Rappels

Histoire de l'appareil

Le Focke Wulf 190 fut conçu en même temps que le Hawker Typhoon, c'est-à-dire en 1937. Alors que ce dernier est prévu pour remplacer le Hawker Hurricane, le Fw 190 doit lui remplacer les Bf 109.
Kurt Tank, qui était le directeur technique de Focke Wulf, décida d'employer un train d'atterrissage à voie (espace entre les deux jambes de train) large afin d'assurer une meilleure stabilité au sol que le Bf 109 qui rencontrait de nombreux problèmes avec son train étroit.

Au niveau de la motorisation, les ingénieurs avaient le choix entre le Daimler-Benz DB 601 en ligne et le BMW 139 en étoile. Ils optèrent pour l'emploi d'un moteur en étoile qui supportera mieux les dommages au combat que les moteurs en ligne du Bf 109. L'ingénieur de Focke Wulf, R. Blaser, fut chargé du développement du prototype qui devait être équipé d'une verrière en bulle afin d'offrir une grande visibilité au pilote.

Le premier prototype, le Fw 190V1, prend son envol le premier juin 1939 aux mains de Hans Sander près de Brême. Les deux premiers avions furent équipés d'une casserole d'hélice de grande taille qui était raccordée au maître couple du capot moteur. A cause des importants problèmes de surchauffe qu'elle générait, elle dû être remplacée.

De son côté, le moteur BMW 139 de 1550ch fut remplacé par le BMW 801 à quatorze cylindres en double étoile de 1560ch dans sa première version pour le Fw 190 (la version C1) et qui sera de 2400ch dans sa dernière version, la F. Ce remplacement eu lieu car le BMW 139, malgré la soufflante de refroidissement à 10 pales installée entre le bloc moteur et l'hélice, il surchauffait. Le BMW 801 nécessitait d'allonger le nez de l'appareil et de reculer le cockpit afin de conserver le centre de gravité.
Les 9 premières machines de présérie Fw 190A-0 avaient une surface alaire de 15m². Avec le nouveau moteur, la surface alaire fut augmenté à 18,30m² afin de rétablir les caractéristiques de vol de l'appareil. Cette configuration sera conservée pour la version de série.

Les essais opérationnels en 1940 ne virent pas apparaître de nouveaux problèmes particuliers. Toutefois, les pilote de la Luftwaffe considéraient l'armement du Fw 190A-1, doté de quatre mitrailleuses MG 17 de 7.92, insuffisant.

Une centaine de Fw 190A-1 furent construits à Brême et Hambourg jusqu'en fin mai 1941. Leur vitesse maximale était de 625km/h en palier. Il fut engagé au combat en septembre 1941. Suite à la mise en service en septembre 1941 du Fw 190A-1 au sein du II./JG 26 basé à Moorseele (Belgique), la RAF subit de nombreuses pertes et il lui faudra attendre début 1942 pour réellement comprendre à quels appareils ils avaient à faire.

La production du Fw 190 a de nombreuses usines : Cottbus, Marienburg, Neubrandenburg, Schwerin, Sorau, Tutow, aux chaînes de montage de Ago et Fieseler. Le Fw 190A sera construit en plusieurs sous-versions, à 13291 exemplaires. Les variantes B et C ne furent pas produites en série.

Le Fw 190D était motorisé par un Junkers Jumo 213A-1 à 12 cylindres en V d'une puissance de 1800ch à radiateur annulaire, limitant la traînée. Afin d'intégrer ce moteur, il fut nécessaire d'allonger le nez du Fw 190, ce qui lui valu le nom de "Fw 190 Long Nez". La dérive ainsi que les gouvernes furent agrandies. Cet appareil effectua son premier vol en mai 1944 et vit sa production en série débuter en septembre 1944 sous la dénomination Fw 190D-9 puisqu'il succédait au Fw 190A-8. Ils furent mis en service au sein du III./JG 54 qui était chargé de la défense aérienne de la base où étaient les Me 262 Schwalbe du Kommando Nowotny.

Le Fw 190E, version de reconnaissance, ne fut jamais construite. Les versions F et G étaient réservés à l'attaque au sol.

Le Fw 190 se révéla un appareil particulièrement redoutable et craint, aussi bien par les Anglais que par les Soviétiques. Il permit à bon nombre d'as allemands de remporter la majorité de leurs victoires. Bien que nettement supérieur au Bf 109 en terme d'armement et de manœuvrabilité aux basses et moyennes altitudes, il ne le remplaça jamais totalement. Il fallut attendre le Spitfire XII et le Tempest côté britannique, et le Yak-3 côté soviétique, pour le surclasser définitivement.

Il attaqua aussi des ports britanniques jusqu'en 1942, et tenta de disputer la maîtrise du ciel lors du Débarquement. La légende veut que seuls 2 Fw 190 aient pu décoller le 6 juin : en réalité, il semble que 760 sorties furent effectuées. A la fin de juin 1944, les Fw 190 avaient abattus 526 appareils alliés, pour la perte de 551 au combat. L'opération Bodenplatte devait voir la destruction d'un grand nombre de Fw 190.

Dès la mi-1943, il servit à la défense du Reich, en particulier dans des missions de chasse de nuit afin d'intercepter les raids de bombardiers anglais. Il affronta aussi les bombardiers américains de jour, avec un armement plus lourd. Il combattit jusqu'à la chute de Berlin.

Le Fw 190 apparut sur le front russe dès septembre 1942. Il servit à soutenir les troupes au sol, en particulier celles emprisonnées dans des Kessels. Jusqu'en 1943, il redonna la supériorité aérienne à la Luftwaffe. Plus tard, devant remplacer les Ju-87 dépassés et les Hs 129 annihilés, il fut reconverti en chasseur de chars. C'est en 1944 qu'il fut lui-même dépassé par les La-7 et Yak-3. L'escadrille Azul, la force aérienne des volontaires espagnols sur le front russe, utilisa des Fw 190A et G de septembre 1942 à juillet 1943, puis lors de la défense du Reich.

La Hongrie reçut 16 Fw 190F-8 le 8 novembre 1944, pour l'entraînement, ainsi que des Fw 190G (72 au total). Ils servirent en définitive à l'ultime défense de la Hongrie, jusqu'en mars 1945.

Le Fw 190 fut également déployé en Afrique du Nord, de novembre 1942 à mai 1943, avant d'être engagé en Sicile. Il effectua des missions d'attaque au sol et contra durement les Alliés, coulant même un sous-marin.

Lorsque le roi Michel de Roumanie commit son coup d'Etat le 23 août 1944, qui devait amener la Roumanie dans le camp des Alliés, 22 Fw 190 furent capturés. Ils ne furent jamais utilisés, mais 9 d'entre eux furent confisqués par les Soviétiques.

La force aérienne japonaise reçut un Fw 190A-5 pour évaluation. La Turquie reçut 72 Fw 190A-3 entre octobre 1942 et mars 1943. Ils restèrent en service jusqu'en 1949. La Tchécoslovaquie et la Yougoslavie (1 exemplaire) utilisèrent des Fw 190 après la guerre.

L’armée de l'Air utilisa entre février et avril 1946 des Fw 190A-5 et A-7 au sein du GC Normandie-Niemen sous la dénomination NC 900. Ceux-ci furent construits à l'usine de Cravant à 70 exemplaires, de fin 1944 au 18 février 1946.

Au total, environ 20 000 Fw 190 furent produits durant la guerre avec un cadence maximale de 22 appareils par jour. 28 ont survécus et sont exposés dans des musées, dont un au musée du Bourget. Depuis 1997, la société Flug Werk GmbH construit des répliques de Fw 190A-8 (20 exemplaires) et quelques Fw 190D.


Texte de Flavien, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Focke-Wulf Fw 190V : Prototypes utilisés pour la mise au point de toutes les versions.
  • Focke-Wulf Fw 190A-0 : Version de présérie à l'envergure réduite motorisée par un BMW 801C-1 et armée de 4 MG 17 de 7.92mm. 9 exemplaires.
  • Focke-Wulf Fw 190A-1 : Version de série initiale.
  • Focke-Wulf Fw 190A-2 : Version à l'armement plus lourd.
  • Focke-Wulf Fw 190A-3 : Version dotée du moteur BMW 801.
  • Focke-Wulf Fw 190A-4 : Version ayant été la première envoyée sur le front russe.
  • Focke-Wulf Fw 190A-5 : Version apparue en 1943.
  • Focke-Wulf Fw 190A-6 : Version à la structure alaire allégée et dotée de radios FuG-16Ze et FuG-25.
  • Focke-Wulf Fw 190A-7 : 2 canons de 20 mm de capot à la place des 2 MG 17 ainsi que différentes combinaisons d'armes pour la voilure.
  • Focke-Wulf Fw 190A-8 : Sous-version la plus produite du Fw 190A.
  • Focke-Wulf Fw 190A-9 : Moteurs BMW 801F de 2025 ch, bords d'attaque de ses ailes blindés.
  • Focke-Wulf Fw 190A-10 : Nombreux prototypes, BMW 801TS et BMW 801TH, 3 bombes ou réservoirs supplémentaires, 4 canons de 20 mm, 2 mitrailleuses de 13 mm.
  • Focke-Wulf Fw 190B-0 : Cockpit pressurisé et moteur BMW 801D-2. Abandonné.
  • Focke-Wulf Fw 190C-0 : Moteur DB 603 et hélice quadripale. Abandonnée.
  • Focke-Wulf Fw 190D-0 : 10 appareils dérivés du Fw 190A-7, moteur Junkers Jumo 213A avec radiateur annulaire.
  • Focke-Wulf Fw 190D-9 « Dora » : Version propulsée par un Junkers Jumo 213.
  • Focke-Wulf Fw 190D-10 : 1 canon MK 108 de 30 mm disposé entre les cylindres et tirant à travers le moyeu de l'hélice. 2 prototypes.
  • Focke-Wulf Fw 190D-11 : 7 prototypes. 2 canons de 20 mm, 2 canons de 30 mm.
  • Focke-Wulf Fw 190D-12 : 1 canon de 30 mm, 2 canons de 20 mm, moteur blindé Junkers Jumo 213F.
  • Focke-Wulf Fw 190D-13 : Junkers Jumo 213EB, 3 canons de 20 mm.
  • Focke-Wulf Fw 190D-14 : 2 prototypes dérivés du Fw 190D-9 et D-12, Daimler-Benz DB603A.
  • Focke-Wulf Fw 190D-15 : Devait être construit à partir de Fw 190A-8 et F-8. Moteur Daimler-Benz DB603EB.
  • Focke-Wulf Fw 190E : Version de reconnaissance, jamais construite.
  • Focke-Wulf Fw 190F-1 : Chasseur bombardier blindé, 1 lance-bombes ETC-501 et deux ETC-50, verrière bombée.
  • Focke-Wulf Fw 190F-2 : Idem Fw 190F-1 mais 1 lance-bombes ER-4 supplémentaire.
  • Focke-Wulf Fw 190F-3 : Prévu pour emporter des réservoirs pendulaires.
  • Focke-Wulf Fw 190F-8 : Grande variété de roquettes et d'armes antipersonnel.
  • Focke-Wulf Fw 190F-9 : Version blindée produite parallèlement au Fw 190A-9. Moteur BMW 801TS.
  • Focke-Wulf Fw 190F-15 : Version dotée de l'aile du Fw 190A-8 et d'un BMW 801TS ou BMW 801TH. 1 exemplaire.
  • Focke-Wulf Fw 190F-16 : 1 prototype lourdement blindé, BMW 801TS ou TH.
  • Focke-Wulf Fw 190G-0 : 2 canons de 20 mm, jusqu'à 1 tonne de bombes.
  • Focke-Wulf Fw 190G-1 : Train d'atterrissage renforcé, 1 bombe de 1800 kg, lance-bombes Junkers
  • Focke-Wulf Fw 190G-2 : Idem G-1 mais lance-bombes Messerschmitt.
  • Focke-Wulf Fw 190G-3 : Idem G-1 mais lance-bombes Focke-Wulf.
  • Focke-Wulf Fw 190G-4 : 3 lance-bombes ETC 503.
  • Focke-Wulf Fw 190G-7 : 1 réservoir largable de 900 litres.
  • Focke-Wulf Fw 190G-8 : BMW 801D-2, identique au Fw 190A-8
  • Focke-Wulf Fw 190H-0 : Projet de version de chasse à haute altitude motorisée par un DB 603G.
  • Focke-Wulf Fw 190S-5 : Version biplace d'entraînement. Désignée auparavant Fw 190A-5/U1.
  • Focke-Wulf Fw 190S-8 : Version biplace d'entraînement initialement désignée Fw 190A-8/U1.
  • SNCAC NC.900 : Version construite en France.

Focke-Wulf Fw 190A-8 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 4 900 kg (10 803 lbs)
  • Masse normale au décollage : 4 417 kg (9 738 lbs)
  • Masse à vide : 3 200 kg (7 055 lbs)
  • Surface alaire : 18,3 m² (196,98 sq. ft)
  • Hauteur : 3,95 m (12,959 ft)
  • Envergure : 10,51 m (34,482 ft)
  • Longueur : 9 m (30 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 800 km (497 mi, 432 nm)
  • Plafond opérationnel : 11 410 m (37 434 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 13 m/s (43 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 656 km/h (408 mph, 354 kts)
  • Charge alaire, masse normale : 241,366 kg/m² (49,436 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 267,76 kg/m² (54,842 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, à vide : 174,863 kg/m² (35,815 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en étoile BMW 801D-2
  • Puissance unitaire : 1 250 kW (1 700 ch, 1 676 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Forum

Sujet complet »
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 17/12/2010 19:10 Tally ho
Je suis confus…[/size:14iuwlfg]
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 17/12/2010 22:45 ogotaï

d9pouces a écrit

je suis super déçu :(
Ôtes-moi d'un doute,Super Déçu, c'est bien lui ?

Et ça ne te gêne pas au quotidien le slip par dessus le pantalon ?

:bonnet:
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 18/12/2010 01:20 d9pouces
Damned, je suis reconnu !

D'habitude, je suis en short, alors le slip gêne moins :]
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 30/08/2011 16:35 le fana
Le Fw 190 est mon avion allemand favoris, il a été conçu par l’ingénieur Kurt Tank il a créer un chasseur destiné à seconder le Messerschmitt Bf-109. Le meilleur avions allemand de la seconde guerre .Il fut surtout utiliser en russie.
chasseur-bombardier où il pouvait emporter des bombes en dehors de l’armement conventionnel qui se composait de 2 mitrailleuses situés dans les emplantures des ailes. Certains appareils pouvaient emporter des réservoirs largables sous les ailes, des canons en nacelles, des roquettes et même une torpille.
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 30/08/2011 17:22 stanak
le dernier en date, victime d'un avion anglais :blesse:
Image
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 30/08/2011 23:39 Niko
Qu'est-il devenu depuis d'ailleurs ? :S
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 31/08/2011 07:49 stanak
son proprio s'en est débarrassé, il s'était trop galéré à le mettre au point
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 31/08/2011 08:54 Jericho
Dommage… :(
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 31/08/2011 15:14 Tandure

stanak a écrit

le dernier en date, victime d'un avion anglais :blesse:
Image
Tiens, on dirait l'avion du 15 août ;)
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 02/12/2011 11:04 touratier
Bonjour
Quelqu'un a demandé ,je ne sais plus ou (futé)
une photo du FW 190 a6 r11
Voici
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 02/12/2011 11:05 touratier
et un 3 vues
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 02/12/2011 11:31 touratier
Re bonjour
Reconstruit à l'usine souterraine de Cravant 89, le NC900 n°62
presenté au Musée de l'air est un FW 190 A8 équipé d'une voilure de A7
Il porte les couleurs de l'Oberst Josef Priller
Bye
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 02/12/2011 11:54 touratier
re !!
3 vues du V 1 original
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 02/12/2011 20:46 d9pouces

touratier a écrit

Re bonjour
Reconstruit à l'usine souterraine de Cravant 89, le NC900 n°62
presenté au Musée de l'air est un FW 190 A8 équipé d'une voilure de A7
Il porte les couleurs de l'Oberst Josef Priller
Bye
Usine souterraine de Cravant 89 ? Qu'est-ce donc ?
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 02/12/2011 23:40 ciders
Un site de production en France. Les Allemands y ont monté des Fw-190, et le site a été brièvement repris après l'Occupation pour produire des Fw-190 pour l'Armée de l'Air.
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 03/12/2011 08:28 d9pouces
De nouveaux avions ont été produits ? Ok, je pensais qu'on avait seulement repris ou reconstruits les anciens.
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 03/12/2011 08:44 touratier
Bonjour D9pouce
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 03/09/2012 07:28 Clansman
L'excellent travail de Flavien est sur le site

Le Ta 152 méritera une fiche rien que pour lui. Là, ça fait déjà pas mal. :costaud:
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 21/07/2016 10:36 fanaviation
L'ENCYCLOPEDIE ILLUSTREE DE L’AVIATION AIRCRAFT N°27 FOCKE WULF FW 190 cutaway

[Pièces-jointes supprimées]
Re: Le Fw 190, l'oiseau boucher à 24/07/2016 10:02 Nico2
Désolé mais conformément au règlement du forum et aux règles afférentes aux droits d'auteur, nous ne pouvons laisser publier directement sur le forum le contenu d'un ouvrage non libre de droit.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires