Rappels

Histoire de l'appareil

Tenant compte de l'avis de pilotes en Corée pendant la guerre, Clarence Kelly Johnson se lança en mars 1952 dans l'étude d'un intercepteur bisonique, encore nommé L-246. Celui-ci, accepté par l'USAF en janvier 1953, allait devenir le F-104 Starfighter.

Il se caractérisait par une aile de très faible envergure et à flèche très réduite, fait unique dans l'histoire de l'aviation qui allait lui donner un de ses nombreux surnoms, celui de "missile piloté". En effet, la vitesse pure est recherchée, quitte à sacrifier l'autonomie. 2 prototypes XF-104 et 17 avions de présérie YF-104 furent construits.

Le premier d'entre eux effectue son vol inaugural aux mains de Tony Levier le 4 mars 1954. Les essais se trouvent retardés, car le J79 pressenti n'est pas encore prêt et un J65 le remplace momentanément.

Le F-104A entre en service en 1958. Le 18 mai 1958, un F-104A bat le record mondial de vitesse avec 2259,82 km/h, ainsi que d'altitude avec 31513 m le 14 décembre 1959. Cependant, son réacteur peu fiable, sa faible maniabilité aux basses vitesses, son autonomie réduite firent que l'USAF n'en fit construire que 153 exemplaires, retirés dès 1960. Ils furent alors transférés à l'ANG qui les conserva jusqu'en 1969. Ils furent cependant exportés en Jordanie, au Pakistan et à Taïwan, tout comme la version biplace F-104B dépourvue de canon construite à 26 exemplaires.

Le F-104C fut la première variante chasseur-bombardier et fut construite à 77 exemplaires. Sa version biplace F-104D fut construite à 21 exemplaires. Il était équipé d'une perche de ravitaillement en vol amovible et d'un réacteur J79-GE-7. Entrés en service dans l'USAF en septembre 1958, ils seront reversés à l'Air National Guard, qui les retirera en juillet 1975.

En 1955, l'Allemagne, autorisée à avoir une nouvelle armée de l'air, choisit le F-104 comme intercepteur face au Mirage III. Mais elle réclame une avionique et électronique plus adaptée à l'Europe. Cela donnera naissance au F-104G, G pour Germany. Outre des capacités tout-temps, le Starfighter avait une structure renforcée pour des missions d'attaque au sol, voire de frappe nucléaire.

Les Allemands reçurent 916 F-104G, dont 30 % seront perdus, causant la mort de 113 pilotes. Un tiers des accidents était imputable à l'extinction subite du réacteur. Si le F-104G allemand ne fut pas le seul à avoir un tel taux d'attrition, le secret qui entoura les enquêtes attisa la curiosité des médias et provoqua un scandale politique, d'autant plus que de forts soupçons de corruption pesaient sur Lockheed. C'est pourquoi, plus qu'aucun autre, le F-104G reçut le triste surnom de "cercueil volant" ou de "faiseur de veuves". Son taux d'attrition dépassa les 50 % au Canada, atteignit 30 % en Belgique, 38 % en Italie. A contrario, l'Espagne et le Japon qui l'utilisèrent comme pur intercepteur souffrirent d'un taux plus acceptable, voire nul.

Le F-104G, construit en tout à 1122 exemplaires fut également exporté dans nombre de pays de l'OTAN, dont la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la Grèce, l'Italie, en Hollande, en Turquie. Il en exista également une version de reconnaissance, le RF-104G construit à 189 exemplaires et le TF-104G biplace, à 220 exemplaires.

Le F-104J était la variante nippone du F-104G. Principalement construite par Mitsubishi, 210 exemplaires équipèrent le pays du Soleil Levant.

Le CF-104 était lui la version canadienne du F-104G. 238 exemplaires furent construits et furent également exportés au Danemark, en Norvège et en Turquie.

Le F-104S fut la dernière variante, mise en oeuvre par l'Italie et la Turquie. Elle avait des capacités très améliorées par rapport au F-104G, les progrès portaient sur l'autonomie, la charge offensive et l'électronique modernisée.

Bien qu'il fut son premier chasseur à atteindre Mach 2, L'USAF ne fut jamais satisfaite du F-104, jugé inférieur à d'autres modèles. Sa participation à la guerre du Viet-Nam se limita à peu plus de 5000 missions en deux fois, et se soldat par 14 pertes, aucune victoire connue. Sa carrière fut courte, et il fut même impliqué dans la perte du XB-70.

Un F-104 taïwanais descendit un MiG-19 chinois, mais un autre fut perdu en 1967. Il participa aux conflits indo-pakistanais de 1965 et 1971. Si en 1965 il pouvait encore faire bonne figure, il était clairement dépassé par les MiG-21 en 1971.

L'appareil a été retiré en dernier par l'Italie, en 2004. 2578 exemplaires en tout ont été construits. La Nasa en utilisa 11 exemplaires de 1956 à 1994. Aujourd'hui, 3 exemplaires volent encore au sein de la patrouille civile "The Starfighters", basée en Floride.

Comme on peut le constater, il s'agit d'un appareil controversé, sans doute brillant dans un pur rôle d'intercepteur de bombardier, mais dangereux comme chasseur-bombardier. Comment un appareil qui fut quasiment rejeté par l'USAF, et qui s'est révélé impropre au combat aérien, a-t-il pu avoir autant de succès à l'exportation, est une question à laquelle il est difficile de répondre sans y mêler politique et corruption.


Texte de Clansman, avec son aimable autorisation

Versions référencées

  • Lockheed XF-104 : Prototypes. 2 exemplaires.
  • Lockheed YF-104A : Version de présérie. 17 exemplaires.
  • Lockheed F-104A : Première version de série. 153 exemplaires.
  • Lockheed NF-104A : Version d'essais en vol destinée à la NASA. 3 exemplaires.
  • Lockheed QF-104A : Version drone-cible basée sur des F-104A déclassés. 22 exemplaires modifiés.
  • Lockheed F-104B : Version d'entraînement du F-104A. 26 exemplaires.
  • Lockheed F-104C : Version chasseur-bombardier destinée aux Etats-Unis. 77 exemplaires.
  • Lockheed F-104D : Version d'entraînement du F-104C. 21 exemplaires.
  • Lockheed F-104F : Version du F-104D propulsée par le moteur du F-104G. 30 exemplaires.
  • Lockheed F-104G : Version chasseur-bombardier destinée aux pays de l'OTAN. 1122 exemplaires.
  • Lockheed RF-104G : Version de reconnaissance du F-104G. 189 exemplaires.
  • Lockheed TF-104G : Version d'entraînement du F-104G. 220 exemplaires.
  • Lockheed F-104H : Projet de version export basée sur le F-104G mais dotée d'équipements simplifiés.
  • Mitsubishi F-104J : Version d'interception du F-104G destinée au Japon. 210 exemplaires.
  • Mitsubishi F-104DJ : Version d'entraînement du F-104J. 20 exemplaires.
  • Lockheed F-104N : Version du F-104G destinée à la NASA pour des essais en vol. 3 exemplaires modifiés.
  • Aeritalia F-104S : Version modernisée construite sous licence en Italie. 246 exemplaires.
  • Canadair CF-104 : Version du F-104G construite sous licence au Canada sous la désignation CL-90. 200 exemplaires.
  • Canadair CF-104D : Version d'entraînement du CF-104. 38 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Lockheed F-104G voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 13 170 kg (29 035 lbs)
  • Masse à vide : 6 350 kg (13 999 lbs)
  • Surface alaire : 18,22 m² (196,118 sq. ft)
  • Hauteur : 4,09 m (13,419 ft)
  • Envergure : 6,36 m (20,866 ft)
  • Longueur : 16,66 m (54,659 ft)

Performances

  • Rayon d'action : 670 km (416 mi, 362 nm)
  • Plafond opérationnel : 15 240 m (50 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 244 m/s (801 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 2 137 km/h (1 328 mph, 1 154 kts)
  • Charge alaire, à vide : 348,518 kg/m² (71,382 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 722,832 kg/m² (148,048 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur General Electric J79-GE-11A
  • Puissance unitaire : 4 536 kgp (44 kN, 10 000 lbf), 7 076 kgp (69 kN, 15 600 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 5
Enregistré - supprimé après changements du code sportif 16

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 29/05/2013 23:10 d9pouces
C'est vrai qu'on dit que le F-104 se débrouillait mieux en intercepteur qu'en air-sol… Mais je me demande tout de même ce qu'il valait dans ce rôle comparé à ses contemporains…
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 30/05/2013 08:45 Jericho

d9pouces a écrit

C'est vrai qu'on dit que le F-104 se débrouillait mieux en intercepteur qu'en air-sol… Mais je me demande tout de même ce qu'il valait dans ce rôle comparé à ses contemporains…
Euh… en air-air ou en air-sol?
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 30/05/2013 12:36 PCmax

d9pouces a écrit

C'est vrai qu'on dit que le F-104 se débrouillait mieux en intercepteur qu'en air-sol… Mais je me demande tout de même ce qu'il valait dans ce rôle comparé à ses contemporains…

Ben le principal adversaire du F-104 en tant qu'intercepteur pur était le Mirage III dans sa version E et les combats entre eux étaient nettement à l'avantage de l'avion français.
Le seul gros atout du F-104 était son accélération pure mais il tournait très mal et n'avait pas une grande autonomie.
La seule façon pour lui de sortir vivant de ses échanges avec le MIIIE était de quitter le combat très vite, ce qu'il faisait par contre très bien !

Ps: je ne pense pas que le F-104 ait été beaucoup employé en air-sol. Ces nombreux crash sont arrivés lorsque les décideurs Allemands l'orientèrent en avion de pénétration basse altitude.
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 30/05/2013 12:51 glwpatton

PCmax a écrit

quitter le combat très vite


C'est sur que tu as peu de casse en utilisant cette technique ! Mais peu d'As !

Quel avion de combat dis donc :costaud:
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 30/05/2013 12:58 Clansman
De toute façon, le 104 avait été conçu non pas pour affronter des chasseurs, mais descendre des bombardiers. En combat aérien, c'était une quiche, c'est clair : pas manoeuvrable pour un sou, car pas fait pour.
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 30/05/2013 13:24 Jericho
En Italie (c'était sûrement aussi le cas ailleurs), je sais que la technique prévue était de fondre sur l'ennemi, si possible depuis une direction où ils ne peuvent pas te repérer, de tout balancer (missiles à moyenne portée, puis éventuellement courte portée si nécessaire) puis de rentrer à la base. Pas de dogfight de prévu, de toutes façons. :roll:
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 30/05/2013 13:32 PCmax
Absolument, le 104 n'était pas prévu pour le dogfight (mais il en a fait avec son concurrent Mirage III d'ou ma comparaison).
La manoeuvre la meilleure (pour les MIIIE "fusée")pour affronter les bombardiers de l'Est était de se présenter en face à face plein pot, de tout larguer et de vite se barrer de là.
Je ne connais pas quelle était la tactique pour le F-104 mais il ne devait pas y en avoir 36 et elle devait être la même.
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 30/05/2013 13:41 Jericho

PCmax a écrit

Absolument, le 104 n'était pas prévu pour le dogfight (mais il en a fait avec son concurrent Mirage III d'ou ma comparaison).
Je ne savais pas qu'il y avait eut des exercices de dogfight entre ces deux appareils. C'est clair qu'à qualité de pilote identique, le résultat ne pouvait qu'être en faveur du Plus-beau-delta-du-monde! :love:

PCmax a écrit

La manoeuvre la meilleure (pour les MIIIE "fusée")pour affronter les bombardiers de l'Est était de se présenter en face à face plein pot, de tout larguer et de vite se barrer de là.
Je ne connais pas quelle était la tactique pour le F-104 mais il ne devait pas y en avoir 36 et elle devait être la même.
Visiblement, c'est la même qu'en Italie. Elle était également utilisée contre les chasseurs adverses (mais si possible pas de face, pour ne pas se faire repérer par les radars). :roll:
Hamamatsu (JPN) à 25/06/2013 20:16 stanak
F-104J
ex JASDF
Image
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 25/06/2013 20:47 Nico2
Nickel chrome celui-là :p
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 26/06/2013 19:58 d9pouces
Par contre, l'endroit ne ressemble pas tellement à un musée aéronautique, me trompé-je ?
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 28/06/2013 16:49 stanak
c'est bien un Musée, celui d'Hamamatsu
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 28/06/2013 17:13 foxkilo02
C'est pas le musée touché par le tsunami ?
Si c'est le cas il n'en porte plus aucune trace apparente :o

Mode EDIT ON

C'est pas "ton" F-104 Stanak, sous un tas de boue en haut à droite, juste après le tsunami ? :interr:
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 28/06/2013 19:44 stanak
pas très ressemblant :non:
on est parti de Tokyo vers l’extrême sud du Japon
Fukushima est à 300 km au nord de Tokyo
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 30/12/2015 16:54 stanak
F-104A
RJAF
Image
au fond des ateliers d'Al Marqa
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 30/12/2015 19:12 cachée dans les pins
ouh, :shock: malgré ses courtes ailes et son cul assez moche, il a une gueule qui attaque.

sur la fiche du site, j'ai vu toutes ses photos de carrière internationale, de toutes les couleurs, mais ce gris simple lui va fort bien
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 06/05/2016 17:51 little boy
petit up.

je viens de voir en DVD ce film des années 80 sur le F-104, en plus tiré d'une histoire vraie.
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19559787&cfilm=234921.html

le scénario est un peu simpliste et les effets spéciaux dépassés, mais apparemment ça se regarde assez bien. :roll:

qui l'a déjà vu?
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 07/05/2016 07:39 Clansman
Je l'ai en DVD chez moi, mais manque de bol il n'y a pas de sous-titres et je n'ai rien compris aux dialogues. Je n'ai pas compris pourquoi par exemple les autres veuves ne supportaient pas l'héroïne du film.

Sinon c'est sympa mais sans plus.
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 07/05/2016 17:17 Jericho

Clansman a écrit

… Je n'ai pas compris pourquoi par exemple les autres veuves ne supportaient pas l'héroïne du film.
Je n'ai pas vu le film, mais allez, j'essaie une hypothèse: elle est blonde avec un superbe visage, mince, de belles formes, sympa, intelligente et tous les mecs lui tourne autour? :bonnet:
Re: Chasseur d'étoiles… le F-104 à 08/05/2016 08:38 Clansman
:mrgreen:

Pour répondre sérieusement, elle est elle-même veuve d'un pilote tué par un Starfighter et recherche des témoignages visant à prouver que c'est l'appareil qui est en cause, afin d'obtenir un dédommagement pour chacune d'entre elles. Elles refusent de la voir, et c'est le pourquoi que je n'ai pas compris. Çà me paraît illogique, et le fait de ne pas avoir entendu les dialogues ne m'a pas aidé.

Par contre, quand elle obtient le dédommagement, là elles sont bien contentes. :mrgreen:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires