Histoire de l'appareil

Le Bell 206 est, stricto sensu, la désignation constructeur du YOH-4A. Mais le Bell 206 que nous connaissons en est un dérivé, dont la désignation exacte est Bell 206A. L'YOH-4A avait perdu face au OH-6 en mai 1965, et Bell envisageait de le vendre sur le marché civil. Mais cela supposait de redessiner complètement la cellule d'origine, trop petite.

L'espace intérieur fut donc agrandi afin de loger plus confortablement les 3 passagers et d'augmenter le volume pour les bagages. Edwin J. Ducayet, le président de Bell, le nomma JetRanger en référence au Bell 47J Ranger.

Le prototype vola pour la première fois le 10 janvier 1966. Il était alors équipé d'un moteur Allison C18A de 235 kW. Il fut certifié par la FAA le 20 octobre 1966, et les livraisons commencèrent le 13 janvier 1967.

L'US Navy sélectionna le Bell 206A comme hélicoptère d'entraînement de base, et le désigna TH-57A Sea Ranger. 40 exemplaires furent acquis en janvier 1968. L'OH-6A posant problème, l'US Army rouvrit le concours en 1967 et sélectionna le Bell 206A le 8 mars 1968, qui fut désigné OH-58A Kiowa. 2200 exemplaires furent commandés, et furent livrés du 23 mai 1969 jusqu'en 1973. 74 OH-58A furent vendus au Canada, qui le désigna CH-136. Ils furent utilisés de 1971 à 1995. 10 autres furent vendus à la république dominicaine. Le Bell 206A fut également construit sous licence par Agusta, dès 1969. L'OH-58B est la désignation des hélicoptères vendus à l'Autriche : 12 furent livrés à partir de juin 1976 et 11 sont toujours en service.

Le Bell 206B JetRanger II fut introduit en 1971, et fut également construit sous licence par Agusta. Le Bell 206L LongRanger est une version allongée de 63 cm du Bell 206, capable d'accueillir 7 personnes. L'OH-58C fut équipé d'un moteur plus robuste, de systèmes de vision nocturnes et, pour certains exemplaires, de 2 missiles Stinger. Dans le cadre du programme AHIP (Army Helicopter Improvement Program), 578 OH-58A furent portés au standard OH-58D.

Le Bell 206LT TwinRanger dérive du projet de conversion de LongRanger en hélicoptères biturbine mené par la société Tridair Helicopters en 1989. Basé sur le Bell 206L-4, il s'est construit à seulement 13 exemplaires, livrés entre janvier 1994 et 1997. Il a été remplacé par le Bell 427.

Le Bell 206 est en service en Albanie (AB 206), au sein de l'armée argentine (5 Bell 206B-3, plus 20 Agusta-Bell 206B-2 commandés), au Bangladesh (3 Bell 206L-4 au sein de l'armée, 2 Bell 206L-1 et 2 Bell 206L-4 au sein de la force aérienne), au Brésil (désigné H-4 au sein de la force aérienne, qui possède 1 exemplaire, et H-6 au sein de la marine, qui en possède 17), à Brunei (2 Bell 206B), en Bulgarie (6 exemplaires).

On le trouve aussi au Cameroun (4 Bell 206L-3 reçus, 2 en service), au Chili (3 Bell 206B au sein de la force aérienne, 6 au sein de la marine), en Colombie (32 Bell 206B-3), en Croatie (3 Bell 206B-3 entrés en service en 1997), en Israël (18 Bell 206B, désignés Saifan), en Jamaïque (2 exemplaires depuis 2008), au Mexique (66 exemplaires), au sein de l'armée pakistanaise (13 exemplaires), au sein de l'armée taïwanaise (39 OH-58D et 30 TH-67A), en Slovénie (4 Bell 206B-3), au Venezuela (1 exemplaire dans l'armée et 2 dans la marine)

Il fut utilisé par l'armée chilienne, peut-être la Finlande, sans doute par l'Italie, par la Libye (4 exemplaires construits en Italie), peut-être par Malte, en Suède (1 Bell 206A utilisé par la force aérienne, 22 Bell 206A au sein de l'armée entre 1968 et 2004, 10 Bell 206B au sein de la marine entre 1970 et 2002). la force aérienne iranienne utilisa 3 AB-206A. Le Bell 206 aurait été produit par Panha sous la désignation Shabaviz 2061 et introduit en 1998 au sein des forces iraniennes.

L'OH-58A fut déployé au Vietnam en août 1969, jusqu'à la fin du conflit. 45 exemplaires furent perdus au combat ou par accident. Des OH-58D furent déployés lors de l'opération "Prime Chance", en 1988. Il s'agissait d'escorter des pétroliers lors de la guerre Iran/Irak. Les OH-58 furent également utilisés lors de l'opération Just Cause (invasion de Panama, au moins une perte), de l'invasion de l'Afghanistan et de l'Irak (35 pertes sur les 2 conflits). L'ARH-70, qui fut annulé, devait les remplacer.

La production du Bell 206B-3, qui avait été transférée au Canada en 1986, s'est terminée en 2010. Depuis, seul le Bell 206L-4 est toujours proposé à la vente. 7300 exemplaires furent construits au total par Bell, et près de 1000 par Agusta. Plus de 2300 exemplaires furent vendus sur le marché civil. Outre les forces armées, le Bell 206 est apprécié des forces de police, et des journalistes. Ses qualités sont sa polyvalence, ses faibles coûts d'opération, sa bonne tenue en vol et son excellente visibilité.

Versions référencées

  • Bell 206A JetRanger : Version de série initiale.
  • Bell 206B JetRanger II : Version motorisée par une turbine 250-C20 de 300 kW.
  • Bell 206B-3 JetRanger III : Version du Bell 206B au rotor de queue allongé et motorisée par une turbine 250-C20B de 315 kW.
  • Bell 206L LongRanger : Version allongée de 63 cm capable de transporter 7 passagers.
  • Bell 206L-1 LongRanger II : Version du Bell 206L motorisée par une turbine 250-C28B de 365 kW.
  • Bell 206L-3 LongRanger III : Version du Bell 206L motorisée par une turbine 250-C30P de 485 kW.
  • Bell 206L-4 LongRanger IV : Version améliorée du Bell 206L.
  • Bell 206LT Twin Ranger : Version biturbine du Bell 206L. 13 exemplaires.
  • Bell 406CS Combat Scout : Version de reconnaissance et d'attaque légère développée à partir de l'OH-58D.
  • Agusta/Bell AB 206A-1 : Version du Bell 206A construite sous licence en Italie.
  • Agusta/Bell AB 206B : Version du Bell 206B construite sous licence en Italie.
  • Agusta/Bell AB 206B-3 : Version du Bell 206B-3 construite sous licence en Italie.
  • Agusta/Bell AB 206C-1 : Version construite sous licence en Italie et destinée à l'armée de terre italienne.
  • Agusta/Bell AB 206L : Version du Bell 206L construite sous licence en Italie.
  • CAC CA-32 Jet Ranger : Version du Bell 206B-1 construits sous licence en Australie.
  • Bell CH-136 : Désignation du Bell 206B au Canada. 79 exemplaires.
  • Bell CH-139 : Désignation du Bell 206B-3 au Canada.
  • Bell HKP 6A : Désignation de l'AB 206B dans l'armée de terre suédoise. 22 exemplaires.
  • Bell HKP 6B : Désignation de l'AB 206B dans la marine suédoise. 11 exemplaires.
  • Bell HKP 6C : Désignation de l'AB 206B dans la force aérienne suédoise. 1 exemplaire.
  • Bell IH-6A : Désignation du Bell 206B dans la marine brésilienne.
  • Bell IH-6B : Désignation du Bell 206B-3 dans la marine brésilienne.
  • Bell OH-4A : Désignation des Bell 206A d'observation dans la force aérienne brésilienne.
  • Bell VH-4B : Désignation des Bell 206B de transport VIP dans la force aérienne brésilienne.
  • Bell OH-58A Kiowa : Version du Bell 206A spécifique à l'US Army.
  • Bell OH-58B : Désignation des OH-58A vendus à l'Autriche.
  • Bell OH-58C : Version de l'OH-58A dotée d'un moteur plus puissant.
  • Bell OH-58D Kiowa Warrior : Version améliorée actuellement en service dans l'US Army.
  • Bell OH-58F : Version largement modernisée des OH-58 de l'US Army.
  • Bell TH-57A Sea Ranger : Version du Bell 206A spécifique à l'US Navy.
  • Bell TH-57B : Version du Bell 206B-3 spécifique à l'US Navy.
  • Bell TH-57C : Version d'entraînement du Bell 206B-3 spécifique à l'US Navy.
  • Bell TH-57D : Version améliorée des TH-57B et C.
  • Bell TH-67A Creek : Version d'entraînement du Bell 206B-3 spécifique à l'US Army.
  • HESA Shahed 278 : Version développée et construite sans licence en Iran.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Bell OH-58D Kiowa Warrior voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 495 kg (5 500 lbs)
  • Masse à vide : 1 737 kg (3 829 lbs)
  • Diamètre du rotor principal : 11 m (35 ft)
  • Hauteur : 3,93 m (12,894 ft)
  • Longueur : 12,863 m (42,2 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 204 km/h (127 mph, 110 kts)
  • Distance franchissable : 555 km (345 mi, 300 nm)
  • Plafond opérationnel : 4 572 m (15 000 ft)
  • Vitesse maximale HA : 240 km/h (149 mph, 129 kts)

Motorisation

  • 1 turbomoteur Allison 250-C30
  • Puissance unitaire : 485 kW (659 ch, 650 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré 40
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 4

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Re: Bell 206 et OH-58 à 09/06/2012 21:41 foxkilo02
La dernière perte en opération était mercredi dernier en Afghanistan, avec un Kiowa présumé abattu par les talibans . :(
Pima (AZ, USA) à 07/06/2013 21:05 stanak
OH-58A
US Army
Image
Re: Bell 206 et OH-58 à 09/06/2013 17:20 ciders
On va pouvoir modifier la fiche, avec l'entrée en service prévue de l'OH-58F. Cette dernière version de l'OH-58 a effectué son premier vol en mai, et a été développée directement par l'US Army. Les principales modifications incluent un cockpit tout écran, une protection balistique améliorée pour l'équipage ainsi qu'un système de commandes FADEC.

Plus d'informations page 24 du DSI de juin, numéro 93.
Marrakesh 2014 à 29/04/2014 19:19 stanak
Image
AB-206B JetRanger II
Image
Re: Bell 206 et OH-58 à 30/04/2014 17:56 Clansman

ciders a écrit

On va pouvoir modifier la fiche, avec l'entrée en service prévue de l'OH-58F. Cette dernière version de l'OH-58 a effectué son premier vol en mai, et a été développée directement par l'US Army. Les principales modifications incluent un cockpit tout écran, une protection balistique améliorée pour l'équipage ainsi qu'un système de commandes FADEC.

Plus d'informations page 24 du DSI de juin, numéro 93.

Bon ben c'était pas prévu, mais OK :

Afin de conserver ses OH-58 Kiowa jusqu'en 2025, voire 2035, l'US Army lança un programme de modernisation de ces appareils, portant principalement sur les capteurs. Ce programme fut appelé CASUP (Cockpit and Sensor Upgrade Program), consistant notamment en un capteur amélioré placé dans le nez de l'appareil, au lieu du capteur placé dans le mât de l'OH-58D. Il est dirigé vers le bas pour surveiller montagnes et désert, et non plus vers le haut au-dessus des arbres à faible distance.

Le système AAS-53 comporte une caméra infrarouge, un capteur électro-optique en couleurs, et un intensificateur de lumière. Le cockpit passe au Control and Display Subsystem version 5, avec 3 écrans multifonctions, plus de capacité de stockage des données. S'y rajoute une protection balistique améliorée pour l'équipage ainsi qu'un système de commandes FADEC. Il n'y a par contre aucun changement au niveau du moteur, malgré la proposition de Rolls-Royce avec son Model 250-CR30 qui aurait pu augmenter la puissance de 12%. Il pourrait à terme emporter des missiles Hellfire.

A la différence d'autres programmes, c'est l'US Army elle-même qui supervise la conception et la construction des appareils, afin d'abaisser les coûts de développement. Ce projet est sous la responsabilité du Lt Col Matt Hannah. Le premier OH-58F est sorti d'usine en octobre 2012, avec une masse à vide de 3590 livres. Cela représente 53 livres de moins que prévu et 200 livres de moins que l'OH-58D. La masse plus légère du capteur et une meilleure répartition des câblages y contribuent. Cependant, si 60% de l'OH-58F est nouveau, les 40% restants sont des composants de plus de 40 ans.

Le premier OH-58F vola le 26 avril 2013 au Redstone Arsenal dans l'Alabama. 2 autres exemplaires ont été construits, le premier ayant été livré en mars 2013 et l'autre étant une cellule d'essais statiques. La construction du premier exemplaire de série a commencé en janvier 2013. Une production à faible cadence devrait commencer en mars 2015, avec pour cible un premier escadron opérationnel en 2016. Le premier lot concerne 27 appareils et un deuxième lot concernerait 32 appareils. La production à pleine cadence commencerait en 2017 pour finir en 2025.

L'US Army envisage d'acquérir 368 OH-58F, dont des OH-58A, C et D modifiés. Les OH-58A et C qui devaient être portés au standard D seront finalement modifiés directement au standard F.

L'OH-58D effectue actuellement 20% des missions de reconnaissance légère, et l'OH-58F pourrait en accomplir 50%. Mais le projet de l'US Army de retirer complètement sa flotte de Kiowa, pour les remplacer par les AH-64 et des drones, pourrait remettre en question le programme OH-58F.

Bell a proposé sa propre version de l'OH-58F, le Block II, au concours AAS. L'OH-58F Block II reprend les avancées technologiques de l'OH-58F, la turbine Honeywell HTS900, le rotor principal et les transmissions du Bell 407 ainsi que le rotor de queue du Bell 427.

L'OH-58F Block II fit son vol inaugural le 14 avril 2011. Cependant, l'US Army mit fin au programme AAS fin 2013.


La fiche sur le site


http://en.wikipedia.org/wiki/Bell_OH-58_Kiowa#OH-58F

http://www.scoutsout.com/next-generation/oh-58f/

http://www.flightglobal.com/news/articles/us-army-oh-58f-makes-first-flight-385319/
Re: Bell 206 et OH-58 à 01/05/2014 00:25 Jericho
Ce que je trouve dommage, c'est qu'il y a pleins de ventilos qui sont simplement remplacés par des versions plus récentes (UH-1Y, AH-1Z, OH-58F, etc.), plus ou moins bricolées et remodelées. Parfois, c'est pas mal, d'autres fois, les appareils sont alourdis et dans ce cas leurs performances en pâtissent.

Et tout ça se fait au détriment d'appareils plus modernes, voir même futuristes qui risquent d'être tués dans l'œuf, faute de commande. Bon, en même temps, on ne peut pas trop en vouloir aux américain: le seul programme futuriste actuel rendu publique est un peu un puits sans fond en ce qui concerne le budget… :roll:
Re: Bell 206 et OH-58 à 01/05/2014 10:25 Nico2
Merci Clans pour cette fiche.

Jericho a écrit

Ce que je trouve dommage, c'est qu'il y a pleins de ventilos qui sont simplement remplacés par des versions plus récentes (UH-1Y, AH-1Z, OH-58F, etc.), plus ou moins bricolées et remodelées. Parfois, c'est pas mal, d'autres fois, les appareils sont alourdis et dans ce cas leurs performances en pâtissent.

Ce n'est pas faux, mais dans le même temps cela permet une modernisation significative tout en limitant les dérapages de coûts.

Et par les temps qui courent, c'est non seulement opportun mais nécessaire de surcroît.

Jericho a écrit

Et tout ça se fait au détriment d'appareils plus modernes, voir même futuristes qui risquent d'être tués dans l'œuf, faute de commande. Bon, en même temps, on ne peut pas trop en vouloir aux américain: le seul programme futuriste actuel rendu publique est un peu un puits sans fond en ce qui concerne le budget… :roll:

Tu mets le doigt sur le point sensible … Le programme F-35 illustre à lui seul le risque de dérapage induit par ce type de programme futuriste et ambitieux, sans même une garantie de résultat, du moins à court terme.

Vu le niveau d'endettement des USA, les dirigeants de ce pays ne peuvent plus se permettre de telles hérésies.
Re: Bell 206 et OH-58 à 01/05/2014 10:36 Jericho

Nico2 a écrit

Ce n'est pas faux, mais dans le même temps cela permet une modernisation significative tout en limitant les dérapages de coûts.

Et par les temps qui courent, c'est non seulement opportun mais nécessaire de surcroît.
D'accord avec toi. Mais imagine qu'ils n'aient pas pris de risque pour développer le V-22! :p


Nico2 a écrit

… Le programme F-35 illustre à lui seul le risque de dérapage induit par ce type de programme futuriste et ambitieux, sans même une garantie de résultat, du moins à court terme.
Ah, c'est toi qui l'a cité!
Re: Bell 206 et OH-58 à 08/05/2014 22:27 Nico2

Jericho a écrit

D'accord avec toi. Mais imagine qu'ils n'aient pas pris de risque pour développer le V-22! :p

:mrgreen:

Le V-22 a bien failli être jeté aux oubliettes après les crashs mortels de 2000 et la révélation du scandale (rapports de maintenance falsifiés, etc.).

Ce programme n'a été sauvé qu'en novembre 2001, dans la frénésie post 11 septembre 2001, et sur insistance des gradés du Pentagone, avides de disposer d'un tel outil.

Les budgets militaires conséquents alors votés ont permis la poursuite de ce programme, avec le succès que l'on connaît.

Mais il s'agissait d'un appareil d'un type nouveau, et non d'un nouvel hélicoptère classique.

Pour renouveler la flotte d'appareils classiques, quel meilleur rapport qualité prix que de moderniser l'existant, parfois très profondément ?


Jericho a écrit

Nico2 a écrit

… Le programme F-35 illustre à lui seul le risque de dérapage induit par ce type de programme futuriste et ambitieux, sans même une garantie de résultat, du moins à court terme.
Ah, c'est toi qui l'a cité!

Pour une fois Jericho, pour une fois … et cela démontre mon objectivité malgré tout. ;)
Ramat David AB 2014 à 11/05/2014 12:20 stanak
Bell 206B-3 JetRanger III de la Police israélienne
Image
Image
Re: Bell 206 et OH-58 à 11/05/2014 12:36 Clansman
Il a une drôle de tronche, ton Bell 206. :mrgreen:
Re: Bell 206 et OH-58 à 11/05/2014 19:15 Nico2
Bon j'arrive après le rectificatif, Ras… :D

Quelle tronche avait-il ?[/size:1s65drjp] :ange:
Re: Bell 206 et OH-58 à 11/05/2014 20:17 Clansman
Une tronche de Super King Air. Les rotors à l'avant, quoi. :mrgreen:
NAS Whiting Field 2014 à 17/12/2014 21:02 stanak
TH-57B de l'US Navy
pour l'entraînement VFR
Image

TH-57C de l'USMC
pour l'entraînement IFR
Image
Re: Bell 206 et OH-58 à 20/12/2014 22:00 Nico2
Merci pour ces photos récentes :) .
Rionagro 2015 à 24/07/2015 18:38 stanak
Bell 206B-3 JetRanger III de la Colombian air force
Image
Image
Re: Bell 206 et OH-58 à 25/07/2015 08:47 cachée dans les pins
Ouakamois va être jaloux tellement qu'y a de couleurs. Il est beau :oui:
Re: Bell 206 et OH-58 à 25/07/2015 12:57 Ansierra117
Le orange j'adhère pas moi :)
Re: Bell 206A/Tatoi à 21/11/2017 19:10 stanak
AB-206A
Hellenic AF
Image
5 exemplaires utilisés (de 1967 à 1990), un a servi jusqu'en 2003.
Re: Bell 206 et OH-58/Pima à 21/04/2018 16:42 stanak
OH-58D Kiowa Warrior
ex US Army
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires