Rappels

Histoire de l'appareil

A la fin des années 1950, des compagnies aériennes comme United Airlines, American Airlines et Eastern Air Lines voulaient un avion de ligne capable de desservir des petites villes, donc d'opérer sur des pistes relativement courtes et emportant peu de passagers. Mais elles n'étaient pas d'accord sur les spécifications. L'un voulait un quadriréacteur pour desservir des villes en haute altitude. L'autre voulait un biréacteur. Un troisième voulait un triréacteur. Ce fut cette dernière solution qui l'emporta.

Le design du Boeing 727 et du DH.121 Trident étant assez similaire, la BEA proposa aux 2 compagnies de s'associer pour concevoir un unique appareil, en 1959. Des ingénieurs avaient été envoyés, Boeing envisagea un temps d'utiliser les réacteurs RB163 Spey du Trident, et DH proposa même à Boeing de construire le Trident sous licence. Mais Boeing laissa tomber toute idée de coopération avec De Havilland, estimant son Trident inadapté au marché américain.

En 1960, Pratt & Whitney proposa son JT8D, qui fut retenu comme alternative au RB163. Il deviendra finalement l'unique moteur du 727. Cependant, ces moteurs en feront un des plus bruyants avions de ligne. Malgré l'apport d'un système de réduction de bruit, les 727 ont été bannis de certains aéroports australiens en 2010.

Le Boeing 727 est donc un appareil triréacteur, dont le 3e moteur se situe à la base de la dérive, laquelle est en T. Les 2 autres réacteurs sont en nacelle à l'arrière du fuselage, lequel vient du 707. Le couloir emprunté par l'air est en forme de S. Il dispose d'ailes en flèche basses et d'un train tricycle rétractable. Ces ailes sont munies de systèmes hypersustentateurs afin de lui permettre d'opérer à partir de pistes relativement courtes. Il s'agit d'un monocouloir, dont le fuselage est large de 3,8 mètres.

Le Boeing 727 a volé pour la première fois le 9 février 1963 et reçut sa certification en décembre, la même année. Il fut mis en service par Eastern Airlines le 1er février 1964, entre Miami et Philadelphie. Il connut le succès, non seulement sur des lignes intérieures, mais également sur des vols internationaux comme moyen-courrier, ainsi qu'en cargo. Pendant une décennie, il connut la cadence de production la plus élevée pour un avion de ligne.

La première version fut nommée rétrospectivement Boeing 727-100. Elle se subdivise en 3 sous-variantes, la version -100 de base (transport de passagers), le -100C convertible (94 passagers, ou 52 passagers et 4 palettes de fret, ou 8 palettes de fret soit 38000 livres), le 100QC (Quick Change, l'opération de conversion prenant alors 30 mn). 572 exemplaires furent construits, dont 408 727-100 (l'un d'eux fut conservé par Boeing), 53 727-100C et 111 727-100QC. United Parcel Service a converti ses appareils en cargo, ce qui donna le 727-100QF (Quiet Freighter) motorisé par des Rolls-Royce Tay moins bruyants.

Le Boeing 727-200 est une version allongé de 20 pieds (6,1 mètres), qui vola pour la première fois le 27 juillet 1967. Elle peut emporter 189 passagers. Elle fut certifiée le 30 novembre de la même année. Le premier appareil fut livré à Northeast Airlines le 14 décembre. 310 exemplaires furent construits.

Le 727-200C était un convertible cargo-passagers. Il semble que seuls 2 exemplaires furent construits.

Le 727-200 Advanced apparut en 1972. Il se caractérisait par une masse maximale au décollage plus élevée, passant de 77 tonnes à 95. L'entrée d'air dorsale fut également redessinée. Sa distance franchissable était plus grande et sa cabine fut modifiée.

Le 727-200F Advanced apparut en 1981. Il s'agissait de la version cargo de l'Advanced, pouvant emporter 11 palettes soit 58000 livres de fret. Bénéficiant d'un fuselage renforcé et de moteurs Pratt & Whitney JT8D-17A, 15 exemplaires furent construits pour Federal Express. Ce fut la dernière version produite par Boeing.

Valsan Partners, puis Goodrich, modifièrent des 727 en Super 27 en remplaçant les moteurs par des JT8D-219, en rajoutant un système de réduction de bruit sur le 3e réacteur et des winglets afin de réduire la consommation de carburant.

Le 727 connut également le succès auprès des forces aériennes. Le 727-100 fut vendu à l'Air National Guard sous la dénomination C-22B (3 exemplaires) et le 727-200 sous la dénomination C-22C (1 exemplaire). Les C-22B furent utilisés par le 201st Airlift Squadron pour le transport de personnel.

Il est encore en service au Bénin (1 727-200), au Burkina Faso (1 727-200), en Colombie (au moins 1 727-100), en Côte d'Ivoire (un 727-200), à Djibouti (1 727-100), en Equateur (1 727-100 et 2 727-200), en Gambie (1 727-200) et au Mexique (4 727-200).

Il fut en service en Belgique (2 exemplaires à partir de 1975 et remplacés par l'A310), en Grèce (1), en Iran, en Nouvelle-Zélande (3 à partir de 1981, remplacés par le Boeing 757), Panama (jusqu'en 1989), Taïwan (4 appareils remplacés par des 737), le Tadjikistan et la Yougoslavie.

Il aurait été en service en Angola et au Cameroun.

1832 exemplaires furent produits jusqu'en août 1984, faisant de lui l'avion de ligne le plus produit avant l'énorme succès du Boeing 737. Boeing pensait n'en vendre que 250 au début… Il connut également 325 incidents, dont 112 crashs, et 178 détournements, causant respectivement la mort de 3783 et 345 personnes. Sa consommation en carburant élevée et son niveau de bruit firent qu'il du céder la place au Boeing 757 et fut retiré du service à partir de 2003. Plus de 300 727 furent convertis en cargo. En juillet 2010, 398 Boeing 727 (toutes versions confondues) étaient encore en service.

Versions référencées

  • Boeing 727-100 : Version de série initiale. 572 exemplaires.
  • Boeing 727-200 : Version principale, allongée de 6 mètres.
  • Boeing 727-30 : Version initiale de série.
  • Boeing C-22A : Désignation USAF du 727-30, 1 exemplaire..
  • Boeing C-22B : Désignation USAF du Boeing 727-35, 4 exemplaires.
  • Boeing C-22C : Désignation USAF du 727-200, un exemplaire.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Boeing 727-200 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 95 028 kg (209 500 lbs)
  • Masse à vide : 45 359 kg (100 000 lbs)
  • Surface alaire : 157,93 m² (1 699,944 sq. ft)
  • Hauteur : 10 m (34 ft)
  • Envergure : 33 m (108 ft)
  • Longueur : 46,695 m (153,2 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 915 km/h (569 mph, 494 kts)
  • Distance de décollage : 1 768 m (5 800 ft)
  • Distance d'atterrissage : 1 548 m (5 080 ft)
  • Distance franchissable : 4 445 km (2 762 mi, 2 400 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 802 m (42 000 ft)
  • Mach maximal HA : Mach 0,9
  • Charge alaire, à vide : 287,211 kg/m² (58,825 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 601,707 kg/m² (123,239 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 3 réacteurs Pratt & Whitney JT8D-9A
  • Puissance unitaire : 6 577 kgp (65 kN, 14 500 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré 44
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 5
Annulé par la FAI 1
Annulé 7

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture
picture
picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
Boeing 727 à 04/12/2011 09:35 Clansman
A la fin des années 1950, des compagnies aériennes comme United Airlines, American Airlines et Eastern Air Lines voulaient un avion de ligne capable de desservir des petites villes, donc d'opérer sur des pistes relativement courtes et emportant peu de passagers. Mais elles n'étaient pas d'accord sur les spécifications. L'un voulait un quadriréacteur pour desservir des villes en haute altitude. L'autre voulait un biréacteur. Un troisième voulait un triréacteur. Ce fut cette dernière solution qui l'emporta.

Le design du Boeing 727 et du DH.121 Trident étant assez similaire, la BEA proposa aux 2 compagnies de s'associer pour concevoir un unique appareil, en 1959. Des ingénieurs avaient été envoyés, Boeing envisagea un temps d'utiliser les réacteurs RB163 Spey du Trident, et DH proposa même à Boeing de construire le Trident sous licence. Mais Boeing laissa tomber toute idée de coopération avec De Havilland, estimant son Trident inadapté au marché américain.

En 1960, Pratt & Whitney proposa son JT8D, qui fut retenu comme alternative au RB163. Il deviendra finalement l'unique moteur du 727. Cependant, ces moteurs en feront un des plus bruyants avions de ligne. Malgré l'apport d'un système de réduction de bruit, les 727 ont été bannis de certains aéroports australiens en 2010.

Le Boeing 727 est donc un appareil triréacteur, dont le 3e moteur se situe à la base de la dérive, laquelle est en T. Les 2 autres réacteurs sont en nacelle à l'arrière du fuselage, lequel vient du 707. Le couloir emprunté par l'air est en forme de S. Il dispose d'ailes en flèche basses et d'un train tricycle rétractable. Ces ailes sont munies de systèmes hypersustentateurs afin de lui permettre d'opérer à partir de pistes relativement courtes. Il s'agit d'un monocouloir, dont le fuselage est large de 3,8 mètres.

Le Boeing 727 a volé pour la première fois le 9 février 1963 et reçut sa certification en décembre, la même année. Il fut mis en service par Eastern Airlines le 1er février 1964, entre Miami et Philadelphie. Il connut le succès, non seulement sur des lignes intérieures, mais également sur des vols internationaux comme moyen-courrier, ainsi qu'en cargo. Pendant une décennie, il connut la cadence de production la plus élevée pour un avion de ligne.

La première version fut nommée rétrospectivement Boeing 727-100. Elle se subdivise en 3 sous-variantes, la version -100 de base (transport de passagers), le -100C convertible (94 passagers, ou 52 passagers et 4 palettes de fret, ou 8 palettes de fret soit 38000 livres), le 100QC (Quick Change, l'opération de conversion prenant alors 30 mn). 572 exemplaires furent construits, dont 408 727-100 (l'un d'eux fut conservé par Boeing), 53 727-100C et 111 727-100QC. United Parcel Service a converti ses appareils en cargo, ce qui donna le 727-100QF (Quiet Freighter) motorisé par des Rolls-Royce Tay moins bruyants.

Le Boeing 727-200 est une version allongé de 20 pieds (6,1 mètres), qui vola pour la première fois le 27 juillet 1967. Elle peut emporter 189 passagers. Elle fut certifiée le 30 novembre de la même année. Le premier appareil fut livré à Northeast Airlines le 14 décembre. 310 exemplaires furent construits.

Le 727-200C était un convertible cargo-passagers. Il semble que seuls 2 exemplaires furent construits.

Le 727-200 Advanced apparut en 1972. Il se caractérisait par une masse maximale au décollage plus élevée, passant de 77 tonnes à 95. L'entrée d'air dorsale fut également redessinée. Sa distance franchissable était plus grande et sa cabine fut modifiée.

Le 727-200F Advanced apparut en 1981. Il s'agissait de la version cargo de l'Advanced, pouvant emoorter 11 palettes soit 58000 livres de fret. Bénéficiant d'un fuselage renforcé et de moteurs Pratt & Whitney JT8D-17A, 15 exemplaires furent construits pour Federal Express. Ce fut la dernière version produite par Boeing.

Valsan Partners, puis Goodrich, modifièrent des 727 en Super 27 en remplaçant les moteurs par des JT8D-219, en rajoutant un système de réduction de bruit sur le 3e réacteur et des winglets afin de réduire la consommation de carburant.

Le 727 connut également le succès auprès des forces aériennes. Le 727-100 fut vendu à l'Air National Guard sous la dénomination C-22B (3 exemplaires) et le 727-200 sous la dénomination C-22C (1 exemplaire). Les C-22B furent utilisés par le 201st Airlift Squadron pour le transport de personnel.

Il est encore en service au Bénin (1 727-200), au Burkina Faso (1 727-200), en Colombie (au moins 1 727-100), en Côte d'Ivoire (un 727-200), à Djibouti (1), en Equateur (1 727-100 et 2 727-200), en Gambie (1 727-200) et au Mexique (4 727-200).

Il fut en service en Belgique (2 exemplaires à partir de 1975 et remplacés par l'A310), en Grèce (1), en Iran, en Nouvelle-Zélande (3 à partir de 1981, remplacés par le Boeing 757), Panama (jusqu'en 1989), Taïwan (4 appareils remplacés par des 737), le Tadjikistan et la Yougoslavie.

Il aurait été en service en Angola et au Cameroun.

1832 exemplaires furent produits jusqu'en août 1984, faisant de lui l'avion de ligne le plus produit avant l'énorme succès du Boeing 737. Boeing pensait n'en vendre que 250 au début… Il connut également 325 incidents, dont 112 crashs, et 178 détournements, causant respectivement la mort de 3783 et 345 personnes. Sa consommation en carburant élevée et son niveau de bruit firent qu'il du céder la place au Boeing 757 et fut retiré du service à partir de 2003. Plus de 300 727 furent convertis en cargo. En juillet 2010, 398 Boeing 727 (toutes versions confondues) étaient encore en service.






http://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_727

http://www.aviation-fr.info/guide/b727.php

http://en.wikipedia.org/wiki/Boeing_727

http://en.wikipedia.org/wiki/Boeing_C-22

http://www.boeing.com/commercial/727family/index.html
Boeing 727 gouvernementaux à 04/12/2011 16:30 stanak
Djibouti
Image

mais aussi :

Burkina Faso
Image

Côte d'Ivoire
Image

Gambie
Image
Re: Boeing 727 à 05/12/2011 08:38 Clansman
Merci pour les infos et les photos. :D

La fiche sur le site
Bogota 2015 à 06/08/2015 19:08 stanak
il m'a nargué à Rionegro pendant 3 jours sans pouvoir le faire
et le dernier jour à Bogota, qui voilà ti pas
mon premier B727 :hehe:

B727-151C
Colombian air force
Image
Re: Boeing 727 à 06/08/2015 20:37 JFF
Le Boeing 727 a également été en service pour le gouvernement du Sudan (N111EK, vu en 1978), le gouvernement du Zaire (9Q-RDZ, vu en 1991), le gouvernement du Congo (TN-AEB, vu à Heathrow en 7/89), le gouvernement du Sénégal (6V-AEF, vu à orly en 6/88), les iles Cayman (VR-CAA, vu au Bourget en 6/88), ainsi que pour les déplacements des souverains de Jordanie (JY-HNH), et des Emirats Arabes Unis (A6-HRR)
Le Cameroun a effectivement utilisé au moins un B 727-200, TJ-AAM, vu à Orly en 7/89.

Les 727 de l'Equateur, bien qu'appartenant à la Fuerza Aerea del Ecuador, étaient exploité par TAME (Transportes Aereos Militares de Ecuador), qui assure un service civil en Equateur. Il y a eu au moins 3 B 727-100 exploité par TAME :
- HC-BLE / FAE 691
- HC-BLF / FAE 692
- HC-BLV / FAE 328
et au moins 4 B 727-200
- HC-BHM / FAE 078
- HC-BSC / FAE 788
- HC-BRI / FAE 560
- HC-BZR / FAE ???
(je ne sais pas pourquoi les serial number de la FAE ne se suivent forcément dans un ordre logique)
Re: Boeing 727 à 07/08/2015 09:18 Clansman
mon premier B727

Euh, t'en a 4 autres sur AMN on dirait : Gambie, Côte d'ivoire, Burkina Faso et Djibouti. :)
Re: Boeing 727 à 07/08/2015 22:22 cachée dans les pins
un forum de gâteux qui sucrent bientôt les maquettes :sygus:
Re: Boeing 727 à 08/08/2015 07:34 stanak
je ne suis pas l'auteur de ces 4 photos :non:
même si le prénom est commun
c'est un copain spécialiste du VIP gouvernemental
Re: Boeing 727 à 08/08/2015 07:40 Clansman
Ah bon ben OK. ^^
Re: Boeing 727 à 12/08/2015 11:48 Nico2
Le Boeing 727 de Gambie était propriété du Prince Al Waleed auparavant non ?

stanak a écrit

je ne suis pas l'auteur de ces 4 photos :non:
même si le prénom est commun
c'est un copain spécialiste du VIP gouvernemental

Ah en effet, ce sont des clichés de ce cher "340"* :) .

* Surnom de l'intéressé, pour ceux qui ne le connaissent pas. [/size:1rw1pmjz]
BAM1 Santa Lucia (MEX) à 15/05/2017 16:17 stanak
B727-14F
ex FAM
Image
un des 3 B727-100 utilisés

B727-264
ex FAM
Image
un des 3 B727-200 utilisés
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires