Rappels

Histoire de l'appareil

Le premier Mirage 2000C (pour Chasseur) de série vola pour la première fois le 20 novembre 1982 entre les mains de Guy Mitaux-Maurouard, et est livré fin 1982-début 1983. Sa première unité, l'escadron 1/2 Cigognes à Dijon, devient opérationnelle le 2 juillet 1984 à l'occasion du cinquantenaire de l'armée de l'air. Cependant, le moteur M53-P2 et le radar RDI souffrirent d'une mise au point laborieuse. C'est pour cela qu'il entre en service dans une version dégradée, équipée d'un réacteur M53-5, et, pour les 37 premiers exemplaires, du radar RDM (Radar Doppler Multifonction) .

La version définitive 2000C RDI entre en service en 1987 : comme son nom l'indique, elle est équipée du radar RDI (Radar Doppler à Impulsion) avec des capacités look down/shoot down améliorées ainsi que du réacteur M53-P2 développant 9700 kgp. Il est capable de mettre en œuvre le missile Super 530D (contrairement aux Mirage 2000 C RDM) et sa distance franchissable est augmentée de 150 km. Bien que l'appareil soit surtout destiné à la supériorité aérienne, il a des capacités d'attaque air-sol. Il peut par exemple emporter des bombes Mk 82, ou éventuellement des bombes guidées par laser si un autre appareil illumine la cible pour lui.

La France reçut au total 124 Mirage 2000C entre décembre 1982 et juillet 1995, numérotés de 1 à 124. Ils remplacèrent les Mirage III et Mirage F1 dans les missions de défense aérienne. Il fut en service au sein de la 2e escadre de chasse (escadrons 1/2 Cigognes, 3/2 Alsace en 1985, 2/2 Côte d'Or en 2000), 5e escadre de chasse (1/5 Vendée en juillet 1988, 2/5 Ile de France début 1989 et 3/5 Comtat-Venaissin en 1990) et 12e escadre de chasse (1/12 Cambrésis en mai 1991 et la dernière unité, le 2/12 Picardie, au printemps 1993).

La plupart de ces unités furent dissoutes et certains Mirage 2000C sont répartis ailleurs, notamment au sein de l'EC 4/33 Vexin (basé en permanence à Djibouti, il reçoit ses premiers Mirage 2000C à partir de 2001). L'EC 3/11 Corse utilisa quelques Mirage 2000C entre 2008 et 2011, et l'EC 4/33 est dissoute en 2008.

En 2014, il reste 20 à 25 exemplaires du Mirage 2000C toujours en service au sein de l'EC 2/5, basé à Orange-Caritat. Ils devraient être retirés du service entre 2015 et 2020.

Informations techniques

Éléments de reconnaissance

Aile basse, Aile cantilever, Aile Delta, Monoplan, Aile à dièdre négatif, 1 dérive, Dérive triangulaire, Sans empennage horizontal, Train rétractable, Train tricycle, Moteur à l'arrière, Entrées d'air latérales arrondies, Monoréacteur, Cockpit fermé, Monoplace, Verrière s'ouvrant vers l'arrière

Caractéristiques

  • Flèche des ailes : 58 °
  • Allongement : 2,03
  • Voie : 3,4 m (11,155 ft)
  • Empattement : 5 m (16 ft)
  • Masse maxi au décollage : 17 500 kg (38 581 lbs)
  • Masse normale au décollage : 10 860 kg (23 942 lbs)
  • Masse à vide : 7 500 kg (16 535 lbs)
  • Surface alaire : 41 m² (441 sq. ft)
  • Hauteur : 5,2 m (17,06 ft)
  • Envergure : 9,13 m (29,954 ft)
  • Longueur : 14,36 m (47,113 ft)

Performances

  • Vitesse de décrochage : 186 km/h (116 mph, 100 kts)
  • Vitesse d'atterrissage : 260 km/h (162 mph, 140 kts)
  • Facteur de charge maximal : 9 G
  • Facteur de charge minimal : -4,5 G
  • Distance franchissable : 3 520 km (2 187 mi, 1 901 nm)
  • Plafond opérationnel : 18 300 m (60 039 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 305 m/s (1 001 ft/s)
  • Mach maximal BA : Mach 1,2
  • Mach maximal HA : Mach 2,2
  • Rapport poussée/masse, à vide : 0,88
  • Rapport poussée/masse, à vide, avec PC : 1,33
  • Charge alaire, à vide : 182,927 kg/m² (37,466 lbs/sq. ft)
  • Rapport poussée/masse, masse normale : 0,61
  • Rapport poussée/masse, masse normale, avec PC : 0,92
  • Charge alaire, masse normale : 264,878 kg/m² (54,251 lbs/sq. ft)
  • Rapport poussée/masse, au décollage : 0,38
  • Rapport poussée/masse, au décollage, avec PC : 0,57
  • Charge alaire, au décollage : 426,829 kg/m² (87,422 lbs/sq. ft)

Équipage

Motorisation

  • 1 réacteur SNECMA M53P-2
  • Puissance unitaire : 6 626 kgp (65 kN, 14 608 lbf) , 9 990 kgp (98 kN, 22 024 lbf) avec post-combustion
  • Carburant (volume) : 3 978 l (1 051 US Gal., 875 UK Gal.)

Équipements électroniques

  • Radar Thomson-CSF RDI ; Les 37 premiers 2000C furent équipés d'un RDM.
  • Brouilleur électronique actif Caméléon
  • Détecteur d'alerte radar Serval
  • Pilote automatique SFENA 605

Pays exploitant actuellement cet appareil

Charge utile et armement

  • 2 canons DEFA 554
  • Calibre : 30 mm (1,18 in)
  • Munitions : 125 coups
  • Nombre de points d'emport : 9
  • Charge militaire : 6 300 kg (13 889 lbs)

Charges externes

Bombes
Missiles
Nacelles canon
  • 1 pod canon Dassault CC 630
Paniers de roquettes
Réservoirs externes
  • 1 réservoir externe RPL-522 de 1 300 l (343 US Gal., 286 UK Gal.)
  • 2 réservoirs externes Dassault RPL-541/542 de 2 000 l (528 US Gal., 440 UK Gal.)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Collision entre un Mirage 2000 français et un L-39 lituanien le 30 août 2011

    Un Mirage 2000C français a été légèrement percuté par un L-39 lituanien alors qu'il était en patrouille dans l'espace aérien des Pays Baltes dans le cadre de l'opération Baltic 2011.

    Le haut de l'empennage du Mirage a été abîmé mais l'appareil a tout de même pu rejoindre sa base de Siauliai où il est détaché. Au contraire, l'équipage du L-39 n'a pas pu sauver son appareil et a dû s'éjecter. Les deux pilotes ont été rapidement retrouvés sains et saufs.

Exemplaires construits

  • Aucun exemplaire n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 10/02/2016 18:49 Fred Van H.

Sharky 125 a écrit

L'énergie cinétique n'a qu'une valeur d'indication, ce n'est pas ce qui fait la performance d'un obus, sauf pour les perforants. Ce qu'on demande à un obus explosif c'est d'exploser à l'impact, soit avec une fusée instantanée, soit avec une fusée à retard.
C'est vrai, mais à part des cas particuliers de munitions en métaux non conventionnels, les obus des canons concurrents ne doivent pas être si différents en densité ou en charge. Alors bon, c'est un expédient, mais pour le péquin moyen, comment se faire une idée de la puissance de feu d'un avion disposant d'un unique 20mm tirant à 6000 c/mn comparée à un autre équipé de 2 X 30mm tirant à plus basse vitesse initiale et moindre cadence?
Une des conclusion de la longue polémique pendant, la seconde guerre mondiale, (évidemment, la technologie à depuis bien évolué) entre les tenants des mitrailleuses de moyen calibre en nombre et les inconditionnels des canons, était que finalement, les chances de détruire un avion ennemi dépendait plus de la capacité à tirer une certaine quantité de métal par unité de temps, que du calibre des armes embarquées. Evidemment, selon le genre de cible, le système de visée, le tireur ou d'autres paramètres, il y a forcément des préférences, mais c'est une première approche pas si stupide.

Fred
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 10/02/2016 19:26 Sharky 125
Durant la seconde guerre mondiale, les pilotes n'avaient pas les assistances à la conduite de tir qu'ils ont de nos jour, les avions ne se déplaçaient pas à la même vitesse et n'avaient pas les mêmes distances de tir. Rien n'est comparable.
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 10/02/2016 19:28 d9pouces
Pour les obus explosifs, on peut estimer la quantité d'explosif (et non de métal) qui sont envoyés au bout de 0,5s et au bout d'une seconde (durée des rafales classiques). Ça donne en effet une bonne estimation.
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 10/02/2016 20:54 Jericho

d9pouces a écrit

Pour les obus explosifs, on peut estimer la quantité d'explosif (et non de métal) qui sont envoyés au bout de 0,5s et au bout d'une seconde (durée des rafales classiques). Ça donne en effet une bonne estimation.
Pour autant que les explosifs contenus dans ces charges soient de même nature et par conséquent de même puissance… :mrgreen:
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 10/02/2016 20:55 d9pouces
je pense qu'ils sont tous assez proches les uns des autres ; un peu comme les moteurs de missile.
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 10/02/2016 20:59 Jericho

d9pouces a écrit

je pense qu'ils sont tous assez proches les uns des autres ; un peu comme les moteurs de missile.
Je pense également, surtout si tu compares des munitions de même génération, c'était juste pour taquiner. ;)
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 11/02/2016 00:48 Sharky 125
Quel que soit l'explosif, si l'obus n'est pas dans la cible, le résultat est le même. Il vaut mieux une petite charge bien placé qu'une grosse à côté.
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 11/02/2016 06:12 Fred Van H.

Sharky 125 a écrit

Durant la seconde guerre mondiale, les pilotes n'avaient pas les assistances à la conduite de tir qu'ils ont de nos jour, les avions ne se déplaçaient pas à la même vitesse et n'avaient pas les mêmes distances de tir. Rien n'est comparable.
Il n'étais pas question dans mes propos, de chercher à comparer l'armement des avions de la seconde guerre mondiale avec celui des avions modernes. Tout le monde l'avait compris, du moins le croyais-je. Les technologies évoluent à peu près à la même vitesse chez les principaux constructeurs, ce qui rend le raisonnement moins stupide que tu te plais à le faire apparaitre, pour comparer entre eux, les avions d'une même époque.
Ensuite, si pour chercher à comprendre, on ne peut pas tenter le moindre raisonnement à base de physique élémentaire sans être immédiatement renvoyé à sa condition de néophyte ignorant, l'intérêt de participer à ce genre de forum se limite strictement aux initiés, anciens de l'Armée de l'air. Rassure toi, je n'ai rien contre cette noble institution, je garde d'ailleurs d'excellents souvenirs de diverses conversations, ouvertes, passionnées et cordiales, avec d'anciens pilotes de Mirage IIIC (mon préféré de la famille :) ) à la retraite, reconvertis dans le modèle réduit à réaction (qui était notre passion commune).
J'aime bien chercher à comprendre.Je me suis visiblement trompé d'endroit, mais ce n'est pas bien grave.

Fred
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 11/02/2016 09:24 Jericho
Fred, je pense qu'avec ce post:

Sharky 125 a écrit

Durant la seconde guerre mondiale, les pilotes n'avaient pas les assistances à la conduite de tir qu'ils ont de nos jour, les avions ne se déplaçaient pas à la même vitesse et n'avaient pas les mêmes distances de tir. Rien n'est comparable.
… Sharky répondait à ce passage de ton message:

Fred Van H. a écrit

Une des conclusion de la longue polémique pendant, la seconde guerre mondiale, (évidemment, la technologie à depuis bien évolué) entre les tenants des mitrailleuses de moyen calibre en nombre et les inconditionnels des canons, était que finalement, les chances de détruire un avion ennemi dépendait plus de la capacité à tirer une certaine quantité de métal par unité de temps, que du calibre des armes embarquées. Evidemment, selon le genre de cible, le système de visée, le tireur ou d'autres paramètres, il y a forcément des préférences, mais c'est une première approche pas si stupide.
Le sens du message de Sharky (je le comprends ainsi), c'est que ce qui se passait durant la seconde guerre mondiale (entre appareils de l'époque) n'est pas comparable avec ce qui se passe de nos jours (avec des appareils modernes bourrés d'électronique et de calculateurs de tir). Je ne pense pas qu'il ait pensé que tu comparais les armes de la seconde guerre mondiale avec celles d'aujourd'hui…. ;)


Fred Van H. a écrit

Ensuite, si pour chercher à comprendre, on ne peut pas tenter le moindre raisonnement à base de physique élémentaire sans être immédiatement renvoyé à sa condition de néophyte ignorant, l'intérêt de participer à ce genre de forum se limite strictement aux initiés, anciens de l'Armée de l'air.

J'aime bien chercher à comprendre.Je me suis visiblement trompé d'endroit, mais ce n'est pas bien grave.
Rassure toi, nous aussi on aime bien comparer et essayer de comprendre. En ce qui concerne les canons, on en avait également parlé sur le sujet F-35 il y a quelques semaines (une bonne dizaine de posts)…
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 11/02/2016 19:01 Cinétic
<!– l –><a class="postlink-local" href="http://forum.aviationsmilitaires.net/viewtopic.php?p=141500#p141500">viewtopic.php?p=141500#p141500</a><!– l –>
Bonne mémoire Jericho! Sur ce post, 2 comparatifs entre la puissance de feu des principaux canons.
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 12/02/2016 13:56 Fred Van H.

Jericho a écrit

Rassure toi, nous aussi on aime bien comparer et essayer de comprendre. En ce qui concerne les canons, on en avait également parlé sur le sujet F-35 il y a quelques semaines (une bonne dizaine de posts)…
Ca c'est du positif! j'aime avoir tort, si ça m'apprend quelque chose ;)
Merci pour ce lien très intéressant.

Fred
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 14/02/2016 20:11 Nico2

Fred Van H. a écrit

Ensuite, si pour chercher à comprendre, on ne peut pas tenter le moindre raisonnement à base de physique élémentaire sans être immédiatement renvoyé à sa condition de néophyte ignorant, l'intérêt de participer à ce genre de forum se limite strictement aux initiés, anciens de l'Armée de l'air. Rassure toi, je n'ai rien contre cette noble institution, je garde d'ailleurs d'excellents souvenirs de diverses conversations, ouvertes, passionnées et cordiales, avec d'anciens pilotes de Mirage IIIC (mon préféré de la famille :) ) à la retraite, reconvertis dans le modèle réduit à réaction (qui était notre passion commune).
J'aime bien chercher à comprendre.Je me suis visiblement trompé d'endroit, mais ce n'est pas bien grave.

Fred

Au contraire, c'est un bon endroit, ne pas hésiter à participer.

:)
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 29/01/2017 09:19 Clansman
Le Mirage 2000 M :

Dans les années 1980, le remplacement des Crusader de la Marine Nationale se pose de nouveau avec acuité, comme 10 ans auparavant.

Dassault s'interroge alors sur une éventuelle version navalisée du Mirage 2000, qui est dessinée en 1987. Il est vrai que sa vitesse d'approche est plus raisonnable que celle du Mirage III. Malheureusement, il se rend vite compte qu'il faudrait le modifier à 80%, ce qui revient à concevoir un nouvel avion.

En effet, l'aile delta impose une vitesse élevée à l'atterrissage afin d'augmenter la portance, et la maniabilité est réduite. Sur ce type d'aile, les flaps, les ailerons de direction et de profondeur ne font qu'un, ce qui diminue le nombre de dispositifs hypersustentateurs.

Il faudra donc attendre le Rafale pour voir la Marine Nationale s'équiper d'un avion à ailes delta (et dans ce cas précis, surtout de plans canards qui compensent le manque de dispositifs hypersustentateurs).



http://www.air-defense.net/forum/topic/9683-mirage-2000-marine/

http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Quand-l-Eurofighter-joue-au-marin-actualise_a301.html

http://fighters.forumactif.com/t33031-1-48-veteran-model-conversion-set-mirage-2000-5-rocaf
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 29/01/2017 09:25 Clansman
La fiche sur le site

Cette version navalisée a donc bel et bien été envisagée, et ce en 1987.
Re: Caractéristiques Mirage 2000/Tanagra à 20/11/2017 20:19 stanak
Mirage 2000-5BG
Hellenic AF
Image
jamais vu les biplaces hors de Grèce 8-)
Re: / Mirage 2000/Taiwan à 17/01/2019 07:38 stanak
RoCAF

Mirage 2000-5Ei
Image

Mirage 2000-5Di
Image
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 21/01/2019 08:27 d9pouces
Tiens, je ne me souvenais plus de ce camouflage, aurait-il changé ces dernières années ?
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 21/01/2019 17:29 stanak
c'est le même depuis 20 ans
Re: Caractéristiques Mirage 2000 à 23/01/2019 14:13 Clansman
Il me semble avoir toujours vu ces 2 tons de gris chez les Taïwanais, en effet, avec les cocardes basse viz'.
Re: Liste Mirage 2000-5F à 25/01/2019 15:15 foxkilo02
J'ai mis à jour la liste des 2000-5F sur le site. N'hésitez pas à ajouter/modifier/corriger…
Répondre aux messages »

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:58 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires