Rappels

Histoire de l'appareil

En juillet 2017, les gouvernements allemand et française annoncèrent leur intention de développer ensemble un système de défense aérienne commun, le SCAF ou Système de Combat Aérien Futur.

Il ne s'agit pas seulement de développer un nouvel avion de combat, mais aussi tout un réseau faisant appel à l'intelligence artificielle et s'appuyant également sur des drones de combat et de reconnaissance voire en essaim, ainsi que des multiplicateurs de force tel qu'avions de veille aérienne, ravitailleurs, avions de commandement, et enfin missiles de croisières. C'est en fait un "système de systèmes" incluant des éléments interconnectés.

Le projet est confié à Dassault en France et Airbus en Allemagne. Ce projet doit d'abord déboucher sur des démonstrateurs à partir de 2025, puis sur des appareils opérationnels à l'horizon 2035-2040. Bien sûr, l'élément principal de ce SCAF est le futur avion de combat, NGF ou New Generation Fighter.

Lors du salon de Berlin (ILA 2018), le 25 avril, Airbus et Dassault annoncent avoir signé un accord initial de coopération. Une lettre d'intention entre ministres de la Défense est signée le lendemain. Le 19 juin 2018, la France est désignée maître d’œuvre du futur avion de combat.Il faut savoir que dans le même temps, un accord similaire entre les 2 pays a été signé pour la conception d'un futur char d'assaut, le maître d’œuvre étant cette fois l'Allemagne.

Ce futur avion de combat doit compléter, puis remplacer les Rafale français et Typhoon allemands, ainsi que les Mirage 2000 et Tornado s'ils sont toujours en service en 2040. Les missions qu'on attend de lui sont à la fois la supériorité aérienne et l'attaque de cibles en surface. Il doit également être furtif et être interopérable avec l'OTAN. L'accent est mis sur la vitesse et la survivabilité. Enfin, pour répondre à un besoin français, une version embarquée sur porte-avions sera étudiée. Le NGF sera un avion de combat de 6e génération : sans revenir sur le débat pertinence/marketing de cette appellation, on ne sait pas encore vraiment ce que recouvre ce terme.

On note donc que le NGF devra être capable de faire face à un conflit de haute intensité, crainte qui préoccupe la plupart des États-majors depuis quelques années. Il s'agit aussi, pour l'Europe en général, de conserver des compétences en matière d'industrie aéronautique. Ce projet reste donc ouvert à d'autres pays européens : l'Espagne par exemple est intéressée.

En novembre 2018, les premiers désaccords apparurent : s'il est à peu près acquis que c'est bien Dassault qui pilotera la conception du futur avion de combat, les choses semblent moins claires concernant le système SCAF dans son ensemble, qu'Airbus se verrait apparemment bien diriger à la place de Thalès. De leur côté, les Britanniques ont dévoilé dès juillet 2018 une maquette du Tempest II, qui se pose en projet concurrent du NGF.

Une première maquette du NGF, à l'échelle 1/10e, est dévoilée lors du salon Euronaval d'octobre 2018. Elle se présente comme un appareil piloté, bimoteur avec des entrées d'air en trapèze et des tuyères vectorielles (comme le F-22). Il n'a ni plans canards ni dérive, comme sur le nEUROn. L'aile, médiane et placée très en arrière, est de type delta sur la maquette, en diamant dans une vidéo promotionnelle. L'appareil est manifestement furtif et devrait disposer d'une soute à armement.

Sa présentation à l'Euronaval et sa disposition devant une photo de porte-avions montrent la volonté d'en dériver une version navale. A noter qu'il y avait également une maquette du futur drone, nommé UCAS (Unmanned Combat Air System), qui ressemble beaucoup au nEUROn.

Il est évidemment bien trop tôt pour tirer quelque conclusion que ce soit sur ce programme, sans même parler de comparaison avec le Tempest ou tout autre appareil. Avec l'Allemagne et Airbus, ce peut être aussi bien un incident de parcours (et il y en aura sans doute d'autres) que les prémices de quelque chose de plus grave. Il y aura peut-être au bout du compte deux avions européens concurrents, ou peut-être qu'ils se fondront en un seul projet. Le futur avion définitif ne ressemblera pas forcément à la maquette présentée en octobre 2018. Rappelons que l'échéance est l'horizon 2040.

Quelques éléments sont tout de même à peu près certains : le successeur du Rafale sera français, du moins en partie, et devra être à même d'affronter des appareils de la classe des Su-57, J-20 et F-22.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Airbus/Dassault SCAF/NGF à 16/11/2018 12:17 Clansman
En juillet 2017, les gouvernements allemand et française annoncèrent leur intention de développer ensemble un système de défense aérienne commun, le SCAF ou Système de Combat Aérien Futur.

Il ne s'agit pas seulement de développer un nouvel avion de combat, mais aussi tout un réseau faisant appel à l'intelligence artificielle et s'appuyant également sur des drones de combat et de reconnaissance voire en essaim, ainsi que des multiplicateurs de force tel qu'avions de veille aérienne, ravitailleurs, avions de commandement, et enfin missiles de croisières. C'est en fait un "système de systèmes" incluant des éléments interconnectés. *

Le projet est confié à Dassault en France et Airbus en Allemagne. Ce projet doit d'abord déboucher sur des démonstrateurs à partir de 2025, puis sur des appareils opérationnels à l'horizon 2035-2040. Bien sûr, l'élément principal de ce SCAF est le futur avion de combat, NGF ou New Generation Fighter.**

Lors du salon de Berlin (ILA 2018), le 25 avril, Airbus et Dassault annoncent avoir signé un accord initial de coopération. Une lettre d'intention entre ministres de la Défense est signée le lendemain. Le 19 juin 2018, la France est désignée maître d’œuvre du futur avion de combat.Il faut savoir que dans le même temps, un accord similaire entre les 2 pays a également été signé pour la conception d'un futur char d'assaut, le maître d’œuvre étant cette fois l'Allemagne.

Ce futur avion de combat doit compléter, puis remplacer les Rafale français et Typhoon allemands, ainsi que les Mirage 2000 et Tornado s'ils sont toujours en service en 2040. Les missions qu'on attend de lui sont à la fois la supériorité aérienne et l'attaque de cibles en surface. Il doit également être furtif et être interopérable avec l'OTAN. L'accent est mis sur la vitesse et la survivabilité. Enfin, pour répondre à un besoin français, une version embarquée sur porte-avions sera étudiée.

On note donc que le NGF devra être capable de faire face à un conflit de haute intensité, crainte qui préoccupe la plupart des États-majors depuis quelques années. Il s'agit aussi, pour l'Europe en général, de conserver des compétences en matière d'industrie aéronautique. *** Ce projet reste donc ouvert à d'autres pays européens.

En novembre 2018, les premiers désaccords apparurent : s'il est à peu près acquis que c'est bien Dassault qui pilotera la conception du futur avion de combat, les choses semblent moins claires concernant le système SCAF dans son ensemble, qu'Airbus se verrait apparemment bien diriger à la place de Thalès. De leur côté, les Britanniques ont dévoilé dès juillet 2018 une maquette du Tempest II, qui se pose en projet concurrent du NGF.

Une première maquette du NGF est dévoilée lors du salon Euronaval d'octobre 2018. A l'échelle 1/10e, elle se présente comme un appareil piloté, bimoteur avec des entrées d'air en trapèze et des tuyères vectorielles (comme le F-22). Il n'a ni plans canards ni dérive, comme sur le nEUROn. L'aile, médiane et placée très en arrière, est de type delta sur la maquette, en diamant dans une vidéo promotionnelle. L'appareil est manifestement furtif et devrait disposer d'une soute à armement.

Sa présentation à l'Euronaval et sa disposition devant une photo de porte-avions montrent la volonté d'en dériver une version navale. A noter qu'il y avait également une maquette du futur drone, nommé UCAS (Unmanned Combat Air System), qui ressemble beaucoup au nEUROn.

Il est évidemment bien trop tôt pour tirer quelque conclusion que ce soit sur ce programme, sans même parler de comparaison avec le Tempest ou tout autre appareil. Avec l'Allemagne et Airbus, ce peut être aussi bien un incident de parcours (et il y en aura sans doute d'autres) que les prémices de quelque chose de plus grave. Il y aura peut-être au bout du compte deux avions européens concurrents, ou peut-être qu'ils se fondront en un seul projet. Le futur avion définitif ne ressemblera pas forcément à la maquette présentée en octobre 2018. Rappelons que l'échéance est l'horizon 2040.

Quelques éléments sont tout de même à peu près certains : le successeur du Rafale sera français, du moins en partie, et devra être à même d'affronter des appareils de la classe des Su-57, J-20 et F-22.


* La Liaison 16 à très très grande échelle si j'ai bien tout compris.
** Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que Dassault utilise un acronyme en anglais.
*** en particulier face à un certain F-35, n'est-ce pas…


http://www.air-cosmos.com/berlin-ila-2018-un-accord-entre-dassault-et-airbus-sur-le-scaf-110163

https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_combat_a%C3%A9rien_futur

https://www.dassault-aviation.com/fr/groupe/presse/press-kits/dassault-aviation-airbus-sassocient-developper-systeme-de-combat-aerien-futur/

https://www.usinenouvelle.com/article/qui-de-dassault-ou-d-airbus-pilotera-l-avion-de-combat-du-futur.N711774

https://www.challenges.fr/entreprise/defense/scaf-menaces-sur-le-futur-avion-de-combat-franco-allemand_623719

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/programme-scaf-la-france-tient-bon-le-manche-794348.html

https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/l-allemagne-confirme-que-france-dassault-seront-leaders-l-avion-combat-148671

https://www.lesechos.fr/20/07/2018/lesechos.fr/0302009353898_avions-de-combats-----deux-equipes---dans-le-ciel-europeen-selon-le-pdg-de-dassault.htm

https://www.aerobuzz.fr/defense/dassault-devoile-le-remplacant-du-rafale/

http://www.opex360.com/2018/07/10/voici-a-quoi-pourrait-ressembler-successeur-rafale/

https://www.dassault-aviation.com/fr/groupe/actualites/euronaval-2018/

http://www.paxaquitania.fr/2018/10/dassault-aviation-va-devoiler-un.html
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 16/11/2018 12:25 Clansman
La fiche sur le site

Enfin, moins une fiche qu'un point d'étape.
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 16/11/2018 14:39 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci pour ces précisions!



Clansman a écrit

Enfin, moins une fiche qu'un point d'étape.
Ben s'il devait y avoir beaucoup d'étapes comme celles-là, je me réjouis de voir la fiche finale… :D
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 16/11/2018 15:37 Clansman
Ben s'il devait y avoir beaucoup d'étapes comme celles-là, je me réjouis de voir la fiche finale…

Rendez-vous en 2080 au moment de son retrait du service. :sygus:
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 16/11/2018 16:21 Jericho

Clansman a écrit

Rendez-vous en 2080 au moment de son retrait en service. :sygus:
Euh… je crois que tu t'es trompé: tu as écrit "retrait" au lieu d' "entrée en service"… :mrgreen:
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 16/11/2018 17:25 Clansman
Mais alors, le retrait du service, ça serait pour quand ? 2140 ? :mrgreen:
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 16/11/2018 19:17 d9pouces
J'ai en effet l'impression que le projet n'est pas très bien parti…
Connaissant les Allemands, ils refuseront de participer à un projet dans lequel ils n'auraient pas la meilleure part du gâteau.
Et connaissant les dernières réussites Airbus, je n'ai pas spécialement envie qu'ils récupèrent le système de combat :S
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 17/11/2018 08:07 Clansman
Connaissant les Allemands, ils refuseront de participer à un projet dans lequel ils n'auraient pas la meilleure part du gâteau.

Après tout ce que j'ai vu en faisant certaines fiches, j'ai peur qu'on soit mal placé pour dire ce genre de choses. :mrgreen:

De toute façon, la plupart des coopérations ont presque toujours donné lieu à des querelles, mais parfois ça a marché.
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 19/11/2018 02:19 Deltafan
Bonne idée l'ouverture de ce topic :)

Clansman a écrit

L'aile, médiane et placée très en arrière, est de type (…) en diamant dans une vidéo promotionnelle.
Je me permets de donner également le lien de la vidéo en question, qui avait été postée par D9pouces sur le topic des projets Dassault.

On y voit le projet SCAF/NGF vu par Dassault, de 3'06" à 3'23".

Cette vidéo Dassault avait été postée sur le site du constructeur français le 3 mai dernier. Mais elle n'a été réellement "découverte" par le net et les médias qu'en juillet dernier. Pour des raisons inconnues, Dassault l'a supprimée de son site environ deux semaines plus tard. Mais, si ça avait été une fuite par erreur, c'était un peu inutile de la supprimer, dans la mesure où elle avait largement fait le buzz et avait été copiée sur de nombreux sites (notamment étrangers).

https://www.youtube.com/watch?v=G3UtJ6u0QL0
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 20/11/2018 17:29 Jean33
Un autre article sur le sujet : https://www.defensenews.com/global/europe/2018/11/15/french-officials-stake-out-sovereign-bits-in-franco-german-warplane-bid/
L'aspect dissuasion nucléaire y est abordé.
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 21/11/2018 03:46 Deltafan
Article de La Tribune, avec le titre : Le futur avion de combat européen va décoller industriellement en janvier 2019

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/le-futur-avion-de-combat-europeen-va-decoller-industriellement-en-janvier-2019-798120.html

La France et l'Allemagne sont tombées d'accord pour lancer l'avion de combat de sixième génération.
(…)
La Direction générale de l'armement (DGA) sera l'agence contractante pour les trois contrats.
(…)
Cet accord a été validé lundi à Bruxelles par les deux ministres - Florence Parly et Ursula von der Leyen.
(…)
Dans ce cadre, les deux pays vont lancer en janvier (…) un contrat d'études d'architecture et de conception de SCAF d'une durée de deux ans sous un leadership conjoint Dassault Aviation et Airbus. Thales sera également sur la photo… Dassault Aviation et Airbus devront faire de la place à l'électronicien français, qui est considéré comme le champion européen de la connectivité et du système de systèmes. Par ailleurs, la France et l'Allemagne ont également convenu de signer au salon du Bourget (17-23 juin) deux contrats portant sur le développement de deux démonstrateurs : l'un sur l'avion, sous leadership de Dassault Aviation avec comme sous-traitant Airbus, l'autre sur le moteur sous leadership Safran avec comme sous-traitant le motoriste allemand MTU. Le démonstrateur permettra de valider les choix technologiques en vue d'avoir un appareil de sixième génération qui volera en 2035.
(…)
Paris et Berlin devront par ailleurs lancer des études sur les senseurs, les radars et la guerre électronique…
(…)
L'Espagne, qui a demandé à être observateur, va rejoindre le programme SCAF, une fois que celui-ci sera stabilisé. D'ici à la fin de l'année, les espagnols vont rejoindre l'accord de haut niveau (HL Coord), qui avait été signé entre la France et l'Allemagne en avril à Berlin. Enfin, Madrid devrait signer au premier trimestre une lettre d'intention pour participer au programme SCAF.
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 03/02/2019 00:57 Deltafan
Un article du site Portail Aviation par Yves Pagot. Je pense que c'est ce que j'ai lu de plus complet sur le sujet à ce jour :

http://www.portail-aviation.com/blog/2019/01/31/le-scaf-par-ses-concepteurs/
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 06/02/2019 01:02 Deltafan
La France et l'Allemagne vont notifier le premier contrat du SCAF à Dassault et Airbus

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/la-france-et-l-allemagne-vont-notifier-un-premier-contrat-scaf-a-dassault-et-airbus-806266.html
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 06/02/2019 21:18 d9pouces
Merci pour le lien, je vais lire ça attentivement :)
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 07/02/2019 03:43 Deltafan
Un article assez proche du précédent, mais avec une image du NGF, peut-être un peu plus précise que les précédentes.

http://www.opex360.com/2019/02/06/le-coup-denvoi-industriel-du-systeme-de-combat-aerien-du-futur-a-ete-donne/
Re: Airbus/Dassault SCAF/NGF à 07/02/2019 13:14 Paxwax
Ça commence à prendre forme. :hehe:
Par contre, je me demande si ce projet accouchera d'un bombardier pouvant faire chasseur (façon Rafale) ou d'un chasseur pouvant faire bombardier (façon Typhoon). On a très peu d'information sur les besoins aux industriels, finalement…
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Nov. 16, 2018, 12:22 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires