Rappels

Informations techniques

Unique prototype construit.

Éléments de reconnaissance

Aile basse, Aile cantilever, Monoplan, Voilure tournante, Rotor de queue à gauche, Aile à dièdre positif, Rotor principal à 5 pales, Aile droite effilée, Rotor de queue à 5 pales, 1 dérive, Dérive en flèche, Empennage conventionnel, Empennage horizontal sans dièdre, Empennage horizontal droit effilé, Train classique, Train rétractable, Bimoteur, Biplace en tandem, Cockpit fermé

Caractéristiques

  • Longueur, sans rotor : 19,5 m (63,976 ft)
  • Masse maxi au décollage : 11 010 kg (24 273 lbs)
  • Masse à vide : 5 681 kg (12 524 lbs)
  • Diamètre du rotor principal : 18,9 m (62,008 ft)
  • Hauteur : 4,57 m (14,993 ft)
  • Envergure : 8,33 m (27,329 ft)
  • Longueur : 22,6 m (74,147 ft)

Performances

  • Vitesse critique (VNE) : 370 km/h (230 mph, 200 kts)
  • Distance franchissable : 354 km (220 mi, 191 nm)
  • Plafond opérationnel : 6 096 m (20 000 ft)
  • Vitesse maximale HA : 311 km/h (193 mph, 168 kts)
  • Rapport poussée/masse, à vide : 0,39
  • Rapport poussée/masse, au décollage : 0,2

Équipage

  • Équipage : 2

Motorisation

  • 2 turbines General Electric T58-GE-5
  • Puissance unitaire : 1 100 kW (1 496 ch, 1 475 hp)

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Charge utile et armement

  • Charge utile : 3 629 kg (8 000 lbs)
  • Nombre de points d'emport : 6

Charges externes

Missiles

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 2

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Exemplaires construits

  • Aucun exemplaire n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Sikorsky S-67 Blackhawk à 02/06/2012 07:45 Clansman
Après l'échec du programme AAFSS (Advanced Aerial Fire Support System) et de l'abandon du Lockheed AH-56 Cheyenne, Sikorsky travailla sur un nouvel hélicoptère, l'AH-3, dès janvier 1970. Développé sur fonds propres, il s'agissait d'un hélicoptère rapide destiné à l'attaque, reprenant un maximum de composants du S-61. Il porta cette désignation jusqu'en juillet 1970. Le projet fut étudié par Kenneth E. Horsey, qui sera remplacé en 1971 par R. Corey.

Le prototype effectua son vol inaugural le 20 août 1970, sous la désignation S-67 et entre les mains de Kurt Canon et Byron Graham. Son rotor principal, emprunté au S-61, avait 5 pales dont l'extrémité présentait une flèche de 20°. Son train avant était rétractable. Il était propulsé par 2 General Electric T58-GE-5 de 1500 hp, son cockpit comportait des jumelles de vision de nuit et une carte défilante. On prétend qu'il était capable d'emporter entre 6 et 8 soldats.

Son armement (essayé en 1974) était constitué d'un canon en tourelle TAT-140 (Tactical Armament Turret) de 30 mm, de 16 missiles TOW, de roquettes de 70 mm ou de missiles Sidewinder (la présence de missiles air-air était une première, même si l'option ne fut proposée qu'en 1974). Le tout était placé sous de véritables ailes d'une envergure de 8,33 mètres, comportant même trois volets. Cette envergure aurait été de plus de 10 mètres avant essais en soufflerie. Ces volets pouvaient agir comme aérofreins. La formule aile/rotor, appelée Compound, avait été essayée sur le S.61F ou NH-3A.

Le 14 décembre 1970, il battit des records de vitesse aux mains des pilotes d'essais de Sikorsky Kurt Cannon et Byron Graham.

Le S-67 et le Bell 309 furent testés tous deux par l'US Army en 1972, mais aucun d'entre eux ne fut sélectionné pour remplacer l'AH-56 Cheyenne. En effet, les pilotes de l'US Army considéraient qu'aucun des deux nouveaux concurrents n'étaient supérieurs à l'AH-56. Au contraire, l'US Army lancera un autre programme qui conduira à l'AH-64 Apache.

Le S-67 se lancera dans un programme de démonstrations en 1973, où il fit la preuve de sa maniabilité remarquable malgré sa taille et sa vitesse. L’Allemagne, l'Espagne, l'Iran, Israël, se montrèrent intéressés. Fin 1973, son rotor de queue fut remplacé par un fenestron d'1,1 mètre de diamètre à la demande de l'US Army. Il effectua ainsi 29 vols d'essais et atteignit 370 km/h en piqué avant de voir son rotor de queue traditionnel réinstallé.

L'unique exemplaire du S-67 s'écrasa lors d'un tonneau à basse altitude, au salon de Farnborough le 1er septembre 1974. Stu Craig mourut sur le coup, et Kurt Cannon de ses blessures 9 jours plus tard. Tout travail sur l'appareil cessa après l'accident et le surnom Black Hawk fut réaffecté, plus tard, à l'UH-60.


La fiche sur le site


http://aviation-militaire.kazeo.com/h%C3%A9licopt%C3%A8res-am%C3%A9ricains/sikorsky-s-67-blackhawk,a1746814.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Sikorsky_S-67_Blackhawk

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/sik_s-67.php

http://www.helis.com/70s/h_s67.php
Répondre aux messages »

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:58 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires