Rappels

Histoire de l'appareil

En 1949, alors que le J 29 Tunnan venait à peine de voler, la force aérienne suédoise réclama que son successeur (le futur J35 Draken) soit, entre autres, supersonique. Le vol supersonique était encore mal connu et en janvier 1950, des ingénieurs de Saab proposèrent de construire un avion expérimental baptisé "Sound Barrier". Ils espéraient le voir devenir supersonique en 1952.

Erik Bratt, directeur du programme J35, proposa un appareil delta sans queue. Mais cette configuration était mal connue, et la formule double delta envisagée encore jamais expérimentée. 9 ingénieurs furent chargés par Erik Bratt de construire un démonstrateur à échelle réduite (70%) du J35, afin de tester la configuration double delta. L'appareil, moins ambitieux que le "Sound Barrier" envisagé précédemment, fut proposé en juin 1950 et lancé en novembre 1950.

L'appareil, désigné Saab 210 et baptisé "Draken" (le nom de Lilldraken, petit dragon, n'est pas officiel), fut construit en 9 mois. Pour des raisons de coût, il était motorisé par le réacteur d'un drone-cible Jindvik, un Armstrong Siddeley Adder AS-A1 de 476 kgp (4,67 kN, 1 050 lbf). Les essais supersoniques seraient confiés aux véritables prototypes du Draken, tandis que le Lilldraken serait cantonné aux essais à basses vitesses.

La configuration du Saab 210 alarma l’État-major de la force aérienne suédoise, au point que l'un de ses membres les plus influents, le général Jacobsson, s'exclama "qu'un avion doit avoir un empennage, nom de dieu !". Les ingénieurs de Saab dessinèrent un empennage horizontal sur les plans du J35 pour le calmer, mais n'envisagèrent jamais de l'installer en réalité. Plusieurs maquettes à l'échelle 1/7 furent testées, et celle reprenant la configuration voulue par Jacobsson se montra la plus instable.

Le Saab 210 effectua ses premiers roulages le 7 décembre 1951 et son vol inaugural le 21 janvier 1952 entre les mains de Bengt Olow. Au début, les entrées d'air étaient très en avant du nez, en position presque frontale. Le train d'atterrissage était en fait semi-rétractable. La verrière est en bulle.

L'avion décollait à 180 km/h sur 900 m. Avec une vitesse ascensionnelle de 11 m/s, il lui fallait 4 minutes pour atteindre 4000 m d'altitude. Sa vitesse en palier à cette altitude était de 540 km/h. Il atterrissait à 150 km/h sur 300 m, 200 m avec un parachute. En dépit de ses piètres performances, il participa aux festivités du 700e anniversaire de la ville de Stockholm en juillet (ou le 6 juin) 1956, piloté par Ollie Krinker.

Le Saab 210 effectua 887 vols en 286 heures, dont les données furent utiles au développement du J35. Il connut 3 configurations différentes : sur la première, les entrées d'air étaient très en avant sur le nez, dans une position presque frontale. Dans la deuxième, le cône fut arrondi afin d'améliorer la stabilité longitudinale aux grands angles et il fut alors désigné Saab 210A. Dans la dernière, en 1953, les entrées d'air furent reculées de façon analogue à celles du J35. Il prit alors la désignation de Saab 210B. Dans cette dernière configuration, la ressemblance avec le Draken est saisissante.

Il fut retiré du service le 25 octobre 1956, l'année suivant le vol inaugural du Draken, et fut ensuite donné au Flygvapen Museum à Linköping. Il s'y trouve toujours aujourd'hui. Ce fut le premier, et pour l'instant l'unique, avion expérimental construit par Saab.

Versions référencées

  • SAAB 210 : 1ere configuration, avec les entrées d'air très en avant.
  • SAAB 210A : 2e configuration, avec un cône arrondi.
  • SAAB 210B : 3e et dernière configuration, avec les entrées d'air très reculées.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

SAAB 210B voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Flèche des ailes : 60 °
  • Allongement : 1,67
  • Masse maxi au décollage : 1 775 kg (3 913 lbs)
  • Surface alaire : 23 m² (248 sq. ft)
  • Hauteur : 2,78 m (9,121 ft)
  • Envergure : 6,35 m (20,833 ft) (4,88 m selon certaines sources)
  • Longueur : 9,12 m (29,921 ft)

Performances

  • Vitesse critique (VNE) : 644 km/h (400 mph, 348 kts)
  • Vitesse de décollage : 180 km/h (112 mph, 97 kts)
  • Distance de décollage : 900 m (2 953 ft)
  • Vitesse d'atterrissage : 150 km/h (93 mph, 81 kts)
  • Distance d'atterrissage : 300 m (984 ft)
  • Distance franchissable : 280 km (174 mi, 151 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 000 m (16 404 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 11 m/s (36 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 555 km/h (345 mph, 300 kts)
  • Vitesse maximale HA : 540 km/h (336 mph, 292 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 77,174 kg/m² (15,806 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Armstrong Siddeley Adder AS-A1
  • Puissance unitaire : 476 kgp (4,67 kN, 1 050 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Saab 210 Lilldraken à 26/09/2016 07:30 Clansman
En 1949, alors que le J 29 Tunnan venait à peine de voler, la force aérienne suédoise réclama que son successeur (le futur J35 Draken) soit, entre autres, supersonique. Le vol supersonique était encore mal connu et en janvier 1950, des ingénieurs de Saab proposèrent de construire un avion expérimental baptisé "Sound Barrier". Ils espéraient le voir devenir supersonique en 1952.

Erik Bratt, directeur du programme J35, proposa un appareil delta sans queue. Mais cette configuration était mal connue, et la formule double delta envisagée encore jamais expérimentée. 9 ingénieurs furent chargés par Erik Bratt de construire un démonstrateur à échelle réduite (70%) du J35, afin de tester la configuration double delta. L'appareil, moins ambitieux que le "Sound Barrier" envisagé précédemment, fut proposé en juin 1950 et lancé en novembre 1950.

L'appareil, désigné Saab 210 et baptisé "Draken" (le nom de Lilldraken, petit dragon, n'est pas officiel), fut construit en 9 mois. Pour des raisons de coût, il était motorisé par le réacteur d'un drone-cible Jindvik, un Armstrong Siddeley Adder AS-A1 de 880 lbf (environ 400 kgp). Les essais supersoniques seraient confiés aux véritables prototypes du Draken, tandis que le Lilldraken serait cantonné aux essais à basses vitesses.

La configuration du Saab 210 alarma l'Etat-major de la force aérienne suédoise, au point que l'un de ses membres les plus influents, le général Jacobsson, s'exclama "qu'un avion doit avoir un empennage, nom de dieu !". Les ingénieurs de Saab dessinèrent un empennage horizontal sur les plans du J35 pour le calmer, mais n'envisagèrent jamais de l'installer en réalité. Plusieurs maquettes à l'échelle 1/7 furent testées, et celle reprenant la configuration voulue par Jacobsson se montra la plus instable.

Le Saab 210 effectua ses premiers roulages le 7 décembre 1951 et son vol inaugural le 21 janvier 1952 entre les mains de Bengt Olow. Au début, les entrées d'air étaient très en avant du nez, en position presque frontale. Le train d'atterrissage était en fait semi-rétractable. La verrière est en bulle.

L'avion décollait à 180 km/h sur 900 m. Avec une vitesse ascensionnelle de 11 m/s, il lui fallait 4 minutes pour atteindre 4000 m d'altitude. Sa vitesse en palier à cette altitude était de 540 km/h. Il atterrissait à 150 km/h sur 300 m, 200 m avec un parachute. En dépit de ses piètres performances, il participa aux festivités du 700e anniversaire de la ville de Stockholm en juillet (ou le 6 juin) 1956, piloté par Ollie Krinker.

Le Saab 210 effectua 887 vols en 286 heures, dont les données furent utiles au développement du J35. Il connut 3 configurations différentes : sur la première, les entrées d'air étaient très en avant sur le nez, dans une position presque frontale. Dans la deuxième, le cône fut arrondi afin d'améliorer la stabilité longitudinale aux grands angles et il fut alors désigné Saab 210A. Dans la dernière, en 1953, les entrées d'air furent reculées de façon analogue à celles du J35. Il prit alors la désignation de Saab 210B. Dans cette dernière configuration, la ressemblance avec le Draken est saisissante.

Il fut retiré du service le 25 octobre 1956, l'année suivant le vol inaugural du Draken, et fut ensuite donné au Flygvapen Museum à Linköping. Il s'y trouve toujours aujourd'hui. Ce fut le premier, et pour l'instant l'unique, avion expérimental construit par Saab.




https://en.wikipedia.org/wiki/Saab_210

http://saabgroup.com/sv/media/stories/stories-listing/stories-of-innovation/saab-210-lilldraken---experimental-aircraft/

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/saab-210-lilldraken/

http://www.minijets.org/index.php?id=93

http://www.diseno-art.com/encyclopedia/strange_vehicles/saab_210_lill_draken.html

https://theaviationist.com/tag/saab-210/

http://www.aviastar.org/air/sweden/saab-210.php

http://www.tailsthroughtime.com/2009/12/it-was-in-1949-that-memo-from-swedish.html

http://1000aircraftphotos.com/Contributions/Visschedijk/6267.htm
Re: Saab 210 Lilldraken à 26/09/2016 08:12 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 26, 2016, 7:35 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires