Rappels

Histoire de l'appareil

Après l'échec des prototypes MiG 1.44 et S-37, trop onéreux, les russes lancent en 1999 le programme Perspektivnyi Aviatsionnyi Kompleks Frontovoi Aviatsy (PAK-FA), et finalisent le cahier des charges en avril 2001 : l'appareil doit être furtif, doué de supercroisière, avoir des capacités ADAC, posséder un rayon d'action de 1200 km, être hautement manœuvrable, multirôle, posséder une avionique, une capacité de fusion de données et une motorisation moderne, le tout à un prix abordable.

Le but reste néanmoins le même : fournir un remplaçant aux MiG-29 et aux Su-27 capable de s'opposer au F-22 américain. Sukhoï, avec son T-50, MiG avec son MiG E-721, et Yakovlev répondent alors à l'appel d'offre. Le 26 avril 2002, Sukhoï est déclaré vainqueur, de même que NPO Saturn est retenu pour la motorisation.

En octobre 2004, Sukhoï transmet son projet initial qui n'est accepté que 2 mois plus tard. Le programme est alors supervisé par Alexander Davydenko. Cependant les crédits manquent, le projet prend du retard et bute sur les réacteurs, les commandes de vol et l'avionique. Alors que le premier vol était prévu en 2006, seule une maquette est à cette période disponible. Dans le même temps, Vympel élabore déjà les missiles qui doivent équiper le futur chasseur russe.

Le programme est évalué entre 360 et 420 milliards de roubles, soit 8 à 10 milliards de dollars. L'année 2007 est alors consacrée à la recherche de partenaires financiers. Le Brésil, premier pays approché, ne suit pas. C'est finalement l'Inde, intéressée par le projet, qui se déclare prête à en financer la moitié, et devient officiellement partenaire du programme le 22 décembre 2008. Le reliquat est quant à lui financé par Sukhoï, le Ministère de la Défense et le Ministère de l'Industrie.

De fait, la construction des 3 premiers prototypes ne commence qu'en décembre 2007 à l'usine KnAAPO (Komsomolsk-sur-Amour), tandis que le Su-35BM et le Berkut servaient de banc d'essai à certains de ses équipements. Les essais de roulage du T-50KNS destiné aux tests d'intégration structure démarrent le 22 décembre 2009.

Le 29 janvier 2010, le pilote d'essai Sergueï Bogdan fait décoller le T-50-1 pour un premier vol de 47 minutes à Komsomolsk-sur-Amour. Cela permet pour l'occasion de dévoiler via des photos et vidéos diffusées sur internet l'apparence du T-50. En effet, le projet est resté longtemps confidentiel au point que le design donna lieu à de nombreuses spéculations.

De face le T-50 rappelle l'YF-23 tandis que sous d'autres angles il s'agirait plutôt du F-22. Il en reprend l'aile en diamant, l'alignement des bords d'attaque (avec une flèche de 53°) et des bords de fuites, les veines d'entrée d'air en S et les dérives monoblocs inclinées à 25°. Si on le compare au Su-27, il est plus petit et plus compact. Ses apex comportent un élément mobile générateur de vortex. La cellule elle-même est constituée à 70 % de matériaux composites. On retrouve sans surprise le cône de queue cher à Sukhoï, placé entre 2 réacteurs espacés qui contiennent 2 parachutes de freinage. La surface équivalente radar (SER) serait de 0,5m².

D'un point de vue technique, le montant visible sur la verrière du T-50-1 sera absent des appareils de série. Si l'on en croit le simulateur de vol présenté, le cockpit doit disposer de deux écrans multifonctions et d'un HUD à champ très large. Il semble aussi intégrer le système HOTAS ainsi qu'un nouveau modèle de siège éjectable. Le T-50 sera pourvu du radar Tikhomirov Sh121 présenté au salon MAKS 2009. Celui-ci est pourvu de 5 antennes AESA : une frontale et deux latérales en bandes X ainsi que deux en bande L situées dans les bords d'attaque de voilure, fréquence destinée à repérer les avions furtifs. Il possède près de 1500 modules et serait même doté d'une "intelligence artificielle". Il est donné comme étant capable de suivre 30 cibles et d'en engager 8 simultanément. Une boule optronique 101KS-V placée à l'avant du cockpit servira à l'identification des cibles : elle est l'un des 6 capteurs de la suite optronique 101KS Atoll OEIS, qui permettent une couverture sphérique sur 360°. Un autre capteur nommé 101KS-O est placé sur le haut du fuselage, derrière le cockpit.

L'appareil est pour l'instant propulsé par 2 AL-41F1 dérivés de l'AL-31F. Leur poussée à sec est inconnue mais elle serait de 14,7 tonnes unitaire en PC. Les tuyères sont quant à elle à poussée vectorielle dans le plan vertical. Néanmoins vers 2020 des réacteurs de 16 tonnes de poussée unitaire devraient les remplacer.

Le PAK-FA est armé d'au moins 1 canon de 30 mm (un deuxième est parfois évoqué) et emporte des missiles air-air longue portée et moyenne portée K-77M, des missiles air-sol Kh-38M ou antiradar Kh-58UShK. Il dispose également de bombes guidées KAB-250 de 250 kg dotées d'un récepteur GPS. 8 à 10 missiles peuvent être embarqués dans 2 soutes disposées en tandem, longues de 4,7m et larges d'1m. L'appareil comporte également 6 points d'emport (4 situés sous les ailes et 2 sous les entrées d'air). Un carénage long de 4,5 mètres situé dans l'apex est susceptible de contenir un missile air-air ou des systèmes électroniques.

A ce jour, 10 prototypes incluant les cellules de tests statiques ont pour le moment été construits, le onzième étant achevé à 60% en janvier 2016.

Lors du salon MAKS 2011, les 3 premiers prototypes effectuent des présentations en vol. L'ensemble du domaine de vol n'est pas encore ouvert, mais 84 vols d'essais ont déjà été effectués. Le mur du son est quant à lui franchi le 9 mars 2011. Le salon permet cependant de constater la présence de nervures de renforts sur la voilure des deux appareils, ainsi qu'un parachute anti-vrille sur le T-50-1. 

Le T-50-1, arborant un camouflage, effectue une première série de 9 vols avant de rejoindre le centre de Zhukovsky le 8 avril 2010. Au 31 août 2010, ce ne sont pas moins de 17 vols qui ont déjà été réalisés par le prototype. 

Le 21 février 2014, le T-50-2 devient le premier prototype transféré à l'armée de l'air russe pour essais étatiques à Akhtoubinsk. Les essais de charges externes commencent eux en mai 2014.

En juin 2014, le prototype T-50-5 est victime d'un incendie de moteur à l'atterrissage. Il peut cependant être remis en état de vol après la récupération d'un certain nombre de composants prévus pour le sixième prototype. 

Les appareils de présérie, théoriquement équipés de systèmes intermédiaires dérivés de ceux du Su-35BM, devaient être livrés en 2013 pour une production en série démarrant en 2015. Néanmoins celle-ci est constamment repoussée et ne doit être initiée qu'en 2017 au plus tôt, pour une livraison en 2018.

La Russie envisageait dans un premier temps d'acquérir 200 monoplaces, dont 52 avant 2020. Cependant en mars 2015, le vice-ministre de la Défense Yuri Borisov fait savoir que par manque de budget, la production en série est reportée et que seul l'achat des 12 premiers exemplaires est pour le moment d'actualité.

L'Inde, qui apporte quant à elle sa connaissance des matériaux composites, prévoit d'acquérir 50 monoplaces et 144 biplaces dans le cadre du programme FGFA (Fifth Generation Fighter Aircraft). La version indienne se différenciera de la version russe par ses dimensions, ses commandes de vol, son radar et ses ailes. Les premiers exemplaires indiens devraient voler à l'horizon 2016-2017 et entrer en service vers 2020.

Une version navalisée est envisagée à l'horizon 2020 ainsi qu'une version dronisée pour 2018. Le prix unitaire du PAK-FA est estimé entre 70 et 100 millions de dollars. Sukhoï espère en vendre 1000 exemplaires sur 40 ans, non seulement en Russie et en Inde (200 exemplaires chacun) mais aussi 600 exemplaires auprès de ses clients traditionnels au Moyen-Orient, en Amérique du Sud et en Asie. Il pourrait dès lors se poser en redoutable concurrent commercial et militaire, sinon du F-22 au moins du F-35.

En août 2017, le Chef d'Etat-Major des forces aérospatiales russes (VKS), Viktor Bondarev révèle officiellement la désignation du nouvel appareil : Su-57.

Texte de Clansman, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Sukhoï T-50 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Flèche des ailes : 53 °
  • Voie : 5,5 m (18,045 ft)
  • Empattement : 6,4 m (20,997 ft)
  • Masse maxi au décollage : 35 080 kg (77 338 lbs)
  • Masse normale au décollage : 26 000 kg (57 320 lbs)
  • Masse à vide : 17 500 kg (38 581 lbs)
  • Surface alaire : 78,8 m² (848,196 sq. ft)
  • Hauteur : 5 m (16 ft)
  • Envergure : 14,7 m (48,228 ft)
  • Longueur : 20,4 m (66,929 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 5 500 km (3 418 mi, 2 970 nm)
  • Plafond opérationnel : 20 000 m (65 617 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 350 m/s (1 148 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 2 600 km/h (1 616 mph, 1 404 kts)
  • Charge alaire, à vide : 222,081 kg/m² (45,486 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 329,949 kg/m² (67,579 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 445,178 kg/m² (91,18 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs Saturn AL-41F1
  • Puissance unitaire : 9 001,019 kgp (88,3 kN, 19 843,867 lbf), 14 495,413 kgp (142,2 kN, 31 956,941 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Re: Chasseur PAK-FA à 13/08/2017 18:42 iGH

d9pouces a écrit

https://redsamovar.com/2017/08/12/actu-le-sukhoi-t-50-devient-le-sukhoi-su-57/
En effet.
Par contre, ça laisse de côté un certain nombre de valeurs (Su-41/43/45/49/51/53…)

ça donne l'impression aux clients qu'ils achètent un avion qui est très en avance sur le modèle précédent. Un T-50 qui se nomme Su-41 ça le fait moins que Su-57 … le prochain se sera SU-77 ?
Re: Chasseur PAK-FA à 20/08/2017 17:42 Ansierra117
Très franchement je ne crois pas une seule seconde que la décision d'acheter un appareil de chasse soit influencée par Su-57 plutôt qu'une quelconque autre valeur
Re: Chasseur PAK-FA à 20/08/2017 18:11 Dorfmeister

Ansierra117 a écrit

Très franchement je ne crois pas une seule seconde que la décision d'acheter un appareil de chasse soit influencée par Su-57 plutôt qu'une quelconque autre valeur

Idem.

Comme je le signale dans l'article: c'est du marketing et rien d'autre… Que l'appareil s'appelle A, B ou C ne change rien à ses capacités réelles. Le Su-57 n'est pas plus performant que le T-50 :)
Re: Chasseur PAK-FA à 22/02/2018 19:44 d9pouces
Déjà en Syrie ?
j'attends une vraie confirmation, ça me semble surprenant et un montage vidéo est possible.
Re: Chasseur PAK-FA à 22/02/2018 22:13 foxkilo02
Oui , les forums sur la Syrie sont inondés de ces photos depuis quelques heures.
Fake ou propagande.?
Je ne vois pas trop l'intérêt d'avoir 2 appareils de pré-serie , loin d'être opérationnels sur un terrain à hauts risques. On parle pourtant des numéros 509 et 511 "BLUE"(T-50-9 et T-50-11)
Re: Chasseur PAK-FA à 23/02/2018 10:40 ciders
Stand by. Pour le moment, on n'a rien de concret. c'est peut-être un troll russe
Re: Chasseur PAK-FA à 24/02/2018 20:40 d9pouces
http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/02/24/confirmation-de-l-arrivee-de-sukhoi-su-57-en-syrie-865213.html

A priori, ça se confirme
Re: Chasseur PAK-FA à 24/02/2018 20:40 d9pouces
http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/02/24/confirmation-de-l-arrivee-de-sukhoi-su-57-en-syrie-865213.html

A priori, ça se confirme
Re: Chasseur PAK-FA à 24/02/2018 23:27 ciders
Preuve visuelle : https://twitter.com/warsmonitoring/status/967429791749111810
Re: Chasseur PAK-FA à 28/02/2018 14:13 ano102

foxkilo02 a écrit

Oui , les forums sur la Syrie sont inondés de ces photos depuis quelques heures.
Fake ou propagande.?
Je ne vois pas trop l'intérêt d'avoir 2 appareils de pré-serie , loin d'être opérationnels sur un terrain à hauts risques. On parle pourtant des numéros 509 et 511 "BLUE"(T-50-9 et T-50-11)
Cela ressemble à de l'esbroufe : comme tu le soulignes, il est loin d'être opérationnel, tout le domaine de vol a t il été seulement exploré ? est il seulement capable de tirer un missile quelconque à ce stade de développement ? pas sur … etc …
Je ne vois que des inconvénients pour les russes : imaginons qu'ils en perdent un, pas forcément en combat mais simplement sur un incident technique toujours possible à ce stade de maturité, est ce vraiment aussi leur intérêt que les américains puissent mesurer l'écho radar …?

bref, C'est du Poutine, il bombe le torse.
Re: Chasseur PAK-FA à 01/03/2018 16:54 foxkilo02
D'après Russia Today, les 2 appareils ont passé deux jours en Syrie pour effectuer un programme d'essai incluant des essais au combat.
Bien évidemment, ces derniers ont été couronnés de succès ! :mrgreen:
Re: Chasseur PAK-FA à 01/03/2018 20:46 d9pouces
Quelle surprise !

Enfin, rationnellement, ce déploiement peut se justifier. Bien sûr, il n'est d'aucune utilité opérationnelle (ça me semble évident), mais ça fait un beau coup médiatique (à mon avis, même si je n'ai jamais été dans la situation, ça fait toujours du bien aux troupes sur place de voir le matériel d'avenir faire un tour), sans compter que ça peut faire un certain nombre de retex en conditions difficiles assez en amont du programme.
Après, ce retour rapide peut aussi bien avoir été programmé que forcé par de mauvais résultats ^^
Re: Chasseur PAK-FA à 06/03/2018 15:38 foxkilo02

d9pouces a écrit

Quelle surprise !

Enfin, rationnellement, ce déploiement peut se justifier. Bien sûr, il n'est d'aucune utilité opérationnelle (ça me semble évident), mais ça fait un beau coup médiatique (à mon avis, même si je n'ai jamais été dans la situation, ça fait toujours du bien aux troupes sur place de voir le matériel d'avenir faire un tour), sans compter que ça peut faire un certain nombre de retex en conditions difficiles assez en amont du programme.
Après, ce retour rapide peut aussi bien avoir été programmé que forcé par de mauvais résultats ^^

Tout à fait d'accord avec toi et j'ajouterai que les Russes sont très culottés de tester leur appareil au beau milieu de l'arsenal technologique occidental, l'espace aérien de la région étant l'un des plus surveillés au monde.
Les Turcs, les Israéliens, les Américains, les Anglais voir les Français ont déployé un grand nombre de radars qui scrutent constamment cet espace afin de suivre les sorties de chaque belligérant ( missiles, drones, voilures tournantes et fixes …).
Faire intervenir au milieu de tout cela leur SU-57 est un gros coup de poker qui pourrait faire croire que les Russes sont confiants dans les capacités de furtivité de leur appareil…
Re: Chasseur PAK-FA à 06/03/2018 19:01 d9pouces
Pour sa furtivité, on peut toujours supposer qu'il a des réflecteurs pour augmenter et déformer artificiellement sa SER, comme sur le F-35 et le F-22.
Re: Chasseur PAK-FA à 04/07/2018 07:47 d9pouces
https://redsamovar.com/2018/07/02/actu-les-actualites-des-su-35s-et-su-57/

Les premiers Su-57 ont été commandés (ou seraient sur le point de l'être, cela varie selon les sources). Une bonne nouvelle pour Sukhoï.
Re: Chasseur PAK-FA à 19/08/2018 22:54 d9pouces
http://www.thedrive.com/the-war-zone/20434/no-the-su-57-isnt-junk-six-features-we-like-on-russias-new-fighter

Un article qui explique qu'il y a des choses pas mal sur le Su-57, mais à la base, c'est surtout parce que je trouvais la photo de couverture assez sympa que je voulais poster le lien.
Il parle notamment des antennes multiples du radar, ainsi que de l'IRST qui reste un atout intéressant.
Si le site râle parce qu'on n'a pas le droit d'accéder à la page, il suffit d'appuyer sur ESC avant que la page soit chargée (avec ma connexion internet qui a tout d'un escargot, c'est facile :D).
Re: Chasseur PAK-FA à 09/11/2018 23:30 d9pouces
https://www.youtube.com/watch?v=hCPe97T2r1I

Une petite vidéo sympa du Su-57 (mais j'ai regardé sans le son, donc je ne sais pas ce qu'ils disent)
Re: Chasseur PAK-FA à 19/11/2018 19:28 d9pouces
https://defence-blog.com/news/russia-releases-video-of-su-57-combat-debut-in-syria.html

Encore une petite vidéo sympa du Su-57, cette fois-ci en Syrie. On le croirait presque en service !

Finalement, je le trouve plutôt pas mal esthétiquement (pour le reste, je pense que c'est encore un peu tôt, même si un journal « sérieux et objectif » comme Sputnik dira certainement que c'est bien sûr le meilleur du monde )
Re: Chasseur PAK-FA à 25/02/2019 22:04 d9pouces
https://defence-blog.com/news/russia-plans-to-publicly-showcase-su-57-fighter-at-paris-air-show.html

Peut-être visible au Bourget en juin prochain !
Re: Chasseur PAK-FA à 29/03/2019 00:56 Deltafan
Le Sukhoi Su-57 "E" est autorisé à l'exportation :

https://www.aerobuzz.fr/defense/le-sukhoi-su-57-e-est-autorise-a-lexportation/
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires