Rappels

Histoire de l'appareil

Le Yak-15U, expérimental, avait montré qu'un train tricycle était plus adapté à un avion à réaction que le train d'atterrissage traditionnel, et Yakovlev proposa un nouveau projet en ce sens. Le Yak-17 était donc dans ses grandes lignes un Yak-15 à train tricycle.

Il fut développé dès 1946 à l'initiative de Yakovlev, qui considérait que son chasseur avait un certain potentiel. La plus grande difficulté consista à placer la roulette de nez, qui ne s'escamotait pas complètement. Le train principal était placé juste au centre de gravité de l'avion, ce qui entraîna une réduction du carburant emporté. La structure des ailes fut revue et renforcée afin de pouvoir emporter des réservoirs largables. La dérive a également été agrandie. Il comportait des pièces en métal remplaçant celles en bois encore présentes sur le Yak-15.

Le prototype vola en mai 1947, et on se rendit compte que les réservoirs supplémentaires et la prise de poids rendaient le Yak-17 moins performants que le Yak-15. Malgré tout, les essais étant concluants, des commandes furent passées et la production démarre en 1948. L'appareil était motorisé par un RD-10A de 1000 kgp.

L'appareil est présenté au public à Tushino en 1949. Sa version biplace, le Yak-17UTI (appelée Magnet par l'OTAN) sera expérimentée dès avril 1948. Bien que généralement désarmée, cette version fut parfois armée d'une mitrailleuse Beresin de 12,7 mm.

La Tchécoslovaquie en évalua un sous l'appellation S-100 et la Pologne utilisa 3 monoplaces. Ces 2 pays envisagèrent une production sous licence, mais l'apparition de nouveaux appareils plus performants firent annuler le projet. La Chine en reçut 43 à partir de 1950. La Hongrie a peut-être utilisé des Yak-17 de 1950 à 1956.

Le Yak-17 conservait les principaux défauts du Yak-15, et fut un avion de transition pour les pilotes du Pacte de Varsovie. 430 Yak-17 furent produits à Tbilissi. Les VVS retirèrent les Yak-17 du service en 1951. La Pologne retira les siens en 1955. Il fut remplacé par le MiG-15.


Texte de Clansman.

Informations techniques

Éléments de reconnaissance

Réservoirs en bout d'ailes, Train tricycle

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 3 240 kg (7 143 lbs)
  • Masse à vide : 2 081 kg (4 588 lbs)
  • Surface alaire : 14,9 m² (160,382 sq. ft)
  • Hauteur : 2,3 m (7,546 ft)
  • Envergure : 9,2 m (30,184 ft)
  • Longueur : 8,7 m (28,543 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 395 km (245 mi, 213 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 750 m (41 831 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 12 m/s (39 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 748 km/h (465 mph, 404 kts)
  • Rapport poussée/masse, à vide : 0,44
  • Charge alaire, à vide : 139,664 kg/m² (28,606 lbs/sq. ft)
  • Rapport poussée/masse, au décollage : 0,28
  • Charge alaire, au décollage : 217,45 kg/m² (44,537 lbs/sq. ft)

Équipage

  • Équipage : 1

Motorisation

  • 1 réacteur Klimov RD-10A
  • Puissance unitaire : 910 kgp (9 kN, 2 006 lbf)

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Charge utile et armement

  • 2 canons Nudelman-Suranov NS-23
  • Calibre : 23 mm (0,91 in)
  • Munitions : 60 coups

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Exemplaires construits

  • Aucun exemplaire n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Re: Yak-15/17 Feather. à 14/03/2010 15:21 Clansman
Et un topo sur le Yak-17 :


Le Yak-15U, expérimental, avait montré qu'un train tricycle était plus adapté à un avion à réaction que le train d'atterrissage traditionnel, et Yakovlev proposa un nouveau projet en ce sens. Le Yak-17 était donc dans ses grandes lignes un Yak-15 à train tricycle. Il fut développé dès 1946 à l'initiative de Yakovlev, qui considérait que son chasseur avait un certain potentiel. La plus grande difficulté consista à placer la roulette de nez, qui ne s'escamotait pas complètement. Le train principal était placé juste au centre de gravité de l'avion, ce qui entraîna une réduction du carburant emporté. La structure des ailes fut revue afin de pouvoir emporter des réservoirs largables. La dérive a également été agrandie.

Le prototype vola au milieu de 1947, et on se rendit compte que les réservoirs supplémentaires dégradaient les performances du Yak-17. Malgré tout, les essais étant concluants, des commandes furent passés et la production démarre en 1948.

L'appareil est présenté au public à Tushino en 1949. Sa version biplace, le Yak-17UTI (appelée Magnet par l'OTAN) sera expérimentée dès avril 1948.

La Tchécoslovaquie en évalua un sous l'appellation S-100 et la Pologne en utilisa 4 dont un biplace. Ces 2 pays envisagèrent une production sous licence, mais l'apparition de nouveaux appareils plus performants firent annuler le projet. La Roumanie utilisa 4 biplaces, la Chine en reçut un certain nombre. Si le Yak-17 conservait les principaux défauts du Yak-15, il n'empêche que ce fut un excellent avion de transition pour les pilotes du Pacte de Varsovie. Il semble que 430 Yak-17 furent produits, dont 150 biplaces. Les VVS retirèrent les Yak-17 du service en 1951, et les Yak-17UTI en 1953. La Pologne retira les siens en 1955.

Yak-17

Dimensions
Longueur : 8,70 m
Envergure : 9,20 m
Hauteur : 2,3 m
Surface alaire : 14,9 m²

Masses
A vide : 2081 kg
maximale : 3240 kg

Motorisation
Moteur : 1 Klimov RD-10A
Poussée : 890 kgP

Performances
Vitesse maximale : 748 km/h
Plafond : 12750 m
Distance franchissable : 395 km

Équipage : 1 pilote

Armement : 2 canons Nudelman-Suranov NS-23 de 23 mm avec 60 obus chacun.

Pays utilisateurs : Chine, Pologne, Roumanie, Tchécoslovaquie, URSS.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_Yak-17

http://en.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_Yak-17

http://pagesperso-orange.fr/jets.for.ever/Pages/yak-17.htm

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=355

http://www.aviastar.org/air/russia/yak-17.php

http://www.yak.ru/ENG/FIRM/HISTMOD/yak-17.php

http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraft_genericsearch=Yakovlev%20Yak-17
Yak-15/17 Feather. à 13/03/2010 13:59 Clansman
Ce topic pour parler des premiers Yak à réactions, Les Yak-15 et 17 "Feather". Je commence par un topo sur le Yak-15 :




Le Yak-15 est issu du même projet initié par Staline en février 1945 que le MiG-9, lorsqu'il s'agissait de rattraper le retard de l'aéronautique soviétique en matière d'avion à réaction. Staline donnant le choix entre le BMW 003 et le Jumo 004, Yakovlev choisit ce dernier pour son projet. Le développement est alors confié à Yevgeni Adler, assisté de Leon Shekter. Ceux-ci, conscients de la mauvaise réputation des avions à réaction en URSS, imputable aux accidents, choisissent de prendre un appareil bien connu des pilotes afin de les rassurer : le Yak-3U.

Le Yak-15 est donc purement et simplement un Yak-3 à réaction, dont la partie avant est transformée avec une prise d'air frontale et un réacteur sous le fuselage. Il est parfois appelé Yak-Jumo. Les responsables des essais attendent prudemment le rapport du Tsagi sur les essais en soufflerie d'une maquette avant de lancer les essais en vol du Yak-15. Celui-ci fait son premier vol le 24 avril 1946 aux mains de Mikhaïl Ivanov, quelques heures après le MiG-9, son concurrent direct.

La parade de Tushino le 18 août 1946 marque sa première apparition publique. La transition du Yak-3U au Yak-15 en usine de production fut relativement aisée et les 15 premiers exemplaires de série sont livrés pour essais le 21 octobre 1946.

Les VVS les acceptent définitivement en mai 1947, et une patrouille acrobatique est même montée sous l'égide du pilote d'essai P.Stefanovskij. 280 exemplaires seront commandés, essentiellement pour permettre aux pilotes de se familiariser avec ce nouveau mode de propulsion. En effet, le Yak-15 est trop peu performant, notamment en terme de maniabilité et d'accélération, pour espérer faire un véritable chasseur. Il était propulsé par la copie russe du Jumo 004, le RD-10, dont la durée de vie était identique à l'original : 25 heures. Cependant, il a été le premier jet russe à être ravitaillé en vol.
Bien que considéré comme le plus léger des jets de l'époque, et sans doute un des moins chers, l'appareil sera retiré au début des années 1950.

Il existe une variante à train tricycle, le Yak-15U, et des versions biplaces de ces 2 modèles, les Yak-21 et Yak-21U. L'USAF le nommera type-2, système de reconnaissance qui cessera en 1955 car peu pratique. L'OTAN lui donnera le nom de Feather.

Yak-15

Dimensions
Longueur : 8,70 m
Envergure : 9,20 m
Hauteur : 2,27 m
Surface alaire : 14,85 m²

Masses
A vide : 1918 kg
maximale : 2234 kg

Motorisation
Moteur : 1 Tumansky RD-10
Poussée : 890 kgP

Performances
Vitesse maximale : 805 km/h
Plafond : 13350 m
Distance franchissable : 510 km

Équipage : 1 pilote

Armement : 2 canons Nudelman-Suranov NS-23 de 23 mm avec 60 obus chacun.

Pays utilisateurs : URSS

http://pagesperso-orange.fr/jets.for.ever/Pages/yak-17.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_Yak-15

http://www.france-simulation.com/sections.php?op=viewarticle&artid=94

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/yak-15.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_Yak-15

http://www.yak.ru/ENG/FIRM/HISTMOD/yak-15.php
Re: Yak-15/17 Feather. à 30/09/2010 14:02 Clansman
Le Feather sur le site

Pas de sièges éjectables, apparemment.
Répondre aux messages »

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:59 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires