Rappels

Histoire de l'appareil

Le P.113 est un avion de recherche, dont le projet débute en octobre 1948, destiné à étudier le comportement d’ailes en flèche aux vitesses transsoniques. Sa configuration assez particulière le fait ressembler à une sorte de gros cylindre volant ailé, puisque c’est dans l’entrée d’air frontale qu’est situé le poste de pilotage dans lequel le pilote est installé sur un siège incliné. À l’arrière est installé un turboréacteur Rolls-Royce Avon ou Armstrong Siddeley Sapphire. Ce moteur est aidé durant les phases de décollage et de montée par un moteur-fusée. Les ailes en flèche sont en position médiane. L’empennage, également très en flèche, est constitué d’un empennage horizontal situé aux environs des 2/3 de la hauteur de la dérive. Le train d’atterrissage tricycle est escamotable.

Le P.113 n’a pas été construit, mais il sera un point de départ pour le P.114 biréacteur et plus grand.

Versions référencées

  • Boulton-Paul P.113A : Version propulsée par un turboréacteur Rolls-Royce Avon et un moteur-fusée.
  • Boulton-Paul P.113S : Version propulsée par un turboréacteur Armstrong Siddeley Sapphire et un moteur-fusée.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Il n'y a pas encore de sujet dédié. En attendant d'en créer un, voici les derniers messsages de la catégorie Europe hors France.
Voir la catégorie complète » Créer un nouveau sujet »
Re: Grob 520 à 13/09/2019 10:39 Jericho
La fiche sur le site.


Et sur le site on a visiblement passé la barre des 2'800 appareils… et celle des 16'000 versions ! :D
Re: Grob 520 à 13/09/2019 13:24 Wastrick

Jericho a écrit

Et sur le site on a visiblement passé la barre des 2'800 appareils… et celle des 16'000 versions ! :D
Whaouuu c’est la fête !! :bieres: :king:

Parcontre l’avion n’a pas de photos sur le site, c’est normal ? :hum:

(*maintenant c’est bon*) :D
Re: Grob 520 à 13/09/2019 23:05 Jericho

Wastrick a écrit

Whaouuu c’est la fête !! :bieres: :king:
Yep, un peu… je crois qu'on fera vraiment la fête à 3000 : ce sera un joli cap ! :D



Wastrick a écrit

l’avion n’a pas de photos sur le site, c’est normal ? :hum:

(*maintenant c’est bon*) :D
Je n'avais pas eu le temps de les mettre tout de suite, c'était pour ça. ;)

Par contre ça arrive, souvent pour des projets, qu'on ne trouve pas d'image libre de droits. :?
Tecnam P-Jet à 15/09/2019 00:13 Jericho
Projet italien de monoréacteur léger d’entrainement militaire des années 2010.

À partir du mois de mai 2015, le constructeur aéronautique italien Tecnam étudie, à la demande de deux clients militaires dont les identités n’ont pas été révélées, un monoréacteur léger d’entrainement militaire. À la fin de l’année, il présente son projet et annonce qu’il serait réalisable à relativement faible coût et qu’il sera également proposé sur le marché civil comme avion de loisir.

Désigné P-Jet, le nouvel appareil est un biplace côte-à-côte. Il est muni d’une verrière sans montants pour améliorer la visibilité, qui s’ouvre en basculant vers l’avant. À la demande du client, un dispositif d’alimentation en oxygène peut être installé pour permettre de voler à des altitudes plus importantes. Les ailes effilées sont en position basses et peuvent être munies, à leurs extrémités, de réservoirs de carburant supplémentaires. L’empennage est en "H", avec des dérives aux extrémités du plan horizontal. Le train d’atterrissage tricycle est escamotable. Le réacteur est installé dans une nacelle située au-dessus du fuselage, juste à l’arrière du poste de pilotage. Cette disposition permet un accès plus facile au moteur pour la maintenance, ainsi qu’une augmentation de la sécurité pour l’équipage en cas d’incendie ou de rupture de certains de ses éléments.

Destiné avant tout à l’entrainement des pilotes, Tecnam n’envisage pas qu’il soit utilisé pour des missions de combat. Il est toutefois envisagé d’équiper le P-Jet de plusieurs points d’emport pour lui permettre de l’équiper de nacelles contenant des équipements de reconnaissance.

Tecnam prévoit de certifier le P-Jet selon la réglementation AESA des avions légers (CS-23 et FA 23) pour sa commercialisation civile. L’étude technique commence en 2016 et si le développement est mené jusqu’à son terme, l’appareil devrait voler d’ici 2020.


Caractéristiques :
Equipage : 2
Longueur : 8,27m
Envergure : 8,66m
Hauteur : 2,45m
Moteurs : un turboréacteur à double flux.

Armement :
Sans.



Liens internet :
https://www.tecnam.com/slider-home-en/tecnam-p-jet-evaluation-programme/
https://en.wikipedia.org/wiki/Tecnam_P-Jet
https://www.aerobuzz.fr/aviation-generale/tecnma-leve-un-coin-du-voile-sur/
https://www.flightglobal.com/news/articles/oshkosh-tecnam-says-p-jet-launch-driven-by-two-mili-414815/
https://www.flyingmag.com/aircraft/jets/tecnam-explores-two-seat-p-jet
https://robbreport.com/motors/aviation/slideshow/eight-insane-aircraft-concepts-arent-april-fools-jokes-slideshow/tecnam-p-jet/
Re: Tecnam P-Jet à 16/09/2019 12:51 Jericho
La fiche sur le site.

Pas d'image libre de droit pour l'instant…
Westland, projets divers à 17/09/2019 11:23 Jericho
GR.17/45 : Projet d’un bimoteur de patrouille maritime britannique destiné à lutter contre les sous-marins, écarté en 1946 en faveur du Fairey Gannet .

F.11/45 : Projet d’intercepteur britannique étudié juste après la seconde guerre mondiale.
Il est propulsé par un réacteur Rolls-Royce AJ.65 de 21,6kN et est muni d’ailes médianes en flèche. Dépourvu de train d’atterrissage, il est destiné à opérer à partir de porte-avion muni d’un pont équipé d’un revêtement absorbant les chocs.
Envergure : 10,7m ; surface alaire : 26,0m2 ; masse au décollage: 5’670kg

N.40/46 : Projet de chasseur nocturne embarqué britannique de la fin des années 1940; voir fiche spécifique.

W.34 : Désignation d’usine des Wyvern TF.1.

W.35 : Désignation d’usine des Wyvern TF.2, T.3 et TF.4 (S.4).

W.36 : Projet d’un Wyvern propulsé par un réacteur Rolls-Royce AJ.65 ou MetroVick F.9.

W.37 : Projet de chasseur embarqué britannique des années 1950; voir fiche spécifique.

F.124T : Projet d’intercepteur britannique des années 1950 propulsé par moteurs-fusées; voir fiche spécifique.

NR/A.32 : Projet d’avion léger destiné à lutter contre les sous-marins, étudié durant les années 1950, afin de répondre à la demande R/A.32.

M.148T : Projet d’avion d’attaque embarqué britannique des années 1950; voir fiche spécifique.

Light antisubmarine aircraft : Projet d’avion embarqué britannique des années 1950, de lutte contre les sous-marins; voir fiche spécifique.



Source principale:
British Secret Projects - Jet Bombers Since 1949; BUTTLER Tony,Midland Publishing.
British Secret Projects - Jet Fighters Since 1950; BUTTLER Tony,Midland Publishing.
Re: Westland, projets divers à 17/09/2019 11:25 Jericho
Westland F.124T :

Projet d’intercepteur britannique des années 1950 propulsé par moteurs-fusées.

Pour répondre à l’exigence F.124T, Westland propose en avril 1952 deux monoplaces assez différents l’un de l’autre, si ce n’est le type de propulsion et les ailes en Delta. La variante "A" est de configuration assez conventionnelle, avec une dérive en flèche et un empennage horizontal en Delta. Les ailes ont des becs de bord d’attaque et ne sont munies de volets qu’à leurs extrémités. Les deux moteurs-fusées Spectre, installés de part et d’autre de l’arrière du fuselage, ne doivent être utilisés simultanément que durant la montée et l’interception. La poussée d’un seul moteur suffit pour le retour ou pour un vol de convoyage jusqu’à une autre base aérienne. Le train d’atterrissage tricycle s’escamote dans le fuselage. À l’origine, l’armement est constitué de 36 roquettes air-air dans des lanceurs rétractables situés sous le fuselage, mais par la suite il a été décidé que l’appareil emporterait également deux missiles air-air Blue Jay sous les ailes.

La variante "B", aussi appelée "Delanne", a ses deux moteurs-fusées installés l’un au-dessus de l’autre. Les ailes, en Delta, sont en position haute. L’empennage horizontal, de très grande taille et en position basse, est en Delta tronqué avec des dérives à ses extrémités. Le train d’atterrissage tricycle s’escamote également dans le fuselage. Comme pour la variante "A", l’armement constitué de 36 roquettes air-air dans des lanceurs rétractables est complété par deux missiles air-air Blue Jay installés sous les ailes.

Pour effectuer les essais en vol, il est prévu d’équiper les prototypes de deux réacteurs Viper qui permettront une plus grande autonomie durant les tests. Par conséquent, deux entrées d’air latérales sont donc prévues pour les prototypes, avec une troisième ouverture au-dessus du fuselage, pour la variante "B".

Ces deux variantes ne seront pas retenues pour la suite de la compétition.


Versions :
F.124T "A" : Variante munie d’ailes en Delta en position haute et propulsé par deux moteurs-fusées de Havilland Spectre installés de part et d’autre de l’arrière du fuselage.

Equipage : 1
Longueur : 14,2m
Envergure : 8,9m
Surface alaire : 31,6m2
Masse au décollage : 9’541kg
Points d’attache : 2
Moteurs : 2 moteurs-fusées de Havilland Spectre.
Armement : 36 roquettes air-air dans des lanceurs rétractables sous le fuselage et 2 missiles air-air Blue Jay sous les ailes.


F.124T "B" : (ou "Delanne") variante propulsée par deux moteurs-fusées de Havilland Spectre installés l’un au-dessus de l’autre, munie d’ailes en Delta en position haute et un empennage horizontal de grande taille en position basse avec des dérives aux extrémités.

Equipage : 1
Longueur : 11,6m
Envergure : 8,7m
Surface alaire avant: 19,3m2
Surface alaire : 11,6m2
Surface alaire totale : 30,9m2
Masse maximale au décollage : 9’891kg
Points d’attache : 2
Moteurs : 2 moteurs-fusées de Havilland Spectre.
Armement : 36 roquettes air-air dans des lanceurs rétractables sous le fuselage et 2 missiles air-air Blue Jay sous les ailes.



Source principale:
British Secret Projects - Jet Fighters Since 1950; BUTTLER Tony,Midland Publishing.
Re: Westland, projets divers à 17/09/2019 11:26 Jericho
Light A/S aircraft:

Projet d’avion embarqué britannique des années 1950, de lutte contre les sous-marins.

Au début des années 1950, la Royal Navy désire s’équiper d’un avion léger et économique destiné à lutter contre les sous-marins en complément du Fairey Gannet qui est jugé comme étant coûteux à l’utilisation. L’exigence NR/A.32 est publiée et Westland propose son projet "Light A/S aircraft".

Cet appareil est motorisé par un turbopropulseur Rolls-Royce Dart ou Armstrong-Siddeley Mamba actionnant une hélice quadripale. Le poste de pilotage est légèrement surélevé pour permettre une meilleure visibilité à l’équipage. Ce dernier est assis en tandem, protégé par une verrière offrant un bon champ visuel vers l’avant et les côtés. Les ailes, en position médiane, sont en mouette inversée avec les panneaux extérieurs munis de deux charnières qui permettent de se replier pour diminuer l’encombrement à bord des porte-avions. L’empennage est en "T". Une crosse d’appontage est installée à l’arrière du fuselage. Le train d’atterrissage est proposé fixe ou escamotable, dans ce deuxième cas, l’appareil est légèrement plus rapide, mais sa masse est augmentée d’une quarantaine de kilogrammes. Une soute à bombe ventrale permet d’emporter la charge offensive constituée d’une torpille ou de charges de profondeurs, voire même de bombes.

Le Short S.B.6 étant finalement choisi, le Westland Light A/S ne sera jamais construit.


Caractéristiques et performances prévues :
Equipage : 3
Longueur : 12,8m
Envergure : 16,8m
Surface alaire : 46,5m2
Masse en charge : 6’042kg
Capacité des réservoirs de carburant internes : 1’228L
Moteurs : un turbopropulseur Armstrong-Siddeley Mamba AS.Ma.3 (de 948kW) ou Rolls-Royce R.Da.3 Dart (de 1’044kW).
Armement : 1 torpille, ou des bombes, ou des charges de profondeur.



Source principale:
British Secret Projects - Jet Bombers Since 1949; BUTTLER Tony,Midland Publishing.
Re: Westland, projets divers à 17/09/2019 11:27 Jericho
Westland M.148T :

Projet d’avion d’attaque embarqué britannique des années 1950.

C’est pour répondre à l’exigence M.148T, destinée à remplacer le Westland Wyvern, que Westland propose ce projet en avril 1954. L’équipage, probablement au nombre de deux et assis en tandem, est protégé par une longue verrière profilée. Le fuselage abrite également une soute à bombe d’assez grande taille, le train avant, l’avionique et les réservoirs de carburant. Deux poutres de queue, munie d’une dérive en flèche chacune, abritent le train d’atterrissage principal. Les ailes, en position médiane, sont en flèche. Les réacteurs prévus sont des PS.43 Gyron Junior, mais par la suite il est prévu de pouvoir également installer des BE.33 offrants une plus grande poussée. Ces réacteurs sont installés entre le fuselage et les poutres de queue avec, derrière les tuyères, des volets qui permettent de diriger le flux vers le bas pour les phases de décollage et d’atterrissage. Cette capacité ajoutée à la possibilité de cabrer l’appareil à 15° durant le décollage facilite grandement son utilisation depuis un porte-avion. Sous l’arrière du fuselage se trouve encore une crosse d’appontage et une roulette qui permet de ne pas abimer la cellule en cas de touchette avec le pont. Une perche de ravitaillement en vol, située sur le côté gauche du cockpit, permet d’augmenter l’autonomie si nécessaire.

En cas de sélection, Westland reconnait qu’il devra engager une centaine d’employés supplémentaires ou sous-traiter 60% de la conception de l’appareil. En effet, le constructeur britannique est une entreprise relativement petite qui doit déjà apporter plusieurs améliorations sur le Wyvern tout en devant assurer le développement de l’hélicoptère Whirlwind, ce qui occupe déjà ses équipes de recherche et développement. Par conséquent, ce projet Westland M.148T ne sera finalement pas évalué dans les détails, d’autant plus que les performances présentées restent inférieures aux exigences formulées.


Caractéristiques et performances prévues :
Equipage : 2
Longueur : 15,5m
Envergure : 13,1m
Surface alaire : 80,3m2
Masse au décollage : 18’559kg
Moteurs : 2 réacteurs de Havilland PS.43 Gyron Junior d’une poussée unitaire de 30,4kN.
Vitesse max haute altitude: 907km/h
Vitesse max basse altitude: 1’085km/h
Armement : 3’629kg de bombes diverses, roquettes air-sol ou mines en soute.



Source principale:
British Secret Projects - Jet Bombers Since 1949; BUTTLER Tony,Midland Publishing.
Re: Westland, projets divers à 17/09/2019 11:29 Jericho
Westland N.40/46 :

Projet de chasseur nocturne embarqué britannique de la fin des années 1940.

Pour répondre aux exigences N.40/46, les bureaux de recherche de Westland produisent plusieurs projets. Un des premiers, visible sur le dessin PJD.129, semble être une aile volante probablement munie de dérives en bouts d’ailes comme sur l'Armstrong Whitworth AW.52. Le nez arrondi abrite un radar d’interception. Les deux membres d’équipage, protégés par une longue verrière en forme de goutte d’eau, sont assis dos-à-dos. Il semblerait que ce projet soit le premier où deux réacteurs sont installés l’un au-dessus de l’autre, comme ce sera le cas par la suite avec le General Electric Lightning. L’armement est constitué de trois canons installés sous le fuselage.

Par la suite, d’autres études sont faites, et la configuration générale est modifiée. Par exemple en novembre 1947, sur le dessin PJD.143, l’appareil avait les réacteurs disposés côte-à-côte, les ailes en flèche sont redessinées et les dérives disposées aux extrémités de ces dernières sont remplacées par un empennage en "T".

Aucune de ces études ne sera développée.


Caractéristiques et performances prévues :
Equipage : 2
Longueur : 14,2m
Envergure : 16,8m
Armement : 3 canons en interne.


Source principale:
British Secret Projects - Jet Fighters Since 1950; BUTTLER Tony,Midland Publishing.
Re: Westland, projets divers à 17/09/2019 11:30 Jericho
Westland W.37 :

Projet de chasseur embarqué britannique des années 1950.

En juillet 1951, Westland propose son W.37 pour répondre à l’exigence N.114T publiée par la Royal Navy. Ce biplace en tandem est équipé d’un radar d’interception dans le nez, permettant son utilisation de nuit et par mauvais temps. Les ailes en flèche sont en position médiane. Leurs panneaux extérieurs peuvent se replier vers le haut pour diminuer leur encombrement à bord des porte-avions. L’empennage en "T" est également en flèche. Le train d’atterrissage tricycle s’escamote sous le cockpit et dans les ailes. Deux entrées d’air arrondies, situées à l’emplanture des ailes, alimentent le réacteur Rolls-Royce Avon RA.12 muni de la postcombustion. L’armement est constitué de quatre canons Aden de 30mm installés au-dessous du cockpit. Il est complété par deux paniers à roquettes ou des missiles air-air installés sous les ailes.

L’important volume de carburant emporté ne nécessite pas l’emport de réservoirs externes pour répondre aux exigences, mais si besoin, un réservoir ventral de 409 litres peut être installé.

Une maquette du W.37 est construite et Westland assure qu’un prototype peut commencer ses vols d’essais dans les deux ans qui suivent la signature du contrat. Le constructeur a sélectionné le réacteur Avon R.12 de Rolls-Royce pour son projet, mais il propose également l’Armstrong-Siddeley Sapphire 4 qui pourrait motoriser le W.37 sans avoir besoin d’effectuer d’importantes modifications structurelles de la cellule.

En cas de sélection du W.37, Westland prévoit également de développer une version d’entrainement biplace, proche de la version initiale.

En octobre 1951, une réunion a lieu pour sélectionner le futur appareil de la Navy après vérification et recalcul des caractéristiques et des performances des appareils proposés. Bien que jugé un peu trop lourd, le Westland W.37 est le plus rapide en configuration lisse, mais devient un des plus lents avec des missiles sous les ailes. Il est par conséquent écarté et c’est le Gloster Javelin qui est sélectionné.


Caractéristiques et performances prévues :
Equipage : 2
Longueur : 17,1m
Envergure : 12,9m
Surface alaire : 55,7m2
Masse au décollage : 12’701kg
Capacité des réservoirs de carburant internes : 4’319L
Capacité totale en carburant : 4’728L
Moteurs : un réacteur Rolls-Royce Avon RA.12 d’une poussée de 54,2kN avec postcombustion.
Vitesse max basse altitude: 1’151km/h
Vitesse ascensionnelle : 54,8m/s
Armement : 4 canons Aden de 30mm ; 2 pack de roquettes ou 4 missiles air-air Blue Sky ou 2 missiles air-air Red Dean.



Source principale:
British Secret Projects - Jet Fighters Since 1950; BUTTLER Tony,Midland Publishing.
Re: Tecnam P-Jet à 18/09/2019 15:17 d9pouces
Vu la taille du bestiau, il ne pourrait pas emporter trop d'armes, de toute façon ^^

J'ai un peu du mal à saisir son créneau, à vrai dire. Son gabarit semble le destiner à l'entraînement de base, mais en général les moteurs à hélice sont préférés dans ce rôle (question de coût, j'imagine).
Re: Tecnam P-Jet à 19/09/2019 10:55 Jericho

d9pouces a écrit

J'ai un peu du mal à saisir son créneau, à vrai dire. Son gabarit semble le destiner à l'entraînement de base, mais en général les moteurs à hélice sont préférés dans ce rôle (question de coût, j'imagine).
J'avoue que moi non plus je ne comprend pas trop la démarche, mais puisque des forces aériennes auraient demandé ce type d'appareil… Misons sur des pays du Golfe, peut-être?
Re: Grob 520 à 20/09/2019 09:04 d9pouces
Merci pour cette fiche !
De mémoire, n'y a-t-il pas un autre Grob pour la reconnaissance à haute altitude, mais plus gros… par contre, incapable de retrouver son nom :(
Je trouve qu'il semble agrandi à l'arrache, avec des grandes ailes et des soutes rajoutées a posteriori sur une cellule trop petite pour ce qu'on voulait en faire…


(casse-pied de service : les autres Grob sont préfixés par G-, sauf le 520 : y a-t-il une raison particulière ?)
Re: Grob 520 à 20/09/2019 09:21 Jericho

d9pouces a écrit

(casse-pied de service : les autres Grob sont préfixés par G-, sauf le 520 : y a-t-il une raison particulière ?)
Merci pour la question… j'avoue que je ne le sais pas: j'ai recopié la désignation que j'avais dans mes sources.

En vérifiant, sur leur site les G 102, G 103, G 104, G 109, G 115 et G 120 ne portent pas non plus de "-" … :journal:
Re: Tecnam P-Jet à 20/09/2019 15:25 d9pouces
Probablement, je ne vois pas trop qui d'autre se serait lancé dans l'aventure :)
Re: Tecnam P-Jet à 20/09/2019 16:44 Clansman
Y'a eu une mode, dans les années '50, du "tout réacteur" pour l'entraînement : dès l'initiation, les pilotes apprenaient à voler sur avion à réaction. Y'a eu le Magister en France pour ça, le T-37 aux Etats-Unis…

Mais en général, on en est revenu car un entraînement mixte hélice-réacteur fait des pilotes plus complets… Donc, en faire un avion d'entraînement de base me paraît une prise de risque…
Re: Tecnam P-Jet à 20/09/2019 16:49 Jericho
Je n'ai pas non-plus eu d'informations qui me précisaient pour quel type d'entrainement il était conçu. Et si pour l'entrainement de base je suis entièrement d'accord avec vous, je ne vois pas vraiment cet appareil pour l'entrainement avancé… :S
Re: Pilatus PC-21 à 28/11/2019 09:09 Jericho
Avec la nouvelle commande espagnole de 24 exemplaires, on a maintenant 233 PC-21 commandés par une dizaine pays : l'Arabie Saoudite, l'Australie, les EAU, l'Espagne, La France, la Jordanie, le Qatar, le Royaume-Uni, Singapour et la Suisse.
Re: CN-235, C-295 : transporteurs tactique Ibériques à 01/12/2019 12:28 ouakamois
Casa C295MW N292LH
Visiblement premier exemplaire dune commande émanant d'un privé américain : on aperçoit au fond à droite plusieurs exemplaires dont un canadien aux côtés d'A400M.
Texte de , créé le June 23, 2018, 3:34 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires