Histoire de l'appareil

Le Bombardier Challenger 600 est un biréacteur d'affaires pour environ 19 passagers. Il fut d'abord construit par Canadair, puis par Bombardier Aerospace.

A l'origine, il s'agissait d'un projet conçu par Bill Lear en 1974, le LearStar 600, racheté en 1976 par Canadair. Cependant, Bill Lear n'eut aucune influence sur la suite du programme et le développement de l'appareil. Canadair abandonna même rapidement le nom de Lear Star (celui-ci étant utilisé pour des Lodestar convertis en appareils de transport de VIP) pour celui de Challenger.

Canadair utilisa le nom de Lear pour faire la promotion autour de l'appareil, en particulier auprès du gouvernement canadien. Ce fut efficace puisqu'il obtint le soutien financier, en particulier grâce au futur premier ministre Jean Chrétien. Le projet, officiellement lancé le 29 octobre 1976, recueillit 53 commandes.

Le Challenger, bien que de conception classique pour un appareil d'affaires, fut un des premiers avions de ce type à adopter une aile à profil supercritique et des dispositifs hypersustentateurs. Il se distingue également par la grande taille de sa cabine.

3 prototypes furent construits, le premier effectuant le vol inaugural le 8 novembre 1978 à Montréal et les deux autres volant pour la première fois respectivement en mars et juillet 1979. L'un d'eux s'écrasa le 3 avril 1980 dans le désert du Mojave, tuant son pilote d'essais.

Le CL-600 fut homologué en août 1980 par les autorités canadiennes et américaines, mais avec des restrictions concernant la masse maximale au décollage, limitée à 33000 livres. De fait, il fallu réduire le poids de l'appareil afin d'améliorer son autonomie.

Le Challenger 600 est une famille d'appareils, basée sur les versions principales suivantes : le CL-600 motorisé par des Avco Lycoming ALF 502L (désignation officielle CL-600-1A11 Challenger 600), le CL-601 propulsé par des General Electric CF34-1A (désignation officielle CL-600-2A12 Challenger 601-1A) ou 3A, le CL-604 motorisé par des CF34-3B et le CL-605 avec des modifications structurelles et une avionique moderne (désignation officielle (désignation officielle CL-600-2B16 pour les trois derniers).

Le CL-610, une version allongée, fut également proposé, mais sans suite.

Le CL-601 fut conçu afin de corriger le problème majeur du CL-600, à savoir sa motorisation qui le limitait en performance. Il vola pour la première fois le 10 avril 1982. Le CL-604, qui bénéficiait d'expériences acquises avec le Canadair Regional Jet, vola pour la première fois en septembre 1994, et avec ses nouveaux moteurs CF34-3B le 17 mars 1995. Il fut certifié en septembre et la première livraison intervint en janvier 1996.

Le Challenger 600 est toujours en production et a donné naissance au CRJ 100 puis 200. Outre des particuliers ou des sociétés, il a également été vendu à des forces aériennes : son premier client militaire fut le Canada qui acquit 12 CL-600, désignés CC-144, puis 6 CL-601-1A (CC-144B). Il fut suivi par l'USAF (un exemplaire appartenant à Bombardier et depuis revendu sur le marché civil), l'Allemagne (7 CL-601, retirés du service en 2011), l'Australie, la Chine, la Croatie, le Danemark, la République Tchèque, les garde-côtes coréens, hong-kongais et américains.

Outre le transport de VIP, Le Challenger est utilisé dans ces forces aériennes pour l'entraînement à la guerre électronique (Canada, avec 3 CE-144), la patrouille maritime (Danemark, gardes-côtes sud-coréens) et l'évacuation sanitaire (Croatie).

Versions référencées

  • Canadair CL-600 : Version initiale produite de 1978 à 1983.
  • Canadair CL-600S : Version du CL-600 dotée de winglets. Au moins 3 exemplaires modifiés.
  • Canadair CL-601-1A : Version motorisée par des GE CF34-1A et dotée de winglets.
  • Canadair CL-601-1A/ER : Version du CL-601-1A recevant un réservoir supplémentaire dans la queue.
  • Canadair CL-601-3A : Version motorisée par des GE CF34-3A et dotée d'un cockpit tout-écran.
  • Canadair CL-601-3A/ER : Version du CL-601-3A recevant un réservoir supplémentaire dans la queue.
  • Canadair CL-601-3R : Version motorisée par des CF34-3A1 et dotée de réservoirs standardisés dans la queue.
  • Canadair CL-601S : Version motorisée par des GE CF34-3A2.
  • Canadair CL-604 : Version motorisée par des GE CF34-3B.
  • Canadair CL-604 MMA : Version de surveillance maritime destinée au Danemark. 3 exemplaires.
  • Bombardier CL-605 : Version au design et à l'avionique améliorés.
  • Boeing CL-605 MSA : Version de surveillance maritime actuellement en cours de développement chez Boeing.
  • Canadair CL-610 : Projet de version allongée capable de transporter 24 passagers.
  • Canadair CX-144 : Désignation canadienne d'un prototype mis en service au sein des forces aériennes.
  • Canadair CC-144 : Désignation canadienne du CL-600. 12 exemplaires.
  • Canadair CC-144B : Désignation canadienne du CL-601-1A. 6 exemplaires.
  • Canadair CC-144C : Désignation canadienne du CL-604.
  • Canadair CE-144 : Version d'entraînement à la guerre électronique basée sur le CC-144. 3 exemplaires modifiés.
  • Canadair C-143A : Désignation du CL-604 au sein de l'US Coast Guard.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Canadair CL-601-3A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 19 550 kg (43 100 lbs)
  • Masse à vide : 9 292 kg (20 485 lbs)
  • Surface alaire : 48,3 m² (519,897 sq. ft)
  • Hauteur : 6,3 m (20,669 ft)
  • Envergure : 19,61 m (64,337 ft)
  • Longueur : 20,85 m (68,406 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 851 km/h (529 mph, 460 kts)
  • Distance franchissable : 6 236 km (3 875 mi, 3 367 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 497 m (41 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 22,58 m/s (74,081 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 882 km/h (548 mph, 476 kts)
  • Charge alaire, à vide : 192,381 kg/m² (39,403 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 404,762 kg/m² (82,902 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs à double flux General Electric CF34-3A
  • Puissance unitaire : 4 146 kgp (41 kN, 9 140 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
CL-600 Challenger à 01/10/2012 17:26 stanak
Jet d'affaire de construction canadienne

CC-144 (CL-600)
Canada AF : 6 exemplaires
Image

CL-601-3A
Czech AF : 1 exemplaire
Image

CL-604
Danish AF : 3 exemplaires
Image
Re: CL-600 Challenger à 02/10/2012 23:13 cachée dans les pins
je vais peut-être dire une énormité mais…

sa tronche me fait penser au 747, chais pas pourquoi.. :lol:

du coup, dans mon rangement en vrac d'identification à la vas-y..fais-voir.., je vais classer..
Canadair Challenger = 747 des jets d'affaires, voilà, voilou.

écoutez les gars, je fais comme je peux, Stanak tu mets trop de photos à la fin quoi.. toutes belles, avec des super avions :)
Re: CL-600 Challenger à 02/10/2012 23:27 Jericho

cachée dans les pins a écrit


sa tronche me fait penser au 747, chais pas pourquoi.. :lol:
Moi non plus! :D ;)
Re: CL-600 Challenger à 08/02/2014 08:13 Clansman
Le Bombardier Challenger 600 est un biréacteur d'affaires pour environ 19 passagers. Il fut d'abord construit par Canadair, puis par Bombardier Aerospace.

A l'origine, il s'agissait d'un projet conçu par Bill Lear en 1974, le LearStar 600, racheté en 1976 par Canadair. Cependant, Bill Lear n'eut aucune influence sur la suite du programme et le développement de l'appareil. Canadair abandonna même rapidement le nom de Lear Star (celui-ci étant utilisé pour des Lodestar convertis en appareils de transport de VIP) pour celui de Challenger.

Canadair utilisa le nom de Lear pour faire la promotion autour de l'appareil, en particulier auprès du gouvernement canadien. Ce fut efficace puisqu'il obtint le soutien financier, en particulier grâce au futur premier ministre Jean Chrétien. Le projet, officiellement lancé le 29 octobre 1976, recueillit 53 commandes.

Le Challenger, bien que de conception classique pour un appareil d'affaires, fut un des premiers avions de ce type à adopter une aile à profil supercritique et des dispositifs hypersustentateurs. Il se distingue également par la grande taille de sa cabine.

3 prototypes furent construits, le premier effectuant le vol inaugural le 8 novembre 1978 à Montréal et les deux autres volant pour la première fois respectivement en mars et juillet 1979. L'un d'eux s'écrasa le 3 avril 1980 dans le désert du Mojave, tuant son pilote d'essais.

Le CL-600 fut homologué en août 1980 par les autorités canadiennes et américaines, mais avec des restrictions concernant la masse maximale au décollage, limitée à 33000 livres. De fait, il fallu réduire le poids de l'appareil afin d'améliorer son autonomie.

Le Challenger 600 est une famille d'appareils, basée sur les versions principales suivantes : le CL-600 motorisé par des Avco Lycoming ALF 502L, le CL-601 propulsé par des General Electric CF34-1A ou 3A, le CL-604 motorisé par des CF34-3B et le CL-605 avec des modifications structurelles et une avionique moderne. Le CL-610, une version allongée, fut également proposé, mais sans suite.

Le CL-601 fut conçu afin de corriger le problème majeur du CL-600, à savoir sa motorisation qui le limitait en performance. Il vola pour la première fois le 10 avril 1982. Le CL-604, qui bénéficiait d'expériences acquises avec le Canadair Regional Jet, vola pour la première fois en septembre 1994, et avec ses nouveaux moteurs CF34-3B le 17 mars 1995. Il fut certifié en septembre et la première livraison intervint en janvier 1996.

Le Challenger 600 est toujours en production et a donné naissance au CRJ 100 puis 200. Outre des particuliers ou des sociétés, il a également été vendu à des forces aériennes : son premier client militaire fut le Canada qui acquit 12 CL-600, désignés CC-144, puis 6 CL-601-1A (CC-144B). Il fut suivi par l'USAF (un exemplaire appartenant à Bombardier et depuis revendu sur le marché civil), l'Allemagne (7 CL-601, retirés du service en 2011), l'Australie, la Chine, la Croatie, le Danemark, la République Tchèque, les garde-côtes coréens, hong-kongais et américains.

Outre le transport de VIP, Le Challenger est utilisé dans ces forces aériennes pour l'entraînement à la guerre électronique (Canada, avec 3 CE-144), la patrouille maritime (Danemark, gardes-côtes sud-coréens) et l'évacuation sanitaire (Croatie).


Versions :

CL-600 : Version initiale de série produite à 83 exemplaires (y compris pour la force aérienne canadienne) de 1978 à 1983.

CL-600S : 3 CL-600 modifiés en recevant des winglets.

CL-601-1A : Version motorisée avec des GE CF34-1A et dotée de winglets, construite à 66 exemplaires. 1er vol le 10 avril 1982.

CL-601-1A/ER : CL-601-1A modifiés en recevant un réservoir supplémentaire dans la queue.

CL-601-3A : Version motorisée avec des GE CF34-3A et dotée d'un cockpit tout-écran. Première version commercialisée par Bombardier, 1er vol en 1987. 134 exemplaires.

CL-601-3A/ER : CL-601-3A modifiés en recevant un réservoir supplémentaire dans la queue (en option).

CL-601-3R : Moteurs CF34-3A1, réservoir dans la queue standardisé. Commercialisé à partir de 1989. 59 exemplaires.

CL-601S : Moteurs GE CF34-3A2.

CL-604 : Amélioration majeure, avec des moteurs GE CF34-3B, une capacité en carburant augmentée, un train d'atterrissage plus solide, des améliorations structurelles dans les ailes et les empennages, et une avionique Rockwell Collins ProLine 4. 1er vol en septembre 1994. Plus de 80 exemplaires.

CL-604 MMA : Version utilisée par le Danemark. Cette version militarisée (MMA signifiant Multi-Mission Aircraft) fut développée par Field Aviation pour remplir des missions de patrouille maritime et SAR, particulièrement par grand froid.

CL-605 : Version améliorée par rapport au CL-604, apparue en 2006. D'autres améliorations structurelles (hublots plus grands) et avionique Collins Proline 21. Cone de queue plus arrondi.

CL-605 MSA : Version de patrouille maritime actuellement en cours de développement chez Boeing.

CL-610 : Version allongée qui devait accueillir 24 passagers. Elle fut conçue à la demande de Federal Express, qui avait commandé 25 exemplaires d'une variante cargo. Son développement fut stoppé en 1981, après l'annulation de la commande de Federal Express.

CC-144 : Désignation canadienne du CL-600, 12 exemplaires.

CE-144 : 3 CC-144 modifiés pour l'entraînement à la guerre électronique.

CX-144 : Un des prototypes fut transféré à la RCAF et utilisé par l'Aerospace Engineering and Test Establishment jusqu'à son retrait du service, en 1993. Il est désormais exposé au National Air Force Museum of Canada.

CC-144B : Désignation canadienne du CL-601-1A, 6 exemplaires.

C-143A : Désignation du CL-604 au sein de l'US Coast Guard. Il fut acquis en décembre 2005.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardier_Challenger_600

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/canadair-bombardier-challenger/

http://en.wikipedia.org/wiki/Bombardier_Challenger_600

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=135

http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=123

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_cl601_en.php
Re: CL-600 Challenger à 08/02/2014 12:49 Clansman
La fiche est sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires