Il-76KT : Version servant à l'entraînement des cosmonautes en conditions d'apesanteur. 3 exemplaires modifiés.
  • Iliouchine Il-76LL : Version servant de banc d'essais en vol pour la motorisation.
  • Iliouchine Il-76M (OTAN : Candid-B) : Version de transport militaire au fuselage renforcé et à la capacité d'emport améliorée.
  • Iliouchine Il-76MD : Version améliorée de transport militaire à long rayon d'action.
  • Iliouchine Il-76MD « Skalpel-MT » : Version équipée pour servir d'hôpital volant.
  • Iliouchine Il-76MDK « Kosmos » : Version modifiée de l'Il-76MD servant à l'entraînement des cosmonautes en conditions d'apesanteur. 3 exemplaires.
  • Iliouchine Il-76MDM : Version traitant les obsolescences des systèmes de l'Il-76MD et le dotant d'un FLIR.
  • Iliouchine Il-76MD-90A : Version nettement améliorée de l'Il-76MD et motorisée par des PS-90A. 39 exemplaires.
  • Iliouchine Il-76MF : Version allongée, modernisée et motorisée par des PS-90.
  • Iliouchine Il-76MGA : Version civile dépourvue d'équipements spécifiques. 2 exemplaires.
  • Iliouchine Il-76T (OTAN : Candid-A) : Version civile de l'Il-76M.
  • Iliouchine Il-76TD (OTAN : Candid-A) : Version civile de l'Il-76MD.
  • Iliouchine Il-76TD « Antarktika » : Version de l'Il-76TD optimisée pour opérer dans les régions polaires.
  • Iliouchine Il-76TD-S : Version civile équivalente de l'Il-76MD Skalpel-MT.
  • Iliouchine Il-76TD-90A : Version civile de l'Il-76MD-90A.
  • Iliouchine Il-76TD-90VD : Version au cockpit partiellement numérisé et motorisée par des PS-90 destinée à Volga-Dnepr.
  • Iliouchine Il-76TD-90SW : Version au cockpit partiellement numérisé et motorisée par des PS-90 destinée à Silk-Way Airlines.
  • Iliouchine Il-76TF : Version civile de l'Il-76MF.
  • Iliouchine Il-76P : Version de lutte anti-incendie.
  • Iliouchine Il-76PP : Version de brouillage électronique de l'Il-76MD. 4 exemplaires modifiés.
  • Iliouchine Il-76PS : Version Search & Rescue.
  • Iliouchine Il-76VKP : Première désignation de l'Il-82.
  • Iliouchine Il-82 : Version servant de relais de communications vers les sous-marins stratégiques. 2 exemplaires.
  • Iliouchine Il-476 : Ancienne désignation de l'Il-76MD-90A.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Iliouchine Il-76MD-90A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 195 000 kg (429 902 lbs)
  • Masse à vide : 92 500 kg (203 928 lbs)
  • Surface alaire : 300 m² (3 229 sq. ft)
  • Hauteur : 14,76 m (48,425 ft)
  • Envergure : 50,5 m (165,682 ft)
  • Longueur : 46,59 m (152,854 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 4 300 km (2 672 mi, 2 322 nm)
  • Plafond opérationnel : 13 000 m (42 651 ft)
  • Vitesse maximale HA : 900 km/h (559 mph, 486 kts)
  • Charge alaire, à vide : 308,333 kg/m² (63,152 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 650 kg/m² (133 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 réacteurs Aviadvigatel PS-90A-76
  • Puissance unitaire : 14 500 kgp (142 kN, 31 967 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré - supprimé après changements du code sportif 25

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Il-76 Candid à 10/03/2012 13:08 Clansman
En 1967, les autorités soviétiques préparèrent les spécifications d'un nouvel appareil de transport, destiné à être aussi bien utilisé par l'armée rouge que par Aeroflot, afin de livrer de lourdes charges aux régions désertiques et mal desservie de l'Union Soviétique. Devant remplacer l'An-12, il devait être quadriréacteur, emporter une charge utile de 40 tonnes sur 5000 km en moins de 6 heures, pouvoir opérer sur des pistes sommaires, ce dans les conditions atmosphériques difficiles de la Sibérie et de l'Arctique. Le tout pour un coût d'opération inférieur à celui de l'An-12PB.

Iliouchine fut particulièrement chargé de la mise au point de cet appareil et en confia l'étude à une équipé menée par Genrikh Vasilyevich Novozhilov. La santé déclinante de Sergueï Iliouchine fit qu'il n'y participa pas et prit sa retraite en 1970. Le projet fut accepté en 1969, une maquette grandeur nature fut construite en 1970.

L'Il-76 est un avion de transport lourd, avec des ailes hautes à dièdre négatif supportant 4 réacteurs en nacelle. Il dispose d'une dérive en T. Le train d'atterrissage principal est logé dans des nacelles de part et d'autre du fuselage, afin de ne pas obstruer la soute. Il est pourvu d'une rampe arriére activée hydrauliquement. Il semble s'être inspiré du C-141, mais conserve des caractéristiques russes, telles que le nez vitré utilisé par le navigateur afin de se reporter aux cartes ou de surveiller des opérations de largage. 30 brevets internationaux furent déposés pour cet appareil.

Sa soute pressurisée a un volume de 321 m cube, avec un plancher en titane. Il peut même emporter des chars d'assaut moyens, ou 3 blindés BMD-3. 3 modules peuvent y être installés afin de le transformer rapidement en avion de ligne pour 120 passagers. Ces modules, qui ont la taille standard des containers (6,1 mètres de long par 2,4 mètres de large) sont pourvus d'une cuisine et de toilettes. Il dispose d'un radar de navigation Koopol dans le nez. Son carburant est contenu dans 12 réservoirs.

Le vol inaugural eut lieu le 25 mars 1971, avec Eduard I. Kuznetsov aux commandes, à Zoukhovsky. La machine fut dévoilée au salon du Bourget la même année. Présenté comme pure avion commercial, ce qui était faux, l'Il-76 reçut le nom de code OTAN "Candid". Une cellule d'essais statiques fut construite, de même qu'un second prototype qui prit l'air au printemps 1973. La production en série se déroula à l'usine n°84 à Tachkent, en Ouzbékistan.

La première machine de série effectua son vol inaugural le 8 mai 1973. Les livraisons pour évaluation opérationnelle commencèrent à la fin de l'année, et la mise en service eut lieu en juin 1974 et l'appareil fut opérationnel en 1975. 10 exemplaires de l'Il-76 furent construits jusqu'en 1977, avant que n'apparaisse la première version améliorée.

L'Il-76 fut déployé pour la première fois fin 1977, afin d'assister le gouvernement éthiopien lors de la guerre civile. Il fut le fer de lance du transport aérien lors la guerre d'Afghanistan dans les années 1980. Il y accomplit 14700 vols, transporta 786200 personnes (soit 89% des soldats transportés par air) et 315800 tonnes de fret (soit 74% du fret transporté par air).

Le 26 novembre 1984, un Il-76M fut descendu par un SA-7 capturé par les combattants afghans. Les vols furent suspendus toute une année, avant que deux lance-leurres APP-50 ne soient installés. Le détecteur de lancement de missile était peu fiable et ces lance-leurres étaient activés manuellement par le mitrailleur de queue. Les Il-76 continuèrent à voler en Afghanistan jusqu'en 1992, afin de soutenir le gouvernement alors en place.

Des Il-76 furent également déployés sous les couleurs des Nations Unis lors de la guerre en Yougoslavie, dans la fin des années 1990. D'autres missions humanitaires furent accomplies en Afrique.

C'est en 1978 que l'Il-76 fut mis en service par Aeroflot, le premier vol international (vers le Japon) ayant lieu en avril. On estima à 50 le nombre d'exemplaires dont Aeroflot disposa, et 280 le nombre d'exemplaires utilisés par des compagnies civiles (dont au moins une centaine exportées).

Les principales versions civiles sont l'Il-76T et TD. Les versions militaires sont l'Il-76M, MD, et MF. Des projets ne virent pas le jour, comme un Il-76 emportant et contrôlant des drones, ou un autre Il-76 destiné à transporter des boosters sur son dos. La cellule de l'Il-76 servira à d'autres modèles, comme l'A-50 "Mainstay", l'A-60 et l'Il-78 "Midas".

Au moins 700 exemplaires avaient été construits lors de la chute de l'URSS. Sa production cessa pratiquement entre 1990 et 2010, mais semble reprendre, notamment à Ulyanovsk, pour atteindre 960 exemplaires. Il est en service, y compris dans certaines républiques issues de l'éclatement de l'URSS. Parmi elles, l'Arménie (3 exemplaires), l'Azerbaïdjan (1 Il-76M et un Il-76MD) le Bélarus (4 Il-76MD en service), le Kazakshtan (1, pour le compte du gouvernement), l'Ouzbékistan (6 exemplaires) et l'Ukraine (20 exemplaires en service sur 100 reçus). La Russie possède entre 119 et 210 Il-76MD. 310 exemplaires étaient en service en 1987.

L'Il-76 fut exporté en Algérie (3 Il-76MD et 8 Il-76TD livrés depuis 1999, 2 Il-76TD semblent avoir été perdus), en Angola (un exemplaire, détruit par accident en 2009), en Chine (14 Il-76MD reçus entre 1990 et 1998 et dépourvus de tourelle arrière, 30 commandés en septembre 2005 : 20 sont en service, dont un pour des essais moteur), en Corée du Nord (3 Il-76MD), en Inde (24 Il-76MD, surnommés Gajraj, éléphant royal : 17 sont en service et seront remplacés par le C-17. 3, puis encore 3 autres ont été commandés avec un radar Elta Phalcon AEW), en Irak (38 Il-76MD, dont certains furent réexportés en Iran lors de la guerre du Golfe : plus aucun n'est en service), l'Iran (16 Il-76MD), en Libye (24 exemplaires, dont certains furent détruits lors du raid de 1986 : plus aucun n'est en service), en Syrie (4 Il-76M) et au Yemen (3 exemplaires en service).


Versions :

L'Il-76T (pour transportniy) apportait des modifications mineures, la plus importante étant un réservoir de carburant supplémentaire dans la section centrale de l'aile. Il est propulsé par des Soloviev D-30KP de 12000 kgp. Il fut livré à Aeroflot à partir de 1977 et fut surnommé "Candid-A".

L'Il-76TD (transportniy dahlniy) fut livré à partir de 1982. Il est propulsé par des Soloviev D-30KP-2 de 12500 kgp, et dispose de plus de carburant ainsi que d'une structure renforcée. Il est aussi nommé "Candid-A".

L'Il-76M fut la première version militaire, destinée au transport de troupes (140 soldats) et au largage de parachutistes (125) et dérivée de l'Il-76T. L'alarme de largage était tellement stressantes que les parachutistes étaient contents de pouvoir sauter. Le premier Il-76M fut en fait la deuxième machine de série construite, sortie d'usine en octobre 1973 avec un armement défensif. Cet armement consistait en une tourelle UKU-9K-502-1 qu'on trouvait sur les Tu-95MS et les Tu-22M, équipée de deux canons Gryazev-Shipoonov GSh-23 et d'un radar de tir PRS-4 Krypton. Le mitrailleur avait son propre compartiment pressurisé. Des lance-leurres furent également montés. L'Il-76M pouvait aussi être configuré pour l'évacuation sanitaire, ce qui fut rarement fait en pratique. L'Il-76M fut construit à partir de 1977 et l'OTAN le nomma "Candid-B".

Un Il-76M fut spécialement modifié en Il-76K, en 1981, afin de fournir aux cosmonautes un entraînement à l'apesanteur, grâce à un module spécial.

L'Il-76MD était propulsé par des D-30KP-2, et disposait de deux points d'emport supplémentaires sous les ailes, pour un total de 4, avec une capacité d'emport de 500 kg de charge utile. La difficulté à les installer, à cause de la hauteur et de leur poids, fit qu'ils furent rarement mis en place. L'Il-76MD disposait aussi de lance-leurres le long du fuselage. La masse maximale passa à 190 tonnes, à comparer aux 170 tonnes de l'Il-76M. Il emporterait 190 parachutistes. Version militaire de l'Il-76TD, il fut livré à partir de 1985. Des Il-76M et MD furent démilitarisés et connurent une seconde carrière civile. Certains portèrent les marques civiles des Il-76T et TD, et réciproquement, peut-être à des fins de mystification.

2 Il-76MD furent modifiés afin de servir d'hôpital volant lors de la guerre d'Afghanistan. Ils reçurent la désignation "Il-76MD Scalpel-MT".

Il-76MF : version apparue dans les années 1990. Elle se caractérisait par un fuselage allongé de 6,6 mètres, et quatre réacteurs PS-90A plus puissants de 28%, plus économiques de 15% et moins bruyants. La charge utile passa à 60 tonnes, ce qui nécessita de renforcer les ailes. Le cockpit fut modernisé et devint tout-écran. Le radar de navigation fut échangé contre un Koopol-3 amélioré. Bien que ce soit une version militaire, elle est dépourvue de tourelle. Le vol inaugural eut lieu le 1er août 1995 aux mains de Anatoliy V. Knyshov. Les moteurs PS-90A posèrent un temps des problèmes de fiabilité, qui furent résolus. Par rapport au C-17, il a une capacité égale aux 3/4, une distance franchissable équivalente et un coût d'acquisition 4 fois moindre. Les forces aériennes russes l'ont évalué, et peut-être acheté à un nombre inconnu d'exemplaires. Une compagnie jordanienne en a acheté 2 en août 2005, dont le premier vola le 8 octobre 2010. Ils furent livrés en 2011. La production semble avoir cessé depuis.

Il-76MD-90 : Il-76MD modifiés, recevant des moteurs PS-90A-76 et l'avionique de l'Il-76MF (Leninets Kupol-76M). Fut dévoilée en août 2007. La charge utile passa à 50 tonnes et il fut certifié en Europe. Un appareil fut modernisé pour la force aérienne russe en 2004 et vola en 2006. Une centaine d'exemplaires devaient être modernisés.

Il-76PP : Dans les années 1980, 4 Il-76MD furent modifiés pour remplir des missions de guerre électronique, et nommés Il-76PP (postanovschchik pomekh, avion ECM). Ils sont équipés du système de contre-mesures électroniques Landysh et comportent nombres d'antennes. 2 bosses sont situées à l'avant du fuselage, contenant chacune un APU Ivchenko Al-24VT de 2100 kW. Les modifications furent effectuées par Beriev. Le Landysh s'est avéré peu fiable, au point parfois de se brouiller lui-même. Les exemplaires furent évalués, et non retenus par la flotte soviétique.

Il-76VKP : 2 Il-76 furent construits vers 1985 sous cette dénomination, signifiant vozdooshniy komanndniy poonkt (poste de commandement aérien). Ils servaient de poste de commandement et de relais de communication avec les sous-marins stratégiques. Le nez vitré fut changé contre un nez plein et un radome prenait place au-dessus du poste de pilotage. Il fut conçu en réponse aux TACAMO américains. Il est aussi désigné Il-82. Livrés en 1987, les 2 exemplaires semblent avoir rarement volé à cause de leur coût de vol.

Il-76LL : 5 Il-76 furent modifiés à partir de la fin des années 1970 afin de servir de banc d'essais pour des moteurs. Le suffixe LL (letauschchaya laboritoriya) signifie "laboratoire volant" et est courant. Le moteur essayé était le plus souvent placé en intérieur gauche, comme le Lotarev D-18T.

D'autres Il-76 furent modifiés afin de tester des avioniques, ou des systèmes de guerre/renseignement électronique, notamment un radar SLAR à partir de 1988. Les projets en question restent secrets et il est même difficile de dire s'ils ont portés la désignation Il-76LL.

Il-76P : plusieurs Il-76 furent convertis en Il-76P (pozhahrniy, pompier) afin de lutter contre les incendies. Un module fut spécialement conçu à la fin des années 1980, et consistait en 2 réservoirs permettant d'emporter 40 tonnes d'eau. Le module est également conçu pour être facilement installé ou désinstallé.

Il-476 : désignation de l'Il-76MF pour la force aérienne russe. Est motorisé par des Aviadvigatel PS-90 et dispose d'un cockpit moderne et tout-écran. 1 prototype est sorti d'usine fin décembre 2011 et un autre est en cours de construction. le premier vol est prévu pour 2012 et l'entrée en service pour 2013. La production aura lieu à Ulianosk. 4 sont commandés et jusqu'à 120 exemplaires sont prévus.


La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/Iliouchine_Il-76

http://www.avionslegendaires.net/ilyushin-il-76-candid.php

http://red-stars.org/spip.php?article91

http://fr.rian.ru/defense/20110816/190509862.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Ilyushin_Il-76

http://www.airforce-technology.com/projects/il76/

http://www.sinodefence.com/airforce/airlift/il76.asp

http://www.theaviationzone.com/factsheets/il76.asp

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=251

http://www.vectorsite.net/avil76.html

http://www.aviastar.org/air/russia/il-76.php

http://www.aviationweek.com/aw/generic/story_channel.jsp?channel=defense&id=news/asd/2011/12/23/07.xml
Il-76MD à 10/03/2012 16:02 stanak
Image
Image

Image
Image
Re: Il-76 Candid à 02/02/2013 13:30 ciders
Premier vol longue durée du nouveau Il-476
Re: Il-76 Candid à 02/02/2013 22:11 d9pouces
Je suis vraiment largué sur les nouvelles versions…

Par contre, je connaissais le Il-76MD-90, et je pensais que les essais étaient finis, à vrai dire.
Re: Il-76 Candid à 29/05/2013 16:57 ciders
La Chine renforce sa flotte d'Il-76

10 appareils supplémentaires vont lui être livrés. On voit l'un d'entre eux sur le lien fourni, sous ses couleurs chinoises. Il s'agit d'appareils ayant déjà servi, l'article mentionnant que l'usine de Tachkent (Ouzbékistan) ne semble plus capable de fabriquer des Il-76.

Cette acquisition est destinée à renforcer les capacités de transport, mais aussi à servir de palliatif avant l'arrivée du nouveau Il-476 et surtout du Y-20.
Re: Il-76 Candid à 30/05/2013 20:29 d9pouces
Mmmh donc l'usine n'est plus capable de fabriquer des Il-76, mais devra fabriquer des Il-476 ?

Je trouve ça un peu curieux.
Re: Il-76 Candid à 31/05/2013 20:25 ciders
Il s'agit d'une nouvelle chaîne semble-t-il. Donc, il suffit, entre guillemets, d'avoir les financements et les techniciens.

Le souci de l'usine de Tachkent après 1991, c'est qu'elle a été laissée en l'état. On a arrêté les chaînes et on a tout laissé en vrac. Les Il-76 qui étaient encore en cours de construction ont été abandonnés tels quels. Les ingénieurs et les techniciens sont rentrés chez eux, dans les nouvelles républiques indépendantes et il n'est pas resté assez de monde sur site. Sans compter que toute la chaîne d'approvisionnement a été démantelée avec la recréation de frontières, la fermeture d'entreprises qui participaient au programme et les pertes de compétences liées aux départs et aux retraites.

En fait, Tachkent ne produit plus d'appareils neufs depuis la fin de l'URSS, uniquement des remises en état de queues blanches.
Langkawi 2015 à 08/04/2015 18:31 stanak
Image
Il-76MD
Image
le dernier jour, la cerise sur le gâteau :o
Re: Il-76 Candid à 08/04/2015 20:24 Clansman
Belle prise en effet !

J'espère qu'il finira pas éparpillé façon puzzle. :mrgreen:
Re: Il-76 Candid à 08/04/2015 20:41 stanak
c'est qu'une légende, la preuve, j'ai jamais mis les pieds en Inde :non:
Re: Il-76 Candid à 08/04/2015 21:22 d9pouces
Alors, c'est l'Inde qui viendra à toi !
Re: Il-76 Candid à 14/09/2017 08:21 d9pouces
http://defence-blog.com/news/russia-tests-new-sensor-for-976-skip-special-aircraft-to-support-missile-exercises.html

J'ai l'impression que nous n'avons pas cette version, me trompé-je ?
Re: Il-76 Candid à 14/09/2017 12:54 Ansierra117
Yes tu te trompes hahah Beriev 976 SKIP. J'ai même référencé les exemplaires
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires