Histoire de l'appareil

La guerre de Corée montra d'emblée aux responsables américains que les avions de transport à pistons étaient inadaptés à la guerre moderne. Les C-46, C-47 et même les C-119 pourtant récents étaient à remplacer. C'est pourquoi l'USAF lança dès le 2 février 1951 le programme Logistic Carrier Support System, en 3 volets. Celui nommé SS-400L concernait un appareil de transport tactique et aboutit à un appel d'offres aux constructeurs Boeing, Douglas, Fairchild, Lockheed, Martin, Chase Aircraft, North American, Northrop, et Airlifts Inc.

Cet appel d'offres concernait un nouvel avion de transport d'assaut capable d'emporter 92 passagers, 72 soldats ou 64 parachutistes, dans une soute devant faire 41 pieds de long, 10 de large et 9 de haut. Il devait aussi disposer d'une rampe à l'arrière. Fairchild, North American, Martin et Northrop déclinèrent l'offre. Lockheed proposa 2 concepts, Boeing Airlifts Inc 1 chacun, Chase et Douglas 3 chacun.

Le plus léger des 2 concepts proposés par Lockheed était le L-206. Celui-ci fut conçu par Willis Hawkins et son équipe, et bénéficierait des turbopropulseurs T56 spécialement conçus pour lui. Kelly Johnson ne croyait pas en cet appareil lent et désarmé, au point de prédire la mort de Lockheed si l'on s'engageait plus avant dans le projet. Malgré tout, celui-ci remporta la compétition, notamment face au quadrimoteur de Douglas. L'appareil, désormais désigné Model 82, fit l'objet d'un contrat le 2 juillet 1951.

2 prototypes, désignés YC-130, furent construits. Ce fut le second qui effectua le vol inaugural le 23 août 1954, avec Stanley Beltz et Roy Wimmer aux commandes. Les 2 prototypes avaient été construits par l'usine des Skunk Works à Burbank. Ils étaient équipés de moteurs T56-A-1 de 3250 hp.

L'Arabie saoudite possède 30 C-130E et H, plus 5 VC-130H. La Zambie aurait reçu des exemplaires. L'Indonésie a reçu 24 C-130B, H et H-30. 4 C-130B ont été modernisés et 6 autres le seront. Un C-130H a été perdu. L'Iran dispose encore de 15 C-130, dont des E et H. La Malaisie dispose d'un 20e exemplaire, nommé C-130MP ou T selon les sources. Les Philippines reçurent au moins 8 appareils, B et H. 2 sont encore en service. La Grèce possède 15 C-130, B et H. La Suède dispose de 8 exemplaires (E et H), désignés Tp 84. Le Mexique dispose de 7 appareils, dans les versions A, E, K, et L-100-30. La Colombie possède 7 appareils, dont des B et des H.

L'Hercules a été décliné en plusieurs variantes spécialisées : AC-130 gunship, EC-130 de guerre électronique, HC-130 de recherche et de sauvetage, KC-130 de ravitaillement en vol, MC-130 de transport d'assaut, WC-130 de reconnaissance météorologique qui sont développées dans d'autres fiches.

Il existe d'autres variantes spécialisées mais plus anecdotiques, comme les JC-130 destinés aux essais en vol (modifiés de façon temporaire), les NC-130 eux aussi destinés aux essais en vol, mais de façon permanente, le PC-130 de patrouille maritime, le RC-130 de reconnaissance (au moins un exemplaire vendu à l'Iran), le SC-130 de recherche et de sauvetage, le TC-130 destiné à l'entraînement, et le VC-130 spécialisé dans le transport de VIP. Enfin, le C-130T est la désignation donnée au C-130 de l'US Navy accompagnant le show des Blue Angels avec ses décollages à l'aide de fusée JATO, ce qu'il ne fait plus depuis 2009. Au total, le nombre de variantes dépasse les 60.

Le C-130 a été déployé au Vietnam, où il a rempli notamment des missions spéciales, comme servir de contrôleur aérien avancé. On le reverra au Congo Belge en 1964, afin de parachuter des soldats belges lors d'une opération de sauvetage d'otages, lors du raid israélien sur Entebbe en 1976, des deux côtés lors de la guerre des Malouines, utilisé par plusieurs forces aériennes lors de la guerre du golfe en 1991 (plus de 145 exemplaires déployés, 46500 missions effectuées, 209000 personnels et 300000 tonnes de fret furent convoyés), en Afghanistan en 2001 et en Irak en 2003. Il participa à de nombreuses opérations humanitaires.

Le C-130 s'avéra capable de s'adapter à un grand nombre de missions et variées, et capable d'opérer à partir de terrains sommaires. Ceci explique son succès à l'export, puisqu'il est en service dans près de 70 pays. Plus de 2500 exemplaires avaient été construits en 2015. L'USAF elle-même reçu plus de 1000 Herk en 30 ans, dérivés inclus. Il fait partie de la poignée d'avions ayant accumulé les 50 ans de service, et, ayant montré sa fiabilité et sa robustesse, n'est pas prêt de s'arrêter.

Versions référencées

  • Lockheed YC-130 : Prototypes. 2 exemplaires.
  • Lockheed C-130A : Version de série initiale. 204 exemplaires.
  • Lockheed C-130B : Version à l'autonomie améliorée. 230 exemplaires.
  • Lockheed C-130BZ : Version du C-130B destinée à l'Afrique du Sud.
  • Lockheed C-130C : Projet de version STOL dotée de 6 moteurs.
  • Lockheed C-130D : Version équipée de skis et de fusées JATO pour les missions arctiques. 12 C-130A modifiés.
  • Lockheed C-130E : Version à l'avionique et au rayon d'action amélioré par l'ajout de deux réservoirs externes. 491 exemplaires.
  • Lockheed C-130E-1 Rivet Clamp : Version d'infiltration à longue distance du C-130E. 14 exemplaires modifiés.
  • Lockheed C-130F : Version destinée à l'US Navy. 7 exemplaires.
  • Lockheed C-130G : Version servant de relais de communication avec les sous-marins Polaris.
  • Lockheed C-130H : Version du Hercules à la motorisation et l'avionique améliorées. 1087 exemplaires.
  • Lockheed C-130H-30 : Version du C-130H au fuselage allongé.
  • Lockheed-Martin C-130J Super Hercules : Version remotorisée et à l'avionique largement améliorée actuellement en production.
  • Lockheed-Martin C-130J-30 Super Hercules : Version allongée du C-130J.
  • Lockheed-Martin C-130J AEW&C : Projet de version de veille aérienne basée sur le C-130J-30.
  • Lockheed C-130K : Version du C-130H destinée au Royaume-Uni.
  • Lockheed C-130K-30 : Version du C-130H-30 destinée au Royaume-Uni.
  • Lockheed C-130MP : Version de patrouille maritime du C-130H. 1 exemplaire modifié.
  • Lockheed C-130T : Version destinée à l'USMC.
  • Lockheed C-130XL : Projet d'une version très agrandie pour concurrencer l'A400M.
  • Lockheed DC-130A : Version de contrôle de drones du C-130A. 8 exemplaires modifiés.
  • Lockheed DC-130E : Version de contrôle de drones du C-130E.
  • Lockheed DC-130H : Version de contrôle de drones du C-130H.
  • Lockheed L-100 : Version civile initiale du C-130E. 22 exemplaires.
  • Lockheed L-100-20 : Version du L-100 au fuselage allongé de 2,5m.
  • Lockheed L-100-30 : Version du L-100 au fuselage allongé de 4,6m
  • Lockheed-Martin LM-100J : Version civile du C-130J.
  • Lockheed LC-130F : Version du C-130B équipée de skis pour les missions arctiques. 4 exemplaires modifiés.
  • Lockheed LC-130H : Version du C-130H équipée de skis pour les missions arctiques. 10 exemplaires.
  • Lockheed LC-130R : Version équipée de skis pour les missions arctiques destinée à l'US Navy. 5 exemplaires.
  • Lockheed RC-130A : Version de reconnaissance du C-130A. 14 exemplaires modifiés.
  • Lockheed RC-130B : Version de reconnaissance du C-130B.
  • Lockheed RC-130S : Version du C-130H dotée de projecteurs de recherche pour illuminer le champ de bataille.
  • Lockheed-Martin SC-130J Sea Hercules : Projet de version de patrouille maritime du C-130J.
  • Lockheed TC-130H : Version d'entraînement du C-130H.
  • Lockheed VC-130H : Version de transport VIP du C-130H.
  • Lockheed CC-130E : Désignation canadienne du C-130E.
  • Lockheed CC-130H : Désignation canadienne du C-130H.
  • Lockheed-Martin CC-130J : Désignation canadienne du C-130J-30.
  • Lockheed Hercules C.1 : Désignation britannique du C-130K.
  • Lockheed Hercules C.3 : Désignation britannique du C-130K-30.
  • Lockheed-Martin Hercules C.4 : Désignation britannique du C-130J-30.
  • Lockheed-Martin Hercules C.5 : Désignation britannique du C-130J.
  • Lockheed Hercules W.2 : Désignation britannique d'un C-130K modifié pour la reconnaissance météorologique.
  • Lockheed Tp 84 : Désignation suédoise des C-130E et H.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Lockheed C-130H voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 70 307 kg (155 000 lbs)
  • Surface alaire : 162 m² (1 745 sq. ft)
  • Hauteur : 11,674 m (38,3 ft)
  • Envergure : 40,447 m (132,7 ft)
  • Longueur : 29,84 m (97,9 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 541 km/h (336 mph, 292 kts)
  • Distance de décollage : 1 093 m (3 586 ft)
  • Distance franchissable : 3 797 km (2 359 mi, 2 050 nm)
  • Plafond opérationnel : 10 058 m (33 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 9,3 m/s (30,512 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 593 km/h (368 mph, 320 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 433,682 kg/m² (88,825 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 turbopropulseurs Allison T56-A-15
  • Puissance unitaire : 3 661 kW (4 978 ch, 4 910 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré 23
Enregistré - supprimé après changements du code sportif 31

Accidents enregistrés

  • Disparition d'un C-130 norvégien le 15 mars 2012

    À l'occasion d'une mission pendant l'exercice « Cold Response », un C-130 norvégien a été porté disparu le 15 mars à 14h avec ses 5 membres d'équipage. L'appareil a disparu des écrans radars lors d'une évolution à basse altitude par mauvais temps, en allant récupérer des personnels à Kiruna. Un hélicoptère militaire a pu repérer la balise de détresse, mais les mauvaises conditions météorologiques ont empêché toute opération de sauvetage. Les sauveteurs n'ont donc pas pu retrouver les 5 corps immédiatement.
  • Accident d'un C-130 marocain le 26 juillet 2011

    Au moins une trentaine de personnes, et probablement plus d'une soixantaine, ont péri dans l'accident d'un C-130 marocain à Guelmim, au sud du Maroc. Seuls cinq survivants ont été retrouvés peu après l'accident.

    L'avion a percuté une montagne dans le désert, peut-être à cause des mauvaises conditions climatiques.
  • Sortie de piste d'un C-130H algérien le 19 novembre 2010

    Un C-130H « Hercules » algérien a fait une sortie de piste à son arrivée à l'aéroport du Bourget. L'accident qui serait dû à une erreur de pilotage n'a pas fait de blessé.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 24/07/2016 07:45 stanak
Image USAF
MC-130J (la 11e version USAF que j'ai)
Image
l'appareil qui a fait les répét du défilé du 14 juillet avec un Caracal au Q
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 01/08/2016 17:41 stanak
Image Pakistan AF
L-100 (considéré comme le dernier L-100 opérationel)
Image
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 01/08/2016 20:53 d9pouces
L-100 ? N'est-ce pas la version civile du C-130 ?
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 02/08/2016 07:48 stanak
tout à fait, du C-130E, et que même plusieurs forces aériennes les utilisent
la version démilitarisée doit coûter moins cher ;)
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 02/08/2016 15:21 Ansierra117
Dernier L-100 opérationnel au Pakistan peut-être mais dans le monde je ne pense pas !
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 02/08/2016 16:19 stanak
trouves en un autre (pas de L-100-20 ou 30 !)
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 02/08/2016 16:45 Ansierra117

stanak a écrit

trouves en un autre (pas de L-100-20 ou 30 !)

Ahhhh bah maintenant que la distinction est faite non je peux pas en trouver un autre :)
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 02/08/2016 19:20 d9pouces
effectivement, si les L100 sont moins chers que le C-130, ça expliquerait bien des choses ^^
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 05/08/2016 00:37 Ansierra117

d9pouces a écrit

effectivement, si les L100 sont moins chers que le C-130, ça expliquerait bien des choses ^^

Leurs normes sont différentes ça doit être pour ça
FAMEX 2017 à 12/06/2017 07:46 stanak
Image FAM
C-130K-30 (2 en service : 3616 et 3617)
Image

C-130A (fraichement installé pour le FAMEX)
ex FAM
Image
10 utilisés (10601 à 10610)

C-130E
ex FAM
Image
2 utilisés (3612 et 3613)
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 11/10/2017 18:04 Ansierra117
Je vous laisse apprécier mes deux nouvelles fiches sur le YC-130 et C-130A.

https://www.aviationsmilitaires.net/v2/base/view/Model/287.html

Si vous voyez des ajouts ou des corrections, n'hésitez pas. J'entrerai les s/n plus tard pour au moins les YC-130 et les C-130A australiens.
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 11/10/2017 19:52 Jericho

Ansierra117 a écrit

Je vous laisse apprécier mes deux nouvelles fiches sur le YC-130 et C-130A.
Très bien, merci Ansierra.
Au fait, petite question existentielle: est-ce que le C-130 aurait été appelé "Heracles" si les prototypes avaient eu des nez grecs? :mrgreen:
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 11/10/2017 21:55 Ansierra117

Jericho a écrit

Ansierra117 a écrit

Je vous laisse apprécier mes deux nouvelles fiches sur le YC-130 et C-130A.
Très bien, merci Ansierra.
Au fait, petite question existentielle: est-ce que le C-130 aurait été appelé "Heracles" si les prototypes avaient eu des nez grecs? :mrgreen:

:sygus: :sygus: :sygus: :sygus:

Edit : c'est bon pour les s/n
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 12/10/2017 20:36 Ansierra117
Le C-130A-II de renseignement électronique et l'AC-130A d'appui aérien rapproché.

Edit : j'ajoute le DC-130A (complexe niveau recherches celui-ci) de contrôle de drones
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 03/11/2017 09:37 d9pouces
Tiens, sais-tu pourquoi une telle désignation qui n'a rien de standard ? En toute logique, ils auraient dû être des EC-130A…Est-ce parce que c'était avant 1962 ?
(du coup, j'ai relu la fiche de l'EC-130, c'est toujours un plaisir ! )

Je trouve que les drones au Vietnam restent méconnus (bon, j'ai aussi l'impression que le résultat n'était peut-être pas à la hauteur des sommes investies), voir que l'expérience a été un peu oubliée après la guerre.
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 03/11/2017 12:11 Ansierra117
Pourtant ils ont été employés par centaines au Vietnam ! Je ne sais pas pourquoi le sujet est aussi peu traité. Peut-être parce que la persistante en vol de ces drones était tellement faible qu'elle en faisait plutôt des missiles que des drones.

Pour ce qui est de la désignation tu me poses une colle là, mais la réponse que tu apportes me semble cohérente. C'est effectivement peut-être parce qu'il s'agit de pré-1962. :)
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 03/11/2017 15:30 d9pouces
Oui, je sais bien… mais avec quels résultats, précisément ? L'information doit être assez difficile à trouver, mais il est possible que les résultats étaient décevants, expliquant le fait que les drones soient tombés en désuétude.
Bien sûr, cela peut être aussi pour des guerres de clocher !

Par exemple, on parle « souvent » du D-21 (en tout cas, c'est un passage obligé dès qu'on aborde les drones au Vietnam) ; leurs résultats ont été pourtant plus que limités.
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 03/11/2017 15:56 Jericho

d9pouces a écrit

Par exemple, on parle « souvent » du D-21 (en tout cas, c'est un passage obligé dès qu'on aborde les drones au Vietnam) ; leurs résultats ont été pourtant plus que limités.
Comme beaucoup d'autres équipements électroniques qui ne se sont finalement pas révélés si adaptés ou efficaces que ça contre les soldats nord-vietnamiens.
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 03/11/2017 18:48 d9pouces
Faut dire qu’ils étaient pénibles à ne pas agir comme on l’attendait !
Re: C-130 Hercules, des versions discrètes à 03/12/2017 02:15 Ansierra117
Concernant les résultats du D-21, je ne sais pas si on peut dire que les résultats sont limités.

La doc qui lui est liée est encore pour l'essentielle classifiée, et puis il fallait pas s'attendre à ce que le D-21 remporte à lui seul la guerre du Vietnam : ce n'est pas la faute de la machine si l'exploitation et l'analyse ne suivent pas derrière.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires