Rappels

Histoire de l'appareil

La conception par T. Claude Ryan du Ryan ST (Sport Trainer) commença en 1933. Il s'agissait d'un avion conçu pour l'entraînement et la voltige, dont la construction était semi-monocoque et métallique. Les longerons des ailes étaient en bois et entoilées. Il était monoplan, à train classique fixe et son cockpit, en tandem, était ouvert. Son moteur était un Menasco L-365 en ligne de 125 hp.

Il effectua son vol inaugural le 8 juin 1934 et fut mis en service la même année. Cependant, il intéressa peu les clients et pendant les 3 années qui suivirent, seuls 46 exemplaires furent vendus. C'est en 1937 que fut développée une version militaire, le STM. Les cockpits étaient légèrement agrandis pour permettre aux pilotes de s'installer avec un parachute. Une mitrailleuse était disponible en option.

La Chine nationaliste reçut des STM-2P monoplaces armés d'une mitrailleuse, et une version, nommée STM-S2, pouvait recevoir des flotteurs EDO. Il intéressa plusieurs forces aériennes dans les années 1930, dont celle des Indes néerlandaises et d'Amérique latine. La force aérienne des Indes néerlandaises utilisa 60 STM-2 et STM-2S de 1940 à 1942, sa marine 48 de 1941 à 1942. Le Guatemala commanda 6 ST-A Special en décembre 1938, des monoplaces armés de 2 mitrailleuses de 7.7 mm dans les ailes.

L'USAAC acquit un ST-A en 1939 pour évaluation, sous la désignation XPT-16, suivi par 15 YPT-16 (PT signifiant Primary Trainer, soit avion d'entraînement initial. Il est suivi par BT, Basic Trainer, qui représente le stade intermédiaire, puis par AT, Advanced Trainer). Ce fut le premier avion d'entraînement monoplan de l'USAAC. D'autres versions entrèrent en service sous la désignation PT-20 (30 exemplaires) et PT-21 de 1941.

La version principale, construite à plus de 1000 exemplaires, fut le PT-22 qui dérivait du ST-3KR. Celui-ci, motorisé par un Kinner R-5, était basé sur le ST-3 propulsé par un moteur Kinner R-440 en étoile et voyait son fuselage agrandi, tant par la longeur que par la largeur. La dernière version fut le PT-25, dérivée du ST-4.

Pendant la seconde guerre mondiale, les Ryan ST ne servirent pas uniquement à l'entraînement, mais aussi parfois à la reconnaissance. Les Ryan ST néerlandais furent pour la plupart détruits au sol lors de l'invasion japonaise, certains capturés, et les survivants se réfugièrent en Australie. Construit en masse afin de répondre aux besoins en entraînement, il fut retiré du service de l'USAAC en 1946.

Il fut utilisé, entre autres, par l'Afrique du Sud (3 à partir de 1939), la Bolivie (1 exemplaire de 1939 à 1944), la Chine (120 de 1940 à 1942), l'Equateur (10 à partir de 1941).

1568 Ryan ST furent construits jusqu'en 1942, dont 1023 PT-22 pour l'USAAC et 100 NR-1 pour l'US Navy, qui le retira du service en 1944. Bon nombre d'exemplaires ont survécu et 85 sont toujours en état de vol aujourd'hui.

Versions référencées

  • Ryan NR-1 : Version du ST-3 (PT-22) destinée à l'US Navy, 100 exemplaires utilisés de 1940 à 1944.
  • Ryan PT-16A : 14 YPT-16 remotorisés avec un Kinner R-440.
  • Ryan PT-20 : Version de série du PT-16, 30 exemplaires.
  • Ryan PT-20A : PT-20 remotorisés avec un Kinner R-440.
  • Ryan PT-21 : Version militaire du ST-3, 100 exemplaires.
  • Ryan PT-22A : Désignation des 25 ST-3KR destinés aux Indes néerlandaises, non livrés et pris en compte par l'USAAC.
  • Ryan PT-22C : 250 exemplaires remotorisés par un Kinner R-540-3.
  • Ryan PT-22 Recruit : Version militaire du ST-3KR, 1023 exemplaires.
  • Ryan ST : Première série dotée d'un moteur Menasco B4 de 95 hp, 5 exemplaires.
  • Ryan ST-3 : Un appareil doté d'un moteur en étoile Kinner B-5 de 125 hp. Fuselage agrandi en conséquence.
  • Ryan ST-3KR : Un appareil doté d'un moteur Kinner R-5 de 160 hp.
  • Ryan ST-4 : ST-3 construit en bois, un exemplaire.
  • Ryan ST-A : Moteur Menasco C4 de 125 hp, destiné à l'acrobatie. 73 exemplaires.
  • Ryan ST-A Special : Moteur Menasco C4S de 150 hp.
  • Ryan ST-B : Version monoplace, avec un réservoir d'essence supplémentaire à la place du cockpit avant. Un seul exemplaire, reconverti en ST-A.
  • Ryan STM : Version militarisée, 22 exemplaires.
  • Ryan STM-2 : Version destinée aux Indes Néerlandaises, 95 exemplaires.
  • Ryan STM-2E : Version destinée à la Chine, moteur Menasco C4S2 de 165 hp. 48 exemplaires.
  • Ryan STM-2P : Version monoplace pouvant être armé d'une mitrailleuse. 2 exemplaires construits pour la Chine.
  • Ryan STM-S2 : Version destinée à la marine des Indes Néerlandaises, pouvant être équipée de flotteurs. 13 exemplaires.
  • Ryan ST-W : Versions expérimentales, dotées d'un moteur Warner Scarab en étoile. Un YPT-16 fut doté d'un Scarab de 125 hp, un PT-20A d'un Super Scarab de 160 hp.
  • Ryan XPT-16 : Désignation du ST-A acquis par l'USAAC pour évaluation.
  • Ryan XPT-16A : XPT-16 remotorisé avec un Kinner R-440 en étoile de 125 hp.
  • Ryan YPT-16 : 15 appareils similaires au ST-M, acquis pour tests opérationnels.
  • Ryan YPT-25 : Version militaire du ST-4, 5 exemplaires construits pour évaluation.

Ryan ST-A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 726 kg (1 600 lbs)
  • Masse à vide : 490 kg (1 081 lbs)
  • Surface alaire : 12 m² (124 sq. ft)
  • Hauteur : 2,8 m (9,2 ft)
  • Envergure : 9 m (30 ft)
  • Longueur : 6,553 m (21,5 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 589 km (366 mi, 318 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 243 m (17 200 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 4,07 m/s (13,353 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 203 km/h (126 mph, 109 kts)
  • Charge alaire, à vide : 42,564 kg/m² (8,718 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 62,999 kg/m² (12,903 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en ligne Menasco C4
  • Puissance unitaire : 93 kW (127 ch, 125 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
Ryan ST à 28/10/2012 09:48 stanak
Monoplan biplace en tandem de sport et d'entraînement de construction américaine,
mis en service en 1934 et produit à plus de 1500 exemplaires

Ryan PT-22A Recruit de 1942 aux couleurs des Indes orientales néerlandaises
Image
Re: Ryan ST à 04/11/2012 07:27 Clansman
La conception par T. Claude Ryan du Ryan ST (Sport Trainer) commença en 1933. Il s'agissait d'un avion conçu pour l'entraînement et la voltige, dont la construction était semi-monocoque et métallique. Les longerons des ailes étaient en bois et entoilées. Il était monoplan, à train classique fixe et son cockpit, en tandem, était ouvert. Son moteur était un Menasco L-365 en ligne de 125 hp.

Il effectua son vol inaugural le 8 juin 1934 et fut mis en service la même année. Cependant, il intéressa peu les clients et pendant les 3 années qui suivirent, seuls 46 exemplaires furent vendus. C'est en 1937 que fut développée une version militaire, le STM. Les cockpits étaient légèrement agrandis pour permettre aux pilotes de s'installer avec un parachute. Une mitrailleuse était disponible en option.

La Chine nationaliste reçut des STM-2P monoplaces armés d'une mitrailleuse, et une version, nommée STM-S2, pouvait recevoir des flotteurs EDO. Il intéressa plusieurs forces aériennes dans les années 1930, dont celle des Indes néerlandaises et d'Amérique latine. La force aérienne des Indes néerlandaises utilisa 60 STM-2 et STM-2S de 1940 à 1942, sa marine 48 de 1941 à 1942. Le Guatemala commanda 6 ST-A Special en décembre 1938, des monoplaces armés de 2 mitrailleuses de 7.7 mm dans les ailes.

L'USAAC acquit un ST-A en 1939 pour évaluation, sous la désignation XPT-16, suivi par 15 YPT-16 (PT signifiant Primary Trainer, soit avion d'entraînement initial. Il est suivi par BT, Basic Trainer, qui représente le stade intermédiaire, puis par AT, Advanced Trainer). Ce fut le premier avion d'entraînement monoplan de l'USAAC. D'autres versions entrèrent en service sous la désignation PT-20 (30 exemplaires) et PT-21 de 1941.

La version principale, construite à plus de 1000 exemplaires, fut le PT-22 qui dérivait du ST-3KR. Celui-ci, motorisé par un Kinner R-5, était basé sur le ST-3 propulsé par un moteur Kinner R-440 en étoile et voyait son fuselage agrandi, tant par la longeur que par la largeur. La dernière version fut le PT-25, dérivée du ST-4.

Pendant la seconde guerre mondiale, les Ryan ST ne servirent pas uniquement à l'entraînement, mais aussi parfois à la reconnaissance. Les Ryan ST néerlandais furent pour la plupart détruits au sol lors de l'invasion japonaise, certains capturés, et les survivants se réfugièrent en Australie. Construit en masse afin de répondre aux besoins en entraînement, il fut retiré du service de l'USAAC en 1946.

Il fut utilisé, entre autres, par l'Afrique du Sud (3 à partir de 1939), la Bolivie (1 exemplaire de 1939 à 1944), la Chine (120 de 1940 à 1942), l'Equateur (10 à partir de 1941).

1568 Ryan ST furent construits jusqu'en 1942, dont 1023 PT-22 pour l'USAAC et 100 NR-1 pour l'US Navy, qui le retira du service en 1944. Bon nombre d'exemplaires ont survécu et 85 sont toujours en état de vol aujourd'hui.


Versions :

Ryan ST : Première série dotée d'un moteur Menasco B4 de 95 hp, 5 exemplaires.

Ryan ST-A : Moteur Menasco C4 de 125 hp, destiné à l'acrobatie. 73 exemplaires.

Ryan ST-A Special : Moteur Menasco C4S de 150 hp. 6 à 12 furent utilisés par le Guatemala de 1938 à 1958, 3 par le Honduras de 1938 à 1943, 6 par le Mexique de 1937 à 1947, un par le Nicaragua en 1938. Il était monoplace et armé de 2 mitrailleuses.

Ryan ST-B : Version monoplace, avec un réservoir d'essence supplémentaire à la place du cokpit avant. Un seul exemplaire, modifié en ST-A.

Ryan STM : Version militarisée, 22 exemplaires.

Ryan STM-2 : Version destinée aux Indes Néerlandaises, 95 exemplaires. Plusieurs exemplaires furent capturés par les Japonais et 34 s'enfuirent en Australie, qui les utilisa de 1942 à 1945.

Ryan STM-2E : Version destinée à la Chine, moteur Menasco C4S2 de 165 hp. 48 exemplaires.

STM-2P : Version monoplace pouvant être armé d'une mitrailleuse. 2 exemplaires construits pour la Chine.

STM-2S : Version destinée à la marine des Indes Néerlandaises, pouvant être équipée de flotteurs. 13 exemplaires.

ST-W : Versions expérimentales, dotées d'un moteur Warner Scarab en étoile. Un YPT-16 fut doté d'un Scarab de 125 hp, un PT-20A d'un Super Scarab de 160 hp.

ST-3 : Un appareil doté d'un moteur en étoile Kinner B-5 de 125 hp. Fuselage agrandi en conséquence.

ST-3KR : Un appareil doté d'un moteur Kinner R-5 de 160 hp.

ST-4 : ST-3 construit en bois, un exemplaire.

XPT-16 : Désignation du ST-A acquis par l'USAAC pour évaluation.

XPT-16A : XPT-16 remotorisé avec un Kinner R-440 en étoile de 125 hp.

YPT-16 : 15 appareils similaires au ST-M, acquis pour tests opérationnels.

PT-16A : 14 YPT-16 remotorisés avec un Kinner R-440.

PT-20 : Version de série du PT-16, 30 exemplaires.

PT-20A : PT-20 remotorisés avec un Kinner R-440.

PT-21 : Version militaire du ST-3, 100 exemplaires.

PT-22 : Version militaire du ST-3KR, 1023 exemplaires.

PT-22A : Désignation des 25 ST-3KR destinés aux Indes néerlandaises, non livrés et pris en compte par l'USAAC.

PT-22C : 250 exemplaires remotorisés par un Kinner R-540-3.

YPT-25 : Version militaire du ST-4, 5 exemplaires construits pour évaluation.

NR-1 : Version du ST-3 (PT-22) destinée à l'US Navy, 100 exemplaires utilisés de 1940 à 1944.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Ryan_PT-22

http://jn.passieux.free.fr/html/Pt20.php

http://en.wikipedia.org/wiki/Ryan_ST

http://en.wikipedia.org/wiki/Ryan_PT-22_Recruit

http://www.warbirdalley.com/pt22.htm

http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=350

http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=479

http://www.aviastar.org/air/usa/ryan_sta.php
Re: Ryan ST à 04/11/2012 18:28 stanak
la fiche sur le site :hehe:
Re: Ryan ST à 04/11/2012 18:34 PCmax

stanak a écrit

la fiche sur le site :hehe:

Et Clansman ? Tu l'as enfin descendu ? :D
Re: Ryan ST/Pensacola à 03/08/2018 10:01 stanak
NR-1
US Navy
Image
Re: Ryan ST à 24/09/2019 18:50 stanak
STM-S2
RNEI Navy
Image
un rescapé de l'invasion japonaise, qui a rejoint l'Australie par bateau avec 34 autres
puis repris du service dans la RAAF
Re: Ryan ST à 30/09/2019 09:25 d9pouces
Il me semble qu'il y en avait un à la Ferté il y a quelques temps, d'ailleursr
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires