Rappels

Histoire de l'appareil

L'origine du Typhoon remonte à 1972, lorsque le Royaume-Uni éprouva le besoin d'un nouvel intercepteur et émit la spécification AST 403, qui aboutit au projet P.110 de BAe. De son côté, l'Allemagne éprouva le même besoin et développait son concept TKF-90. En 1979, Anglais, Allemands puis Français unirent leurs efforts pour l'étude du futur avion de combat européen, dès lors appelé Eurofighter.

Le concept s'affina finalement autour de la première version du TKF-90 mais sans poussée vectorielle, et, en mai 1983, le démonstrateur EAP (Experimental Aircraft Programme) fut commandé par la Grande-Bretagne. Rejoints par l'Italie et l'Espagne, le trio de départ lança le FEFA (Future European Fighter Aircraft), mais la France quitta bientôt le programme, du fait qu'aucune version navale n'était envisagée, et continua son étude sur le Rafale.

L'EAP, lui, vola le 6 août 1986. A cette époque, les prévisions étaient de 250 exemplaires pour le Royaume-Uni, autant pour l'Allemagne, 165 pour l'Italie et 100 pour l'Espagne. La charge de production fut alors établie ainsi : British Aerospace (33%), DASA (33%), Aeritalia (21%), et CASA (13%). Le premier des 7 prototypes finalement prévus devait voler en 1991 et l'appareil entrer en service en 1996. De fait, des considérations politiques, économiques et techniques allaient retarder le programme, notamment à cause de l'Allemagne qui chercha à réduire les coûts de 30 %. 7 variantes auraient alors été étudiées. En 1992, il fut baptisé EF-2000.

Le DA1, le premier prototype, ne vola que le 27 mars 1994, aux mains de Peter Weger, en Allemagne. Le DA2 anglais vola le 6 avril 1994 et fut perdu dans un accident. Le DA3 italien vola le 4 juin 1995. Le DA4 fut le premier biplace. Appareil anglais, comportant l'ensemble du système radar, il vola le 14 mars 1997, 3 ans après sa sortie d'usine. Le DA5 allemand vola le 24 février 1997 et était destiné tant aux essais du radar CAPTOR (anciennement ECR-90) que des essais d'armement. Le DA6 fut le premier appareil espagnol. Biplace, il effectua son premier vol le 24 février 1997 et s'écrasa le 21 novembre 2002 à cause d'une double extinction moteur. Le DA7 italien vola le 27 janvier 1997.

Le 30 janvier 1998, la première commande fut officiellement passée, et les estimations en 2010 étaient : Royaume-Uni : 232 exemplaires, Allemagne 180, Italie 121, et l'Espagne 87. Soit British Aerospace (37%), DASA (29%), Aeritalia (19.5%), et CASA (14%). Le 2 septembre 1998, l'appareil fut officiellement baptisé Typhoon, malgré les réticences d'une Allemagne qui avait déjà refusé Spitfire II.

Dès lors, 163 Typhoons allaient être produits sous la dénomination Tranche 1. Ceux-ci sont très limités en capacités air-sol, et même en air-air. 284 exemplaires doivent être produits sous la dénomination Tranche 2, à partir de 2008. La Tranche 3 concernait 260 exemplaires, mais fut divisée en 2 parties pour des raisons budgétaires. La tranche 3A fut commandée en 2009, concernant 112 exemplaires.

Il devrait donc rester 148 appareils à commander dans une Tranche 3B, pour atteindre une production, export compris, de 707 appareils. Cette même Tranche 3B est la plus évoluée, avec de véritables capacités multirôles. Or, l'Allemagne annula les commandes correspondant à la Tranche 3B (soit 37 appareils) en février 2014, et les autres pays (Royaume-Uni, Espagne, Italie) n'ont pas confirmés leurs propres commandes.

Au delà des Tranches, spécifiques à la production, il faut distinguer les Block, qui sont autant d'étapes dans les améliorations successives des capacités du Typhoon. La tranche 1 regroupe les Block 1,2, 2B et 5 : les 3 premiers blocks consacrent des capacités air-air de plus en plus améliorées et le Block 5 introduit des capacités air-sol, même limitées.

Au sein de la Tranche 2, apparaissent les Block 8, 10 et 15, qui introduisent des améliorations logicielles visant à l'emploi d'armes plus élaborées telles que missiles à longue portée : Meteor, Storm Shadow, Brimstome, Taurus, Iris-T, bombes à guidage laser dont la Paveway IV.

La version biplace ne possède pas les capacités de combat du monoplace. En revanche, une version navalisée fut parfois évoquée, tant pour équiper la Royal Navy que l'Indian Navy. Transformer un appareil basé à terre en avion embarqué, alors qu'il n'a pas été conçu pour ça, est une opération difficile à mettre en œuvre et à financer. Il est donc douteux qu'une version navale voit le jour.

L'appareil entra en service en 2003 en Allemagne au sein de la JG73, où elle équipera les JG71, 73 74, JB31 et 33. Même date en Espagne,où elle doit équiper l'Ala 11 et Ala 14. Elle entra en service en 2004 pour l'Italie, au sein du 4e Stormo. les 36e Stormo et peut-être le 37e devraient en être équipés. La Grande-Bretagne en a équipé le 11 Squadron, qui a déjà intercepté des Bears avec cet appareil, le 17 Squadron, et doit en équiper les 29 Squadron, 3 Squadron, 43 Squadron, 111 Squadron, 6 Squadron, 54 Squadron, 41 Squadron.

En 2002, l'Autriche choisit le Typhoon pour remplacer ses Draken et a reçu 15 exemplaires depuis 2007, tous monoplaces et restés au Block5, tranche 1, autrement dit la version basique du Typhoon, même en air-air.

L'Arabie Saoudite commanda 72 exemplaires en 2006, qui commencèrent à être livrés en 2009. Pour 5,2 milliards d'euros, ils devront recevoir 48 exemplaires de la Tranche 2 et 24 de la Tranche 3. L'Oman en a commandé 12 exemplaires en décembre 2012, qui doivent être livrés à partir de 2017.

La Grèce annula sa commande de 60 exemplaires pour raisons budgétaires. Il échoua en Suisse contre le Gripen, à Singapour contre le F-15, en Corée du sud contre le F-15 puis le F-35, en Turquie et en Norvège contre le F-35, en Inde contre le Rafale, ainsi qu'au Japon face au F-35 et aux Émirats Arabes Unis en décembre 2013. Il lui reste encore le marché malais, représentant une poignée d'exemplaires, le Canada, Bahreïn, le Pérou, le Qatar, le Koweït et la Serbie.

La cellule est constituée de 82 % de matériaux composites et a une durée de vie estimée à 6000 h. Il est équipé de réacteurs EJ-200, dérivés du RB-199 du Tornado, qui lui assure la capacité de faire de la super-croisière, c'est-à-dire dépasser Mach 1 sans post-combustion. Le Typhoon possède un système HOTAS, mais également un système de reconnaissance vocale, le premier du genre sur un avion de combat.

Le système PIRATE (Passive Infra-Red Airborne Track Equipment) permet le repérage des cibles par infrarouge, c'est un système dit passif. Le Typhoon est également équipé du radar CAPTOR opérant en bande X et à antenne mécanique, dont la portée est de l'ordre de 180 km. C'est l'équivalent du radar RDY du Mirage 2000-5F. Le contrat du radar CAPTOR-E à antenne AESA a été notifié à BAe Systems le 25 novembre 2014. Ce radar sera installé sur les appareils des tranches 2 et 3. Notons aussi un système AIS (Attack and Identification System) réduisant les émissions radars, et un système DASS (Defensive Aids Sub System) renseignant le pilote sur tous types de menaces qu'il peut rencontrer.

Des capacités air-sol lui ont été ajoutées et déclarées opérationnelles le 1er juillet 2008, mais l'appareil reste conçu avant tout pour des missions de supériorité aérienne. Il n'a participé à aucun conflit, mais les exercices auxquels il a participé montrent un appareil globalement capable, malgré le faux pas commis aux EAU face aux Rafale en 2009. Il a été déployé pour défendre l'espace aérien de l'Albanie, des pays baltes, de l'Islande et plus récemment des Malouines, malgré les protestations de l'Argentine. Son premier déploiement pour de véritables missions de combat fut l'opération "Aube de l'Odyssée", en Libye en 2011.

Le 16 septembre 2010, la flotte allemande fut clouée au sol suite à un dysfonctionnement du siège éjectable, révélé par un accident en Espagne le 24 août.

Au départ, 707 exemplaires du Typhoon furent commandés. Les commandes sont descendues à 571 exemplaires, et 400 exemplaires étaient construits en décembre 2013. Nul doute qu'il s'agit d'un appareil très capable dans des missions de supériorité aérienne, pour lesquelles il a été conçu. Il s'agit donc d'un excellent intercepteur, à la fois puissant et agile, qui s'est taillé un bon succès à l'export. Reste à connaître ses réelles capacités en situation de combat réelle, y compris ses performances en air-sol, mission pour laquelle il n'a pas du tout été conçu. De plus, sa fabrication éclatée sur 4 sites différents a fortement augmenté son prix, au point qu'il coûte le double d'un Rafale pour la RAF.


Texte de Clansman, avec son aimable autorisation

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

Eurofighter Typhoon FGR.4 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 23 500 kg (51 809 lbs)
  • Masse à vide : 11 000 kg (24 251 lbs)
  • Surface alaire : 51,2 m² (551,112 sq. ft)
  • Hauteur : 5,28 m (17,323 ft)
  • Envergure : 10,95 m (35,925 ft)
  • Longueur : 15,96 m (52,362 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 2 900 km (1 802 mi, 1 566 nm)
  • Plafond opérationnel : 19 810 m (64 993 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 315 m/s (1 033 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 1 470 km/h (913 mph, 794 kts)
  • Vitesse maximale HA : 2 495 km/h (1 550 mph, 1 347 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 458,984 kg/m² (94,007 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, à vide : 214,844 kg/m² (44,004 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs Eurojet EJ-200
  • Puissance unitaire : 6 116 kgp (60 kN, 13 484 lbf), 9 174 kgp (90 kN, 20 226 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Crash d'un Typhoon espagnol le 24 août 2010

    Vers 9h30 du matin, un Typhoon espagnol biplace s'est écrasé peu après son décollage de la base de Moron de la Frontera, piloté par un lieutenant-colonel saoudien et un instructeur espagnol. Si l'instructeur a pu s'éjecter et a été seulement légèrement blessé, le pilote saoudien n'a pas pu s'éjecter à temps.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Re: Eurofighter Typhoon à 13/10/2015 19:42 Tyreann
Le F-35 aurait-il un concurrent ?

L'Allemagne bloque ses livraisons d'Eurofighter.

En raisons de défauts de fabrication concernant les tranches 1 à 3A.
Re: Eurofighter Typhoon à 13/10/2015 20:06 Ansierra117
Dédicace au Koweit
Re: Eurofighter Typhoon à 13/10/2015 21:14 d9pouces
C'est vrai que ça fait toujours plaisir.

Les autres nations sont-elles affectées ?
Re: Eurofighter Typhoon à 14/10/2015 14:38 foxkilo02

d9pouces a écrit

Les autres nations sont-elles affectées ?

D'après cet article la Grande Bretagne ne s'en préoccupe pas vraiment …. le flegme ? :mrgreen:

La Grande-Bretagne, tout en se disant au courant du problème, n'a pas pris de mesure dans l'immédiat. Les Eurofighter Typhoon de la RAF volent normalement et les livraisons continuent, a indiqué le ministère britannique de la Défense…[/quote]
Re: Eurofighter Typhoon à 14/10/2015 15:50 JFF
la suite,
un incident avec un des réservoirs supplémentaires, au sol
http://www.romandie.com/news/Nouveau-souci-pour-lEurofighter--incident-avec-un-reservoir/639014.rom

et pour confirmer "jamais deux sans trois", des problèmes de développement du nouveau radar ……
Re: Eurofighter Typhoon à 14/10/2015 17:03 Tyreann
Ce paragraphe est magique x)

« En conséquence de l'incident, survenu sur une base aérienne en Estonie, la Bundeswehr n'autorise ses avions Eurofighter à s'envoler qu'après démontage des réservoirs externes, ce qui est fâcheux car sans leurs réservoirs externes, nos avions de combat n'ont plus assez d'autonomie pour survoler la mer Baltique, a déploré le major Ladenko. »
Re: Eurofighter Typhoon à 14/10/2015 19:06 d9pouces
Finalement, la Luftwaffe va acheter de nouveaux F-4 Phantom II ^^
Re: Eurofighter Typhoon à 14/10/2015 21:22 Nico2

Tyreann a écrit

Ce paragraphe est magique x)

« En conséquence de l'incident, survenu sur une base aérienne en Estonie, la Bundeswehr n'autorise ses avions Eurofighter à s'envoler qu'après démontage des réservoirs externes, ce qui est fâcheux car sans leurs réservoirs externes, nos avions de combat n'ont plus assez d'autonomie pour survoler la mer Baltique, a déploré le major Ladenko. »

Ils vont regretter de ne pas avoir acquis de F-35 à ce rythme… :hehe:
Re: Eurofighter Typhoon à 06/07/2016 10:55 foxkilo02
Petit souci sur un Eurofighter de la RAF. L'attache moteur ne semble pas être fiable.
Les Allemands restreignent donc le domaine de vol de leurs chasseurs
Re: Eurofighter Typhoon à 06/07/2016 14:53 ogotaï
A400, NH-90, Eurofighter…
C'est moi ou les Allemands (qui sont les rois des OPEX, c'est bien connu) n'ont pas de chance avec leurs matériels ?
Re: Eurofighter Typhoon à 06/07/2016 15:21 Jericho

ogotaï a écrit

A400, NH-90, Eurofighter…
C'est moi ou les Allemands (qui sont les rois des OPEX, c'est bien connu) n'ont pas de chance avec leurs matériels ?
Ben.. ce qui me dérange le plus dans tes exemples, c'est que c'est trois appareils nés de consortiums européens… :S
Re: Eurofighter Typhoon à 06/07/2016 15:24 ogotaï
Mais qui ne sont (globalement) mis en cause que par l'ami d'outre Rhin.
C'est comment le proverbe qui parle de chien et de rage ?
Re: Eurofighter Typhoon à 05/10/2016 21:31 Jericho
Suite aux réorganisation d'Airbus et de ses différents groupes, l'Allemagne pense arrêter la fabrication (le montage j'imagine) des Eurofighter faute de commandes. Si ça devait être le cas, l'Espagne ferait de même.
Re: Eurofighter Typhoon à 05/10/2016 22:08 Ansierra117

Jericho a écrit

Suite aux réorganisation d'Airbus et de ses différents groupes, l'Allemagne pense arrêter la fabrication (le montage j'imagine) des Eurofighter faute de commandes. Si ça devait être le cas, l'Espagne ferait de même.


Pourtant l'Eurofighter a de bonnes chances de succès export devant lui…je pense à la Pologne principalement
Re: Eurofighter Typhoon à 05/10/2016 22:19 d9pouces
Trop européen :p
Re: Eurofighter Typhoon à 05/10/2016 23:04 Jericho

Ansierra117 a écrit

Pourtant l'Eurofighter a de bonnes chances de succès export devant lui…je pense à la Pologne principalement
La Pologne, j'y crois pas vraiment: l'appareil est trop cher, tant à l'achat qu'à l'utilisation. À la rigueur des Eurofighter d'occasion, mais pas des neufs.
Re: Eurofighter Typhoon à 05/10/2016 23:14 Ansierra117

Jericho a écrit

Ansierra117 a écrit

Pourtant l'Eurofighter a de bonnes chances de succès export devant lui…je pense à la Pologne principalement
La Pologne, j'y crois pas vraiment: l'appareil est trop cher, tant à l'achat qu'à l'utilisation. À la rigueur des Eurofighter d'occasion, mais pas des neufs.

Le budget polonais est en pleine augmentation, ils cherchent la proximité avec l'Allemagne…pour moi ça reste jouable pour dissuader les russes. Ca sera soit des EF-2000 soit des F-16 modernisés je pense. Je sais pas j'imagine pas du tout le Gripen dans ce pays !
Re: Eurofighter Typhoon à 05/10/2016 23:48 Jericho
S'ils cherchent autant que ça la proximité avec l'Allemagne, pourquoi annulent-ils leur commande de Caracal?

Je miserai plutôt sur des F-16.
Re: Eurofighter Typhoon à 06/10/2016 01:28 Ansierra117

Jericho a écrit

S'ils cherchent autant que ça la proximité avec l'Allemagne, pourquoi annulent-ils leur commande de Caracal?

Je miserai plutôt sur des F-16.

Parce qu'à part qu'ils sont estampillés Airbus…les Caracal n'ont rien d'allemands, ils sont fabriqués à Marignane et ont été conçus par des ingénieurs tout ce qu'il y a de plus français. Disons qu'un Caracal est aussi allemand qu'un EF-2000 est français, même s'ils sont tous les deux vendus par Airbus.

Par contre les polonais sont proches des allemands sur tout leur "hardware" : Leopard(s), très certainement des sous-marins allemands…pourquoi pas des Typhoon et sur leurs entraînement.

Ils gardent tous les deux une mentalité "Guerre Froide" de type combat de haute intensité en centre-Europe et cette culture militaire lie les deux pays. Les allemands participent à de nombreux exercices conjoints avec les polonais, surtout depuis 2014 et la crise ukrainienne. Ils vont également créer une brigade germano-polonaise sur le même modèle que la brigade franco-allemande, symboliquement c'est fort.


Concrètement je suis indécis, mais étant donné que le gouvernement polonais mange dans la main de Washington, alors ça m'étonnerait pas que les chaînes de montage du F-16 tournent encore un peu…mais sait-on jamais. Enfin tout ça pour dire que je ne vois pas l'ombre d'une chance pour le Rafale dans ce pays…et c'est bien dommage
Re: Eurofighter Typhoon à 06/10/2016 09:36 Jericho
Je sais bien que les Caracal n'ont rien d'allemands, mais Airbus a une petite part allemande… Et si vraiment la Pologne devait vouloir se rapprocher de l'Allemagne en achetant des Eurofighter, je les verrai plus acheter des appareils allemands d'occases, comme l'Autriche, surtout si l'Allemagne abandonne sa chaîne de montage.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires