Histoire de l'appareil

Le DHC-7, ou Dash-7, n'avait convaincu qu'une poignée de compagnies régionales. En fait, elles étaient plus intéressées par le coût opérationnel de l'appareil que par ses performances ADAC. La firme De Havilland Canada décida de revoir sa copie à la fin des années 1970, en en faisant un simple bimoteur, mais avec des PW120 bien plus puissants que les PT6. Ce moteur, initialement désigné PT7A-2R, était nouveau et avait accumulé 3800 heures au banc d'essais lors de la sortie d'usine du Dash-8, le 19 avril 1983. Le moteur fut certifié cette année-là.

Le Dash-8, lui, se distinguait par une aile haute, supportant des nacelles moteurs très allongées (et abritant le train d'atterrissage principal), un nez très profilé et une dérive en T. 2 prototypes furent construits.

Le vol inaugural eu lieu le 20 juin 1983, et le premier appareil fut reçu par NorOntair le 23 octobre 1984. Le fait qu'il n'ait que 2 moteurs permit de restraindre les coûts de maintenance et de possession. Il a même de meilleures performances en croisière que son prédécesseur. Son coût au kilomètre par passager était le plus faible de tous les avions régionaux de l'époque. En revanche, il est légèrement plus bruyant que son prédécesseur, et s'il peut opérer sur des terrains de 910 mètres, a de moins bonnes performances ADAC.

De plus, l'arrivée du Dash-8 coincida avec une époque où il fallait remplacer les avions régionaux d'ancienne génération. Il s'ensuivit un succès tel que De Havilland Canada ne pouvait faire face à la demande. Elle fut rachetée par Boeing en 1988, qui la revendit à Bombardier en 1992. L'ATR 42 lui fit directement concurrence et De Havilland Canada répliqua en lançant de nouvelles versions. D'autres modèles tel que le Saab 340 arrivèrent à un moment où le marché devenait saturé.

Le Dash-8 a été construit en 4 variantes principales : les Dash-8-100, 200, 300 et 400. Elles se subdivisent en plusieurs sous-versions.

La firme Bombardier, en rachetant De Havilland Canada, décida d'équiper les nouveaux modèles d'un système anti-bruit, l'ANVS (Active Noise and Vibration Suppression). Les appareils produits depuis 1997 portent donc la désignation Q (pour Quiet, silencieux). Les Dash-8-200 et 300 devinrent, avec modifications, respectivement Q200 et Q300. 671 Dash-8 des 3 premières versions avaient été construites. Le Q400 est toujours en production.

Au 31 décembre 2015, 1179 Dash-8 avaient été construits au total. Bombardier lança en 2007 une version Q400X (par la suite redésignée Q400NextGen), dont la capacité maximale passe à 90 sièges. Si le Dash-8 a connu un fort succès auprès des compagnies aériennes, il a également connu un bon succès auprès de nombreux gardes-côtes et douaniers (Antilles néerlandaises, Australie, USA).

Versions référencées

  • De Havilland Canada DHC-8-100 : Version de base capable de transporter jusqu'à 39 passagers. 299 exemplaires.
  • De Havilland Canada DHC-8M-100 : Version de surveillance de la pollution maritime destinée à Transport Canada. 2 exemplaires.
  • De Havilland Canada DHC-8-200 : Version à la motorisation plus puissante. 105 exemplaires.
  • De Havilland Canada DHC-8-300 : Version allongée capable de transporter jusqu'à 56 passagers. 267 exemplaires.
  • De Havilland Canada DHC-8-300 MSA : Version de surveillance maritime. 2 exemplaires.
  • De Havilland Canada DHC-8-400 : Version allongée capable de transporter jusqu'à 68 passagers
  • De Havilland Canada DHC-8-402PF : Version de transport de fret à la charge utile de 9000kg.
  • De Havilland Canada Q200 : Version du DHC-8-200 équipée d'un système Active Noise and Vibration Suppression (ANVS).
  • De Havilland Canada Q300 : Version du DHC-8-300 équipée d'un système Active Noise and Vibration Suppression (ANVS).
  • Bombardier Q400 : Version aux performances améliorées capable de transport jusqu'à 78 passagers.
  • Bombardier Q400CC : Version convertible pour 50 passagers ou 3720kg.
  • Bombardier Q400-MR : Version de lutte contre les incendies du Q400 destinée à la Sécurité Civile. 2 exemplaires modifiés
  • Bombardier Q400NextGen : Version améliorée du Q400 capable de transporter jusqu'à 90 passagers.
  • De Havilland Canada CC-142 : Version de transport militaire destinée au Canada.
  • De Havilland Canada CT-142 : Version d'entraînement à la navigation destinée au Canada. 6 exemplaires.
  • De Havilland Canada E-9A Widget : Version de surveillance maritime destinée à l'USAF. 2 exemplaires.
  • De Havilland Canada RO-6A : Désignation des DHC-8-315 modifiés pour des missions de reconnaissance dans l'US Army.

De Havilland Canada E-9A Widget voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 15 649 kg (34 500 lbs)
  • Masse à vide : 14 787 kg (32 600 lbs)
  • Surface alaire : 54,4 m² (585,557 sq. ft)
  • Hauteur : 7,498 m (24,6 ft)
  • Envergure : 26 m (85 ft)
  • Longueur : 22 m (73 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 1 609 km (1 000 mi, 869 nm)
  • Plafond opérationnel : 9 144 m (30 000 ft)
  • Vitesse maximale HA : 451 km/h (280 mph, 243 kts)
  • Charge alaire, à vide : 271,822 kg/m² (55,674 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 287,664 kg/m² (58,918 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW-120A
  • Puissance unitaire : 1 342 kW (1 825 ch, 1 800 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Dash-8 à 01/02/2012 14:42 Clansman
Le DHC-7, ou Dash-7, n'avait convaincu qu'une poignée de compagnies régionales. En fait, elles étaient plus intéressées par le coût opérationnel de l'appareil que par ses performances ADAC. La firme De Havilland Canada décida de revoir sa copie à la fin des années 1970, en en faisant un simple bimoteur, mais avec des PW120 bien plus puissants que les PT6. Ce moteur, initialement désigné PT7A-2R, était nouveau et avait accumulé 3800 heures au banc d'essais lors de la sortie d'usine du Dash-8, le 19 avril 1983. Le moteur fut certifié cette année-là.

Le Dash-8, lui, se distinguait par une aile haute, supportant des nacelles moteurs très allongées (et abritant le train d'atterrissage principal), un nez très profilé et une dérive en T. 2 prototypes furent construits.

Le vol inaugural eu lieu le 20 juin 1983, et le premier appareil fut reçu par NorOntair le 23 octobre 1984. Le fait qu'il n'ait que 2 moteurs permit de restraindre les coûts de maintenance et de possession. Il a même de meilleures performances en croisière que son prédécesseur. Son coût au kilomètre par passager était le plus faible de tous les avions régionaux de l'époque. En revanche, il est légèrement plus bruyant que son prédécesseur, et s'il peut opérer sur des terrains de 910 mètres, a de moins bonnes performances ADAC.

De plus, l'arrivée du Dash-8 coincida avec une époque où il fallait remplacer les avions régionaux d'ancienne génération. Il s'ensuivit un succès tel que De Havilland Canada ne pouvait faire face à la demande. Elle fut rachetée par Boeing en 1988, qui la revendit à Bombardier en 1992. L'ATR 42 lui fit directement concurrence et De Havilland Canada répliqua en lançant de nouvelles versions. D'autres modèles tel que le Saab 340 arrivèrent à un moment où le marché devenait saturé.

Le Dash-8 a été construit en 4 variantes principales : les Dash-8-100, 200, 300 et 400. Elles se subdivisent en plusieurs sous-versions.

Le Dash-8-100 est la version initiale de série, prévue pour 37 à 39 passagers. Elle est équipée de moteurs PW120, 120A ou 121 de 1800 hp. Elle se subdivise en DHC-8-101 (masse maximale au décollage de 15000 kg), 102 (15650 kg, apparue en 1986), 103 (apparue en 1987), 106 (16450 kg, apparue en 1992). Le Canada utilise des DHC-8-100 sous la désignation CC-142 (transport en Europe) et CT-142 "Gonzo" (entraînement à la navigation, 4 exemplaires). Il sert aussi de base à l'E-9A. Sa production a cessé en 2005, après 299 exemplaires. Le Kenya dispose de 3 exemplaires.

Le Dash-8-200 reprend la même cellule que le Séries 100, mais avec des moteurs plus puissants, des PW123 de 2150 hp. Elle se subdivise en -201 (PW123C) et -202 (PW123D), tous deux apparus en 1995. Sa production a cessé en mai 2009, après 105 exemplaires. La marine mexicaine dispose d'un exemplaire.

Le Dash-8-300 est une version allongée de 3,43 mètres, ce qui lui permet d'emporter entre 50 et 56 passagers. Il est motorisé par des PW123 (-301, apparu en 1989), PW123A (-311, apparu en 1990), PW123B (-314, de 1992), PW123E (-315, de 1995). Ces moteurs montent, selon les variantes, jusqu'à 2500 hp. Cette variante a volé pour la première fois le 15 mai 1987, et la certification fut obtenue en 1989. Le Dash-8-300A est une version dont la charge utile a augmentée. Quand au Dash-8-300 MSA, il est conçu pour la patrouille maritime. Cette version est utilisée par les gardes-côtes japonais (3 exemplaires), suédois (3 exemplaires). La production du Dash-8-300 a cessé en mai 2009, après 267 exemplaires.

La firme Bombardier, en rachetant De Havilland Canada, décida d'équiper les nouveaux modèles d'un système anti-bruit, l'ANVS (Active Noise and Vibration Suppression). Les appareils produits depuis 1997 portent donc la désignation Q (pour Quiet, silencieux). Les Dash-8-200 et 300 devinrent, avec modifications, respectivement Q200 et Q300. 671 Dash-8 des 3 premières versions avaient été construites.

Le marché des avions régionaux, en particulier à turbopropulseurs, se rouvrit dans les années 1990 et De Havilland commençait à travailler sur une nouvelle version, dont la capacité passait à 78 passagers. Le programme fut lançé réellement en 1995, lorsque la firme fut achetée par Bombardier. Nommée Q400, la nouvelle version incluait d'emblée le système ANVS, ainsi qu'un cockpit modernisé incluant des écrans LCD. Il mesure 10 mètres de plus que le Dash-8-100.

L'appareil est propulsé par des moteurs PW150A de 4850 hp et sa vitesse de croisière est plus élevée de 90 noeuds que les anciennes versions. Son altitude peut aussi monter à 27000 pieds. Le vol inaugural eu lieu le 31 janvier 1998. 4 appareils servirent aux tests, et 1900 heures de vol furent nécessaires pour obtenir la certification en 1999.

Cette variante est mise en service par Scandinavian Airlines le 20 janvier 2000. La première version, le 400, avait une capacité de 68 passagers, le 401 de 70 passagers et le 402 de 78 passagers. Le Q400-MR est une version bombardier d'eau transformée pour la Sécurité civile (2 exemplaires, qui peuvent larguer 10000 litres d'eau), le Q402PF une version de transport de fret (9000 kg de charge utile). Une version de patrouille maritime, le MPA-D8, est apparue en 2007. 412 exemplaires ont été commandés, dont 383 livrés, au 31 octobre 2011. Cependant, elle a souffert d'un train d'atterrissage trop faible, ce qui a conduit à nombres d'incidents et mené à une immobilisation de la flotte.

A cette même date, 1054 Dash-8 avaient été construits au total. Bombardier lança en 2007 une version Q400X, dont la capacité passerait à 90 sièges. Si le Dash-8 a connu un fort succès auprès des compagnies aériennes, il a également connu un bon succès auprès de nombreux gardes-côtes et douaniers (Antilles néerlandaises, Australie, USA).


La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardier_Q_Series

http://fr.wikipedia.org/wiki/Q400

http://www.americas-fr.com/voyages/avions/dhc-8.html

http://www.avionslegendaires.net/bombardier-dhc-8-dash-8.php

http://en.wikipedia.org/wiki/Bombardier_Dash_8

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=120

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=121

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=122

http://q400nextgen.com/en/
Re: Dash-8 à 01/02/2012 18:16 stanak
Dash de la Sécurité Civile
Image
spotting sauvage à Valence
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires