Rappels

Histoire de l'appareil

Le Harrier est quasiment unique en son genre : ce fut un des très rares appareils opérationnels à être capable de décoller et d'atterrir verticalement. Il dérive du Kestrel auquel une fiche est consacrée.

Bien que consciente du principal défaut du décollage vertical, à savoir une consommation de carburant élevée qui réduit le rayon d'action, la RAF avait commandé en 1965 six prototypes d'une version opérationnelle du Kestrel. En effet, la possibilité d'opérer à partir d'espaces très réduits permettait de pallier à l'éventuelle destruction des bases aériennes par les forces du Pacte de Varsovie, d'autant plus que la maintenance promettait d'être réduite. Le projet fut alors placé sous la responsabilité de John Fozzard, et ne conserve que 7% du design original.

Le prototype du Harrier GR.1 effectua son premier vol le 31 août 1966, l'année de la mort de Sir Sydney Camm. Sa voilure avait été revue et corrigée, il pouvait emporter plus de 2 tonnes de charges offensives, en plus d'une avionique telle qu'une centrale inertielle Ferranti FE541 et un affichage tête haute. Son moteur à double flux Pegasus 6 Mk 101 de 8620 kgp était plus puissant grâce à une injection d'eau, et avait une durée de vie de 300 heures, comparée à celle très faible du Kestrel. Le premier avion de série vola lui le 28 décembre 1967.

Le Harrier GR.1 entra en service le 1er janvier 1969 au sein du Squadron 1, et fut opérationnel dès le mois d'octobre. Les Squadron 3, 4 et 20 seront également équipés de Harrier. Il fut produit à 61 exemplaires. Il donnera naissance au AV-8 Harrier, qui fera l'objet d'une autre fiche.
La même année, le prototype de la version biplace T2 effectua son vol inaugural. Commandé dès 1967, il fut produit à 10 exemplaires et 2 prototypes, et conservait les capacités opérationnelles du monoplace. Un biplace Mk 52 fut construit à un seul exemplaire par Hawker pour l'exportation, sans succès, ou pour effectuer des essais en vol.

Les GR.1A furent équipés d'un réacteur plus puissant Pegasus Mk 102 de 9070 kgp. 17 nouveaux avions furent construits et tous les GR.1 furent remis à niveau.
Le T.2A fut son équivalent biplace : 4 avions neufs furent construits et les anciens T.2 mis à ce niveau.

Le GR.3 fut équipé d'un réacteur Pegasus Mk 103 encore plus puissant, d'un télémètre laser Ferranti 106 dans la pointe d'un nez allongé, d'un détecteur d'alerte radar Marconi ARI-18223 et d'une caméra. 40 exemplaires furent construits.
Il fut suivi par le biplace T4, dont 11 exemplaires furent construits pour la RAF et 4 pour la Royal Navy. Le GR.3 servira de base au Sea Harrier, développé par ailleurs.

A partir des versions suivantes, on aborde la 2e génération, connue sous le nom d'Harrier II.

Le GR.5 n'est pas vraiment anglais, mais découle directement du AV-8B Harrier II. Cette version étudiée depuis 1973 est capable d'emporter une charge deux fois plus importante sur une distance deux fois plus longue. Pour ce faire, il a fallu étudier une nouvelle aile en matériaux composites. Construits à partir de 1983 à 41 exemplaires, les GR.5 emportent des équipements anglais, tels que le système de contre-mesures électroniques Zeus et une centrale de navigation inertielle FIN.1075.
Le GR.5A, qui inclue des modifications mineures afin de préparer le GR.7, suit avec 21 exemplaires, ainsi que le T.6 biplace, résultant de T.4 modifiés.

Le GR.7 dérive du AV-8B(NA) capable d'attaque de nuit, apparue en 1987. Elle est dotée d'un réacteur plus puissant, d'une caméra infrarouge, de systèmes électroniques anglais et d'un siège éjectable conçu en fonction des lunettes JVN. Son prototype effectue son vol inaugural en 1989 et elle est livrée à partir de 1990. 34 exemplaires neufs furent construits, et 58 GR.5 et GR.5A furent remis à niveau.
Le GR.7A, lui, était un GR.7 propulsé par un Pegasus 107. 30 GR.7 furent modifiés. Le T.8 fut sa version biplace.

Le GR.9 est la dernière version d'attaque. Il s'agit de GR.7 modifiés avec une électronique permettant l'emploi du missile Storm Shadow. 30 GR.7 furent modifiés, ainsi que 30 GR.7A appelés dès lors GR.9A. Ils furent livrés de 2006 à 2009 et ont été déployés pour la première fois en 2007 en Afghanistan. Le T.10, l'équivalent britannique du TAV-8B, fut construit à 14 exemplaires. Il conserve les capacités de combat et son premier vol eu lieu le avril 1994.Il entra en service dans la RAF en mars 1995. Les appareils restant furent portés au standard T.12.

Les Harrier ont participé à divers conflits : 14 Harrier GR.3 furent déployés lors du conflit des Malouines. Basés sur le HMS Hermes, ils participèrent à des missions d'attaque au sol et 3 ou 4 d'entre eux furent perdus, par accident ou tirs anti-aériens. Les GR.5 et 7 ont participé à la guerre en Yougoslavie et en Irak. Un exemplaire fut perdu au-dessus des Balkans et un autre à Kandahar, lors d'une attaque des talibans.

On peut estimer la production totale d'Harrier britanniques à 261 exemplaires, prototypes non compris. Il a été retiré du service en 2010, avant d'être remplacé par le F-35 Lightning II.


Texte de Clansman.

Versions référencées

  • Hawker Siddeley Harrier GR.1 : Version de série initiale. 61 exemplaires.
  • Hawker Siddeley Harrier GR.1A : Version équipée d'un Pegasus 102, 17 exemplaires neufs.
  • Hawker Siddeley Harrier T.2 : Version d'entraînement, 10 exemplaires.
  • Hawker Siddeley Harrier T.2A : Version d'entraînement du GR.1A, 4 exemplaires.
  • Hawker Siddeley Harrier GR.3 : Version propulsée par un Pegasus 103, 40 exemplaires.
  • Hawker Siddeley Harrier T.4 : Version d'entraînement du GR.3, 15 exemplaires.
  • Hawker Siddeley Harrier GR.5 : Version anglaise du AV-8B, 41 exemplaires.
  • Hawker Siddeley Harrier GR.5A : 21 exemplaires.
  • Hawker Siddeley Harrier T.6 : Version biplace du GR.5, plusieurs T.4 modifiés.
  • BAe Harrier GR.7 : Version anglaise du AV-8B (NA), 92 exemplaires dont 34 construits neufs.
  • BAe Harrier GR.7A : GR.7 remotorisé avec un Pegasus 107. 30 GR.7 modifiés.
  • BAe Harrier T.8 : Version biplace du GR.7.
  • BAe Harrier GR.9 : Ultime version, 30 GR.7 modifiés.
  • BAe Harrier GR.9A : 30 GR.7A modifiés au standard GR.9
  • BAe Harrier T.10 : Version biplace du GR.9, 14 exemplaires.
  • BAe Harrier T.12 : Ultime version biplace, les T.10 survivants furent modifiés à ce standard.
  • Hawker Siddeley Harrier T.52 : Version export du Harrier T.2, un seul exemplaire.
  • Hawker Siddeley P.178 : Projet de développements du Harrier.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Hawker Siddeley Harrier GR.1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 11 500 kg (25 353 lbs)
  • Masse à vide : 5 530 kg (12 192 lbs)
  • Surface alaire : 18,68 m² (201,07 sq. ft)
  • Hauteur : 3,45 m (11,319 ft)
  • Envergure : 7,7 m (25,262 ft)
  • Longueur : 13,9 m (45,604 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 1 931 km (1 200 mi, 1 043 nm)
  • Plafond opérationnel : 14 996 m (49 200 ft)
  • Vitesse maximale HA : 1 183 km/h (735 mph, 639 kts)
  • Charge alaire, à vide : 296,039 kg/m² (60,634 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 615,632 kg/m² (126,091 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Rolls-Royce Pegasus 101
  • Puissance unitaire : 8 618 kgp (85 kN, 19 000 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré - supprimé après changements du code sportif 11

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
Hawker Harrier à 16/05/2010 13:15 Clansman
Le Harrier est quasiment unique en son genre : c'est l'un des très rares appareils opérationnels à être capable de décoller et d'atterrir verticalement. Il dérive du Kestrel auquel une fiche sera consacrée.

Bien que consciente du principal défaut du décollage vertical, à savoir une consommation de carburant élevée qui réduit le rayon d'action, la RAF avait commandé en 1965 six prototypes d'une version opérationnelle du Kestrel. En effet, la possibilité d'opérer à partir d'espaces très réduits permettait de pallier à l'éventuelle destruction des bases aériennes par les forces du Pacte de Varsovie, d'autant plus que la maintenance promettait d'être réduite. Le projet fut alors placé sous la responsabilité de John Fozzard, et ne conserve que 7% du design original.

Le prototype du Harrier GR.1 effectua son premier vol le 31 août 1966, l'année de la mort de Sir Sydney Camm. Sa voilure avait été revue et corrigée, il pouvait emporter plus de 2 tonnes de charges offensives, en plus d'une avionique telle qu'une centrale inertielle Ferranti FE541 et un affichage tête haute. Son moteur à double flux Pegasus 6 Mk101 de 8620 kgp était plus puissant grâce à une injection d'eau, et avait une durée de vie de 300 heures, comparée à celle du Kestrel. Le premier avion de série vola lui le 28 décembre 1967.

Le Harrier GR.1 entra en service le 1er janvier 1969 au sein du Squadron 1, et fut opérationnel dès le mois d'octobre. Les Squadron 3,4 et 20 seront également équipés de Harrier. Il fut produit à 61 exemplaires. Il donnera naissance au AV-8 Harrier, qui fera l'objet d'une autre fiche.
La même année, le prototype de la version biplace T2 effectua son vol inaugural. Commandé dès 1967, il fut produit à 10 exemplaires et 2 prototypes, et conservait les capacités opérationnelles du monoplace. Un biplace Mk52 fut construit à un seul exemplaire par Hawker pour effectuer des tests.
Les GR1A furent équipés d'un réacteur plus puissant Pegasus Mk102 de 9070 kgp. 17 nouveaux avions furent construits et tous les GR.1 furent remis à niveau.
Le T.2A fut son équivalent biplace : 4 avions neufs furent construits et les anciens T.2 mis à ce niveau.
Le GR3 fut équipé d'un réacteur Pegasus Mk103 encore plus puissant, d'un télémètre laser Ferranti 106 dans la pointe d'un nez allongé, d'un détecteur d'alerte radar Marconi ARI-18223 et d'une caméra. 40 exemplaires furent construits.
Il fut suivi par le biplace T4, dont 11 exemplaires furent construits pour la RAF et 4 pour la Royal Navy. Le GR.3 servira de base au Sea Harrier, développé par ailleurs.

A partir des versions suivantes, on aborde la 2e génération, connue sous le nom d'Harrier II.

Le GR.5 n'est pas vraiment anglais, mais découle directement du AV-8B Harrier II. Cette version étudiée depuis 1973 est capable d'emporter une charge deux fois plus importante sur une distance deux fois plus longue. Pour ce faire, il a fallu étudier une nouvelle aile en matériaux composites. Construits à partir de 1983 à 41 exemplaires, les GR.5 emportent des équipements anglais, tels que le système de contre-mesures électroniques Zeus et une centrale de navigation inertielle FIN.1075.
Le GR.5A suit avec 21 exemplaires, ainsi que le T.6 biplace construit à 14 exemplaires.

Le GR.7 dérive du AV-8B(NA) capable d'attaque de nuit, apparue en 1987. Elle est dotée d'un réacteur plus puissant, d'une caméra infrarouge, de systèmes électroniques anglais et d'un siège éjectable conçu en fonction des lunettes JVN. Son prototype effectue son vol inaugural en 1989 et elle est livrée à partir de 1990. 34 exemplaires neufs furent construits, et 58 GR.5 et GR.5A furent remis à niveau.
Le GR7A, lui, était un GR.7 propulsé par un Pegasus 107. 30 GR.7 furent modifiés. Le T.8 fut sa version biplace.

Le GR.9 est la dernière version d'attaque. Il s'agit de GR.7 modifiés avec une électronique permettant l'emploi du missile Storm Shadow. 30 GR.7 furent modifiés, ainsi que 30 GR.7A appelés dès lors GR.9A. Ils ont été déployés pour la première fois en 2007 en Afghanistan. Des versions T.10 ou 12 sont parfois évoquées.

Les Harrier ont participé à divers conflits : 14 Harrier GR.3 furent déployés lors du conflit des Malouines. Basés sur le HMS Hermes, ils participèrent à des missions d'attaque au sol et 3 ou 4 d'entre eux furent perdus, par accident ou tirs anti-aériens. Les GR.5 et 7 ont participé à la guerre en Yougoslavie et en Irak. Un exemplaire fut perdu au-dessus des Balkans et un autre à Kandahar, lors d'une attaque des talibans.

On peut estimer la production totale d'Harrier britanniques à 261 exemplaires, prototypes non compris. Il devrait rester en service jusqu'en 2013, peut-être 2018, avant d'être remplacé par le F-35 Lightning II.

Harrier GR.1

Dimensions
Longueur : 13,9 m
Envergure : 7,7 m
Hauteur : 3,45 m
Surface alaire : 18,68 m²

Masses
A vide : 5530 kg
maximale : 11500 kg

Motorisation
Moteur : 1 Rolls-Royce Pegasus 101
Poussée : 8620 kgP

Performances
Vitesse maximale : 1185 km
Plafond : 15000 m
Distance franchissable : 1900 km

Equipage : 1 pilote

Armement : 2 canons ADEN de 30 mm, 2268 kg de charges sous 5 points d'emport.

Pays utilisateurs : Grande-Bretagne

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hawker_Siddeley_Harrier

http://fr.wikipedia.org/wiki/AV-8B_Harrier_II

http://www.avionslegendaires.net/hawker-siddeley-harrier.php

http://forummarine.forumactif.com/royaume-uni-f2/british-aerospace-harrier-et-sea-harrier-t4812.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Hawker_Siddeley_Harrier

http://en.wikipedia.org/wiki/BAE_Harrier_II

http://www.harrier.org.uk/

http://www.fact-index.com/h/ha/hawker_siddeley_harrier.html

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=417

http://www.vectorsite.net/avav8_2.html#m1
Re: Hawker Harrier à 16/05/2010 13:22 stanak
Harrier GR9 RAF
Image

Harrier T8
Image
Re: Hawker Harrier à 18/05/2010 00:15 d9pouces
Tiens, pourquoi ne parles-tu pas des FRS Mk1, FRS Mk 51 (23 pour l'Inde) et F/A Mk2 ? Ce sont des versions nettement plus orientées « chasse », mais elles restent des Hawker Harrier.
Re: Hawker Harrier à 18/05/2010 10:50 Clansman
Je m'étais dit que celle-ci valait bien une fiche pour elle-même :)

La voilà : http://forum.aviationsmilitaires.net/viewtopic.php?f=31&t=1849
Re: Hawker Harrier à 18/05/2010 10:52 d9pouces
Ok, je comprends mieux. Je pense qu'il pourrait être pas mal de faire référence à ta nouvelle fiche dans celle-ci, non ?
Re: Hawker Harrier à 18/05/2010 12:15 Clansman
Oui, tu as raison. :)

EDIT : c'est fait. ;)
Re: Hawker Harrier à 14/09/2010 18:34 Clansman
Le Harrier très britannique en ligne

Alors, 2 ou 3 trucs que j'ai pas compris : le T.8 est-il resté à l'état de prototype ? La Fleet Air Arm a-t-elle utilisé, en propre, des GR.7 et 9 ? Merci d'avance pour vos réponses ! :D
Re: Hawker Harrier à 14/09/2010 18:47 d9pouces
À ma connaissance, la Fleet Air Arm n'a utilisé que des F qqc, pas des GR.
Re: Hawker Harrier/Pima à 16/04/2018 17:05 stanak
AV-8C
ex USMC
Image

TAV-8A
ex USMC
Image

GR.3
ex RAF
Image
Re: Hawker Harrier à 16/04/2018 20:40 Nico2
Merci pour cette série.

Question au passage : les vitres de cockpit sont peintes en gris ou remplacées par du plastique ?
Re: Hawker Harrier à 17/04/2018 07:35 stanak
pour moi c'est une peinture
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires