Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Attaque au sol, Chasse
  • Constructeur : drapeau FMA
  • un seul appareil construit (cellule neuve)
  • Voir également : FMA D.720

Histoire de l'appareil

L'IAe-27 Pulqui (flèche en langue mapuche) fut le premier avion à réaction conçu en Amérique latine, et plus précisément en Argentine. Bien que destiné à devenir un intercepteur, dont la construction de 100 exemplaires était envisagée, les piètres performances du Pulqui firent qu'il resta au stade de prototype.

L'Argentine possède une industrie aéronautique depuis 1927 et est un pays pour lequel l'aviation a une réelle importance. De plus, ce pays s'est considérablement enrichi pendant la seconde guerre mondiale en vendant de la nourriture à la Grande-Bretagne, tout en restant neutre. La priorité du président Perón, lors de son entrée en fonction en 1946, fut de développer la technologie et l'industrie de son pays.

Emile Dewoitine, accusé de collaboration pour avoir accepté de construire des appareils pour la Luftwaffe, avait d'abord émigré en Espagne dès 1944, puis en Argentine le 28 mai 1946. Il rejoignit alors l'Instituto Aerotecnico le 26 juin la même année.

Il réunit autour de lui une équipe constituée de Juan Ignacio San Martín (un militaire), Enrique Cardeilhac, Cesare Pallavicino (un ancien de Caproni) et Norberto L. Morchio. A partir de 1946, ils travaillèrent alors sur un nouvel appareil, le D.700, construit autour du Rolls-Royce Derwent 5 de 3600 lbf (1632 kgp).

Le D.700 était au départ dérivé du D.520. Mais le manque de matières premières fit qu'il fallut réutiliser les surplus de production du Curtiss Hawk 75O et adapter le dessin en conséquence. Une maquette en bois fut construite à l'échelle 1/1 pour les essais en soufflerie. Le prototype fut achevé un an plus tard et rebaptisé IAe-27.

L'entrée d'air était frontale et l'air circulait autour du cockpit. De ce fait, le carburant était uniquement dans les ailes, ce qui réduisait l'autonomie. Le fuselage était semi-monocoque. Le train d'atterrissage, tricycle, était rétractable. Les ailes étaient basses et droites. La tuyère était placée sous la dérive afin d'éviter les problèmes éventuels de surchauffe.

Les essais au sol commencèrent à la fin de juillet 1947. Cependant, le réacteur était petit et placé en plein milieu de l'appareil. En conséquence, la tuyère était trop longue et entraînait une contre-pression qui empêchait le réacteur de démarrer au premier essai. Les techniciens britanniques envoyés sur place pour régler le problème suggérèrent d'installer une tuyère au milieu du fuselage. Celle-ci devait être ouverte pour la mise en route par un technicien, puis refermée peu après.

Le vol inaugural fut effectué le 9 août 1947 entre les mains d'Edmundo Osvaldo Weiss. L'appareil répondant parfaitement aux commandes, le pilote d'essais se lança dans des virages de 45° d'inclinaison au lieu des 30° prévus. Quelques autres vols furent effectués avant les essais statiques.

La force aérienne argentine monta une exposition publique à Buenos Aires du 7 au 30 septembre 1947 avec ses nouveaux matériels : Avro Lincoln, Gloster Meteor, Bristol 170 Freighter, DC-3, Fiat G-46 et bien sûr l'IAe-27. Mais sur le trajet de retour, l'IAe-27 eut un accident… de route. Ramené par camion, ce dernier entra en collision avec un taxi, ce qui endommagea le train avant du Pulqui. Il fut réparé en une semaine par des techniciens très motivés.

D'autres vols furent effectués, amenant à quelques modifications. Les bouts d'ailes furent redessinées : arrondies au départ et donnant une envergure de 11,25 mètres, elles devinrent carrées et l'envergure fut réduite à 10,5 mètres. L'avion fut officiellement présenté au président Perón le 8 septembre 1948.

Mais les modifications ne suffirent pas pour améliorer les performances de l'avion. Celles-ci demeurèrent en-deçà des spécifications demandées. En effet, sa vitesse maximale restait limitée à 720 km/h (au lieu des 850 km/h demandés) et son autonomie à 900 km à 600 km/h. A haute vitesse, il était instable.

Il était prévu de l'armer de 4 canons HS.404 de 20 mm, et peut-être de roquettes ou de bombes sous les ailes : cet armement ne fut jamais monté par manque de place et de capacité d'emport. Il fut arrêté de vol en mars 1950 ou 1951.

Dewoitine planchait dès 1946 sur le D.720, qui ressemblait grosso modo à un P-80 Shooting Star avec ses entrées d'air latérales, ses ailes droites et son armement dans le nez. Mais son contrat ne fut pas renouvelé et il dut partir dès 1947.

Morchio et Riccardi travaillèrent sur une version nettement modifiée, l'IAe-27a Pulqui II, qui présentait une aile en flèche. L'IAe-27a mènera finalement, avec le concours de Kurt Tank, à l'IAe-33.

Cependant, l'IAe-27 compte pour l'Argentine, non seulement parce que ce fut son premier avion à réaction, mais aussi le premier avion à réaction de l'Amérique Latine, et même de l'hémisphère Sud. Après l'Allemagne, la Grande-Bretagne, les États-Unis, l'URSS, la France et la Suède, l'Argentine devint le 7e pays à maîtriser cette technologie.

L'unique exemplaire fut confié au musée de l'Aéronautique en 1960, et fut exposé en extérieur jusqu'en 1996. Il a depuis été restauré et est actuellement exposé au musée de la force aérienne argentine à Morón, Buenos Aires.

Versions référencées

  • FMA IAe-27 : Prototype. 1 exemplaire.
  • FMA IAe-27a : Projet d'une version à ailes en flèche.
  • Dewoitine D.700 : Désignation du Pulqui par Dewoitine.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

FMA IAe-27 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 3 600 kg (7 937 lbs)
  • Masse à vide : 2 358 kg (5 199 lbs)
  • Surface alaire : 19,7 m² (212,049 sq. ft)
  • Hauteur : 3,39 m (11,122 ft)
  • Envergure : 11,25 m (36,909 ft)
  • Longueur : 9,69 m (31,791 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 600 km/h (373 mph, 324 kts)
  • Vitesse d'atterrissage : 170 km/h (106 mph, 92 kts)
  • Endurance maximale : 1 h
  • Distance franchissable : 800 km (497 mi, 432 nm)
  • Plafond opérationnel : 14 000 m (45 932 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 25 m/s (82 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 720 km/h (447 mph, 389 kts)
  • Charge alaire, à vide : 119,695 kg/m² (24,516 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 182,741 kg/m² (37,428 lbs/sq. ft)

Motorisation

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
FMA IAe-27 Pulqui à 02/07/2014 07:48 Clansman
L'IAe-27 Pulqui (flèche en langue mapuche) fut le premier avion à réaction conçu en Amérique latine, et plus précisément en Argentine. Bien que destiné à devenir un intercepteur, dont la construction de 100 exemplaires était envisagée, les piètres performances du Pulqui firent qu'il resta au stade de prototype.

L'Argentine possède une industrie aéronautique depuis 1927 et est un pays pour lequel l'aviation a une réelle importance. De plus, ce pays s'est considérablement enrichi pendant la seconde guerre mondiale en vendant de la nourriture à la Grande-Bretagne, tout en restant neutre. La priorité du président Perón, lors de son entrée en fonction en 1946, fut de développer la technologie et l'industrie de son pays.

Emile Dewoitine, accusé de collaboration pour avoir accepté de construire des appareils pour la Luftwaffe, avait d'abord émigré en Espagne dès 1944, puis en Argentine le 28 mai 1946. Il rejoignit alors l'Instituto Aerotecnico le 26 juin la même année.

Il réunit autour de lui une équipe constituée de Juan Ignacio San Martín (un militaire), Enrique Cardeilhac, Cesare Pallavicino (un ancien de Caproni) et Norberto L. Morchio. A partir de 1946, ils travaillèrent alors sur un nouvel appareil, le D.700, construit autour du Rolls-Royce Derwent 5 de 3600 lbf.

Le D.700 était au départ dérivé du D.520. Mais le manque de matières premières fit qu'il fallut réutiliser les surplus de production du Curtiss Hawk 75O et adapter le dessin en conséquence. Une maquette en bois fut construite à l'échelle 1/1 pour les essais en soufflerie. Le prototype fut achevé un an plus tard et rebaptisé IAe-27.

L'entrée d'air était frontale et l'air circulait autour du cockpit. De ce fait, le carburant était uniquement dans les ailes, ce qui réduisait l'autonomie. Le fuselage était semi-monocoque. Le train d'atterrissage, tricycle, était rétractable. Les ailes étaient basses et droites. La tuyère était placée sous la dérive afin d'éviter les problèmes éventuels de surchauffe.

Les essais au sol commencèrent à la fin de juillet 1947. Cependant, le réacteur était petit et placé en plein milieu de l'appareil. En conséquence, la tuyère était trop longue et entraînait une contre-pression qui empêchait le réacteur de démarrer au premier essai. Les techniciens britanniques envoyés sur place pour régler le problème suggérèrent d'installer une tuyère au milieu du fuselage. Celle-ci devait être ouverte pour la mise en route par un technicien, puis refermée peu après.

Le vol inaugural fut effectué le 9 août 1947 entre les mains d'Edmundo Osvaldo Weiss. L'appareil répondant parfaitement aux commandes, le pilote d'essais se lança dans des virages de 45° d'inclinaison au lieu des 30° prévus. Quelques autres vols furent effectués avant les essais statiques.

La force aérienne argentine monta une exposition publique à Buenos Aires du 7 au 30 septembre 1947 avec ses nouveaux matériels : Avro Lincoln, Gloster Meteor, Bristol 170 Freighter, DC-3, Fiat G-46 et bien sûr l'IAe-27. Mais sur le trajet de retour, l'IAe-27 eut un accident… de route. Ramené par camion, ce dernier entra en collision avec un taxi, ce qui endommagea le train avant du Pulqui. Il fut réparé en une semaine par des techniciens très motivés.

D'autres vols furent effectués, amenant à quelques modifications. Les bouts d'ailes furent redessinées : arrondies au départ et donnant une envergure de 11,25 mètres, elles devinrent carrées et l'envergure fut réduite à 10,5 mètres. L'avion fut officiellement présenté au président Perón le 8 septembre 1848.

Mais cela ne suffit pas pour améliorer les performances de l'avion. Celles-ci demeurèrent en-deçà des spécifications demandées. En effet, sa vitesse maximale restait limitée à 720 km/h (au lieu des 850 km/h demandés) et son autonomie à 900 km à 600 km/h. A haute vitesse, il était instable.

Il était prévu de l'armer de 4 canons HS.404 de 20 mm : cet armement ne fut jamais monté par manque de place et de capacité d'emport. Il n'était à priori pas sensé emporter de roquettes ou de bombes sous les ailes. Il fut arrêté de vol en mars 1950.

Dewoitine planchait dès 1946 sur le D.720, qui ressemblait grosso modo à un P-80 Shooting Star avec ses entrées d'air latérales, ses ailes droites et son armement dans le nez. Mais son contrat ne fut pas renouvelé et il du partir dès 1947.

Morchio et Riccardi travaillèrent sur une version nettement modifiée, l'IAe-27a Pulqui II, qui présentait une aile en flèche. L'IAe-27a mènera finalement, avec le concours de Kurt Tank, à l'IAe-33.

Cependant, l'IAe-27 compte pour l'Argentine, non seulement parce que ce fut son premier avion à réaction, mais aussi le premier avion à réaction de l'Amérique Latine, et même de l'hémisphère Sud. Après l'Allemagne, la Grande-Bretagne, les États-Unis, l'URSS, la France et la Suède, l'Argentine devint le 7e pays à maîtriser cette technologie.

L'unique exemplaire fut confié au musée de l'Aéronautique en 1960, et fut exposé en extérieur jusqu'en 1996. Il a depuis été restauré et est actuellement exposé au musée de la force aérienne argentine à Morón, Buenos Aires.




Le Fana de l'Aviation n°443, octobre 2006

http://fr.wikipedia.org/wiki/I.Ae._27_Pulqui_I

http://aviation-militaire.kazeo.com/avions-argentins/fma-ia-27-pulqui,a1746926.html

http://en.wikipedia.org/wiki/FMA_I.Ae._27_Pulqui_I

http://www.airpages.ru/eng/ot/iae27.shtml

http://www.aviastar.org/air/argentina/fma_iae-27.php

http://www.globalsecurity.org/military/world/argentina/pulqui-i.htm

http://www.militariarg.com/fma-faacutebrica-militar-de-avionesmilitary-aircraft-factory.html

http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=FMA%20IA-27%20Pulqui&distinct_entry=true
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 02/07/2014 08:15 Clansman
La fiche sur le site
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 02/07/2014 10:14 Jericho
Merci Clansman!

Le rythme est maintenu… :mrgreen:

Encore un appareil étonnant: quand je regarde son cockpit, ses ailes, ses empennages et sa dérive, j'ai du mal à imaginer un jet… En fait, à part le réacteur, il n'a pas grand chose d'un jet. :roll:
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 02/07/2014 18:00 Cinétic

Clansman a écrit

le D.700, construit autour du Rolls-Royce Derwent 5 de 3600 lbf.

Tu ne pourrais pas mettre 1632 kg de poussée pour avoir une unité qui veuille dire quelque chose à la majorité des lecteurs de ta fiche? :S

Clansman a écrit

L'avion fut officiellement présenté au président Perón le 8 septembre 1848.

C'est pas une DeLorean, il ne remonte pas le temps. :bonnet:
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 02/07/2014 18:06 Tyreann
Le kilogramme-force est déjà une unité moyennement pratique, et la livre guère mieux.
Mais alors des livres-force, ça fait mal ^^
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 02/07/2014 18:24 Jericho

Cinétic a écrit

Clansman a écrit

le D.700, construit autour du Rolls-Royce Derwent 5 de 3600 lbf.

Tu ne pourrais pas mettre 1632 kg de poussée pour avoir une unité qui veuille dire quelque chose à la majorité des lecteurs de ta fiche? :S
Argh! ça sent la vengeance… Dis moi Clans, tu n'aurait pas servi qu'une livre de lasagnes à Garfield, hier soir? [/size:uziqsqcn] :mrgreen:
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 02/07/2014 18:49 Ansierra117
De loin ça m'a fait penser à un Heinkel He-178 après je divague sûrement ;)
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 02/07/2014 21:46 Nico2

Jericho a écrit

Merci Clansman!

Le rythme est maintenu… :mrgreen:

Quelle machine ce Clans'. :mrgreen:

Cinétic a écrit

Clansman a écrit

le D.700, construit autour du Rolls-Royce Derwent 5 de 3600 lbf.

Tu ne pourrais pas mettre 1632 kg de poussée pour avoir une unité qui veuille dire quelque chose à la majorité des lecteurs de ta fiche? :S

Bonne remarque de notre ami Cinétic, aka "le Vérificateur". :hehe:

Quoiqu'à présent, ce peut être une nouvelle variante : "le Simplificateur". ;)
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 03/07/2014 08:27 Clansman
Hum, là, je sais pas trop quoi vous répondre. Vous avez tout-à-fait raison d'une part, mais j'ai pris l'habitude de raisonner dans certaines mesures anglo-saxonnes d'autre part.

Enfin, sur la fiche du site, j'ai mis 1632 kgp entre parenthèses (et corrigé également pour 1848. :mrgreen: )

Mais le fait est que ce sont les mesures anglo-saxonnes qui sont le plus souvent utilisées en aéronautiques, et donc les plus précises. C'est une des raisons pour laquelle j'utilise systématiquement les sources anglo-saxonnes en premier.

On remarque que le Derwent V est un réacteur anglais, "paramétré" pour délivrer précisément 3600 lbf. 1632 kgp n'est qu'une conversion, peut-être approximative. On trouve la même chose pour l'altitude, l'envergure ou même l'autonomie.

Je comprends que ça fasse bizarre sur une fiche, mais je préfère coller au plus proche de la réalité (ce qui n'est déjà pas évident si l'on a des chiffres différents). Heureusement, le site de D9 fait automatiquement les conversions d'un système de mesure à l'autre, donc vous pouvez vous y référer.

Après, pour les livres, il suffit de savoir que le résultat en kg sera légèrement inférieur à la moitié, ou que pour les pieds le résultat sera à peu près équivalent au tiers en mètres.
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 03/07/2014 11:19 Jericho
Sur mes fiches, j'essaie de mettre en "unités continentales" pour le lecteur lambda qui ne connais pas vraiment ces mesures, mais c'est vrai que lorsque l'on parle d'altitude, par exemple, ça fait souvent bizarre:
20'000pieds –> 6'096 mètres … on est vraiment sûr que l'appareil n'arrive pas à faire 4 mètres de plus pour atteindre les 6'100 mètres?
Mais c'est vrai qu'il est important de garder précis ce chiffre en pieds, unité officielle généralement utilisée en aéronautique.

C'est aussi en partie pour celà que j'ai un peu laissé tomber les performances des appareils dans le texte de mes fiches: sur le site on les trouve à la fin, dans les différentes unités de mesures.

si vous aviez besoin d'un petit outil sympa pour convertir toutes sortes de mesures… ;)
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 03/07/2014 21:20 Nico2
Sympa ton lien, je note.
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 27/12/2016 22:45 ciders
Clans ? Clans, es-tu là ? Garfield, lâche cette poêle tout de suite ce n'est pas encore le réveillon. Et va sortir Clans de cette planche à découper !



Clans, j'ai une question d'un collègue du site uchronique Et si la France avait continué la guerre (http://www.1940lafrancecontinue.org/) :

En flânant sur un site consacré au Pulqui Argentin, je suis tombée sur une référence a un Dewoitine D-720 (au look de P-80), mais j'ai beau cherché je ne trouve aucune autre référence à celui ci.

Quelqu'un aurai-t’il des informations sur ce projet?

http://www.militariarg.com/uploads/4/2/2/1/4221080/9281332_orig.jpg

Il est passé voir ta fiche mais il souhaiterait des précisions supplémentaires sur ce projet, si tu en as bien sur.
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 27/12/2016 22:56 Ansierra117
Il est en break jusqu'au 2 janvier je pense, il répondra pas d'ici-là !
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 27/12/2016 23:57 ciders
Fainéasse de fonctionnaire. :mrgreen:
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 28/12/2016 00:02 Jericho

Ansierra117 a écrit

Il est en break jusqu'au 2 janvier je pense, il répondra pas d'ici-là !

ciders a écrit

Fainéasse de fonctionnaire. :mrgreen:
Mais pas du tout, vous vous méprenez Messieurs!

La pause fiche durera jusqu'au 9 janvier… :D
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 28/12/2016 00:07 ciders
Heureusement qu'on peut compter sur toi Jericho, notre spécialiste ès prototypes sud-américains. Non ? Comment ça non ? :mrgreen:
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 28/12/2016 10:02 Jericho

ciders a écrit

Heureusement qu'on peut compter sur toi Jericho, notre spécialiste ès prototypes sud-américains. Non ? Comment ça non ? :mrgreen:
Mais si, bien sûr, je pourrai essayer de trouver quelque chose!
Malheureusement, je ne suis pas sûr d'être autant que toi un "spécialiste ès prototypes sud-américains"… :D

Sérieusement, je ne suis pas certain que Clans soit absent du forum jusque là. ;)
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 28/12/2016 13:23 Clansman
Clans ? Clans, es-tu là ? Garfield, lâche cette poêle tout de suite ce n'est pas encore le réveillon. Et va sortir Clans de cette planche à découper !

Ouais je suis là ! Pas de panique, Garfield digère sa raclette. :D

Je vais rajouter le Dewoitine D.720 (à ne pas confondre avec le triplace de 1939) dans les fiches "projets" à faire, mais dans l'immédiat, à part cette phrase et le dessin que tu as sorti, j'ai peur qu'il y ait pas grand chose d'autre.

J'ai un article du Fana de l'Aviation sur le Pulqui, je regarderai ce soir s'il y a quelque chose à ce sujet.

Pour ce genre de projets peu connus, je mate souvent ce forum anglophone, "secretprojets" :

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,4652.0.html

Apparemment, il a été étudié jusqu'en 1948, et donc bien pour l'Argentine. Il était destiné à l'interception. Il n'a pas dépassé le stade de plans.

Faudra demander à Deltafan s'il a des infos sorties du livre "Les avions Dewoitine"/Raymond Danel et Jean Cuny (Docavia).

Personnellement, je le verrai bien dessiné autour d'un réacteur Derwent V (1588 kgp de poussée), le réacteur du Pulqui.
Re: FMA IAe-27 Pulqui à 28/12/2016 19:13 ciders
Bien reçu, je transmets.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires