Rappels

Histoire de l'appareil

L’Agusta-Bell AB.102 est un hélicoptère de transport léger monomoteur muni d’un rotor de sustentation et d’un rotor anti-couple bipales, de patins, et capable de transporter jusqu’à 9 passagers.

À la fin des années 1940, l’USAF demande à Bell de produire une version agrandie de son Model 48 qui pourrait transporter jusqu’à 8 soldats en plus du pilote et du copilote. Désigné Bell 48A, le nouvel appareil n’a finalement été produit qu’à 10 exemplaires et utilisé sous la désignation d’YR-12B, puis YH-12B. Ce précurseur des hélicoptères d’assaut a malheureusement des problèmes avec son système de rotor principal. Une fois l’appareil prêt, l’USAF les utilisent pour différents essais à la fin des années 1940.

En 1956, alors qu’un partenariat entre Bell et Agusta est bien en place, le constructeur américain envoie un de ses Model 48A/YH-12B en Italie. Les ingénieurs italiens sont intéressés, mais en amoureux des belles carrosseries ils redessinent immédiatement le fuselage afin d’obtenir de meilleures caractéristiques aérodynamiques pour le type de mission à accomplir.

L’AB.102 est donc équipé d’un fuselage profilé à l’avant arrondi et largement vitré. La cabine accueille le pilote et le copilote, installés à l’avant, et bénéficiant des instruments de vol sur une console centrale. Certaines versions ne sont équipées que d’un seul siège pour un pilote, qui est donc seul aux commandes, ce qui permet d’offrir une place de plus pour un passager. Ces derniers sont installés à l’arrière, sur deux rangées de quatre sièges. Dans une configuration d’évacuation sanitaire, il est possible de transporter jusqu’à quatre civières. On accède à la cabine par des doubles portes situées de chaque côté et offrant des ouvertures de 135 cm x 120 cm, alors que le pilote et le copilote ont une porte chacun pour accéder à leur sièges.

Derrière la cabine se trouve le réservoir de carburant, un grand compartiment à bagage pouvant contenir jusqu’à 200kg de matériel et le moteur en étoile Pratt & Whitney R-1340-de 447 kW (608 cv). Ce dernier actionne le rotor de sustentation bipale muni de barres stabilisatrices. Située dans le prolongement du fuselage, la poutre de queue montre un dessin soignant l’aérodynamisme. Elle est équipée de deux stabilisateurs horizontaux et, à son extrémité, une béquille de queue et une dérive équipée, à son sommet, du rotor anti-couple bipale. Le train d’atterrissage est constitué de deux patins. Pour des missions de recherche et de sauvetage, un treuil électrique peut également être installé sur le côté. Si nécessaire, les patins peuvent être remplacés par des flotteurs.

Il semble qu’une première cellule ait été construite à partir d’un Bell 48A, mais elle n’aurait jamais volé.
Le premier prototype, immatriculé I-AGUT, effectue son premier vol le 3 février 1959 sur l’aérodrome de l’usine Agusta de Cascina Costa, dans la province de Varese. Il est alors piloté par le chef des pilotes d’essais de l’entreprise, Ottorino Lancia. Lors de ce vol, les présidents des entreprises américaines Bell Aircraft de Buffalo et de Bell Helicopter de Fort-Worth sont présents. Ces deux entreprises ont bien entendu aidé Agusta à développer l’appareil, mais il est très probable qu’elles aient également fourni des pièces.

À partir d’avril 1959, l’appareil commence une longue série d'essais afin d’obtenir sa certification. Il est ensuite présenté durant le Salon du Bourget, du 12 au 21 juin, dans une livrée militaire. Malheureusement pour Agusta, l’AB.102 est déjà dépassé, le monoturbine Bell 204 étant déjà disponible sur le marché.

Le 12 mai 1960, l’AB.102 devient le premier hélicoptère italien à obtenir la certification du "Registro Aeronautico Italiano" (RAI). Le 18 août suivant, il obtient le certificat de type 7H3 décerné par l'Administration de l'aéronautique civile (CAA) aux États-Unis.
Alors qu’Agusta a déjà signé un contrat pour construire le Bell 204 sous licence, le constructeur italien décide tout de même de lancer la production en série de son AB.102.

Il est difficile de savoir combien, au total, ont été produits d’AB.102. Il semblerait qu’il puisse y en avoir cinq, dont la première cellule (N° de série 001) construite à partir de celle d’un Bell 48A, le prototype I-AGUT (N° de série 002), le HB-XAY (N° de série 003), l’I-ECIN (N° de série 004) et l’I-ESEI (N° de série 005). La carrière de l’AB.102 s’est prématurément arrêtée avec la fabrication en série de l’Agusta Bell AB.204. Au moins trois exemplaires sont évalués au sein de la force aérienne et de la marine italienne en 1960 et 1961.

Deux AB.102 sont encore visibles en Italie. Le prototype #2 I-AGUT au musée Agusta à Cascina Costa (Varese) et le #4 immatriculé I-ECIN au "Museo Storico dell'Aeronautica Militare" à Vigna di Valle, près de Bracciano (Rome).


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Agusta/Bell AB.102 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Longueur du fuselage : 12,73 m (41,765 ft)
  • Diamètre du rotor de queue : 2,59 m (8,497 ft)
  • Surface du rotor de queue : 5,26 m² (56,618 sq. ft)
  • Masse maxi au décollage : 3 025 kg (6 669 lbs)
  • Masse normale au décollage : 2 725 kg (6 008 lbs)
  • Masse à vide : 1 810 kg (3 990 lbs)
  • Surface du rotor : 165,1 m² (1 777,122 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 14,5 m (47,572 ft)
  • Hauteur : 3,23 m (10,597 ft)
  • Longueur : 17,92 m (58,793 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 174 km/h (108 mph, 94 kts)
  • Vitesse de croisière : 160 km/h (99 mph, 86 kts)
  • Endurance maximale : 3 h 20 minutes.
  • Distance franchissable : 350 km (217 mi, 189 nm)
  • Plafond sans effet de sol : 2 620 m (8 596 ft)
  • Plafond avec effet de sol : 3 660 m (12 008 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 5,6 m/s (18,373 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 10,963 kg/m² (2,25 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 16,505 kg/m² (3,38 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 18,322 kg/m² (3,75 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en étoile Pratt & Whitney R-1340-S1H4 Wasp
  • Puissance unitaire : 447 kW (608 ch, 600 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Agusta-Bell AB.102 à 04/05/2016 08:43 Jericho
L’Agusta-Bell AB.102 est un hélicoptère de transport léger monomoteur muni d’un rotor de sustentation et d’un rotor anti-couple bipales, de patins, et capable de transporter jusqu’à 9 passagers.

À la fin des années 1940, l’USAF demande à Bell de produire une version agrandie de son Model 48 qui pourrait transporter jusqu’à 8 soldats en plus du pilote et du copilote. Désigné Bell 48A, le nouvel appareil n’a finalement été produit qu’à 10 exemplaires et utilisé sous la désignation d’YR-12B, puis YH-12B. Ce précurseur des hélicoptères d’assaut a malheureusement des problèmes avec son système de rotor principal. Une fois l’appareil prêt, l’USAF les utilisent pour différents essais à la fin des années 1940.

En 1956, alors qu’un partenariat entre Bell et Agusta est bien en place, le constructeur américain envoie un de ses Model 48A/YH-12B en Italie. Les ingénieurs italiens sont intéressés, mais en amoureux des belles carrosseries ils redessinent immédiatement le fuselage afin d’obtenir de meilleures caractéristiques aérodynamiques pour le type de mission à accomplir.
L’AB.102 est donc équipé d’un fuselage profilé à l’avant arrondi et largement vitré. La cabine accueille le pilote et le copilote, installés à l’avant, et bénéficiant des instruments de vol sur une console centrale. Certaines versions ne sont équipées que d’un seul siège pour un pilote, qui est donc seul aux commandes, ce qui permet d’offrir une place de plus pour un passager. Ces derniers sont installés à l’arrière, sur deux rangées de quatre sièges. Dans une configuration d’évacuation sanitaire, il est possible de transporter jusqu’à quatre civières. On accède à la cabine par des doubles portes situées de chaque côté et offrant des ouvertures de 135cmx120cm, alors que le pilote et le copilote ont une porte chacun pour accéder à leur sièges. Derrière la cabine se trouve le réservoir de carburant, un grand compartiment à bagage pouvant contenir jusqu’à 200kg de matériel et le moteur en étoile Pratt & Whitney R-1340-de 447kW (608cv). Ce dernier actionne le rotor de sustentation bipale muni de barres stabilisatrices. Située dans le prolongement du fuselage, la poutre de queue montre un dessin soignant l’aérodynamisme. Elle est équipée de deux stabilisateurs horizontaux et, à son extrémité, une béquille de queue et une dérive équipée, à son sommet, du rotor anti-couple bipale. Le train d’atterrissage est constitué de deux patins. Pour des missions de recherche et de sauvetage, un treuil électrique peut également être installé sur le côté. Si nécessaire, les patins peuvent être remplacés par des flotteurs.

Il semble qu’une première cellule ait été construite à partir d’un Bell 48A, mais elle n’aurait jamais volé.
Le premier prototype, immatriculé I-AGUT, effectue son premier vol le 3 février 1959 sur l’aérodrome de l’usine Agusta de Cascina Costa, dans la province de Varese. Il est alors piloté par le chef des pilotes d’essais de l’entreprise, Ottorino Lancia. Lors de ce vol, les présidents des entreprises américaines Bell Aircraft de Buffalo et de Bell Helicopter de Fort-Worth sont présents. Ces deux entreprises ont bien entendu aidé Agusta à développer l’appareil, mais il est très probable qu’elles aient également fourni des pièces.

À partir d’avril 1959, l’appareil commence une longue série d'essais afin d’obtenir sa certification. Il est ensuite présenté durant le Salon du Bourget, du 12 au 21 juin, dans une livrée militaire. Malheureusement pour Agusta, l’AB.102 est déjà dépassé, le monoturbine Bell 204 étant déjà disponible sur le marché.

Le 12 mai 1960, l’AB.102 devient le premier hélicoptère italien à obtenir la certification du "Registro Aeronautico Italiano" (RAI). Le 18 août suivant, il obtient le certificat de type 7H3 décerné par l'Administration de l'aéronautique civile (CAA) aux États-Unis.
Alors qu’Agusta a déjà signé un contrat pour construire le Bell 204 sous licence, le constructeur italien décide tout de même de lancer la production en série de son AB.102.
Il est difficile de savoir combien, au total, ont été produits d’AB.102. Il semblerait qu’il puisse y en avoir cinq, dont la première cellule (N° de série 001) construite à partir de celle d’un Bell 48A, le prototype I-AGUT (N° de série 002), le HB-XAY (N° de série 003), l’I-ECIN (N° de série 004) et l’I-ESEI (N° de série 005). La carrière de l’AB.102 s’est prématurément arrêtée avec la fabrication en série de l’Agusta Bell AB.204. Au moins trois exemplaires sont évalués au sein de la force aérienne et de la marine italienne en 1960 et 1961.

Deux AB.102 sont encore visibles en Italie. Le prototype #2 I-AGUT au musée Agusta à Cascina Costa (Varese) et le #4 immatriculé I-ECIN au "Museo Storico dell'Aeronautica Militare" à Vigna di Valle, près de Bracciano (Rome).


Versions :
AB.102 : Prototypes et appareils de série propulsé par un Pratt & Whitney R-1340-de 447kW (608cv), cinq appareils construits dont trois de série.


Utilisateurs militaires :
Aucun.
Italie : 3 exemplaires en évaluation au sein de la force aérienne et de la marine en 1960 et 1961.


Caractéristiques :
Equipage : 1 (2)
Passagers : 9 (8)
Longueur du fuselage: 12,73m
Longueur totale : 17,92
Hauteur : 3,23m
Diamètre du rotor principal : 14,50m
Surface du rotor principal: 165,1m2
Diamètre du rotor de queue : 2,59m
Surface du rotor de queue: 5,26m2
Masse à vide : 1’810kg
Masse en charge : 2’725kg
Masse maximale au décollage : 3’025kg
Charge sous élingue : 750kg
Largeur de la cabine : 2,7m
Volume de l’habitacle : 5,4m3
Volume du réservoir de carburant : 380L
Volume du réservoir d’huile : 30L

Moteurs :
Un moteur en étoile Pratt & Whitney R-1340-de 447kW (608cv).

Performances :
Vitesse max : 174km/h
Vitesse de croisière : 160km/h
Vitesse ascensionnelle : 5,6m/s
Plafond opérationnel sans effet de sol: 2’620m
Plafond opérationnel avec effet de sol: 3’660m
Endurance : 3h20
Distance franchissable : 350km
Distance de décollage : 0m
Distance d’atterrissage : 0m

Armement :
Sans.


Liens internet :
https://en.wikipedia.org/wiki/Agusta-Bell_AB.102
https://it.wikipedia.org/wiki/Agusta-Bell_AB_102
http://www.aviastar.org/helicopters_eng/agusta_ab-102.php
http://www.heli-archive.ch/en/helicopters/in-depth-articles/agusta-bell-102/
http://www.airwar.ru/enc/ch/a102.html
http://all-aero.com/index.php/contactus/35-helicopters/copters/490-agusta-ab102
http://aviation-safety.net/wikibase/wiki.php?id=158116
http://datab.us/i/Agusta-Bell%20AB.102
Re: Agusta-Bell AB.102 à 04/05/2016 13:20 Clansman
La fiche sur le site

Agusta-Bell, une véritable histoire d'amour. :love:
Re: Agusta-Bell AB.102 à 04/05/2016 14:27 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci!
Sympa l'iconographie. :hehe:

Clansman a écrit

Agusta-Bell, une véritable histoire d'amour. :love:
C'est certainement grâce à ce "bell amour" qu'Agusta existe encore comme constructeur aéronautique et peut proposer, de nos jours, des appareils intéressants. ;)
Re: Agusta-Bell AB.102 à 05/05/2016 09:53 Clansman
Sympa l'iconographie.

Merci, mais bon, y'a une seule petite photo. En couleurs c'est vrai, et elle montre bien qu'il est beau.
Re: Agusta-Bell AB.102 à 05/05/2016 21:45 Jericho
J'avais dit "sympa", pas "exceptionnelle"… :mrgreen:

Merci, mais bon, y'a une seule petite photo. En couleurs c'est vrai, et elle montre bien qu'il est beau.
Mais oui, et c'est un appareil avec la cocarde militaire, c'est très bien. ;)
Re: Agusta-Bell AB.102 à 18/05/2016 21:46 Nico2
Très belle fiche, merci Jericho. :)

Jericho a écrit

Clansman a écrit

Agusta-Bell, une véritable histoire d'amour. :love:
C'est certainement grâce à ce "bell amour" qu'Agusta existe encore comme constructeur aéronautique et peut proposer, de nos jours, des appareils intéressants. ;)

Tout à fait vrai. :bieres:

Sans parler du Bell-Boeing V-22 Osprey, autre histoire d'amour… entre deux constructeurs. [/size:16fuznsu]:mrgreen:
Re: Agusta-Bell AB.102 à 18/05/2016 22:54 Jericho

Nico2 a écrit

Sans parler du Bell-Boeing V-22 Osprey, autre histoire d'amour… entre deux constructeurs. :mrgreen:
Je ne sais pas si c'est dû à son nom, mais je trouve que Bell est limite libertin avec tous ces amours… :bonnet:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le May 4, 2016, 1 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires