Rappels

Histoire de l'appareil

Le Harop est un drone conçu par la division Malat d'IAI. Basé sur le précédent Harpy (et parfois nommé Harpy 2), il s'agit lui aussi d'un drone d'attaque, destiné à détruire des cibles en se jetant sur eux à la manière d'un kamikaze. On peut parler de "munition rôdeuse" au-dessus d'un champ de bataille (loitering munition, ou LM). Ses cibles sont plus particulièrement les systèmes de défense sol-air, missiles ou radars. Il a été conçu à partir de 2001 et a effectué son vol inaugural à l'automne 2003 au-dessus du désert du Néguev.

Le Harop est plus grand que son prédécesseur. Il est généralement lancé à partir d'un conteneur situé au sol ou sur un navire, mais peut être adapté pour être lancé à partir d'un vecteur aérien.

Contrairement au Harpy entièrement autonome, le Harop peut être contrôlé à partir du sol, via son capteur électro-optique. Son détecteur de radars lui permet aussi d'aller automatiquement contre sa cible. Le mode de guidage par opérateur permet de cibler des radars venant d'éteindre leurs émissions.

Le Harop mesure 2 mètres de long et 3 mètres d'envergure. Il dispose d'une charge offensive de 23 kg pour 135 kg à pleine charge, mais pour l'essentiel il reste la principale munition. Sa distance franchissable est de 1000 km. Sa configuration double delta-canards le rend assez différent des drones habituels.

Il dispose d'un FLIR et d'une caméra vidéo avec une couverture de 360°, lui permettant de traquer automatiquement les cibles, et de les attaquer avec efficacité. Un deuxième Harop peut être utilisé pour contrôler les dégâts.

Outre des missions SEAD, il peut aussi servir en combat urbain, et dans la guerre contre le terrorisme, notamment en éliminant des cachettes.

L'armée turque serait le client de lancement du Harop, avec un contrat signé en 2005 portant sur l'acquisition de 48 systèmes. Le Harop fut proposé au Royaume-Uni en octobre 2005 par MBDA, sous le nom de White Hawk, mais fut rejeté en faveur d'un appareil proposé par un groupe britannique.

Le Harop fut dévoilé au public lors du salon Aero India de février 2009. La force aérienne indienne signa un contrat pour l'acquisition de 10 systèmes en septembre la même année (pour 100 millions de dollars). Ceux-ci furent livrés à partir de 2011 et devaient entrer en service en 2013. Ils devraient servir contre d'éventuels insurgés, et sans doute des groupes terroristes basés au Pakistan ou en Afghanistan.

L'Allemagne a également acquis, le même mois, un nombre non révélé de Harop. La version allemande est développée en coopération avec Rheinmetall Defence afin de répondre aux spécifications propres à l'Armée allemande. Enfin, la force aérienne israélienne a acquis des Harop, en particulier pour viser les S-300 iraniens.

Il a connu le baptême du feu lors du conflit au Haut-Karabagh en 2016.

Versions référencées

  • IAI Harop : Version de base.
  • IAI Harpy 2 : Autre désignation du Harop.

IAI Harop voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 135 kg (298 lbs)
  • Envergure : 3 m (10 ft)
  • Longueur : 2,5 m (8,202 ft)

Performances

  • Endurance maximale : 6 h
  • Distance franchissable : 1 000 km (621 mi, 540 nm)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
IAI Harop à 03/03/2014 07:19 Clansman
Le Harop est un drone conçu par la division Malat d'IAI. Basé sur le précédent Harpy (et parfois nommé Harpy 2), il s'agit lui aussi d'un drone d'attaque, destiné à détruire des cibles en se jetant sur eux à la manière d'un kamikaze. On peut parler de "munition rôdant" au-dessus d'un champ de bataille (loitering munition, ou LM). Ses cibles sont plus particulièrement les systèmes de défense sol-air, missiles ou radars.

Le Harop est plus grand que son prédécesseur. Il est généralement lancé à partir d'un conteneur situé au sol ou sur un navire, mais peut être adapté pour être lancé à partir d'un vecteur aérien.

Contrairement au Harpy entièrement autonome, le Harop peut être contrôlé à partir du sol, via son capteur électro-optique. Son détecteur de radars lui permet aussi d'aller automatiquement contre sa cible. Le mode de guidage par opérateur permet de cibler des radars venant d'éteindre leurs émissions.

Le Harop mesure 2 mètres de long et 3 mètres d'envergure. Il dispose d'une charge offensive de 23 kg pour 135 kg à pleine charge, mais pour l'essentiel il reste la principale munition. Sa distance franchissable est de 1000 km. Sa configuration double delta-canards le rend assez différents des drones habituels.

Il dispose d'un FLIR et d'une caméra vidéo avec une couverture de 360°, lui permettant de traquer automatiquement les cibles, et de les attaquer avec efficacité. Un deuxième Harop peut être utilisé pour contrôler les dégâts.

Outre des missions SEAD, il peut aussi servir en combat urbain, et dans la guerre contre le terrorisme, notamment en éliminant des cachettes.

L'armée turque serait le client de lancement du Harop, avec un contrat signé en 2005 portant sur l'acquisition de 48 systèmes. Le Harop fut proposé au Royaume-Uni en octobre 2005 par MBDA, sous le nom de White Hawk, mais fut rejeté en faveur d'un appareil proposé par un groupe britannique.

Le Harop fut dévoilé au public lors du salon Aero India de février 2009. La force aérienne indienne signa un contrat pour l'acquisition de 10 systèmes en septembre la même année (pour 100 millions de dollars). Ceux-ci furent livrés à partir de 2011 et devaient entrer en service en 2013. Ils devraient servir contre d'éventuels insurgés, et sans doute des groupes terroristes basés au Pakistan ou en Afghanistan.

L'Allemagne a également acquis, le même mois, un nombre non révélé de Harop. La version allemande est développée en coopération avec Rheinmetall Defence afin de répondre aux spécifications propres à l'Armée allemande. Enfin, la force aérienne israélienne a acquis des Harop, en particulier pour viser les S-300 iraniens.


La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/IAI_Harop

http://en.wikipedia.org/wiki/IAI_Harop

http://www.airforce-technology.com/projects/haroploiteringmuniti/

http://defense-update.com/products/h/harop.html

http://www.indiandefencereview.com/news/harop-loitering-munitions-system-for-the-iaf/

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_article.php?id=13617

http://israelmatzav.blogspot.fr/2009/02/how-israel-will-take-out-s-300.html

http://www.uasvision.com/2012/10/08/indian-air-force-will-bring-harop-into-service-in-2013/

http://www.spacedaily.com/reports/India_wants_fleet_of_Israeli_killer_UAVs_999.html
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires