Rappels

Histoire de l'appareil

Le Lavotchkine La-176 est pour l'essentiel un La-168 avec une aile en flèche plus prononcée. Bien que construit à un seul exemplaire, il s'agissait bien d'un prototype d'avion de chasse, armé et destiné à être construit en série.

En URSS en 1948, les Soviétiques n'avaient toujours pas dépassé le mur du son contrairement aux Américains. Lavotchkine tenta de relever le défi en partant de son modèle le plus rapide, le La-168.

La flèche de l'aile atteignait 45° au quart de la corde, et l'empennage était également en flèche. Il était doté d'un réacteur RD-45 de 2270 kgp (un Nene construit en URSS) et de 3 canons, un N-37 de 37 mm et deux NS-23 de 23 mm. La configuration générale restait celle du La-168 : fuselage en barrique avec entrée d'air frontale, cockpit en avant et réacteur à l'arrière, ailes hautes, dérive en T et train tricycle rétractable dans le fuselage.

Le La-176 effectua son vol inaugural en septembre 1948. Il fut remotorisé avec un VK-1, une version plus puissante du RD-45 avec 2700 kgp. Plus d'une centaine de vols eurent lieu afin de défricher le domaine de vol avec prudence. C'est à la mi-décembre 1948 que le La-176 devint le premier avion soviétique à franchir le mur du son, en piqué entre 9050 et 6000 mètres, avec Ivan E. Fyodorov aux commandes.

Les officiels soviétiques crurent à une erreur de mesure, et un deuxième vol, avec Oleg Sokolov (ou Sokolovsky) aux commandes, fut commandé. L'appareil était doté d'un nouveau tube pitot, conçu par le TsaGi et destiné à relever des mesures en vol supersonique. Il décolla de nouveau de Saki, le centre d'essais en vol soviétique en Crimée, le 26 décembre 1948. Après avoir atteint 10000 mètres d'altitude, il plongea. La vitesse de 1105 km/h fut enregistrée à 7500 mètres d'altitude, équivalent à Mach 1,02. Ainsi, les exploits de Fyodorov et Sokolov furent confirmés.

Afin de bénéficier d'un maximum d'expérience, le La-176 dépassa de nouveau 6 fois le mur du son en 4 vols, franchissant 12000 mètres d'altitude. Malheureusement, le pilote Oleg Sokolov se tua lors d'un vol en janvier 1949 : il perdit tout contrôle peu après le décollage et s'écrasa au sol à 400 km/h. Beaucoup de sources prétendent que c'était du à la verrière détachée lors d'un vol à grande vitesse, mais c'est sans doute une confusion avec un autre Lavotchkine, le La-168.

Le programme fut abandonné et Lavotchkine abandonna les chasseurs légers pour se consacrer à des chasseurs lourds, qui bénéficièrent toutefois des avancées du La-176.

Malgré cette réussite, l'accident eut pour conséquence d'inciter les militaires soviétiques à faire pression sur MiG pour que son MiG-15 dépasse à son tour le mur du son, ce qui sera fait à la fin de l'année 1949…

A 86 ans, le pilote d'essais Ivan E. Fyodorov, se remémorant quelques années plus tard le La-176, considérait cet appareil comme volant aussi bien que le MiG-15, plus léger de 500 kg, facile à voler et stable.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Lavotchkine La-176 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 4 637 kg (10 223 lbs)
  • Masse à vide : 3 111 kg (6 859 lbs)
  • Surface alaire : 18,26 m² (196,549 sq. ft)
  • Envergure : 8,59 m (28,182 ft)
  • Longueur : 10,97 m (35,991 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 1 105 km/h (687 mph, 597 kts)
  • Vitesse de croisière : 865 km/h (537 mph, 467 kts)
  • Distance franchissable : 1 000 km (621 mi, 540 nm)
  • Plafond opérationnel : 15 000 m (49 213 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 46,3 m/s (151,903 ft/s)
  • Mach maximal HA : Mach 1,02
  • Charge alaire, à vide : 170,372 kg/m² (34,895 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 253,943 kg/m² (52,012 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Klimov VK-1
  • Puissance unitaire : 2 700 kgp (26 kN, 5 952 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Lavotchkine La-176 à 19/10/2015 07:28 Clansman
Le Lavotchkine La-176 est pour l'essentiel un La-168 avec une aile en flèche plus prononcée. Bien que construit à un seul exemplaire, il s'agissait bien d'un prototype d'avion de chasse, armé et destiné à être construit en série.

En URSS en 1948, les Soviétiques n'avaient toujours pas dépassé le mur du son contrairement aux Américains. Lavotchkine tenta de relever le défi en partant de son modèle le plus rapide, le La-168.

La flèche de l'aile atteignait 45° au quart de la corde, et l'empennage était également en flèche. Il était doté d'un réacteur RD-45F de 2270 kgp (un Nene construit en URSS) et de 3 canons, un N-37 de 37 mm et deux NS-23 de 23 mm. La configuration générale restait celle du La-168 : fuselage en barrique avec entrée d'air frontale, cockpit en avant et réacteur à l'arrière, ailes hautes, dérive en T et train tricycle rétractable dans le fuselage.

Le La-176 effectua son vol inaugural en septembre 1948. Il fut remotorisé avec un VK-1, une version plus puissante du RD-45 avec 2700 kgp. Plus d'une centaine de vols eurent lieu afin de défricher le domaine de vol avec prudence. C'est à la mi-décembre 1948 que le La-176 devint le premier avion soviétique à franchir le mur du son, en piqué entre 9050 et 6000 mètres, avec Ivan E. Fyodorov aux commandes.

Les officiels soviétiques crurent à une erreur de mesure, et un deuxième vol, avec Oleg Sokolov (ou Sokolovsky) aux commandes, fut commandé. L'appareil était doté d'un nouveau tube pitot, conçu par le TsaGi et destiné à relever des mesures en vol supersonique. Il décolla de nouveau de Saki, le centre d'essais en vol soviétique en Crimée, le 26 décembre 1948. Après avoir atteint 10000 mètres d'altitude, il plongea. La vitesse de 1105 km/h fut enregistrée à 7500 mètres d'altitude, équivalent à Mach 1,02. Ainsi, les exploits de Fyodorov et Sokolov furent confirmés.

Afin de bénéficier d'un maximum d'expérience, le La-176 dépassa de nouveau 6 fois le mur du son en 4 vols, franchissant 12000 mètres d'altitude. Malheureusement, le pilote Oleg Sokolov se tua lors d'un vol en janvier 1949 : il perdit tout contrôle peu après le décollage et s'écrasa au sol à 400 km/h. Beaucoup de sources prétendent que c'était du à la verrière détachée lors d'un vol à grande vitesse, mais c'est sans doute une confusion avec un autre Lavotchkine, le La-168.

Le programme fut abandonné et Lavotchkine abandonna les chasseurs légers pour se consacrer à des chasseurs lourds, qui bénéficièrent toutefois des avancées du La-176.

Malgré cette réussite, l'accident eut pour conséquence d'inciter les militaires soviétiques à faire pression sur MiG pour que son MiG-15 dépasse à son tour le mur du son, ce qui sera fait à la fin de l'année 1949…

A 86 ans, le pilote d'essais Ivan E. Fyodorov, se remémorant quelques années plus tard le La-176, considérait cet appareil comme volant aussi bien que le MiG-15, plus léger de 500 kg, facile à voler et stable.




Le grand livre des chasseurs / Green & Swanborough

http://xplanes.free.fr/lavo/arl-10.html

http://westerly.free.fr/pages/lavochkin2.htm

http://maquettes-missiles.blogspot.fr/2010/12/le-lavotchkine-la-176.html

https://en.wikipedia.org/wiki/Lavochkin_La-168

http://www.aviastar.org/air/russia/la-176.php

http://fly.historicwings.com/2012/12/breaking-mach-1-0-soviet-style/

http://q-zon-fighterplanes.com/fighter-jets-in-action/fighters-ussrrussia/ussr-i/

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/la-176.html

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/fighter/la176.html&prev=search
Re: Lavotchkine La-176 à 19/10/2015 07:54 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 19 octobre 2015 07:35, modifié le . ©AviationsMilitaires