Rappels

Histoire de l'appareil

Dans les années 1950 et 1960, l'aviation commerciale soviétique s'était plutôt concentrée sur les court et moyen-courrier. Mais aucun long-courrier, en tout cas comparable aux occidentaux, n'avait émergé. En 1958, le gouvernement soviétique demanda à Iliouchine de développer un tel appareil. Il devait pouvoir emporter 165 passagers à 900 km/h sur 8000 km, être équipé d'aides à la navigation et à l'atterrissage par mauvais temps.

Iliouchine envisagea plusieurs configurations avant d'en sélectionner une proche du VC-10 : dérive en T, ailes basses et en flèche de 35°, 4 moteurs montés en nacelles à l'arrière du fuselage. Le VC-10 n'ayant pas volé avant 1962, il est possible qu'il s'agisse d'une coïncidence. Il est même possible qu'elle soit due au TsaGi. Iliouchine présenta son projet en février 1960, qui fut accepté par le gouvernement soviétique le 18 juin 1960. Le premier des 2 prototypes de l'Il-62 fut dévoilé en 1962, et visité en public par Nikita Kroutchev.

Le vol inaugural eut lieu le 2 janvier 1963 aux mains de V.K. Kokkinaki, avec des réacteurs Lyulka AL-7. Les réacteurs NK-8 étaient encore indisponibles. Les AL-7, bien moins puissants que les NK-8, rendaient l'Il-62 sous-motorisé. Outre les 2 prototypes, 3 machines de présérie furent construites. Le prototype s'écrasa. Le premier vol avec les NK-8 eut lieu en 1964. La production en série, une fois autorisée, fut lançée à Kazan.

La mise en service se fit le 10 mars 1967 entre Moscou et Khabarovsk, et le premier vol international (de Moscou à Montréal) le 15 septembre. L'Il-62 y gagna le nom de code OTAN "Classic". Il remplaça notamment l'Il-18, et le Tu-114 sur les lignes internationales.

L'appareil était moderne pour l'époque, et même élégant. L'équipage était constitué de 5 personnes (pilote, copilote, mécanicien, navigateur et opérateur radio). Il pouvait emporter 186 personnes répartis dans deux cabines, sur 6 sièges de front. Il fut le premier avion commercial à réaction soviétique à avoir un tel aménagement. Une configuration de luxe pour 86 passagers était possible. Il était propulsé par 4 NK-8-4 de 10100 kgp, doté d'un APU TA-6, et les 100000 litres de carburant étaient répartis dans 5 réservoirs dans les ailes. La construction était entièrement métallique et de type semi-monocoque.

2 autres versions apparurent : l'Il-62M et l'Il-62MK.

292 Il-62 (prototypes inclus) furent produits jusqu'en 1990. L'Il-62 connut 23 crashs, dont la moitié causèrent des décès. Son taux d'accident de 7,7% est un des plus faibles des appareils de son époque. Ils furent mis en service non seulement par Aeroflot, mais aussi par la plupart des compagnies aériennes du Pacte de Varsovie, de Cuba, de Corée du Nord, de Chine, du Vietnam, voire d'Afrique. 80 exemplaires furent exportés dans 30 pays, mais seulement après qu'Aeroflot ait reçu tous ses exemplaires. Il fut notamment apprécié pour sa capacité à rester imperturbable même en cas de fortes turbulences. Il fut le premier avion de ligne à réaction soviétique à avoir une capacité intercontinentale. Longtemps l'avion de ligne principal d'Aeroflot, il fut certifié aux normes OACI.

A partir de 1985, les Il-62 survivants furent équipés d'un système de navigation à inertie et les nacelles de réacteur furent modifiées afin de réduire le niveau sonore. A partir de 1991, il fut aussi équipé de GPS. Après la crise de 2008, il fut particulièrement mis sur la touche à cause de sa consommation et partiellement remplacé par les Il-86 et Il-96. En juillet 2011, 28 restaient en service.

L'Allemagne de l'Est fait partie de ses opérateurs militaires, avec 2 Il-62M et 1 Il-62MK. Ils furent utilisés par la Luftwaffe après la réunification. Cuba, la Gambie possèdent chacun un exemplaire. La Corée du Nord possède 2 Il-62M. Le Soudan possède au moins un Il-62M et l'Ukraine a récupéré au moins un Il-62M.

Le Mozambique et la Roumanie en possèderaient ou en auraient possédés.

Versions référencées

  • Iliouchine Il-62 : Version de série initiale. 94 exemplaires.
  • Iliouchine Il-62M : Version motorisée par des D-30KU. 193 exemplaires.
  • Iliouchine Il-62MK : Version de l'Il-62M à l'aménagement intérieur repensé.

Iliouchine Il-62M voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 165 000 kg (363 763 lbs)
  • Masse à vide : 71 600 kg (157 851 lbs)
  • Surface alaire : 279,55 m² (3 009,051 sq. ft)
  • Hauteur : 12,35 m (40,518 ft)
  • Envergure : 43,2 m (141,732 ft)
  • Longueur : 53,12 m (174,278 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 10 000 km (6 214 mi, 5 400 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 000 m (39 370 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 18 m/s (59 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 900 km/h (559 mph, 486 kts)
  • Charge alaire, à vide : 256,126 kg/m² (52,459 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 590,234 kg/m² (120,89 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 réacteurs Soloviev D-30KU
  • Puissance unitaire : 11 000 kgp (108 kN, 24 251 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 5

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Il-62 Classic à 09/03/2012 12:56 Clansman
Dans les années 1950 et 1960, l'aviation commerciale soviétique s'était plutôt concentrée sur les court et moyen-courrier. Mais aucun long-courrier, en tout cas comparable aux occidentaux, n'avait émergé. En 1958, le gouvernement soviétique demanda à Iliouchine de développer un tel appareil. Il devait pouvoir emporter 165 passagers à 900 km/h sur 8000 km, être équipé d'aides à la navigation et à l'atterrissage par mauvais temps.

Iliouchine envisagea plusieurs configurations avant d'en sélectionner une proche du VC-10 : dérive en T, ailes basses et en flèche de 35°, 4 moteurs montés en nacelles à l'arrière du fuselage. Le VC-10 n'ayant pas volé avant 1962, il est possible qu'il s'agisse d'une coïncidence. Il est même possible qu'elle soit due au TsaGi. Iliouchine présenta son projet en février 1960, qui fut accepté par le gouvernement soviétique le 18 juin 1960. Le premier des 2 prototypes de l'Il-62 fut dévoilé en 1962, et visité en public par Nikita Kroutchev.

Le vol inaugural eut lieu le 2 janvier 1963 aux mains de V.K. Kokkinaki, avec des réacteurs Lyulka AL-7. Les réacteurs NK-8 étaient encore indisponibles. Les AL-7, bien moins puissants que les NK-8, rendaient l'Il-62 sous-motorisé. Outre les 2 prototypes, 3 machines de présérie furent construites. Le prototype s'écrasa. Le premier vol avec les NK-8 eut lieu en 1964. La production en série, une fois autorisée, fut lançée à Kazan.

La mise en service se fit le 10 mars 1967 entre Moscou et Khabarovsk, et le premier vol international (de Moscou à Montréal) le 15 septembre. L'Il-62 y gagna le nom de code OTAN "Classic". Il remplaça notamment l'Il-18, et le Tu-114 sur les lignes internationales.

L'appareil était moderne pour l'époque, et même élégant. L'équipage était constitué de 5 personnes (pilote, copilote, mécanicien, navigateur et opérateur radio). Il pouvait emporter 186 personnes répartis dans deux cabines, sur 6 sièges de front. Il fut le premier avion commercial à réaction soviétique à avoir un tel aménagement. Une configuration de luxe pour 86 passagers était possible. Il était propulsé par 4 NK-8-4 de 10100 kgp, doté d'un APU TA-6, et les 100000 litres de carburant étaient répartis dans 5 réservoirs dans les ailes. La construction était entièrement métallique et de type semi-monocoque.

L'Il-62M fut conçu autour des réacteurs Soloviev D-30KU de 11000 kgp. ceux-ci avaient une consommation spécifique inférieure de 11% à celle des NK-8. Les nacelles moteurs furent donc redessinées. Son étude avait commencée en 1969. Le vol inaugural eut lieu en 1970 et la mise en service le 8 janvier 1974. Il fut dévoilé au salon du Bourget en 1971. Un réservoir fut placé dans la dérive, le cockpit fut réaménagé, modernisé et équipé d'un auto-pilote. Un exemplaire (RA-86570) fut modifié afin de servir de poste de commandement aérien, dans des cas urgents comme les incendies ou les prises d'otages.

L'Il-62MK apparut en 1978. Il est difficilement différenciable de l'Il-62, car ses modifications sont surtout internes : structure et train d'atterrissage renforcés, spoilers agrandis, cabine repensée pour accueillir 196 passagers, de manière plus confortable encore.

244 Il-62 furent produits jusqu'en 1990. L'Il-62 connut 23 crashs, dont la moitié causèrent des décès. Son taux d'accident de 7,7% est un des plus faibles des appareils de son époque. Ils furent mis en service non seulement par Aeroflot, mais aussi par la plupart des compagnies aériennes du Pacte de Varsovie, de Cuba, de Corée du Nord, de Chine, du Vietnam, voire d'Afrique. 80 exemplaires furent exportés dans 30 pays, mais seulement après qu'Aeroflot ait reçu tous ses exemplaires. Il fut notamment apprécié pour sa capacité à rester imperturbable même en cas de fortes turbulences (sauf si DSK est à bord). Il fut le premier avion de ligne à réaction soviétique à avoir une capacité intercontinentale. Longtemps l'avion de ligne principal d'Aeroflot, il fut certifié aux normes OACI.

A partir de 1985, les Il-62 survivants furent équipés d'un système de navigation à inertie et les nacelles de réacteur furent modifiées afin de réduire le niveau sonore. A partir de 1991, il fut aussi équipé de GPS. Après la crise de 2008, il fut particulièrement mis sur la touche à cause de sa consommation et partiellement remplacé par les Il-86 et Il-96. En juillet 2011, 28 restaient en service.

L'Allemagne de l'Est fait partie de ses opérateurs militaires, avec 2 Il-62M et 1 Il-62MK. Ils furent utilisés par la Luftwaffe après la réunification. Cuba, la Gambie possèdent chacun un exemplaire. La Corée du Nord possède 2 Il-62M.

Le Mozambique, la Roumanie et le Soudan en possèderaient.

La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/Iliouchine_Il-62

http://www.americas-fr.com/voyages/avions/iliouchine-il-62.html

http://jn.passieux.free.fr/html/Il62.php

http://www.vectorsite.net/aviljet.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Ilyushin_Il-62

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=250

http://www.ilyushin.org/eng/products/passenger/62.html

http://www.ilyushin.org/eng/products/passenger/62m.html

http://www.aviastar.org/air/russia/il-62.php
Re: Il-62 Classic à 09/03/2012 14:26 PCmax

Clansman a écrit

Il pouvait emporter 186 personnes répartis dans deux cabines, sur 6 sièges de front.

:oops: Clans', j'ai pas pour habitude de vérifier tes fiches mais là, ché pas pourquoi… je l'ai fait !
















Bravo… le compte est bon ! Ca fait bien 31 rangées de 6 sièges ! :salut:



Tu vois que je les lis tes fiches ! [/size:vh6h6ioi] :bonnet:
Re: Il-62 Classic à 09/03/2012 14:35 Jericho

PCmax a écrit

Clansman a écrit

Il pouvait emporter 186 personnes répartis dans deux cabines, sur 6 sièges de front.

:oops: Clans', j'ai pas pour habitude de vérifier tes fiches mais là, ché pas pourquoi… je l'ai fait !














Bravo… le compte est bon ! Ca fait bien 31 rangées de 6 sièges ! :salut:



Tu vois que je les lis tes fiches ! [/size:2pmr1ddz] :bonnet:
PCmax, si tu voulais aussi contrôler le nombre de passagers pour le Piaggio P.136: ils sont sur deux rangées et demie, comprenant chacune deux sièges côtes à côtes… ça fait bien 5! :bonnet:
Re: Il-62 Classic à 09/03/2012 14:40 Clansman

PCmax a écrit

Tu vois que je les lis tes fiches ! [/size:2asx9aj4] :bonnet:

Et rien sur les turbulences ? :bonnet:
Re: Il-62 Classic à 09/03/2012 15:09 Jericho
J'avoue ne pas savoir ce qu'est un Dispositif Sans Kerosène? :mrgreen:
Re: Il-62 Classic à 09/03/2012 15:16 PCmax

Clansman a écrit

PCmax a écrit

Tu vois que je les lis tes fiches ! [/size:1gv2bezp] :bonnet:

Et rien sur les turbulences ? :bonnet:
Zut, j'ai raté 3 lettres sur ta fiche et ce sont celles-là ! :bonnet:
Re: Il-62 Classic à 09/03/2012 15:24 Clansman

Jericho a écrit

J'avoue ne pas savoir ce qu'est un Dispositif Sans Kerosène? :mrgreen:

C'est un dispositif pour éviter les fuites de carburant inappropriées. :mrgreen:
Re: Il-62 Classic à 09/03/2012 15:31 Jericho

Clansman a écrit

Jericho a écrit

J'avoue ne pas savoir ce qu'est un Dispositif Sans Kerosène? :mrgreen:

C'est un dispositif pour éviter les fuites de carburant inappropriées. :mrgreen:

Et éviter de glisser dessus au risque de s'emboiter un membre… ça va, j'ai compris! :bonnet:
Re: Il-62 Classic à 09/03/2012 17:04 Paxwax
Mais meme sans carburant, ca carbure. 60 ans et quelque apres sa mise en service, toujours fonctionnel. :mrgreen:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires