Rappels

Histoire de l'appareil

Le Beechcraft "Bonanza" est un avion monomoteur de liaison pouvant emporter jusqu’à six personnes selon la version. Il est propulsé par un moteur à pistons et est équipé d’ailes basses cantilevers, d’un empennage classique ou en "V" selon les versions, et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

À la fin de la seconde guerre mondiale, la société Beech Aircraft Company décide de construire un appareil de transport et de liaison pouvant emporter jusqu’à six personnes, en utilisant le bond technologique qu’a permis le conflit. Le développement de l’appareil est réalisé en quelques mois par une équipe dirigée par l’ingénieur en chef Ralph Harmon.

Le Model 35 est un appareil à structure entièrement métallique, ce qui est encore peu fréquent à l’époque pour un appareil de tourisme. Ses ailes basses cantilevers permettent de contenir des réservoirs de carburants. Son train d’atterrissage tricycle entièrement escamotable est une autre nouveauté pour l’époque. L’empennage en "V", muni d’un système de gouvernail de profondeur appelé "ruddervator", est lui aussi particulier. Cette configuration ne comprenant que deux plans inclinés permet un pilotage aussi efficace qu’un empennage classique d’une surface de 40% plus grande, en étant moins cher à la fabrication, plus léger tout en engendrant moins de trainée.

La propulsion est assurée par un moteur Continental E-185-1 de 165 cv, à six cylindres horizontaux.
Le système de commande possède une particularité qui est commune à toutes les versions : le manche et les palonniers sont reliés par un système de câbles qui aide le pilotage durant les virages, le pilote pouvant n’utiliser que le manche ou que le palonnier durant le vol. Lors des phases de décollage et d’atterrissage, par contre, il est grandement recommandé de tenir correctement ses commandes, principalement en cas de vents de travers. Une option propose les doubles commandes, principalement pour les clients désirant utiliser l’appareil pour l’instruction.

Le premier vol du prototype a lieu le 22 décembre 1945. Seul le revêtement des ailerons est encore en tissus, tout le reste étant métallique. La production commence en 1947, et les trois ou quatre premières dizaines de Model 35 "Bonanza" sont eux aussi munis de dérives recouvertes de tissus, qui sont par la suite remplacés sur la chaine de montage par des feuilles d’alliage de magnésium.
À l’époque, un des seuls autres concurrents dans la catégorie des appareils de transports légers de construction entièrement métallique est le Cessna 195, un appareil d’un aspect moins moderne avec des ailes hautes, un moteur en étoile et un train d’atterrissage classique fixe.

Rapidement, les commandes affluent, surtout que Beech Aircraft s’est fait quelques petits coups de publicité avec des vols peu communs à l’époque. Le quatrième "Bonanza" de série est équipé d’un réservoir supplémentaire de 480 litres dans la cabine et de deux autres de 235 litres en bouts d’ailes, passant sa capacité totale en carburant de 150 à 1'100 litres. Appelé "Waikiki Beech" et piloté par William Odon, il tente de relier Honolulu (Hawaï) à la côte Est des Etats-Unis, afin de battre le record du monde du plus long vol en solitaire sans escale. La tentative échoue en janvier 1949, suite à de mauvaises conditions climatiques au dessus du Nevada, forçant le pilote à rebrousser chemin. Il réalise néanmoins un record avec un vol officiellement enregistré de 3’873km, une première pour un avion léger. Le 6 mars de la même année, le "Waikiki Beech", avec une fois de plus William Odon aux commandes, redécolle d’Hawaï pour atterrir 36 heures plus tard à l’aéroport de Teterboro dans le New-Jersey après un vol de 8’486km durant lequel le "Bonanza" a consommé 1’030 litres de carburant. Pour la petite histoire, le pilote s’est même amusé à changer de chemise et à se raser avec un rasoir électrique peu avant l’atterrissage, afin de paraître "frais" pour l’enregistrement officiel de ce nouveau record.

Beech Aircraft développe de nouvelles versions de son Model 35 qui diffèrent d’avec les versions précédentes, en général, par des moteurs plus puissants et par des masses maximales au décollage accrues. Certaines versions possèdent également des réservoirs supplémentaires aux extrémités des ailes. Le Beechcraft Model 35, avec son empennage en "V" sera produit à 10'194 exemplaires jusqu’en 1982.

Le 14 septembre 1959, le prototype du Beechcraft Model 33 prend l’air pour la première fois. La principale différence d’avec le Model 35 est son empennage classique, avec une dérive en flèche et un empennage horizontal. Nommés jusqu’en 1968 "Debonair", les appareils construits par la suite sont également désignés "Bonanza". Le Model 33 est aussi proposé en de nombreuses versions, certaines disponibles pour de la voltige aérienne limitée. Il s’est révélé être un appareil d’entrainement peu coûteux et utilisé par de nombreuses compagnies aériennes. Les Model 33 sont construits jusqu’en 1995, date à laquelle sa production se termine après 2'532 exemplaires construits.

Le troisième appareil dérivé est le Beechcraft Model 36. Le prototype est un Model E33A possédant un fuselage rallongé de 25 centimètres, une double porte sur la droite de l’arrière du fuselage, une cabine munie de six sièges et de quatre fenêtres de chaque côté. Motorisé par un Continental IO-520-B de 285cv, le Model 36 est proposé sur le marché à partir de 1968.

Plusieurs entreprises spécialisées ont également proposé de remplacer les moteurs de "Bonanza" par des turbopropulseurs, comme pour le "Propjet Bonanza", le "Turbine Air Bonanza" et les "Whirlwind Bonanza". L’entreprise Bay Aviation a même modifié neuf appareils en Bay Super "V" Bonanza entre 1953 et 1961, avec deux moteurs montés sur les ailes, permettant d’améliorer la sécurité. S’il n’a pas connu de succès commercial, c’est peut-être parce que Beech Aircraft décide finalement de développer une version bimoteur du "Bonanza" dans cette configuration : le Model 55 "Baron".

Au total, plus de 17'000 "Bonanza" de différentes versions ont été fabriqués et en 2012, soixante-sept ans après l’envol du premier prototype, le Model G36 "Bonanza" est toujours en production. Ce dernier est motorisé par un moteur Continental IO-550-BB de 300cv et équipé d’un poste de pilotage tout écran Garmin G1000, composé principalement de deux grands écrans, dont un multifonction.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Beech 35 Bonanza : Prototype et première série de production avec un moteur Continental E-185-1 de 165 cv et empennage en "V".
  • Beech A35 Bonanza : Model 35 avec une masse maximale au décollage plus importante.
  • Beech B35 Bonanza : Model A35 équipé d’un moteur Continental E-185-8 de 168cv. 408 appareils fabriqués en 1950.
  • Beech C35 Bonanza : Model B35 avec un moteur Continental E-185-11 de 185 cv.
  • Beech D35 Bonanza : Model C35 avec une masse maximale au décollage plus importante.
  • Beech E35 Bonanza : Model D35 avec un moteur Continental E-225-8. 301 appareils construits en 1954.
  • Beech F35 Bonanza : Model E35 muni d’une vitre supplémentaire de chaque côté à l’arrière de la cabine.
  • Beech G35 Bonanza : Model F35 avec quelques modifications. 476 appareils fabriqués en 1956.
  • Beech H35 Bonanza : Model G35 avec un moteur Continental O-470-G. 464 appareils construits en 1957.
  • Beech J35 Bonanza : Model H35 avec un moteur Continental à injection IOE-470-C.
  • Beech K35 Bonanza : Model J35 munis de réservoirs de carburants plus volumineux.
  • Beech M35 Bonanza : Model K35 munis de saumons d’ailes bombés et de diverses petites améliorations.
  • Beech N35 Bonanza : Model M35 avec un moteur Continental à injection IO-470-N de 260 cv.
  • Beech O35 Bonanza : Version expérimentale d’un N35.
  • Beech P35 Bonanza : Model N35 munis d’une planche de bord améliorée et de nouveaux sièges.
  • Beech S35 Bonanza : Model P35 avec un moteur Continental à injection IO-520-B.
  • Beech V35 Bonanza : Model S35 avec une masse maximale au décollage plus importante et un pare-brise d’une seule pièce.
  • Beech V35A Bonanza : Model V35 muni d’un pare-brise profilé et des diverses petites améliorations.
  • Beech V35B Bonanza : Model V35A muni de diverses améliorations, principalement au niveau du trim.
  • Beech 35-33 Debonair : Identique au M35 Bonanza, avec des empennages classiques.
  • Beech 35-A33 Debonair : Equipé de fenêtres supplémentaires à l’arrière et trims intérieurs améliorés.
  • Beech 35-B33 Debonair : Model A33 équipé de nouveaux réservoirs, d’une dérive en flèche.
  • Beech 35-C33 Debonair : Model B33 muni de vitres arrière en gouttes d’eau et de carénages de dérives agrandis.
  • Beech 35-C33A Bonanza : Model C33 muni d’un moteur Continental IO-520-B de 285 cv.
  • Beech D33 Debonair : Model S35 modifié comme prototype pour l’armée.
  • Beech E33 Bonanza : Model C33 avec un système de trim amélioré. 116 appareils construits entre 1968 et 1969.
  • Beech E33A Bonanza : Model E33 équipé d’un moteur Continental IO-520-B de 285cv. 85 appareils construits en 1968.
  • Beech E33B Bonanza : Model E33 avec une cellule renforcée, certifié pour la voltige.
  • Beech E33C Bonanza : Model E33B avec un moteur Continental IO-520-B de 285 cv.
  • Beech F33 Bonanza : Model E33 muni de diverses améliorations.
  • Beech F33A Bonanza : Model F33 avec un moteur Continental IO-520-B de 285 cv.
  • Beech F33B Bonanza : Model F33A muni de la cabine rallongée du S35/V35 avec six sièges.
  • Beech F33C Bonanza : Model F33A avec une cellule renforcée, certifié pour la voltige.
  • Beech G33 Bonanza : Model F33 avec un moteur Continental IO-470-N de 260 cv et le trim du Model V35B.
  • Beech 36 Bonanza : Version proposée sur le marché à partir de 1968
  • Beech A36 Bonanza : Model 36 muni d’un intérieur plus luxueux, un nouveau système d’approvisionnement en carburant.
  • Beech A36TC Bonanza : Model 36 équipé d’un moteur turbocompressé Continental TSIO-520UB de 300 cv.
  • Beech B36TC Bonanza : Model A36TC muni d’ailes à l’envergure plus grande.
  • Beech G36 Bonanza : Model A36 muni d’une planche de bord tout-écran et de diverses autres améliorations. En production depuis 2006.
  • Beech 40 : Prototype bimoteur construit en 1948.
  • Beech T36TC Bonanza : Appareil d’essai à partir d’une cellule d’A36.
  • Beech YAU-22A : Version d'appui aérien rapproché proposée dans le cadre du programme Pave COIN. 1 exemplaire modifié.
  • Beech YQU-22A : Désignation de l’USAF de prototypes de drone basé sur une cellule de Model 33.
  • Beech QU-22B Pave Eagle : Version de série du prototype YQU-22A.
  • Beech Parastu : Nom désignant des Model F33 construits sous forme de rétro-ingénierie, donc sans licence, en Iran en 1970.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Beech G36 Bonanza voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 656 kg (3 651 lbs)
  • Masse à vide : 1 142 kg (2 518 lbs)
  • Surface alaire : 16,8 m² (180,834 sq. ft)
  • Hauteur : 2,62 m (8,596 ft)
  • Envergure : 10,21 m (33,497 ft)
  • Longueur : 8,38 m (27,493 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 326 km/h (203 mph, 176 kts)
  • Distance franchissable : 1 720 km (1 069 mi, 929 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 600 m (18 373 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 6,2 m/s (20,341 ft/s)
  • Charge alaire, au décollage : 98,571 kg/m² (20,189 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, à vide : 67,976 kg/m² (13,923 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Continental IO-550-B
  • Puissance unitaire : 224 kW (304 ch, 300 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture

Forum

Sujet complet »
Beech 35 "Bonanza" à 12/12/2012 16:05 Jericho
Le Beechcraft "Bonanza" est un avion monomoteur de liaison pouvant emporter jusqu’à six personnes selon la version. Il est propulsé par un moteur à pistons et est équipé d’ailes basses cantilevers, d’un empennage classique ou en "V" selon les versions, et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

À la fin de la seconde guerre mondiale, la société Beech Aircraft Company décide de construire un appareil de transport et de liaison pouvant emporter jusqu’à six personnes, en utilisant le bond technologique qu’a permis le conflit.
Le développement de l’appareil est réalisé en quelques mois par une équipe dirigée par l’ingénieur en chef Ralph Harmon.

Le Model 35 est un appareil à structure entièrement métallique, ce qui est encore peu fréquent à l’époque pour un appareil de tourisme. Ses ailes basses cantilevers permettent de contenir des réservoirs de carburants. Son train d’atterrissage tricycle entièrement escamotable est une autre nouveauté pour l’époque. L’empennage en "V", muni d’un système de gouvernail de profondeur appelé "ruddervator", est lui aussi particulier. Cette configuration ne comprenant que deux plans inclinés permet un pilotage aussi efficace qu’un empennage classique d’une surface de 40% plus grande, en étant moins cher à la fabrication, plus léger tout en engendrant moins de trainée.
La propulsion est assurée par un moteur Continental E-185-1 de 165cv, à six cylindres horizontaux.
Le système de commande possède une particularité qui est commune à toutes les versions : le manche et les palonniers sont reliés par un système de câbles qui aide le pilotage durant les virages, le pilote pouvant n’utiliser que le manche ou que le palonnier durant le vol. Lors des phases de décollage et d’atterrissage, par contre, il est grandement recommandé de tenir correctement ses commandes, principalement en cas de vents de travers. Une option propose les doubles commandes, principalement pour les clients désirant utiliser l’appareil pour l’instruction.

Le premier vol du prototype a lieu le 22 décembre 1945. Seul le revêtement des ailerons est encore en tissus, tout le reste étant métallique.
La production commence en 1947, et les trois ou quatre premières dizaines de Model 35 "Bonanza" sont eux aussi munis de dérives recouvertes de tissus, qui sont par la suite remplacés sur la chaine de montage par des feuilles d’alliage de magnésium.
À l’époque, un des seuls autres concurrents dans la catégorie des appareils de transports légers de construction entièrement métallique est le Cessna 195, un appareil d’un aspect moins moderne avec des ailes hautes, un moteur en étoile et un train d’atterrissage classique fixe.

Rapidement, les commandes affluent, surtout que Beech Aircraft s’est fait quelques petits coups de publicité avec des vols peu communs à l’époque.
Le quatrième "Bonanza" de série est équipé d’un réservoir supplémentaire de 480 litres dans la cabine et de deux autres de 235 litres en bouts d’ailes, passant sa capacité totale en carburant de 150 à 1'100 litres. Appelé "Waikiki Beech" et piloté par William Odon, il tente de relier Honolulu (Hawaï) à la côte Est des Etats-Unis, afin de battre le record du monde du plus long vol en solitaire sans escale. La tentative échoue en janvier 1949, suite à de mauvaises conditions climatiques au dessus du Nevada, forçant le pilote à rebrousser chemin. Il réalise néanmoins un record avec un vol officiellement enregistré de 3’873km, une première pour un avion léger.
Le 6 mars de la même année, le "Waikiki Beech", avec une fois de plus William Odon aux commandes, redécolle d’Hawaï pour atterrir 36 heures plus tard à l’aéroport de Teterboro dans le New-Jersey après un vol de 8’486km durant lequel le "Bonanza" a consommé 1’030 litres de carburant. Pour la petite histoire, le pilote s’est même amusé à changer de chemise et à se raser avec un rasoir électrique peu avant l’atterrissage, afin de paraître "frais" pour l’enregistrement officiel de ce nouveau record.

Beech Aircraft développe de nouvelles versions de son Model 35 qui diffèrent d’avec les versions précédentes, en général, par des moteurs plus puissants et par des masses maximales au décollage accrues. Certaines versions possèdent également des réservoirs supplémentaires aux extrémités des ailes.
Le Beechcraft Model 35, avec son empennage en "V" sera produit à 10'194 exemplaires jusqu’en 1982.

Le développement d’une version bimoteur désignée Model 40 est lancé et le prototype effectue son premier vol en 1948. Les deux moteurs, situés dans le nez, sont disposés l’un sur l’autre et n’entrainent qu’une seule hélice. Le capot de l’appareil est différent du Model 35 et le train d’atterrissage avant n’est pas entièrement escamotable. Les normes de sécurités de l’époque exigeant une cloison pare-feu entre les deux moteurs, Beech Aircraft abandonne le projet.

Le 14 septembre 1959, le prototype du Beechcraft Model 33 prend l’air pour la première fois. La principale différence d’avec le Model 35 est son empennage classique, avec une dérive en flèche et un empennage horizontal. Nommés jusqu’en 1968 "Debonair", les appareils construits par la suite sont également désignés "Bonanza". Le Model 33 est aussi proposé en de nombreuses versions, certaines disponibles pour de la voltige aérienne limitée. Il s’est révélé être un appareil d’entrainement peu coûteux et utilisé par de nombreuses compagnies aériennes. Les Model 33 sont construits jusqu’en 1995, date à laquelle sa production se termine après 2'532 exemplaires construits.

Le troisième appareil dérivé est le Beechcraft Model 36. Le prototype est un Model E33A possédant un fuselage rallongé de 25 centimètres, une double porte sur la droite de l’arrière du fuselage, une cabine munie de six sièges et de quatre fenêtres de chaque côté. Motorisé par un Continental IO-520-B de 285cv, le Model 36 est proposé sur le marché à partir de 1968.

À cette époque, les USA qui sont en pleine guerre du Viêt-Nam ont lancé l’opération "Igloo White" destinée à surveiller les mouvements d’approvisionnement sur la piste Ho Chi Minh au Laos.
L’USAF, qui a déjà utilisé plusieurs types d’appareils différents pour effectuer ces missions de surveillance électronique et de relais radio, est très intéressée par un drone dérivé du Bonanza.
Six prototypes désignés YQU-22A sont livrés en 1968 afin d’évaluer les possibilités de l’appareil dans un programme désigné "Pave Eagle". Ce sont des Beech 33 "Debonair" motorisés par un moteur Continental IO-520 équipé d’un système permettant de réduire sa signature sonore et de réservoirs de carburant supplémentaires aux extrémités des ailes. Le système de pilotage permet à l’appareil d’être commandé à distance ou piloté comme un appareil classique. La cellule étant complètement encombrée de matériels électronique, il n’y a qu’une place disponible pour un pilote.
Dès la livraison, ils sont testés dans des conditions difficiles où deux appareils sont perdus, entrainant la mort d’un pilote civil.
Rapidement, vingt-sept autres appareils sont commandés sous l’appellation de QU-22B. Treize sont livrés en 1969 et quatorze l’année suivante.
Les missions consistent à voler au dessus de la piste Ho Chi Minh, afin de recevoir les signaux acoustiques et sismiques émis par les capteurs installés au sol et de les relayer au Centre de surveillance des informations à la base aérienne de Nakhon Phanom (NKP), en Thaïlande.
Un 1970, un détachement du 553th Reconnaissance Squadron mène les premières opérations en vol, avant d’être remplacés par le 554th Reconnaissance Squadron.
Six autres appareils sont perdus durant les opérations, causant la mort de deux autres pilotes. Après enquête, il semble que toutes les pertes sont dues à des pannes-moteur ou aux conditions climatiques difficiles durant le programme "Pave Eagle".
L’USAF abandonne le programme QU-22 en 1972.

En 1969, un autre prototype désigné Model D33 ou PD249 (70-7859) est construit pour étudier la possibilité d’en faire un avion d’appui aérien bon marché. Désigné YAU-22A par l’USAF, il est composé du fuselage d’un Model 36 "Bonanza" muni des ailes d’un Model B55 "Baron". Motorisé par un Continental GTSIO-520 de 350cv, il est équipé de trois points d’attaches sous chaque aile, lui permettant d’être armé de miniguns en nacelles, de paniers lance-roquettes et de bombes freinées. Il est testé sur la base d’Eglin, en Floride, mais le projet est finalement abandonné.

Plusieurs entreprises spécialisées ont également proposé de remplacer les moteurs de "Bonanza" par des turbopropulseurs, comme pour le "Propjet Bonanza", le "Turbine Air Bonanza" et les "Whirlwind Bonanza". L’entreprise Bay Aviation a même modifié neuf appareils en Bay Super "V" Bonanza entre 1953 et 1961, avec deux moteurs montés sur les ailes, permettant d’améliorer la sécurité. S’il n’a pas connu de succès commercial, c’est peut-être parce que Beech Aircraft décide finalement de développer une version bimoteur du "Bonanza" dans cette configuration : le Model 55 "Baron".

Au total, plus de 17'000 "Bonanza" de différentes versions ont été fabriqués et en 2012, soixante-sept ans après l’envol du premier prototype, le Model G36 "Bonanza" est toujours en production. Ce dernier est motorisé par un moteur Continental IO-550-BB de 300cv et équipé d’un poste de pilotage tout écran Garmin G1000, composé principalement de deux grands écrans, dont un multifonction.



Versions du Model 35 "Bonanza" :
Model 35 : Prototype et première série de production avec un moteur Continental E-185-1 de 165cv et empennage en "V". 1'500 appareils construits entre 1947 et 1948.

A35 : Model 35 avec quelques modifications intérieures et une masse maximale au décollage plus importante. 701 appareils construits en 1949.

B35 : Model A35 équipé d’un moteur Continental E-185-8 de 168cv. 408 appareils fabriqués en 1950.

C35 : Model B35 avec un moteur Continental E-185-11 de 185cv muni d’une hélice métallique, des empennages à la surface plus importante. 719 appareils construits entre 1950 et 1952.

D35 : Model C35 avec quelques petites modifications et une masse maximale au décollage plus importante. 298 appareils construits en 1953.

E35 : Model D35 avec un moteur Continental E-225-8. 301 appareils construits en 1954.

F35 : ModelE35 muni d’une vitre supplémentaire de chaque côté à l’arrière de la cabine. 392 appareils construits en 1955.

G35 : Model F35 avec quelques modifications. 476 appareils fabriqués en 1956.

H35 : Model G35 avec un moteur Continental O-470-G. 464 appareils construits en 1957.

J35 : Model H35 avec un moteur Continental à injection IOE-470-C, pilotage automatique, et instrument de vol améliorés en option. 396 appareils construits en 1958.

K35 : Model J35 munis de réservoirs de carburants plus volumineux, d’une masse maximale au décollage plus importante et d’un cinquième siège en option. 436 appareils fabriqués en 1959.

M35 : Model K35 munis de saumons d’ailes bombés et de diverses petites améliorations. 400 appareils construits en 1960.

N35 : Model M35 avec un moteur Continental à injection IO-470-N de 260cv, des réservoirs de carburants plus grands, une masse maximale au décollage plus importante et des vitres arrières en forme de goutte d’eau. 280 appareils construits en 1961.

O35 : Version expérimentale d’un N35 muni d’un nouveau train d’atterrissage et d’ailes redessinées munies d’un profil à écoulement laminaire. 1 exemplaire construit en 1961.

P35 : Model N35 munis d’une planche de bord améliorée et de nouveaux sièges. 467 appareils fabriqués entre 1962 et 1963.

S35 : Model P35 avec un moteur Continental à injection IO-520-B, une cabine allongée munie pouvant accueillir jusqu’à six sièges et une masse maximale au décollage plus importante. 667 appareils construits entre 1964 et 1965.

V35 : Model S35 avec une masse maximale au décollage plus importante et un pare-brise d’une seule pièce. Une sous-version désignée V35-TC propose le moteur turbocompressé Continental TSIO-520-D . 873 appareils fabriqués entre 1966 et 1967.

V35A : Model V35 muni d’un pare-brise profilé et des diverses petites améliorations. Une sous-version désignée V35A-TC propose le moteur turbocompressé Continental TSIO-520-D. 470 appareils construits entre 1968 et 1969.

V35B : Model V35A muni de diverses améliorations, principalement au niveau du trim. Une sous-version désignée V35B-TC propose le moteur turbocompressé Continental TSIO-520-D. 873 appareils construits entre 1970 et 1982.


Versions du Model 33 "Debonair" et "Bonanza" :
35-33 Debonair : Identique au M35 Bonanza, avec des empennages classiques (surfaces horizontales et verticale), propulsé avec un moteur Continental IO-470-J, construit à 233 exemplaires entre 1959 et 1961.

35-A33 Debonair : Equipé de fenêtres supplémentaires à l’arrière et trims intérieurs améliorés, 154 appareils construits entre 1961 et 1962.

35-B33 Debonair : Model A33 équipé de nouveaux réservoirs, d’une dérive en flèche et d’une planche de bord modifiée. 426 appareils construits entre 1962 et 1964.

35-C33 Debonair : Model B33 muni de vitres arrière en gouttes d’eau et de carénages de dérives agrandis. 305 appareils construits entre 1965 et 1967.

35-C33A Debonair : Model C33 muni d’un moteur Continental IO-520-B de 285cv, et un cinquième siège en option. 179 appareils construits entre 1966 et 1967.

D33 Debonair : Model S35 modifié comme prototype pour l’armée en vue d’être utilisé pour l’appui aérien. Désigné YAU-22A par l’USAF, il ne sera pas produit en série.

E33 Bonanza : Model C33 avec un système de trim amélioré. 116 appareils construits entre 1968 et 1969.

E33A Bonanza : Model E33 équipé d’un moteur Continental IO-520-B de 285cv. 85 appareils construits en 1968.

E33B Bonanza : Model E33 avec une cellule renforcée, certifié pour la voltige.

E33C Bonanza : Model E33B avec un moteur Continental IO-520-B de 285cv. 25 appareils construits entre 1968 et 1969.

F33 Bonanza : Model E33 muni de diverses améliorations, entre autre de vitres latérales déplacées vers l’arrière. 20 appareils construits en 1970.

F33A Bonanza : Model F33 avec un moteur Continental IO-520-B de 285cv.

F33B Bonanza : Model F33A muni de la cabine rallongée du S35/V35 avec six sièges. 821 F33A et F33B construits entre 1970 et 1994.

F33C Bonanza : Model F33A avec une cellule renforcée, certifié pour la voltige. 118 appareils construits en 1970.

G33 Bonanza : Model F33 avec un moteur Continental IO-470-N de 260cv et le trim du Model V35B. 50 appareils construits entre 1972 et 1980.

YQU-22A (Model P.1079) : Désignation de l’USAF de prototypes de drone basé sur une cellule de Model 33 utilisés pour des missions de renseignement et de relai radio dans le cadre du programme "Pave Eagle". Un système de réduction du bruit sur le moteur et des réservoirs de carburant en bouts d’ailes sont installés. 6 appareils sont livrés en 1968 (#Beech : CED-1 à 6, immatriculés 68-10531 à 68-10536). Les 68-10531 et 68-10532 sont perdus suite à des pannes-moteur en 1969, le second en entrainant la mort du pilote. Les autres sont retirés du service en 1972.

QU-22A : Appareils de série des prototypes de drone YQU-22, construits dans le cadre du programme "Pave Eagle" et utilisés par l’USAF pour des missions de renseignement et de relai radio lors de l’opération "Igloo White". Même s’il pouvait être commandé à distance, un pilote était toujours à bord lors des missions de combat. En 1969, 13 appareils sont livrés (EB-01 à EB13, immatriculés 69-7693 à 69-7705) et 14 en 1970 (EB-14 à EB-27, immatriculés 70-1535 à 70-1548). Les appareils 69-7697, 69-7700, 69-7705, 70-1546 sont victimes de pannes-moteur entrainant la mort de deux pilotes. Le 69-7704 est perdu suite à des turbulences et le 69-7705 s’est crashé après une perte de contrôle. Les autres sont retirés du service en 1972.


Versions du Model 36 "Bonanza" :

36 : Model E33A muni d’un moteur Continental IO-520-B, d’un fuselage rallongé de 25cm muni de six sièges, de quatre fenêtres de chaque côté et d’une double porte sur la droite de l’arrière du fuselage. 184 appareils fabriqués entre 1968 et 1969.

A36 : Model36 muni d’un intérieur plus luxueux, un nouveau système d’approvisionnement en carburant. Depuis 1984, il dispose d’un moteur Continental IO-550-BB, d’un système de pilotage modernisé et d’une masse maximale au décollage plus importante. 2128 appareils construits entre 1970 et 2005.

A36TC : Model 36 équipé d’un moteur turbocompressé Continental TSIO-520UB de 300cv muni d’une hélice tripale. 280 appareils fabriqués entre 1979 et 1981.

T36TC : Appareil d’essai à partir d’une cellule d’A36, avec un moteur turbocompressé Continental TSIO-520 et un empennage en "T". Un appareil construit en 1979.

B36TC : Model A36TC muni d’aile à l’envergure plus grande, d’une planche de bord redessinée, d’une autonomie et d’une masse maximale au décollage augmentées. 116 appareils fabriqués entre 1982 et 2002.

G36 : Model A36 muni d’une planche de bord tout-écran et de diverses autres améliorations. En production depuis 2006.

Model 40 : Prototype bimoteur construit en 1948. Les deux moteurs disposés l’un sur l’autre dans le nez de l’appareil entrainent une seule hélice. Le capot de l’appareil est différent des autres versions et le train d’atterrissage avant n’est pas entièrement escamotable.

Parastu : Nom désignant des Model F33 construits sous forme de rétro-ingénierie, donc sans licence, en Iran en 1970.

YAU-22A (Model PD.249) : Prototype d’un appareil monomoteur de soutien aérien bon marché, à partir d’une cellule de A36 "Bonanza" muni d’aile de B55 "Baron" démunies des nacelles-moteurs. Un appareil construit.


Versions dérivées :
Propjet Bonanza A36: Des Model A36 équipés de turbopropulseurs Allison 250-B17F/2 de 450cv par l’entreprise Turbines Tradewind.

Turbine Air Bonanza : Des Model B36TC équipés par les entreprises West Pacific Air, LLC et Rocket Engineering avec un turbopropulseur Pratt & Whitney PT6A-21 de 550cv.

Whirlwind System II Turbonormalized Bonanza: Modifications proposées par Tornado Alley Turbo pour les Model 36, A36 et G36, permettant d’augmenter la puissance du moteur à 285 ou 300cv selon le moteur.

Whirlwind TCP Bonanza : Modifications proposées par Tornado Alley Turbo pour les Model A36TC et B36TC, afin de les équiper de moteur TCM IO-550B muni d’un kit lui permettant une puissance de 300cv.

Bay Super "V": 9 appareils modifiés en bimoteurs par l’entreprise Bay Aviation entre 1953 et 1961. Ils sont équipés de deux moteurs montés sur les ailes, permettant d’augmenter légèrement leur vitesse et d’augmenter la sécurité en cas de panne d’un moteur.


Utilisateurs militaires :
Bolivie : 1 Beechcraft 35 et 1 Beechcraft 36 en service dans la Fuerza Aérea Boliviana.

Côte d’Ivoire : 6 F33C livrés en 1979, plus en service.

Espagne : 29 Beech F33C désignés E24A dans l’Ejército del Aire, 20 encore en service.

Etats-Unis : 6 YQU-22A et 27 QU-22B dans l’USAF de 1968 à 1972.

Haïti : 1 Beechcraft Model F33 "Bonanza" livré en 1987 pour l’entrainement.

Iran : 49 F33A et C livrés entre 1972 et 1977, plus en service.

Israël : 22 Beechcraft Model A-36 "Bonanza" livrés entre 2004 et 2005 et désignés "Khofit" au sein de l’IAF, encore en service.
Indonésie : 3 Beechcraft 33 en service au sein de la marine (TNI–AL).

Mexique : 28 F33C livrés entre 1974 et 1986, et 21 Beechcraft 36 en 1986, 28 F33C encore en service dans la Fuerza Aérea Mexicana.

Nicaragua : 1 Bonanza livré en 1976, plus en service.


Caractéristiques Beechcraft G36 "Bonanza":
Equipage : 1 pilote
Passagers : 5
Longueur : 8,38m
Envergure : 10,21m
Hauteur : 2,62m
Surface alaire : 16,8m2
Masse à vide : 1’142kg
Masse maximale au décollage : 1’656kg

Moteurs :
Un moteur Continental IO-550-B de 220kW (300cv) entrainant une hélice tripale Hartzell de 2,03m de diamètre.

Performances :
Vitesse de croisière : 326km/h
Vitesse ascensionnelle : 6,2m/s
Plafond opérationnel : 5’600m
Distance franchissable : 1’720km

Armement :
Sans.

Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Beechcraft_Bonanza
http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=63
http://www.pilotfriend.com/aircraft%20performance/Beech/bonanza.htm
http://www.aviastar.org/air/usa/beech_35.php
http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_bonanza_en.php
http://qu-22.blogspot.de/
http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=317
http://airandspace.si.edu/collections/artifact.cfm?id=A19500080000


Une photo du YAU-22A.
Re: Beech 35 "Bonanza" à 12/12/2012 17:32 PCmax
Oh, tu m'as rajeuni…avec la musique de Bonanza et sa guitare électrique. ;)
Re: Beech 35 "Bonanza" à 13/12/2012 00:21 Jericho

PCmax a écrit

Oh, tu m'as rajeuni…avec la musique de Bonanza et sa guitare électrique. ;)
C'est chouette: cette fiche aura au moins servi à quelque chose! :D
Re: Beech 35 "Bonanza" à 14/12/2012 07:36 Clansman
La fiche sur le site
Re: Beech 35 "Bonanza" à 14/12/2012 09:13 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci beaucoup!
:journal: … mais tu as oublié une version… :(








… meuh non, je déconne: à vue de nez, ça a l'air d'être OK! Merci! [/size:dtsu6jt4] :mrgreen:
Re: Beech 35 "Bonanza" à 14/12/2012 11:50 JFF
J'ai toujours eu un faible pour les versions 35 du Bonanza, je trouve cette dérive papillon très sexy !
Bravo pour la fiche qui rend parfaitement justice à cet appareil.
Re: Beech 35 "Bonanza" à 14/12/2012 12:24 Jericho

JFF a écrit

J'ai toujours eu un faible pour les versions 35 du Bonanza, je trouve cette dérive papillon très sexy !
Moi aussi.
Quand j'étais gosse, je me souviens avoir reçu trois petits avions en polystyrène, avec une hélice en plastique: un "Zéro", un "Spitfire" et un "Bonanza". À mon grand regret (j'avais une nette préférence pour les avions militaires) c'était toujours ce dernier, de couleur bordeaux, qui volait le mieux, malgré tous les réglages que j'ai essayé sur les autres! :lol:

JFF a écrit

Bravo pour la fiche qui rend parfaitement justice à cet appareil.
Merci.
Tel Nof 2014 à 09/05/2014 18:43 stanak
Raytheon A36 Chofit
Image
Image
FAMEX 2017 à 05/05/2017 17:34 stanak
Beechcraft F33C Bonanza
ex FAM
Image
42 utilisés
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires