Rappels

Histoire de l'appareil

Le 16 septembre 1947, le général Eisenhower lança le programme Constant Phoenix. Il s'agissait, pour l'USAF, de collecter des données sur les explosions atomiques partout dans le monde. Des WB-29 puis des WB-50 furent chargés de cette mission. En 1963, le Traité d'interdiction partielle des essais nucléaires fut signé à Moscou, entraînant une autre conséquence pour l'USAF : celle de collecter des données sur l'influence de ces mêmes explosions sur l'atmosphère, et de s'assurer qu'aucun test illégal n'ait eu lieu.

En décembre 1965, les WC-135 commencèrent à remplacer les WB-50 dans ce rôle. 10 C-135B furent modifiés, et appelés à l'époque WC-135B. Il est doté d'équipements spéciaux, propres à relever des débris radioactifs dans les nuages. S'il peut emporter jusqu'à 33 personnes, son équipage est réduit au strict minimum lors des missions opérationnels, afin d'éviter les expositions aux radiations. Ils peuvent aussi servir à des missions scientifiques ou à la reconnaissance météorologique.

Les appareils sont déployés par le 45th Reconnaissance Squadron à Offutt AFB, dans le Nebraska, et travaillent en collaboration avec l'AFTAC (Air Force Technical Applications Center), basé à Patrick AFB en Floride.

La plupart des missions les entraînent dans le Pacifique et en Asie, dans l'Océan Indien, le golfe du Bengale, la mer Méditerranée, les régions polaires, les côtes d'Afrique et d'Amérique du Sud.

Ils furent employés en 1979, lorsqu'un double flash fut détecté par un satellite Vega, spécialisé dans la détection d'explosions nucléaires. Cependant, rien n'a été trouvé après 25 missions. Ils furent également déployés lors de l'accident de Tchernobyl en 1986. Ils surveillèrent les tests nucléaires de l'Inde et du Pakistan en 1998, de la Corée du nord en 2002, 2006 2009 et 2010. Enfin, ils surveillèrent les conséquences de l'accident de Fukushima en 2011.

Aujourd'hui, seuls 2 appareils sont en service : un WC-135C (62-3582), qui est un EC-135C profondément modifié, et un WC-135W (61-2667), version modernisée du WC-135B. Ces deux appareils reçurent en 2003 un système AARE (Advanced Atmospheric Research Equipment), afin de remplacer l'antique système de collecte de données d'une technologie vieille de 40 ans.

Versions référencées

  • Boeing NC-135A : Version servant à surveiller les essais nucléaires atmosphériques.
  • Boeing OC-135B Open Skies : Version destinée à l'observation, dans le cadre du traité "Open Skies". 3 exemplaires.
  • Boeing WC-135B : Version de reconnaissance météorologique, 10 exemplaires.
  • Boeing WC-135C : EC-135C modifié pour accomplir les missions des WC-135. 1 exemplaire.
  • Boeing WC-135W Constant Phoenix : Version actuelle des WC-135B. 1 exemplaire.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Boeing OC-135B Open Skies voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 134 717 kg (297 000 lbs)
  • Surface alaire : 226 m² (2 433 sq. ft)
  • Hauteur : 12,741 m (41,8 ft)
  • Envergure : 39,654 m (130,1 ft)
  • Longueur : 41,544 m (136,3 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 6 276 km (3 900 mi, 3 389 nm)
  • Vitesse maximale HA : 805 km/h (500 mph, 434 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 596,005 kg/m² (122,072 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 réacteurs Pratt & Whitney TF33-P-5
  • Puissance unitaire : 7 280 kgp (71 kN, 16 050 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Boeing WC-135 Constant Phoenix à 30/09/2011 12:15 Clansman
Le 16 septembre 1947, le général Eisenhower lança le programme Constant Phoenix. Il s'agissait, pour l'USAF, de collecter des données sur les explosions atomiques partout dans le monde. Des WB-29 puis des WB-50 furent chargés de cette mission. En 1963, le Traité d'interdiction partielle des essais nucléaires fut signé à Moscou, entraînant une autre conséquence pour l'USAF : celle de collecter des données sur l'influence de ces mêmes explosions sur l'atmosphère, et de s'assurer qu'aucun test illégal n'ait eu lieu.

En décembre 1965, les WC-135 commencèrent à remplacer les WB-50 dans ce rôle. 10 C-135B furent modifiés, et appelés à l'époque WC-135B. Il est doté d'équipements spéciaux, propres à relever des débris radioactifs dans les nuages. S'il peut emporter jusqu'à 33 personnes, son équipage est réduit au strict minimum lors des missions opérationnels, afin d'éviter les expositions aux radiations. Ils peuvent aussi servir à des missions scientifiques ou à la reconnaissance météorologique.

Les appareils sont déployés par le 45th Reconnaissance Squadron à Offutt AFB, dans le Nebraska, et travaillent en collaboration avec l'AFTAC (Air Force Technical Applications Center), basé à Patrick AFB en Floride.

La plupart des missions les entraînent dans le Pacifique et en Asie, dans l'Océan Indien, le golfe du Bengale, la mer Méditerrannée, les régions polaires, les côtes d'Afrique et d'Amérique du Sud.

Ils furent employés en 1979, lorsqu'un double flash fut détecté par un satellite Vega, spécialisé dans la détection d'explosions nucléaires. Cependant, rien n'a été trouvé après 25 missions. Ils furent également déployés lors de l'accident de Tchernobyl en 1986. Ils surveillèrent les tests nucléaires de l'Inde et du Pakistan en 1998, de la Corée du nord en 2002, 2006 2009 et 2010. Enfin, ils surveillèrent les conséquences de l'accident de Fukushima en 2011.

Aujourd'hui, seuls 2 appareils sont en service : un WC-135C (62-3582), qui est un EC-135C profondément modifié, et un WC-135W (61-2667), version modernisée du WC-135B. Ces deux appareils reçurent en 2003 un système AARE (Advanced Atmospheric Research Equipment), afin de remplacer l'antique système de collecte de données d'une technologie vieille de 40 ans.


La fiche sur le site


http://en.wikipedia.org/wiki/Boeing_WC-135_Constant_Phoenix

http://www.af.mil/information/factsheets/factsheet.asp?id=192

http://www.globalsecurity.org/intell/systems/constant_phoenix.htm

http://www.airliners.net/search/photo.search?album=9843
Re: Boeing WC-135 Constant Phoenix à 01/10/2011 10:52 ciders
Si on parle de l'année 1847, il s'agit du président Truman. A priori, nous palrons bien ici de l'année 1957.
Re: Boeing WC-135 Constant Phoenix à 01/10/2011 11:33 Clansman
Euh, si c'est 1847, on parle de James Knox Polk. :mrgreen:

Non, en fait c'est bien Eisenhower et bien en 1947, mais en tant que général, c'est là que je me suis trompé. Toutes mes confurses et merci de l'avoir signalé !
Re: Boeing WC-135 Constant Phoenix à 08/01/2016 12:12 Tyreann
La bête déployée pour "sniffer" l'air à proximité de la Corée du Nord et déterminer si oui ou non, l'essai qui a eu lieu hier était bien celui d'une bombe H.
Re: Boeing WC-135 Constant Phoenix à 08/01/2016 22:54 Ansierra117
Comme ça on va être vite fixés
Re: Boeing WC-135 Constant Phoenix à 10/01/2016 21:59 Nico2
Espérons le, et également que le résultat soit satisfaisant, c'est à dire qu'il confirme que les Nord-Coréens n'ont pas la bombe H.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires