Rappels

  • Pays d'appartenance : Sénégal
  • Date de création :
  • Cocarde : drapeau

Présentation

Histoire
La force aérienne sénégalaise est une petite entité, essentiellement tournée vers la surveillance des eaux territoriales sénégalaises et le soutien logistique aux troupes terrestres. Elle ne compte aucun appareil de combat.

Des achats récents, notamment d'hélicoptères Mil, et des dons (notamment en provenance de l'Espagne) ont permis d'accroître ses capacités.

Appareils actuels

Unités actuelles

Anciens appareils

Du Viêtnam à la fin de l'URSS

Débuts de la Guerre Froide et des jets

La Seconde Guerre Mondiale

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cette armée de l'air.

Implantations

Bases aériennes utilisées 1

Mappemonde Cliquez sur une puce pour davantage d'informations
Obtenir toutes les coordonnées : télécharger (fichier GoogleEarth / KML)
Dakar-Yoff (Sénégal)

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 19/05/2019 13:34 ouakamois

ismayepyep a écrit

le nouveau a écrit

Moi ce qu'en j'en dis, avec toute l'humilité et la prudence de rigueur pour un simple passionné, c'est que quelle que soit les options retenues en termes d’aéronefs lourds ou légers, de combats ou de transports, appelés à intervenir rapidement en cas de besoin, c'est qu'il faut les faire venir et les prépositionner, et au pas de charge, le plus prés possible des zones potentiellement à risques, frontière est notamment.
Car vu comment les choses sont entrain de franchement partir en sucette dans toute la sous-région, le problème n'est plus depuis longtemps de savoir si on sera touché mais quand est ce qu'on le sera et de quelle manière.
Cela ne sert à rien de se cacher derrière une providence qui ne rendra la triste réalité qu'encore plus dure quand elle frappera à notre porte, ce qui est plus que probable.
Alors plutôt efficacement agir maintenant que d'attendre de devoir réagir inutilement et sans doute trop tard.
je partage tout a fait ton point de vue en faite par moment je comprend pas la lenteur a la quelle on décide ou pas d'acheter du matos de qualité le problème est claire nos frontière ne sont pas sécuriser par manque de moyens de projection il nous faut des hélicoptères de transport des hélicoptères d'attaque bien réparti sur tous le territoire afin d'arriver aussi rapidement en soutien au troupe en difficulté pour faire face a cette situation des djihadistes des bandit ou voyou qui toc a nos portes sur tous les pays voisin le dernier en date le bénin; le Burkina et l'embuscade au Niger avec 28 soldats tués c énorme en plus dans une zone ou des soldats américains avaient été tuer soit on apprend pas de nos erreur soit y a vraiment autre chose qui nous dépasse en t'en que état souverain des crédits doivent être alloue immédiatement pour l'achat et la formation qu'importe combien cela nous coutera si faut s'endetter je préfère que sa soit sur la sécurité plutôt qu'autre chose car un pays sur attire et son émergence dépendra de ce dernier
'Comme l'a dit le Nouveau, humilité et la prudence de rigueur…Le virage pris par l'AdA Sèn est bon depuis 2005 sous le président Wade qui a acquis les 4 premiers Mil 35/17, les 2 Bell Jet Ranger et les 2 Hoplite offert par la Libye. Nous en sommes aujourd'hui à 5 Mil35/24 et il ne fait plus l'ombre d'un doute que sous peu, des acquisitions seront annoncées. Le piège à éviter est celui d'acheter pour acheter.
Le Niger a 4 Cessna C208 ISR, 2 Sukhoï SU25, 2 Diamond DA42MPP, 3 Gazelle M, 3 Mi17 et au moins 1 MI35…Et son armée se fait régulièrement déssouder….Le Burkina Faso…3 Super Tucano, 1 Cessna C208, 1 Diamond DA42MPP, 3 Mil MI17, 3Mi35 et tout récemment 2 Huey….
Les terroristes l'ont compris depuis longtemps : étirer les lignes au sol, infiltrer le tissu social en maintenant le doute, la terreur en commettant attaques, attentats et assassinats, harcèlements de troupes et création de zones de non droit voire de sanctuaires…Et le moment venu frapper un grand coup style Aguel Hock ou récemment Ogossogou, Tongo Tongo….
Face à un tel péril multiforme et ayant une nocive capacité de régénérescence, la bataille commence par le combat social et idéologique auprès des populations et un maillage serré du terrain (Unités générales, Police Gendarmerie, Forces Spéciales…Etc..)
Le renseignement est l'arme fatal si on veut être efficace: Un drone ou une plateforme ISR sans bon filon à exploiter ne sert strictement à rien. 2 Sukhoï SU25 avec 2 paniers lance-roquettes UB32M sera dune redoutable utilité si la colonne de technicals à traiter est dument identifiée et signalée…Encore qu'il faille trouver et exploiter cette information. Un exercice a déjà été réalisé l'année dernière du côté de Bakel avec l'armée malienne..Il avait déjà été signalé qu'en terme de communication, les éléments de gendarmerie positionnés au contrôle routier, aucun ne parlait bambara, soninké ou Pular….Petit détail qui pesait sont poids d'or…Je le redirait jamais assez…l'AdA Sén est sur la bonne voie. Les budgets doivent suivre et laisser aux militaires le choix et la décision.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 19/05/2019 18:03 dakia
Une chose est sûr, si les nigériens qui poursuivaient les auteurs de la (fausse) attaque de prison, s'ils avaient un appui aérien qui les surveillait et protégeait dans leur progression, il n'y aurai pas eu cette hécatombe. En plus on nous dit qu'ils étaient dans des camions bâchés non blindés et sous équipés. Chercher l'erreur.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 19/05/2019 21:27 le nouveau
Commandant en chef :
https://scontent.fdkr1-1.fna.fbcdn.net/v/t1.0-9/60642373_700006057085819_3766581925116903424_n.jpg?_nc_cat=107&_nc_ht=scontent.fdkr1-1.fna&oh=04bc07dc83fde01dedb837847d0dbab3&oe=5D58DD47
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 19/05/2019 22:25 dakia
Aussi, suite à la demande « de coopération pour régler les difficultés au sud » faite par le président Issoufou, M. Le Drian a précisé que la France avait proposé au Niger la « mise en place d’une capacité d’appui aérien des forces nigériennes contre Boko Haram » ainsi qu’un « ensemble de soutiens ». Le ministre français se rendra à Niamey pour en discuter à la fin de cet été, et cela afin « d’aider ce pays, qui est en danger et nous a alertés à juste titre. »

Pour éventuellement fournir cette « capacité d’appui aérien », il sera possible de compter sur les 4 Mirage 2000 (2 Mirage 2000D et 2 Mirage 2000C) qui viennent d’arriver à Niamey dans le cadre de l’opération Barkhane. Actuellement, pour ce type de mission, la force aérienne nigérienne ne peut compter que sur deux avions d’attaque au sol Su-25 « Frogfoot ».

Ci dessus, lu ailleurs…datant de 2016
Comme quoi y a pas le minimum pour assurer la sécurité vitale de nos pays d'Afrique. Alors un plan decennal c'est bien mais attention à la surprise et à l'urgence de la menace diffuse.

En bonus pour avoir une idée de notre sous équipement pour lutter efficacement contre ses menaces:
https://www.youtube.com/watch?v=tm8_Jd7IbGY
https://www.youtube.com/watch?v=dumU6V2EczI
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 20/05/2019 00:16 ismayepyep

dakia a écrit

Une chose est sûr, si les nigériens qui poursuivaient les auteurs de la (fausse) attaque de prison, s'ils avaient un appui aérien qui les surveillait et protégeait dans leur progression, il n'y aurai pas eu cette hécatombe. En plus on nous dit qu'ils étaient dans des camions bâchés non blindés et sous équipés. Chercher l'erreur.
carrement c'est exactement sa comme tu la dit s'il avait l'appui aérien nécessaire ou des drones pour voir toute la zone au alentour de leur progression ils auraient pas perdu autant de soldat moi perso j'arrive pas a comprendre le nombre élevé de soldat tué lors de cette opération c pourquoi je disais qu'ils ont rien appris de leur erreur poursuivre des djiadists sans appui aérien ya un truc qui cloche si sa se trouve leur 2 sukhoï étaient en panne ou au garage par manque de pilote et la je rejoint ouakamoi qu'il ne faut pas acheter pour acheter et jespere que l'ada sen en est bien conscient et qu'il font tout pour que ce même cas de figure ne nous arrive jamais et a tout autre nation sur le continent
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 20/05/2019 01:28 ouakamois
Petit rappel à tous mes amis contributeurs,il s'agit de la page des forces aériennes sénégalaises donc…. Pour anticiper un peu, un exemple, regardez le scénario des dernières manoeuvres Saloum 2018 : identifier l'ennemi, fixer sa progression ou empêcher son retrait, acheminer rapidement des renforts et traiter (éradiquer) la menace…Je n'enverrai pas des "bâchées" poursuivre un ennemi qui a tapé: il y a forcément un renseignement qui donnera une indication sur l'évasive utilisé par l'ennemi.Je décide d'une zone de fixation et j'aéroporte 2 ou 3 sections commandos pour entamer un combat retardateur. Dans le cas du Niger, après les regrettables affaires de la Pendjari, ils étaient en alerte d'où l'attaque (une dizaine d'assaillants) contre la prison de haute sécurité de Koutoukalé repoussée…C'est la gestion de la suite qui laisse à désirer…surtout pas des pickup et autres véhicules non protégés poursuivreun ennemiqui frappe a 50km de la capitale.Dur sur d'être soldat en Afrique !Et croyez moi, même le Sénégal n'est pas a l'abri dune attaque terroriste…
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 20/05/2019 09:53 le nouveau
Nous sommes tous très impliqués et concernés, ce qui est excellent bien entendu, mais, n'oublions juste pas qu'il y a des vrais professionnels, dont notre sécurité et l'inviolabilité de nos frontières sont le metier et j'allais dire l'engagement de leur vie.
Meme si cela ne nous empêche en aucune façon de donner nos avis et d'exprimer nos inquiétudes et attentes, eux se sont engagés et pas nous, alors faisons leur confiance et accordons leur la présomption de savoir ce qu'ils font !
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 20/05/2019 11:32 dakia
Même si ça commence à bouger chez nous, en fait en général c'est plus un problème des décideurs politiques nos états et de l'état de nos finances de pays à revenus faibles, qu'un problème "militaire" réellement qui font eux avec les moyens du bord et budgets alloués.
Si je prends l'exemple du mali (ok on est sur la page "senegal" …mais on est un peu dans la même galère en terme de risque… :clansman: ), si le mali du début des troubles avait exactement le même niveau d'équipement que de nos jours. Il n'en serait pas là. Ils ont attendu d'être dos au mur pour aller dans les "salons d'armements" pour s'équiper en urgence sur le plan aérien comme terrestres et commencer à mieux former leurs troupes. Parce que cela n'était pas une priorité "économique" de l'état. Hélas fait un peu trop tard, avec des conséquences dramatiques pour toute la sous région gangrenée.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 20/05/2019 12:28 le nouveau
Regardes mes postes antérieurs, tu prêches un largement converti.
Seulement, puisqu'on est pas dans les secrets des décideurs, politiques et militaires, on ne peut que supputer et espérer que les choses vont dans le bon sens et aussi vite que le permettent tous les elements qui entrent en compte.
Je pars juste du principe que si nous on sait ce qu'il y a en jeu, c'est que eux aussi et avec plusieurs temps d'avance, j'aime à l’espérer en tout cas, car le contraire serait vraiment effrayant.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 20/05/2019 19:13 ouakamois
Petit rappel concernant le Mali. Il y a eu une grosse cassure après le coup d'état du 22 Mars 2012 où le capitaine Sanogo et ses Bérets verts de Kati, (alliés à la Garde Nationale,la Gendarmerie et l'armée de l'air) ont déposé le Général Amadou Toumani Touré, un ancien du 33ème RCP de Djikoroni, unité d'élite et choyée des FAMa.Les douloureux événements du 30 avril 2012, qualifiés de contre coup d'état, prouvèrent prouvent qu'une chasse aux sorcières dans les rangs existait surtout contre les Bérets rouges du Colonel Abédine Guindo, ce jusqu'à la mutinerie de Kati en septembre 2013 où le mécontentement général aboutira à l'arrestation du "général" Haya Sanogo le 27 novembre 2013. Entre temps certaines unités rejoindront la rébellion de l'Azawad, d'autres les Qatiba Macina et tc…toujours avec armes&bagages.Surtout de lignes de fractures qui profitèrent surtout à l'ennemi qui s'installa un peu plus hors du Nord. La création des GTIA est une réponse salutaire pour le Mali mais le chemin sera long avant de revenir à un optimum sécuritaire.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 21/05/2019 12:08 ouakamois
Cellule AS355 en statique
On aperçoit en faon d'image la cellule d'un hélicoptère Écureuil qui orne le monument aux morts de l’École de l'Air
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 22/05/2019 14:52 ouakamois
Élèves pilotes
Place d'armes
Mil MI17-1V 6W-SHU
Bell B206 Jet ranger
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 22/05/2019 17:22 le nouveau
Escale 2000 Rdi à Dakar sur l route de Niamey
https://scontent.fdkr1-1.fna.fbcdn.net/v/t1.0-9/61201459_10214179634512396_209367917534380032_n.jpg?_nc_cat=108&_nc_ht=scontent.fdkr1-1.fna&oh=836ee33c3ceaba02027868e9e46f2d4d&oe=5D609362
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 23/05/2019 09:31 le nouveau

ouakamois a écrit

Élèves pilotes
Place d'armes
Mil MI17-1V 6W-SHU
Bell B206 Jet ranger

2 TB30 supplémentaires réceptionnes ce jour par le nouveau ministre des forces armées à l’école de l'armée de l'air à Thiès.
Je ne sais pas pour le choix de l'appareil, mais le renforcement des moyens de formation est d'une logique élémentaire avec les KT1, L39 NG et autres appareils attendus à partir de cette année et dont il faut former les futures equipages, sans parler des pays voisins qui nous envoient leurs élèves pour formation.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 23/05/2019 10:04 le nouveau
Formation tireurs de precision des fusiliers de l'air
https://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/operations/autres-operations/efs-formation-tireur-de-precisions/20190426_dio-temb-sen-4/9669624-1-fre-FR/20190426_dio-temb-sen-4.jpg
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 23/05/2019 10:41 ouakamois

le nouveau a écrit

ouakamois a écrit

Élèves pilotes
Place d'armes
Mil MI17-1V 6W-SHU
Bell B206 Jet ranger

2 TB30 supplémentaires réceptionnes ce jour par le nouveau ministre des forces armées à l’école de l'armée de l'air à Thiès.
Je ne sais pas pour le choix de l'appareil, mais le renforcement des moyens de formation est d'une logique élémentaire avec les KT1, L39 NG et autres appareils attendus à partir de cette année et dont il faut former les futures equipages, sans parler des pays voisins qui nous envoient leurs élèves pour formation.

Histoire certainement de remplacer les 6W SAY et SAZ qui sont à bout de souffle. Bien comme démarche que j'ai toujours préconisé, mais je campe sur mes positions: la France a de quoi céder au Sénégal (Ecole de l'Armée de l'Air / Thies Bakao) des Alphajet E+ ( de la défunte Franco Belgian Fighter Pilot School, une école de pilotage baptisée Advanced Jet Training School (AJETS))et des Embraer EMB312F qui dorment à Châteaudun quand ils ne sont offerts à des lycées techniques ou autres collectionneurs…(Savigny les beaunes)
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 23/05/2019 11:02 le nouveau
C'est pour cela entre autre qu'il m'arrive de me demander si la France veut vraiment que nous atteignons un certain niveau dans notre autonomie à nous défendre.
Un peu comme quand J D Merchet qui n'est pas très adepte de la langue de bois pour ceux qui le suivent, révèle que meme si officiellement la France peste contre le fait que l'Allemagne n'en fasse pas suffisamment pour s'affirmer et aider à une Europe militairement forte, officieusement, elle ne veut surtout pas que cela change pour ne surtout pas être concurrencée par une Allemagne aussi puissante militairement qu’économiquement.
Toute proportion gardée dans la comparaison, on peut aisément comprendre que les grandes puissances n'ont pas très envie d'avoir des ''partenaires africains'' à la fois trop autonomes financièrement, stables politiquement et militairement valables, faudra toujours garder les leviers de contrôle sur un de ces trois aspects. Sinon on aurait moins besoin des grands pas et du coup on ferait moins ce qu'ils voudront nous faire faire. La preservation des intérêts nationaux étant souvent d'une façon ou d'une autre une question de rapport de force devant leur rester favorable.
Mais bon, on s’égare un peu des sujets de predilection du forum sans doute
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 23/05/2019 11:27 ouakamois
Ce n'est pas aussi grave/ en fait, il s'agit de renforcer la capacité de formation en Afrique car les écoles de l'air ferment en France et en Europe. Bientôt, L'école de chasse aura définitivement quitté Tours et va être progressivement transférée à Cognac: il est question de former désormais les pilotes de l'aéronavale aux States."Le Pilatus PC21 est à la hauteur de sa réputation et si le pari du partenariat public-privé produit les économies escomptées, la transition vers le Rafale pourrait être simplifiée et l'Alphajet passer totalement à la trappe" 04 octobre 2018 par Frédéric Lert - <!– w –><a class="postlink" href="http://www.aerobuzz.fr">www.aerobuzz.fr</a><!– w –>. Même là ils externalisent la formation des pilotes:Le contrat a en fait été signé avec Babcock Mission Critical Services France (BMCSF) qui mettra à la disposition de l’armée française les avions et les moyens pédagogiques.
Tout comme pour les pilotes d'hélicoptère: en lieu et place d'une l'EALAT 100% militaire, depuis janvier 2008, un contrat de partenariat lancé par le ministère français de la Défense (PPP : Partenariat Public-Privé) a été confié à la société HeliDax. Elle est basée au sein de l’Ecole de l’Aviation Légère de l’Armée de terre (EALAT) à Dax et est née de l’association de BABCOCK MCS France et de DCI, toutes les deux actionnaires à 50 %.
Les PANVR sont la réponse française aux besoins de formation militaire en Afrique sans toujours amener ces stagiaires en métropole: à part Thies Bakao qui reste sous souveraineté sénégalaise, il y a le PÔLE AÉRONAUTIQUE NATIONAL À VOCATION RÉGIONALE de Garoua au Cameroun qui forme des personnels navigants et non navigants des armées de l’air africaines…L'EAAS de Thies Bakao en arrange plus d'un.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 24/05/2019 09:54 le nouveau
Au total d'apres le MFA, on est à 6 exemplaires, dont 1 pour la maintenance.
La cérémonie de reception en question en images
https://www.youtube.com/watch?v=HeJPf64b61M
Minute 1:37, c'est un Dassault Rafale sur le pince du Monsieur a droite de l’écran, il faut y voir un signe ou c'est moi qui prend mes rêves pour des réalités ?
Petite info en passant,il y aura une participation officielle du Senegal au salon de l’aéronautique et de l'espace du Bourget cette année. On verra ce qu'il en ressortira.
https://scontent.fdkr1-1.fna.fbcdn.net/v/t1.0-9/61188791_2270208159737653_2691456438747791360_n.jpg?_nc_cat=106&_nc_ht=scontent.fdkr1-1.fna&oh=3272c91104a6a610643b854acadaba39&oe=5D9F72B8
https://scontent.fdkr1-1.fna.fbcdn.net/v/t1.0-9/60725676_2270208143070988_7271952340247117824_n.jpg?_nc_cat=105&_nc_ht=scontent.fdkr1-1.fna&oh=ac95a5f2c0ea336794f66e21f9a1a737&oe=5D53C0DF
https://scontent.fdkr1-1.fna.fbcdn.net/v/t1.0-9/60976997_2270208953070907_4693262144756514816_n.jpg?_nc_cat=100&_nc_ht=scontent.fdkr1-1.fna&oh=b78c9772a6862d70bd075620a90d1f55&oe=5D5AB3F5
https://scontent.fdkr1-1.fna.fbcdn.net/v/t1.0-9/61122507_2270209019737567_8628713233240293376_n.jpg?_nc_cat=111&_nc_ht=scontent.fdkr1-1.fna&oh=01a737e785f080ec78be86afce92ce50&oe=5D955798
https://scontent.fdkr1-1.fna.fbcdn.net/v/t1.0-9/60962944_2270207373071065_2070175654011207680_n.jpg?_nc_cat=102&_nc_ht=scontent.fdkr1-1.fna&oh=7a5e7e4d4633f5a5b8005c6cfdc112ba&oe=5D95084A
Mon avis (humble et prudent comme dab), est que tant que le vecteur reste pertinent pour une bonne formation des pilotes avant transformation, ceux orientés chasse notamment, la petite polémique sur l'age des Epsilon ne m'importe que peu. Ce qui importe c'est que les avions d'armes qui ne devraient plus trop tarder à entrer en service actif, soient entre les mains de sénégalais, bien formés, régulièrement entraînés et prêts à l'emploi.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 24/05/2019 10:39 ouakamois
Petit rectif, il y a désormais 6 TB30 Epsilon en actif 6W-ZEA à 6WZEF et le 6WSAZ qui part en statique pour la formation, le 6WSAY étant exposé avec un R235, un Mi2, un As355 dans l'enceinte de l'EAAS. Sinon, je n'ai pas suivi la remise en condition par CATS, parce qu'à l'origine, ces epsilon français ne sont pas armés. Leur aura-t-on mis deux point d'emports alaire au moins, qu'ils puissent servir au moins à l'entrainement au tir si ce n'est de l'appui-feu léger..??? Seule l'Armée de l'air togolaise avait reçue en 1986 trois Epsilon TB30A, version armée (2 en service 2018)
Autre chose, seuls les 2 premiers Epsilon SAY et SAZ ont été cédés au Sénégal:La cérémonie s’était déroulée le mardi 21 mars 2006, à la base aérienne Mame Andalla Paul Sorry CISSE de Ouakam, sous la présidence conjointe de l’Ambassadeur de France au Sénégal, Monsieur André PARANT et du Ministre sénégalais des Forces Armées, Monsieur Bécaye DIOP, en présence du Général de Corps d’Armée Papa Khalilou FALL, Chef d’Etat Major Général des Armées (CEMGA) et du Général de Division Aérienne Jean-Pierre RAYSSAC, de l’Etat Major de l’Armée de l’Air/Relations Extérieures (EMAA/RE).
TB30 6WZEF
TB30 6WZEF
TB30 6WZEE
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:52 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires