Rappels

Histoire de l'appareil

Après l'échec du programme Joint European Helicopter Tonal, Agusta se lance seule dans la modernisation des Mangusta de l'Esercito italiano. En 1992, sur la base du deuxième prototype modifié de l'A129 (c/n 29002, s/n MM592, codé E.I.903), le constructeur fait voler son A129I (pour International). 

Présenté officiellement le 5 janvier 1995, l'appareil est équipé de deux turbines Allison-Garrett LHTEC T800 de 1550 hp. Durant les essais, d’autres améliorations sont apportées. Il dispose d’un rotor de sustentation à cinq pales, d’une capacité en carburant plus importante, d’une nouvelle avionique et d’un tableau de bord comportant des écrans multifonctions. 

Son armement évolue lui aussi. Il est dorénavant doté d'une tourelle à canon tritube Otobreda TM 197B LTGS de 20 mm approvisionné à 500 obus, et installée sous le nez. Il peut désormais être armé de missiles antichars AGM-114K Hellfire et des missiles air-air AIM-92 Stinger ou Mistral.

Pour son autoprotection, il dispose désormais d'un détecteur d’alerte radar Elettronica ELT-156, d'un détecteur d'alerte laser BAE Systems Italia RALM-101, d'un système de contremesures électroniques ELT-554 et d'un brouilleur infrarouge AN/ALQ-144A.

Informations techniques

Éléments de reconnaissance

Rotor principal à 5 pales, Biplace en tandem

Motorisation

Équipements électroniques

  • Système ECM (brouillage) AN/ALQ-144A
  • Système ECM ELT-554
  • Détecteur d'alerte laser RALM-101
  • Détecteur d'alerte radar ELT-156

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Charge utile et armement

Charges externes

Missiles

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Exemplaires construits

  • Aucun exemplaire n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
A-129 Mangusta à 23/09/2012 09:12 stanak
Agusta A129CBT Mangusta (Italie : 60 construits, 56 en service)
Image

la Turquie en a commandé 60 (T-129), livraison à partir de 2012, co-dévellopé et construits par TAI
Agusta-Westland AW-129 Mangusta à 03/05/2013 14:34 Jericho
Après moult hésitations, je me décide d'apporter quelques précisions sur cet appareil magnifiquement illustré par Stanak. Si vous avez des remarques ou des précisions à apporter, n'hésitez pas! ;)

L’Agusta-Westland AW129 "Mangusta" est un hélicoptère d’attaque léger, biplace en tandem, biturbine, muni d’un rotor principal muni de quatre ou cinq pales selon la version, d’un rotor de queue bipale, d’un train d’atterrissage tricycle et muni de quatre points d’attache sous ses moignons d’ailes.

À la demande de l’armée italienne, Agusta décide en 1978 d’étudier une version d’attaque antichar de son hélicoptère A109. L’équipe de développement démontre rapidement que les modifications sont plus compliquées que l’élaboration d’un nouvel appareil. Agusta lance alors le premier programme d’hélicoptère de combat européen avec l’A129 "Mangusta", reprenant le concept de deux sièges en tandem de l’AH-1 "Cobra" permettant d’offrir une cible de plus faible dimension de face. L’AH-1 est à ce moment un de ses seuls concurrents en occident et ce n’est pas pour rien si l’appareil italien a été désigné mangouste, puisque ce petit mammifère est tout à fait capable de venir à bout d’un cobra…

Le programme prévoit une masse au décollage proche de l’A109 et c’est donc les même turbines Allison 250-20B qui sont choisies pour la motorisation. Mais l’appareil ne cessant de s’alourdir entre 1978 et 1980, il faut l’équiper de moteurs plus puissants et le choix se porte sur les Rolls-Royce Gem 2.

Cinq prototypes sont construits, et le premier vol est effectué le 15 septembre 1983.
Après avoir effectué des essais avec ces appareils, l’armée italienne en commande 66 exemplaires, dont 6 utilisés pour la formation des équipages et 60 pour les unités de combat. Les premiers A129 sont livrés en 1990, après que divers problèmes de mise au point du système de visée des missiles soient résolus. Les pales du rotor de sustentation repliables, l’éclairage du cockpit compatible avec l’utilisation de lunettes de vision nocturne, des réservoirs auxiliaires adaptables, des systèmes d’alerte radar et des lance-leurres sont intégrés à partir du seizième appareil de série.
Au final, après la fin de la guerre froide, ce n’est plus que 45 appareils qui sont commandés, avec 15 autres en option.

Le fuselage de l’A129 est large de 0,95m et sa structure est en grande partie construite en panneaux métalliques en nid d’abeille ou en matériaux composites, ces derniers représentent plus de la moitié de la masse de l’appareil. Ces panneaux, facilement remplaçables, résistent à des déformations importantes et aux impacts de balles de 12,7mm.
La verrière du poste de pilotage est composée de verres plats, blindés et antireflets. Les portières et les panneaux latéraux sont éjectables grâce à des cordons détonants.
L’équipage est composé de deux hommes installés en tandem, dans des sièges blindés Martin-Baker HACS 1 (Helicopter Armored Crashworthy Seats Mk1). Le tireur est en position avant, alors que le pilote est installé sur la place arrière surélevée, et disposant d’un angle de vue à l’avant vers le bas de 23°.
Les commandes de vol utilisent trois systèmes hydrauliques différents, un pour les commandes du rotor anti-couple, les deux autres pour le rotor de sustentation.
L’A109 est équipé de deux turbines Rolls-Royce Gem 2-1004D de 704kW (956cv) chacune au décollage, fabriquées sous licence par Piaggio sous la désignation de RR-1004D. Le montage de ces moteurs est réalisé afin de minimiser le bruit et leur signature infrarouge. Le rotor principal est composé de quatre pales en matériaux composites, munies de longerons en fibres de verre et d’une protection du bord d’attaque en acier inoxydable. La tête de rotor est munie de supports en élastomères ne nécessitant pas de lubrification, ni d’entretiens particuliers. Le rotor anti-couple, également fabriqué en matériaux composites, est bipale. Les pièces des rotors et du système de transmission sont prévues pour résister à des impacts de 12,7mm, voir de 23mm.
Les réservoirs de carburant latéraux sont inter-communicants, ils bénéficient de systèmes de protection et leurs commandes sont numériques.
Le train d’atterrissage, composé d’un train principal équipé de roues fixées à des montants et d’une roulette de queue, sont conçus pour supporter un impact vertical au sol de l’ordre de 4,6m/s.

L’A129 "Mangusta" est prévu pour voler de jour comme de nuit et dans n’importe quelles conditions atmosphériques, y compris en altitude et lors de températures élevées, ce qui s’est confirmé en Somalie, en Irak et en Afghanistan.
Un ordinateur IMS (système multiple intégré) contrôle les commandes de vol électriques, les moteurs, l’alimentation en carburant, les communications, la navigation, le pilotage automatique, les commandes de tir et les systèmes d’alertes et de visées. Cet ordinateur, qui travaille avec le système Doppler et l’altimètre radar, peut également stocker en mémoire dix plans de vol complexes ou cent points de passages.
Des écrans multifonctions permettent à l’équipage de visualiser toutes les informations concernant la navigation, les communications, les alarmes et le système d’arme. Ils affichent également les données concernant les cibles et les défenses ennemies sur des cartes synthétiques.
Le principal capteur de l’A129 est un PNVS (Pilot Night-Vision Sensor) muni d’un FLIR dont l’affichage s’effectue sur les visières des casques de l’équipage. L’appareil est également muni d’un système multifonction GEC Avionics, de détecteurs d’émissions laser et infrarouges, de CME, d’un brouilleur IR ALQ-144, de paillettes et de leurres thermiques.

Un moignon d’aile munis de 2 points d’attache est installé de chaque côté du fuselage. Ils permettent d’emporter des réservoirs de carburant externes, des paniers à roquettes de 70 ou 81mm, des mitrailleuses en nacelle, et jusqu’à huit missiles antichars HOT ou BGM-71 TOW. Ces moignons d’ailes peuvent être dirigés de +3 à -12° afin de faciliter le tir.

En 1986, le Royaume-Uni, l’Espagne et les Pays-Bas signent un accord avec l’Italie, afin de développer un hélicoptère de combat européen désigné "Joint European Helicopter Tonal", basé sur l’A129. Le "Tonal" doit être muni de moteurs plus puissants, de nouveaux rotors, d’un train d’atterrissage rétractable, de nouveaux capteurs et d’un armement plus varié.
En 1990, le Royaume-Uni et les Pays-Bas décident d’acquérir l’AH-64 "Apache" américain et se retirent du programme JEH "Tonal". Laissée seule, l’Espagne préfère attendre l’EC665 "Tigre" d’Eurocopter.

Suite à cet échec, Agusta se lance seul dans la modernisation de l’A129 et fait voler, en 1992, son "Mangusta" équipé de deux turbines Allison-Garrett LHTEC T800 de 1’200cv et d’une tourelle munie d’une mitrailleuse Lucas de 12,7mm.
Durant les essais, d’autres améliorations sont apportées et c’est sous l’appellation d’A129I (International) qu’il est présenté officiellement le 5 janvier 1995. Il est équipé d’un rotor de sustentation à cinq pales, d’une capacité en carburant plus importante, d’une nouvelle avionique et d’un tableau de bord comportant des écrans multifonctions. Une tourelle OtoBreda, avec un canon tritube Alenia-Difensa TM-197B de 20mm approvisionné de 500 obus, est installée sous le nez. Il peut désormais être armé de missiles antichars AGM-114K "Hellfire" et des missiles air-air AIM-92 "Stinger" ou "Mistral" pour son autoprotection.

Les A129 reçoivent leur baptême du feu en Somalie, durant l’opération "Restore Hope" en 1992-1994. Depuis ils ont également été engagés à d’autres occasions, entre autre en Angola, en Albanie, en République de Macédoine, au Kosovo, en Irak et en Afghanistan.

L’Australie, à la recherche d’un hélicoptère de combat, lui préfère l’EC665 "Tigre". Les raisons principales de ce choix sont l’autonomie et l’emport de charge trop faibles, ainsi que la petite taille de l’A129 qui fait craindre des difficultés pour un développement futur éventuel.

Durant les opérations en Somalie, l’armée italienne remarque que ses "Mangusta", spécialement armés pour le combat antichar, sont mal adaptés à la lutte antipersonnel et contre des objectifs peu protégés. Elle transforme l’option qu’elle avait sur les quinze derniers appareils en une commande ferme d’A129 pouvant effectuer des missions plus diversifiées.
Cette nouvelle version, désignée A129 CBT (Combattimento), garde les turbines Rolls-Royce Gem 2, mais reprend une partie des améliorations de l’A129I. Elle est équipée d’un rotor principal à cinq pales, d’une avionique modernisée et d’un armement comprenant, en plus, une tourelle de nez munie du canon TM-197B de 20mm et des missiles "Stinger".
L’équipement comprend un système d’alerte radar Elettronica ELT-156, un détecteur de laser BAE Systems Italia RALM-101, un système CME ELT-554 et un brouilleur IR AN/ALQ-144A.
Il est également possible de tirer des AGM-114K "Hellfire", mais suite à des tirs effectués en octobre 2000, durant l’exercice "Victory Strike" en Pologne, il semble que ces missiles puissent provoquer des dégâts à la cellule de l’hélicoptère. L’utilisation de ces missiles est donc déconseillée et il est recommandé de ne les utiliser qu’en cas de nécessité, depuis les positions extérieures des moignons d’ailes.
Les A129 CBT disposent également d’un nouveau camouflage et de marquages basse visibilité. Toutes ces améliorations lui permettent ainsi d’effectuer, en plus des missions antichars, la reconnaissance armée, l’escorte, l’attaque au sol et l’appui-feu.

La première livraison d’A129CBT a lieu en 2002, juste après l’accord signé entre l’armée italienne et Agusta sur la mise à ce standard des 41 A129n déjà en service.

L’entreprise Agusta-Westland Aircraft étant contrôlée à 100% par Finmeccanica, et suite à une nouvelle politique commerciale de cette dernière, en juillet 2007 il a été décidé de désigner l’appareil AW129.

Remportant le marché en Turquie face aux AH-64 "Apache" et EC665 "Tigre", Agusta signe en septembre 2007 un partenariat avec Turkish Aerospace Industries pour le développement avec transfert de technologie et la fabrication sous licence d’une version turque de son A129 International. Désigné T-129 ATAK, l’appareil est équipé de turbines Rolls-Royce/Honeywell LHTEC T800 de 1’200cv. Il est armé d’un canon Gatling de 20mm et peut emporter, sur les pylônes des moignons d’ailes, des paniers à roquettes, des canons ou des mitrailleuses en nacelle, des missiles antichars, ainsi que des missiles "Stinger" pour son autoprotection.
Plus long que l’A129, il bénéficie de diverses modifications spécifiques, dont une électronique et un armement en grande partie de conception et de fabrication turque.
Le programme comprend huit prototypes, dont les cinq premiers sont construits à Vergiate, en Italie, dans les installations d’Agusta-Westland.
Le premier de ces appareils vole pour la première fois le 28 septembre 2009. Mais durant un test en vol stationnaire à 15'000 pieds (environ 4’570 mètres) effectué le 19 mars 2010, il perd son hélice anti-couple et l’équipage, qui arrive à maintenir l’appareil loin de la zone d’habitation durant la chute, se sort du crash légèrement blessé.
Le premier des trois prototypes construits en Turquie, effectue son premier vol le 17 août 2011.
Un de ces appareils est conservé, par la suite, au sein du ministère turc de la défense comme banc d’essais pour les divers systèmes qui seront introduits sur cet appareil.
Par la suite, une série de neuf T-129A prévus pour des missions de soutient au combat est construite, ils seront ensuite convertis au standard T-129B. Puis une série de 51 T-129B multi-rôles est fabriquée.
Des délais dans le développement de certains composés électroniques obligent également TAI à deux séries d’équipement différentes désignées TUC pour (TUrkish Configuration).
Les 30 premiers appareils, au standard TUC-1, sont équipés d’un ordinateur de mission, de CME et d’un FLIR Aselsan AselFLIR-300 de conceptions turques. L’équipage est équipé de casques, munis de viseurs Thales et l’armement antichar est constitué des missiles AGM-114 "Hellfire II" et "Spike ER". Les appareils suivants sont munis de casques Aselsan AVCI et d’un armement constitué de roquettes guidées "Cirit" et de missiles antichars UMTAS fabriqués par le fabriquant turc Rocketsan.
Les T-129 peuvent également être équipés d’un radar à ondes millimétriques MILDAR, similaire aux "Longbow" et à l’IAI/ELTA, développé par un consortium réunissant le TUBITAK (Conseil scientifique et technologique de Turquie), l’entreprise Meteksan Savunma Sanayii AŞ et l’université de Bilkent.
Plusieurs pays sont intéressés par cet appareil.

Une nouvelle version désignée AW129D ou ARH129D est en cours de développement chez Agusta-Westland, munie de certaines améliorations apportées au T129. L’appareil est équipé du système électro-optique Rafael Toplite III et du système "Spike" qui lui permettra également de tirer des missiles antichars israéliens "Spike ER" et des roquettes guidées de 70mm.
Un illuminateur laser "Lizard" d’Elbit system peut également y être installé. Des tests ont été effectués avec un ARH129D illuminant des cibles pour le compte d’autres hélicoptères, ainsi que pour des AMX des forces aériennes italiennes munis de bombes GBL. Il leur est également possible d’illuminer des cibles pour guider des obus de 155mm "intelligents" tirés par l’artillerie.


Versions :
A129 Mangusta : Prototypes et premiers appareils de série munis de turbines Rolls-Royce Gem 2-1004D, destinés à la lutte antichar. Premier vol le 15 septembre 1983, première livraison en 1990. Armés de missiles TOW, de paniers à roquettes de 70 et 81mm et de canons et mitrailleuses en nacelles. 5 prototypes et 45 appareils de série construits.

A129 LBH : Projet d’un hélicoptère léger de transport d’assaut (Light Battlefield Helicopter) pouvant transporter huit soldats équipés en plus des pilotes. Suite aux difficultés de redessiner entièrement le fuselage, le projet est abandonné en faveur d’un appareil de conception plus classique et qui est désigné AW139.

A129 "Shiboard" : Projet d’une version navalisée, jamais développé.

A129 "Scout" : Version de reconnaissance, non produite.

A129 "Tonal" : Programme international désigné "Joint European Helicopter Tonal", regroupant l’Italie, le Royaume-Uni, l’Espagne et les Pays-Bas, lancé en 1986 pour développer une version commune de l’A129. Muni de moteurs plus puissants, de nouveaux rotors, d’un train d’atterrissage rétractable, de nouveaux capteurs et d’un armement plus varié, le "Tonal" est finalement abandonné en 1990.

A129I : Développement de l’A129 pour l’exportation, équipé d’un rotor principal à cinq pales, de deux turbines Allison-Garrett LHTE T800 de 1’200cv, d’une avionique modernisée, de réservoirs au volume plus important et d’une tourelle de nez munie d’un canon tritube de 20mm Alenia Difensa TM-197B. Son armement est diversifié, puisqu’il peut également emporter des missiles antichars "Hellfire" et des missiles air-air d’autoprotection "Stinger" ou "Mistral".

A129 CBT : (Combattimento) Version modernisée demandée par l’armée italienne comprennant certaines améliorations de l’A129I : un rotor principal à cinq pales, une avionique modernisée et un armement complété par une tourelle de nez avec un canon tritube de 20mm, des missiles antichars "Hellfire" et des missiles air-air "Stinger" ou "Mistral". 15 nouveaux appareils construits et livrés à partir de 2002, 41 A129 déjà en service remis à ce standard. Aussi désignés sous l’appellation de A129 EES (Elicottero da Esplorazione e Scorta = Hélicoptère d’exploration et d’escorte).

AW129D : Version en cours de développement, parfois aussi désignée ARH-129D. Munie de nouveaux capteurs Raphael TOPLITE III comprenant un FLIR et un laser fonctionnant comme télémètre et désignateur de cible, cette version pourra également être munie d’un radar à onde millimétriques et tirer des missiles antichars "Spike ER". L’armée italienne prévoit d’en acheter 24 exemplaires et de modifier 24 A129 CBT en service pour les mettre à ce standard.

T129 ATAK : Versions de l’A129I munies d’un fuselage plus long et dont le premier prototype a fait son premier vol le 28 septembre 2008. Il sera construit sous licence par Turkish Aerospace Industries pour équiper l’Armée de Terre turque, mais il est également proposé par la suite à d’autres pays.

T129A : Version de base du T129, pour des missions de soutient au combat, ces appareils ne disposent pas de l’équipement complet, mais seront par la suite convertis en T129B.

T129B : Version multirôle du T129, capable de missions de reconnaissance, d’escorte, d’appuis aérien et de lutte antichar.


Utilisateurs militaires :
Italie : 60 appareils commandés, 56 A129 CBT en service.

Turquie : 9 T-129A et 51 T129B (plus tard 60 T129B), plus 41 appareils supplémentaires en option. En cours de livraison.



Caractéristiques A129 CBT:
Equipage : 1 pilote et 1 opérateur d’armement.
Longueur : 13,31m
Longueur du fuselage : 12,28m
Diamètre du rotor principal : 11,90m
Hauteur : 3,35m
Surface du rotor principal : 111,2m2
Masse à vide : 2’530kg
Masse maximale au décollage : 4’600kg

Moteurs :
2 turbines Rolls-Royce Gem 2/Piaggio RR-1004D de 704kW (956cv) chacune au décollage.

Performances :
Vitesse max basse altitude: 289km/h
Vitesse de croisière : 229km/h
Vitesse ascensionnelle : 10,2m/s
Plafond opérationnel : 4’725m
Autonomie : 2h50
Distance franchissable : 1’000km

Armement :
Un canon Alenia-Difensa TM-197B de 20mm à trois tubes rotatifs approvisionnés de 500 obus sous le nez (canon General Electric Gatling M197 fabriqué sous-licence).
4 points d’emport sous les moignons d’ailes, pouvant emporter :
Des mitrailleuses FN Herstal HMP-50 de 12,7mm en nacelle.
2 paniers à roquettes contenant au total 38 roquettes de 81mm ou 76 roquettes de 70mm.
Jusqu’à 8 missiles antichars BGM-71 TOW, HOT ou AGM-114K "Hellfire".
Jusqu’à 8 missiles air-air AIM-92 "Stinger" ou "Mistral" pour son autoprotection.

* * * * *

Caractéristiques T129 :
Equipage : 1 pilote et 1 opérateur d’armement.
Longueur : 13,45m
Longueur du fuselage : 12,50m
Diamètre du rotor principal : 11,90m
Hauteur : 3,40m
Surface du rotor principal : 111,2m2
Masse à vide : 2’550kg
Masse maximale au décollage : 5’100kg

Moteurs :
2 turbines Rolls-Royce/Honeywell LHTEC CT S800-4A avec FADEC, de 1’014kW (1’378cv) chacune au décollage.

Performances :
Vitesse max basse altitude: 294km/h
Vitesse de croisière : 269km/h
Vitesse ascensionnelle : 14,0m/s
Plafond opérationnel : 6’100m
Endurance : 3h
Distance franchissable: 1’000km

Armement :
Un canon Alenia-Difensa TM-197B de 20mm à trois tubes rotatifs approvisionnés de 500 obus sous le nez (canon General Electric Gatling M197 fabriqué sous-licence).
Sous les moignons d’ailes, il peut emporter sur 4 points d’emport, supportant chacun 300kg, un armement composé de :
Mitrailleuses FN Herstal HMP-50 de 12,7mm en nacelle.
2 paniers à roquettes contenant au total 38 roquettes de 81mm ou 76 roquettes de 70mm.
2 paniers à roquettes guidées Rocketsan "Cirit".
8 missiles antichars AGM-114K "Hellfire", BGM-71 TOW ou Rocketsan UMTAS.
Jusqu’à 8 missiles air-air AIM-92 "Stinger" ou "Mistral" pour son autoprotection.


Liens internet :
http://www.agustawestland.com/product/t129-0
http://www.esercito.difesa.it/Equipaggiamenti/armi_materiali_mezzi/Aeromobili/Elicotteri/da%20Esplorazione%20e%20Scorta/Pagine/A129Mangusta.aspx
http://it.wikipedia.org/wiki/AgustaWestland_AW129
http://en.wikipedia.org/wiki/Agusta_A129_Mangusta
http://www.army-technology.com/projects/agusta/
http://www.helicopassion.com/fr/03/a129-01.htm
http://www.combataircraft.com/en/Military-Aircraft/Agusta/A-129-Mangusta/
http://www.globalsecurity.org/military/world/europe/a129.htm
http://www.military-today.com/helicopters/a129_mangusta.htm
http://www.helis.com/database/model/60/
http://www.helis.com/database/model/921/
http://www.fas.org/man/dod-101/sys/ac/row/a129.htm
http://www.aviationtoday.com/regions/weur/AgustaWestland-ARH-129D-Mangusta_73461.html
Re: Agusta-Westland AW-129 Mangusta à 03/05/2013 15:45 Cinétic

Jericho a écrit

Suite à cet échec, Agusta se lance seul dans la modernisation de l’A129 et fait voler, en 1992, son "Mangusta" équipé de deux turbines Allison-Garrett LHTEC T800 de 1’200cv et d’une tourelle munie d’un canon Lucas de 12,7mm.

Pour info lexical:
La limite, c'est 15mm.
Inférieur à 15mm, c'est une mitrailleuse, qui tire des balles et éjecte des étuis.
Supérieur à 15mm, c'est un canon, qui tire des obus et éjecte des douilles.
Re: Agusta-Westland AW-129 Mangusta à 03/05/2013 15:57 Jericho

Cinétic a écrit

Jericho a écrit

Suite à cet échec, Agusta se lance seul dans la modernisation de l’A129 et fait voler, en 1992, son "Mangusta" équipé de deux turbines Allison-Garrett LHTEC T800 de 1’200cv et d’une tourelle munie d’un canon Lucas de 12,7mm.

Pour info lexical:
La limite, c'est 15mm.
Inférieur à 15mm, c'est une mitrailleuse, qui tire des balles et éjecte des étuis.
Supérieur à 15mm, c'est un canon, qui tire des obus et éjecte des douilles.
Merci pour les 15mm! J'avais 20mm au début (comme pour l'arme montée en série) et lorsque j'ai modifié le calibre je n'ai pas modifié la désignation de l'arme… :S
J'édite mon texte. ;)

Et merci également pour l'"étui": en Suisse on n'utilise que la désignation "douille", y compris pour les calibres inférieurs (5,56 et 7,5mm par exemple).
Re: A-129 Mangusta à 05/05/2013 09:04 Clansman
Hop, les données sont rentrées, plus qu'à attendre que la MAJ apparaisse. Juste une remarque de ma part, le texte donne parfois l'impression que la Turquie dispose de tous ces appareils. Or, il semble qu'ils n'en ont pas plus de 4 livrés pour l'instant.
Re: A-129 Mangusta à 05/05/2013 18:31 Jericho

Clansman a écrit

Juste une remarque de ma part, le texte donne parfois l'impression que la Turquie dispose de tous ces appareils. Or, il semble qu'ils n'en ont pas plus de 4 livrés pour l'instant.
Ouaip, je modifierai le texte dans les "utilisateurs" quand j'aurai un peu plus de temps: les prototypes auraient volés et ils sont en cours de livraisons des appareils de série. Après, c'est difficile de savoir où ils en sont: les chiffres varient de 3 à 25 appareils livrés! :S
Dans le texte général, j'ai préféré ne pas dire qu'ils sont en cours de livraison pour ne pas avoir besoin de penser à remodifier le texte d'ici quelques mois… Si tu préfères que je le modifie aussi, dis le moi.
Re: A-129 Mangusta à 06/05/2013 16:47 Nico2
Dans un souci de rigueur, mieux vaut être le plus précis possible. ;)
Re: A-129 Mangusta à 06/05/2013 17:10 Jericho

Nico2 a écrit

Dans un souci de rigueur, mieux vaut être le plus précis possible. ;)
Je suis entièrement d'accord. J'ai rajouté:
"Turquie : 9 T-129A et 51 T129B (plus tard 60 T129B), plus 41 appareils supplémentaires en option. En cours de livraison."

Difficile de dire où ils en sont. Plus de la moitié aurait dû être livré avant la fin 2012, visiblement ce n'est pas le cas. Et comme je l'ai dit, je trouve entre 3 et 25 appareils livrés… Je resterai donc "vague" pour éviter d'être "faux", si vous êtes d'accord, bien entendu. ;)

À propos de précision, sur certains sites ils donnent le terme "mitrailleuse" pour les armes dont le calibre est inférieur à 20mm et "canon" pour celles à partir de 20mm! Décidément, on va espérer ne pas tomber sur des calibres entre 15 et 20mm! :bonnet:
Re: A-129 Mangusta à 07/05/2013 07:05 Clansman
Dans le texte général, j'ai préféré ne pas dire qu'ils sont en cours de livraison pour ne pas avoir besoin de penser à remodifier le texte d'ici quelques mois… Si tu préfères que je le modifie aussi, dis le moi.

J'vais faire directement la modif sur le site. Mais je pense que les livraisons vont prendre plusieurs années. :)
Re: A-129 Mangusta à 07/05/2013 10:04 Jericho

Clansman a écrit

Dans le texte général, j'ai préféré ne pas dire qu'ils sont en cours de livraison pour ne pas avoir besoin de penser à remodifier le texte d'ici quelques mois… Si tu préfères que je le modifie aussi, dis le moi.

J'vais faire directement la modif sur le site. Mais je pense que les livraisons vont prendre plusieurs années. :)
ça marche, merci.
À voir aussi s'ils les recevront tous, ou si les restrictions budgétaires passeront aussi par là.
Re: A-129 Mangusta à 08/05/2013 09:27 Clansman
La fiche sur le site
Re: A-129 Mangusta à 08/05/2013 10:09 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman! ;)
Re: A-129 Mangusta à 19/11/2013 20:22 ciders
Le programme T129 subit des retards

Les premières livraisons sont décalées à 2014. La presse turque évoque des problèmes de vibrations excessives.
Re: A-129 Mangusta à 29/04/2014 23:48 Jericho
Ben voilà, les T-129B sont en cours de livraison!

Ils s'ajoutent aux 9 T-129A déjà livrés.
Re: A-129 Mangusta à 20/08/2015 21:37 Jericho
Ben visiblement, c'est seulement maintenant que la Turquie reçoit le dernier de ses 9 premiers T-129A… Quoi qu'il en soit, ils risquent de leurs servir contre l'EI !
avianews
AINonline
Re: A-129 Mangusta à 20/08/2015 22:25 Ansierra117
Les mauvaises langues diront justement qu'ils ne risquent pas de sen servir pour l'EI ;)

Par contre c'est pas très clair, ce sont des T-129A ou B?
Re: A-129 Mangusta à 21/08/2015 08:47 Jericho

Ansierra117 a écrit

Les mauvaises langues diront justement qu'ils ne risquent pas de sen servir pour l'EI ;)
Tout dépend si l'EI décide de respecter la frontière turque ou non… :roll:


Ansierra117 a écrit

Par contre c'est pas très clair, ce sont des T-129A ou B?
D'après ce que je crois me souvenir, il était prévu que ce soit d'abord des T-129A qui soient livrés, en attendant que la version T-129B soit disponible. Il était également prévu de mettre ensuite les premiers appareils au standard supérieur (pour autant que le budget le permette, etc.).
J'avais eu l'impression que les 9 premiers appareils avaient déjà été livrés, visiblement ce n'était pas encore le cas: ils auraient été livrés entre mai 2014 et août 2015. :?
Re: A-129 Mangusta à 23/08/2015 12:41 Ansierra117
Illustrons (on manque de photos de derrière)

Image

Image
Radom 2015 à 05/09/2015 09:09 stanak
Image
Turquie

T-129A de TAI
Image
Répondre aux messages »

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:56, modifié le . ©AviationsMilitaires