Rappels

Histoire de l'appareil

Mondialement connu pour sa bataille de méga-contrats commerciaux entre Airbus et Boeing, le salon aéronautique de Dubaï réserve également un certain nombre de surprises dans le champ militaire. Ainsi, l'édition 2017 du Dubai Air Show fut l'occasion d'introduire un nouvel arrivant sur le segment des turbopropulseurs légers d'attaque au sol : le Calidus B-250, premier appareil militaire produit aux Emirats Arabes Unis. 

Cet avion conçu pour la lutte contre-insurrectionnelle et l'attaque légère est le résultat d’un partenariat inédit entre trois entreprises : Calidus (EAU) pour le financement et le marketing, Novaer (Brésil) pour la conception, et Rockwell Collins (USA) pour les systèmes embarqués.

Cette initiative privée s'inscrit dans la dynamique plus large des projets émiratis Vision 2021 et Vision 2030 qui visent à faire Emirats Arabes Unis un foyer d’innovation technologique dans tous les domaines. De manière plus spécifique, ces plans doivent doter le pays d'une base industrielle et technologique de défense (BITD) à moyen terme.

À la demande de Calidus, Novaer lance en 2015 la conception de la cellule du B-250 sur la base des travaux réalisés pour le projet A-67 Dragon (abandonné en 2006). Bien qu'inconnu de l'essentiel du grand public, ce constructeur bénéficie de l'expérience d’un ingénieur aéronautique brésilien de poids : József Kovács (un proche du français Max Holste), créateur sous sa direction chez Embraer en 1965 de l'EMB-110 Bandeirante, ou encore co-créateur de l'EMB-312 Tucano. L'homme est notamment spécialiste des aérostructures en composite de carbone. Cette expertise permet de réaliser la prouesse que seules deux petites années s'écoulent entre le lancement du projet et le premier vol d'un prototype en juillet 2017 !

En réalité, si la cellule du B-250 est entièrement conçue au Brésil (ce qui explique les immatriculations civiles s/n PR-ZNT et PR-ZNU des deux prototypes présentés au Dubai Air Show) par la firme Novaer Craft à São José dos Campos près de São Paolo, c’est bien l'américain Rockwell Collins qui a défini toute l’avionique en adaptant au besoin militaire sa Pro Line Fusion, une suite avionique entièrement numérique initialement pensée pour l’aviation d’affaire. 

Surnommé localement Al Badr (Pleine Lune en arabe), l'appareil biplace est motorisé par un Pratt & Whitney Canada PT6A-68D de 1600 hp. Cependant, ce sont sur ses matériaux que le B-250 se distingue de la concurrence : il est ainsi entièrement fabriqué en fibre de carbone. D'après son constructeur, cela conférerait à l'appareil une extrême solidité (des plaques de blindage sont proposées en option) et une capacité d’emport exceptionnelle directement liée à la faible masse de la cellule. À noter que ses trains d'atterrissage sont renforcés pour supporter les terrains sommaires.

Le B-250 dispose ainsi de 7 points d’emport pour un total de 1796 kg de charge utile d'armements de toutes sortes. Il intègre également un affichage tête-haute (HUD) et une boule EO/IR/laser L3 Wescam MX-15Di en option.

Positionné sur un segment de marché saturé et extrêmement concurrentiel, notamment face aux poids lourds incarnés par l'EMB-314 Super Tucano d'Embraer, l'AT-6 Wolverine de Beechcraft/Textron ou encore l'Archangel d'IOMAX, l'horizon commercial de l'appareil est incertain.


Texte d'Ansierra117

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Calidus B-250 voir la fiche complète

Performances

  • Vitesse maximum : 557 km/h (346 mph, 301 kts)
  • Endurance maximale : 12 h
  • Distance franchissable : 4 444 km (2 761 mi, 2 400 nm)
  • Plafond opérationnel : 9 000 m (29 528 ft)

Motorisation

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Il n'y a pas encore de sujet dédié. En attendant d'en créer un, voici les derniers messsages de la catégorie Reste du monde.
Voir la catégorie complète » Créer un nouveau sujet »
Re: FMA/Dewoitine D.720 à 27/07/2017 01:31 Deltafan
Quelques éléments supplémentaires : caractéristiques selon le livre de Danel et Cuny :

-Longueur : 9,78 m

-Envergure : 9,50 m (les premières ébauches l'amenaient à 11,28 m)

-Surface alaire : 17,6 m²

-Poids en ordre de vol : 3 345 kg (plus léger que le Pulqui I), répartis de la façon suivante :
.Planeur : 1169 kg, décomposé en :
voilure : 550 kg,
fuselage : 250 kg,
empennages : 84 kg,
atterrisseur : 225 kg,
blindages : 60 kg.
.Installation motrice : 686 kg, décomposée en :
réacteur nu : 600 kg,
accessoires : 26 kg,
tuyère : 60 kg.
.Combustible : 900 kg
.Equipements : 120 kg
.Armement et munitions : 370 kg
.Pilote avec équipements : 100 kg.
Re: HAL HF-24 Marut à 16/08/2017 21:23 d9pouces
je suis tombé par hasard sur une anecdote sur le HF-24 :

in addition to the heavy firepower of its four 30-millimeter cannons — though the recoil from firing all four guns at once proved so great that they sometimes popped the canopy-ejection switch, and led one test plane to fatally crash
[…] avec en plus la grande puissance de feu des quatre canons de 30 mm, bien que le recul quand on tire avec les quatre canons à la fois était si important qu'ils pouvaient parfois relever l'interrupteur d'éjection du cockpit, ce qui a causé l'accident d'un avion de test.
Re: HAL HF-24 Marut à 16/08/2017 22:03 Jericho
:lol:
C'est ballot: au mieux tu peux espérer le match nul si tu touches! :bonnet:

Ce qui m'étonne le plus, c'est que ce n'est pas le seul à avoir été équipé de quatre canons Aden de 30mm. Le Hunter n'était pas plus lourd que le Marut, avait une poussée comparable, mais je n'ai jamais entendu qu'il y avait autant de recul: il était plutôt apprécié pour sa puissance de feu et sa stabilité durant le tir.
Dirgantara N219 à 18/08/2017 17:08 ouakamois
N219
Re: Dirgantara N219 à 23/08/2017 21:05 Ansierra117
T'as bien fait d'ouvrir un sujet :) L'Indonesie fait apparemment fructifier sa coopération avec Airbus
Re: Et le KC-390 ? à 04/09/2017 11:55 foxkilo02
Premier contrat export pour le KC-390.
Le président brésilien a officiellement annoncé avoir pris commande de six avions de transport KC-390 pour équiper le Portugal.
Re: Et le KC-390 ? à 05/09/2017 00:51 Ansierra117
Un bel achat européen…bye bye l'A400M
Re: EMB-314 Super Tucano à 18/10/2017 02:15 ouakamois
6 unités commandés par un pays…
Re: EMB-314 Super Tucano à 18/10/2017 11:59 Ansierra117
Il s'agirait des Philippines apparemment
Re: Et le KC-390 ? à 25/10/2017 12:48 foxkilo02
Petit problème rencontré lors d'un test de décrochage…. :S
L'appareil a du rentré en urgence à sa base et est depuis cloué au sol.
Re: Et le KC-390 ? à 25/10/2017 17:34 Ansierra117
Plutôt rare comme genre de souci de nos jours, non ?
Novaer/Calidus B-250 Bader à 14/11/2017 11:53 ouakamois
Ce nouveau venu Emirati dans le marché des avions d'entrainement avancé et appui feu risque de bousculer bien de choses
B250 Bader
B250 Bader
B250 Bader
B250 Bader
Re: Novaer/Calidus B-250 Bader à 28/11/2017 01:32 Ansierra117
Voici la fiche, je ne l'ai pas faite traîner

Calidus B-250

Mondialement connu pour sa bataille de méga-contrats commerciaux entre Airbus et Boeing, le salon aéronautique de Dubaï réserve également un certain nombre de surprises dans le champ militaire. Ainsi, l'édition 2017 du Dubai Air Show fut l'occasion d'introduire un nouvel arrivant sur le segment des turbopropulseurs légers d'attaque au sol : le Calidus B-250, premier appareil militaire produit aux Emirats Arabes Unis.

Cet avion conçu pour la lutte contre-insurrectionnelle et l'attaque légère est le résultat d’un partenariat inédit entre trois entreprises : Calidus (EAU) pour le financement et le marketing, Novaer (Brésil) pour la conception, et Rockwell Collins (USA) pour les systèmes embarqués.

Cette initiative privée s'inscrit dans la dynamique plus large des projets émiratis Vision 2021 et Vision 2030 qui visent à faire Emirats Arabes Unis un foyer d’innovation technologique dans tous les domaines. De manière plus spécifique, ces plans doivent doter le pays d'une base industrielle et technologique de défense (BITD) à moyen terme.

À la demande de Calidus, Novaer lance en 2015 la conception de la cellule du B-250 sur la base des travaux réalisés pour le projet A-67 Dragon (abandonné en 2006). Bien qu'inconnu de l'essentiel du grand public, ce constructeur bénéficie de l'expérience d’un ingénieur aéronautique brésilien de poids : József Kovács (un proche du français Max Holste), créateur sous sa direction chez Embraer en 1965 de l'EMB-110 Bandeirante, ou encore co-créateur de l'EMB-312 Tucano. L'homme est notamment spécialiste des aérostructures en composite de carbone. Cette expertise permet de réaliser la prouesse que seules deux petites années s'écoulent entre le lancement du projet et le premier vol d'un prototype en juillet 2017 !

En réalité, si la cellule du B-250 est entièrement conçue au Brésil (ce qui explique les immatriculations civiles s/n PR-ZNT et PR-ZNU des deux prototypes présentés au Dubai Air Show) par la firme Novaer Craft à São José dos Campos près de São Paolo, c’est bien l'américain Rockwell Collins qui a défini toute l’avionique en adaptant au besoin militaire sa Pro Line Fusion, une suite avionique entièrement numérique initialement pensée pour l’aviation d’affaire.

Surnommé localement Al Badr (Pleine Lune en arabe), l'appareil biplace est motorisé par un Pratt & Whitney Canada PT6A-68D de 1600 hp. Cependant, ce sont sur ses matériaux que le B-250 se distingue de la concurrence : il est ainsi entièrement fabriqué en fibre de carbone. D'après son constructeur, cela conférerait à l'appareil une extrême solidité (des plaques de blindage sont proposées en option) et une capacité d’emport exceptionnelle directement liée à la faible masse de la cellule. À noter que ses trains d'atterrissage sont renforcés pour supporter les terrains sommaires.

Le B-250 dispose ainsi de 7 points d’emport pour un total de 1796 kg de charge utile d'armements de toutes sortes. Il intègre également un affichage tête-haute (HUD) et une boule EO/IR/laser L3 Wescam MX-15Di en option.

Positionné sur un segment de marché saturé et extrêmement concurrentiel, notamment face aux poids lourds incarnés par l'EMB-314 Super Tucano d'Embraer, l'AT-6 Wolverine de Beechcraft/Texton ou encore l'Archangel d'IOMAX, l'horizon commercial de l'appareil est incertain.

Performances

Vitesse maximum : 557 km/h (346 mph, 301 kts)
Endurance maximale : 12 h
Distance franchissable : 4 444 km (2 761 mi, 2 400 nm)
Plafond opérationnel : 9 000 m (29 528 ft)

Motorisation

1 turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68D
Puissance unitaire : 1 193 kW (1 622 ch, 1 600 hp)
Re: Novaer/Calidus B-250 Bader à 28/11/2017 01:39 Ansierra117
Pour la motorisation étant donné que Calidus affiche fièrement PT6A-68 de 1600 hp, j'en déduis qu'il s'agit d'un PT6A-68D, dernière version en production pour l'AT-6 Wolverine notamment. Parce que le -68 sans suffixe monte max à 1250 hp

Source : Pratt & Whitney Canada
Re: Novaer/Calidus B-250 Bader à 28/11/2017 07:44 Jericho
Merci pour cette fiche Ansierra.
Je suis du même avis que toi quant à la saturation du marché pour ce type d'appareil, mais quand on voit les capacités d'achat des EAU et de certains autres pays alliés de cette région, cela ne m'étonnerait pas que d'ici quelques années, on ait quand même 200 à 300 B-250 produits.
Re: Novaer/Calidus B-250 Bader à 28/11/2017 10:31 Ansierra117
Oui c'est vrai, mais on ne parle pas de la même saturation. :mrgreen: Je parle ici d'une saturation d'offre, pas de demande. Par contre, 200 à 300 exemplaires ça me paraît quand même beaucoup, il ne faut pas oublier que ces petits avions sont quand même relativement chers.
Re: Novaer/Calidus B-250 Bader à 28/11/2017 12:52 Jericho
Même avec énormément d'offres, je pense que s'il n'est pas lié par une stratégie politique particulière, un état musulman aura peut-être tendance à regarder vers une production de pays allié (d'autant plus que les EAU trouveront certainement les moyens pour faciliter la vente moyennant quelques arrangements financiers). Dans ce cas, j'imagine que les B-250 Bader et TAI Hürkuş auront une carte à jouer.
Et quand on voit comme certains de ces pays qui remplissent leurs étagèrent avec des appareils dont ils ne semblent pas avoir forcément besoin…
AVIC AG600 à 06/12/2017 11:58 ouakamois
Un nouvel appareil amphibie dont les chinois espèrent le premier vol d'ici la fin du mois
AVIC AG600
Ce qu'en dit Wiki
L'AVIC TA-600 ou AG-6002 est un hydravion produit par la société publique AVIC. L'appareil, dérivé du Harbin SH-5, qui a été présenté pour la première fois au public le 23 juillet 2016 à Zhuhai, doit effectuer principalement des missions de sauvetages en mer, de lutte contre les incendies de forêt, de surveillance de l'environnement et d'exploitation des ressources maritimes.
Un article à ce sujet
Re: AVIC AG600 à 06/12/2017 14:38 Jericho
Bel appareil. Serait-ce la version qui était initialement dénommée "Jialong" ?
Re: JF-17 Thunder/FC-1 Fierce Dragon à 11/12/2017 12:19 ouakamois
Essai du 2éme biplace JF-17B/FC-1B
Texte de , créé le 28 novembre 2017 00:57, modifié le . ©AviationsMilitaires