Rappels

Histoire de l'appareil

En novembre 2001, la firme Diamond décida de construire un bimoteur dérivé du DA40-D : le DA42 Twin Star. Le prototype, dont l'assemblage avait commencé en mars 2002, fut présenté au salon de Berlin en mai 2002.

Le prototype DA42-V1 (OE-VPS) effectua son vol inaugural le 9 décembre 2002, et était équipé de Centurion 1.7. Le DA42-V2 (OE-VDA) vola en octobre 2003 et le DA42-P4 le 29 avril 2004. Les 3e et 6e prototypes servirent aux essais en vol. La cerfication AESA fut obtenue le 13 mai 2004, et celle de la FAA le 22 juillet 2005. Les livraisons commencèrent le 24 mars 2005.

L'appareil est un quadriplace bimoteur, avec une dérive en T et un train tricycle rétractable. Sa cellule fait appel aux matériaux composites et aux fibres de carbone. Ses moteurs étaient des Thielert Centurion 2.0 diesels, qui en font le premier bimoteur diesel. Cela permet une faible consommation, en dépit d'une faible motorisation. Il est également équipé d'un FADEC. Ses réservoirs contiennent 197 litres de carburant. Son cockpit, lui, est un Garmin G1000, équipé de 2 écrans multifonctions.

Le 16 août 2004, un DA42 rallia St-John, au Canada à Porto au Portugal. En traversant l'Atlantique Nord (3518 km) en 12 heures et demie, il devint le premier appareil turbo-diesel à traverser l’Atlantique sans escales. Au salon de Berlin en 2010, le DA42-NG fut également le premier appareil à voler en public avec un carburant dérivé d'algues. Cet appareil est propulsé par deux Austro AE300, qui remplacent les Centurion 2.0 et sont à la fois plus économiques et plus puissants.

Il est construit en plusieurs variantes : le DA42-TDI (DA42-D) est la version de base, diesel. Le DA42-360 (DA42-L) est propulsé par des IO-360-M1A. Le DA42-V1 fut modifié et vola dans cette configuration le 16 avril 2004. Un deuxième prototype (OE-VDC) fut construit et vola 4 ans plus tard. La production est exclusivement destinée à l'Amérique. La version DA42-NG, équipée de AE-300 de 170 hp, a reçu sa certification AESA en mars 2009 et sa certification FAA en avril 2010. La mise en faillite de Thielert faillit enterrer le DA42, mais l'arrivée du moteur AE-300 sauva l'appareil.

Le DA42MPP (Multi-Purpose Platform) et le DA42 OPALE sont deux versions destinées à la surveillance aérienne. Le DA42MPP "Guardian" peut emporter 2 nacelles de capteurs de surveillance ou de mesures, l'une dans le nez et l'autre en position ventrale. Il est équipé entre autres du système Carl Zeiss Optronics Goshawk 350. Il peut avoir une autonomie de 12 heure 30 et est reconnaissable à une verrière légèrement bombée. Il est commercialisé depuis novembre 2007 et un tel appareil coûte 740 000 €. La Royal Air Force en commanda 2 exemplaires en juin 2008, qui furent utilisés en 2008 et 2009. Le Niger en a également commandé plusieurs exemplaires.

Le DA42 OPALE dérive du DA42MPP. Il peut être piloté du sol, dispose d'une caméra dans le nez et de liaisons de données, y compris par satellite.

Enfin, une firme israélienne, Aeronautics Defense, s'est servit du DA42 comme base pour en tirer un UAV, le Dominator II. Cet appareil peut voler pendant 28 heures à une altitude de 9000 m. Il a effectué son vol inaugural en juillet 2009.

Plus de 600 exemplaires ont été commandés, et plus de 231 livrés. La Thaïlande en possède 6, dont les livraisons ont commencés en 2009. Ils servent à l'entraînement des pilotes.

Versions référencées

  • Diamond DA42 : Version de base.
  • Diamond DA42NG : Version actuellement proposée.
  • Diamond DA42MPP Guardian : Version de surveillance et de patrouille maritime.
  • Diamond DA42 OPALE : Dérivé du DA42 MPP pilotable du sol.
  • Aeronautics Dominator XP : Version dronisée du Diamond DA42 pouvant emporter jusqu’à 370 kg de charge utile.
  • Aeronautics Dominator II : Version dronisée par Aeronautics.

Diamond DA42NG voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 900 kg (4 189 lbs)
  • Masse à vide : 1 415 kg (3 119 lbs)
  • Surface alaire : 16 m² (175 sq. ft)
  • Hauteur : 2,5 m (8,2 ft)
  • Envergure : 13 m (44 ft)
  • Longueur : 8,565 m (28,1 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 282 km/h (175 mph, 152 kts)
  • Vitesse de décrochage : 113 km/h (70 mph, 61 kts)
  • Distance de décollage : 733 m (2 405 ft)
  • Distance d'atterrissage : 618 m (2 027 ft)
  • Distance franchissable : 1 315 km (817 mi, 710 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 486 m (18 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 5,843 m/s (19,17 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 357 km/h (222 mph, 193 kts)
  • Charge alaire, à vide : 87,019 kg/m² (17,823 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 116,871 kg/m² (23,937 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à pistons Austro AE 300
  • Puissance unitaire : 125 kW (170 ch, 168 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Diamond DA42 à 13/04/2011 13:15 Clansman
En novembre 2001, la firme Diamond décida de construire un bimoteur dérivé du DA40-D : le DA42 Twin Star. Le prototype, dont l'assemblage avait commencé en mars 2002, fut présenté au salon de Berlin en mai 2002.

Le prototype DA42-V1 (OE-VPS) effectua son vol inagural le 9 décembre 2002, et était équipé de Centurion 1.7. Le DA42-V2 (OE-VDA) vola en octobre 2003 et le DA42-P4 le 29 avril 2004. Les 3e et 6e prototypes servirent aux essais en vol. La cerfication AESA fut obtenue le 13 mai 2004, et celle de la FAA le 22 juillet 2005. Les livraisons commencèrent le 24 mars 2005.

L'appareil est un quadriplace bimoteur, avec une dérive en T et un train tricycle rétractable. Sa cellule fait appel aux matériaux composites et aux fibres de carbone. Ses moteurs étaient des Thielert Centurion 2.0 diesels, qui en font le premier bimoteur diesel. Cela permet une faible consommation, en dépit d'une faible motorisation. Il est également équipé d'un FADEC. Ses réservoirs contiennent 197 litres de carburant. Son cockpit, lui, est un Garmin G1000, équipé de 2 écrans multifonctions.

Le 16 août 2004, un DA42 rallia St-John, au Canada à Porto au Portugal. En traversant l'Atlantique Nord (3518 km) en 12 heures et demie, il devint le premier appareil turbo-diesel à traverser l’Atlantique sans escales. Au salon de Berlin en 2010, le DA42-NG fut également le premier appareil à voler en public avec un carburant dérivé d'algues. Cet appareil est propulsé par deux Austro AE300, qui remplacent les Centurion 2.0 et sont à la fois plus économiques et plus puissants.

Il est construit en plusieurs variantes : le DA42-TDI (DA42-D) est la version de base, diesel. Le DA42-360 (DA42-L) est propulsé par des IO-360-M1A. Le DA42-V1 fut modifié et vola dans cette configuration le 16 avril 2004. Un deuxième prototype (OE-VDC) fut construit et vola 4 ans plus tard. La production est exclusivement destinée à l'Amérique. La version DA42-NG, équipée de AE-300 de 170 hp, a reçu sa certification AESA en mars 2009 et sa certification FAA en avril 2010. La mise en faillite de Thielert faillit enterrer le DA42, mais l'arrivée du moteur AE-300 sauva l'appareil.

Le DA42MPP (Multi-Purpose Platform) et le DA42 OPALE sont deux versions destinées à la surveillance aérienne. Le DA42MPP "Guardian" peut emporter 2 nacelles de capteurs de surveillance ou de mesures, l'une dans le nez et l'autre en position ventrale. Il peut avoir une autonomie de 12 heure 30 et est reconnaissable à une verrière légèrement bombée. Il est commercialisé depuis novembre 2007 et un tel appareil coûte 740 000 €. La Royal Air Force en commanda 2 exemplaires en juin 2008, qui furent utilisés en 2008 et 2009.

Le DA42 OPALE dérive du DA42MPP. Il peut être piloté du sol, dispose d'une caméra dans le nez et de liaisons de données, y compris par satellite.

Enfin, une firme israélienne, Aeronautics Defense, s'est servit du DA42 comme base pour en tirer un UAV, le Dominator II. Cet appareil peut voler pendant 28 heures à une altitude de 9000 m. Il a effectué son vol inaugural en juillet 2009.

Plus de 600 exemplaires ont été commandés, et plus de 231 livrés. La Thaïlande en possède 6, dont les livraisons ont commencés en 2009.

La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/Diamond_DA42

http://www.aerosport.fr/aerosport-18-515-presentation_DA42

http://www.aeroweb-fr.net/fiches/diamond-da-42-m-ng-guardian

http://en.wikipedia.org/wiki/Diamond_DA42

http://www.diamond-air.at/da42ng+M52087573ab0.html

http://www.diamondaircraft.com/aircraft/da42/
Re: Diamond DA42 à 19/01/2018 08:36 stanak
DA42 Royal Thai AF
j'ai vu RR.01 et RR.08, on peux en conclure qu'ils en ont 8
Image
y'en a pas bezef sur la toile ;)
Re: Diamond DA42 à 19/01/2018 20:35 ciders
Je suis… dubitatif sur l'apparence extérieure de cet appareil.
Re: Diamond DA42 à 07/07/2018 15:59 Clansman

stanak a écrit

DA42 Royal Thai AF
j'ai vu RR.01 et RR.08, on peux en conclure qu'ils en ont 8

y'en a pas bezef sur la toile ;)

D'après Scramble : 6 DA42 (dont 4 codés RR.01 à 04), 4 DA42 NG (codés RR.05 à 08) et 5 DA42M MPP (codés autrement).

Ton RR.05 serait donc un DA42NG.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires