Rappels

  • Version du Messerschmitt Bf 109
  • Premier vol :
  • Missions : Chasse
  • Constructeur : drapeau drapeau Messerschmitt
  • 2 appareils construits (cellules neuves)

Histoire de l'appareil

En 1943, l'étude pour un successeur au Bf 109 commencèrent chez Messerschmitt après l'échec du Me 309.Un concours fut ouvert afin de lui trouver un remplaçant, qui vit s'opposer le Ta-153, le Fw 190D-9 et une version très améliorée du Bf 109, le Me 209. Celui-ci n'avait rien à voir avec l'avion de record du même nom. Il se basait sur la cellule du Bf 109G-5, et était motorisé par un DB 603G de 1820 ch.

Il disposait d'une queue redessinée, d'un train d'atterrissage placé sous les ailes et rétractable vers l'intérieur, d'une verrière de type Erla Haube légèrement bombé, ainsi que d'un capot annulaire.

Le V-5 était doté de ce moteur (remplacé plus tard par un DB 603G) et armé d'un canon MK 108 tirant à travers le moyeu de l'hélice et de deux mitrailleuses MG 131 à l'emplanture des ailes. 5 prototypes et entre 40 et 60 machines de présérie devaient être construits, et la production devait démarrer dès décembre 1943.

Cependant, entre Galland qui préférait le Me 262 et Focke Wulf qui présentait un Ta 153 très avancé, le Me 209 n'avait guère de chance et fut arrêté par Milch le 25 mai 1943. Messerschmitt convainquit Hitler de revenir sur cette décision. Le Me 209 étant plus léger et plus facile à construire que le Ta 153, Messerschmitt put croire la partie gagnée lorsque les deux projets furent présentés au RLM le 13 août 1943.

Le Me 209V-5 vola pour la première fois le 13 novembre 1943 avec Fritz Wendel aux commandes. Le moteur DB 603 vint à manquer et l'équipe dut se rabattre sur le Jumo 213E de 1868 ch, ce qui nécessita de redessiner le capot et de revoir le système de refroidissement.

Le V6 fut donc doté du moteur Jumo 213 et deux canons MG 151 remplaçaient les mitrailleuses. Il vola le 22 décembre 1943. 2 versions étaient prévues, le Me 209A-1 basé sur le V5 et le Me 209A-2 basé sur le V6. La version Me 209H-1 était une variante de haute altitude, revenant au moteur DB 603 et dotée d'ailes agrandies.

Malheureusement, il s'avéra que le Me 209 était plus lent que le Fw 190D-9 de 50 km/h, et n'apportait aucune amélioration en tenue de vol. De plus, Focke Wulf présenta son Ta 152, ce qui scella le sort du Me 209. Il fut donc rejeté au printemps 1944, et ce fut le dernier avion de chasse à hélice de Messerschmitt.

Informations techniques

Éléments de reconnaissance

Aile basse, Aile droite, Empennage conventionnel, Train classique, Train rétractable, Hélice tractrice

Caractéristiques

  • Masse normale au décollage : 4 085 kg (9 006 lbs)
  • Masse à vide : 3 339 kg (7 361 lbs)
  • Surface alaire : 17,2 m² (185,139 sq. ft)
  • Hauteur : 4 m (13 ft)
  • Envergure : 10,95 m (35,925 ft)
  • Longueur : 9,74 m (31,955 ft)

Performances

  • Plafond opérationnel : 11 000 m (36 089 ft)
  • Vitesse maximale HA : 678 km/h (421 mph, 366 kts)
  • Rapport poussée/masse, à vide : 0,42
  • Charge alaire, à vide : 194,128 kg/m² (39,761 lbs/sq. ft)
  • Rapport poussée/masse, masse normale : 0,34
  • Charge alaire, masse normale : 237,5 kg/m² (48,644 lbs/sq. ft)

Équipage

  • Équipage : 1

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en V Daimler-Benz DB 603G
  • Puissance unitaire : 1 397 kW (1 900 ch, 1 874 hp)

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Charge utile et armement

  • 1 canon Rheinmetall MK 108
  • Calibre : 30 mm (1,18 in)
  • tirant à travers le moyeu de l'hélice.
  • 2 mitrailleuses Rheinmetall MG 131
  • Calibre : 13 mm (0,51 in)
  • dans l'emplanture des ailes.

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Exemplaires construits

  • Aucun exemplaire n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Me-209 et 309, les essais de Messerschmitt à 13/05/2010 10:47 Vigi
Le Me-209[/size:2z0fl707]

Avant le début du conflit, Willy Messerschmitt avait demandé au RLM de pouvoir effectuer des recherches et des développements sans contrainte.
Le RLM ayant accepté, l'avionneur se lança dans son programme, le Me 209.

Trois prototypes seront testés, le D-INJR, le D-IWAH et le D-IVFP, tous équipés du moteur DB-601.
Le Me 209 n'avait pas beaucoup de point commun avec le Me-109, son fuselage était plus court, la voie du train beaucoup plus large et, il possédait un système de refroidissement original qui consistait a faire passer le liquide de refroidissement dans les bord d'attaque des ailes, ce système complexe et imposant (aucun armement ne pouvait être mis en place dans la voilure) ne fut jamais au point.

Le Me-209 V1, vola le 1er Août 1938.
Lors des essais l'appareil se révéla très décevant. Il sera remotoriser pour remplacer le V3 dans la tentative de record du monde. Il atteignit la vitesse de 755,1 km/h le 26 Avril 1939.

Le Me-209 V2, fut détruit dès son premier vol d'essais le 4 Août 1939.

Le Me-209 V3 avait spécialement crée pour s'attaquer au record du monde de vitesse, mais se fut finalement le V1 équipé d'un DB-601A de 1600 ch.

Le Me-209 V4 fut livré en Septembre 1940, développé pour succéder au Me-109,l'appareil était armé d'un canon MK-108 et de deux mitrailleuses MG-17.
Malgré une envergure légèrement plus importante, l'appareil resta en deçà des performances souhaités (il n'était pas plus performant que les Me-109 alors en service) et, se révéla très difficile à piloter.

Refusant d'accepter son échec dans la compétition face au Fw-190, Messerschmitt lança une étude sur un Me-209-V5 équipé avec le DB-603, légèrement différent des prototypes précédents, l'appareil était conçu autour d'une cellule de Me-109G avec un train à large voie.
L'appareil vola en Novembre 1943.
Au printemps 1944, le RLM, satisfait des cadences de production du Fw-190D, demanda à Messerschmitt de cesser toute recherches sur le programme Me-209.

Le Me-209 en chiffres:

Envergure: 7,80 m
Longueur: 7,24 m

Motorisation: 1x Daimler Benz DB 601 ARJ de 1 800 ch
Vitesse maximale: 755,1 km/h

Armement: (uniquement le V4)
1x canon MK-108 de 30 mm
2x mitrailleuses MG-17 de 7,92 mm

Le Me-209 en image





Le Me-309[/size:2z0fl707]


Certains définisse le Me-309 comme un développement du Me-209, mais ce fut en fait un appareil totalement différent.
Le Me-309 était un monoplace à cockpit pressurisé avec un train tricycle, le V1 effectua son premier vol en Juillet 1942.
Messerschmitt avait prévu de construire huit prototypes mais, les problèmes de développement et de mises au point furent si nombreux que seul quatre seront fabriqué avant l'arrêt du programme en 1943.
Les essais se poursuivirent avec le Me-309V1 durant le reste de l'année 1942.
L'arrivée du Me-262 ne justifiant plus un tel appareil, le programme fut stoppé.
Les Me-309 V2 ne fut pas achevé, le V3 fit quelques essais jusqu'en Mars 1944 (participation au programme Me-262).
Le V4 qui devait recevoir l'armement fut détruit dans un bombardement.

Certaines sources parlent d'un projet de Me-609 (?) qui devait consister en deux Me-309 accouplé, sur le même modèle que les Me-109Z et He-111Z, ou encore comme les P-82 Twin-Mustang.

Le Me-309 en chiffres:

Envergure: 11,04 m
Longueur: 9,46 m
Hauteur: 3,45 m
Surface alaire: 16,60 m²
Charge alaire: 256 kg/m²

Masse à vide: 3 530 kg
Masse en ordre de marche: 4 250 kg

Motorisation: 1x Daimler Benz DB 602-B de 1495 ch
Rapport poids/puissance: 0,31 kg/ch
Vitesse maximale: 733 km/h
Plafond pratique: 11 400 m
Rayon d'action: 1 100 km


Armement: (uniquement le V4)
2x canons MK-108 de 30 mm
2x canons MG-151 de 20mm
2x mitrailleuses MG-131 de 13 mm

Le Me-309 en image


Sources: Me-109 de Robert Grinsell et Rikyu Watanabe
Re: Me-209 et 309, les essais de Messerschmitt à 28/09/2012 07:03 Clansman
En novembre 1937 (peu après le record enlevé par un prototype du Bf 109), Messerschmitt commença à concevoir un appareil dans le seul but de battre le record absolu de vitesse, alors détenu par un hydravion italien. Cet appareil fut désigné P1059, et Me 209 par le RLM. S'il reprenait le moteur Daimler-Benz DB 601 et la ligne générale du Bf 109, il était beaucoup plus compact. Le fuselage était placé très en arrière, juste devant la dérive. Le train d'atterrissage était logé sous les ailes et se rétractait vers l'intérieur.

Il est à noter qu'il n'était absolument pas question, pour Messerschmitt en tout cas, d'en faire un avion de chasse opérationnel. En effet, Messerschmitt avait suggéré au RLM de concevoir et construire des avions expérimentaux afin de travailler sur le long terme, et de bénéficier d'avancées technologiques. En particulier, le bord d'attaque de ses ailes étaient occupées par le système de refroidissement du moteur, système complexe qui permettait de se passer de radiateurs engendrant de la traînée.

Le Me 209V-1 vola pour la première fois le 1er août 1938 entre les mains d'Hermann Wurster. Il fut motorisé par un DB 601A de 1100 ch, en attendant la mise au point de moteurs de course. L'avion se révéla très délicat à piloter lors des essais. La dérive fut agrandie, et le système de refroidissement, peu fiable, du être mis au point. En février 1939, les plus gros problèmes furent résolus.

2 autres prototypes suivirent : le V-2 vola pour la première fois le 8 février 1939 entre les mains d'Hermann Wurster. Il avait été construit pour battre le record de vitesse, mais fut victime d'un mauvais fonctionnement du train et de vibrations causées par le moteur. Il fut perdu par accident le 4 avril 1939, alors que Fritz Wendel était aux commandes.

Le Me 209V-3 fut construit en mai 1939, exprès pour battre le record de vitesse sur 100 km exclusivement. Ses tests décevants (en particulier au niveau du moteur), et il ne chercha jamais à battre un seul record. Il fut détruit dans un bombardement en 1944 à Augsburg.

Le V-1 fut donc remotorisé avec un DB601V pouvant donner 2770 ch pendant un cours moment. Le record de vitesse fut battu le 26 avril 1939 avec 755,138 km/h par Fritz Wendel. Le Me 209 servit bien sûr à la propagande, et fut même désigné Bf 109R afin de faire croire qu'il s'agissait qu'il s'agissait d'une version du Bf 109, le chasseur standard de la Luftwaffe, qui devait rester l'appareil le plus rapide du monde. Il faudra attendre le 16 août 1969 pour que le record de vitesse pour avion à hélice soit battu, et ce par un F8F Bearcat profondément modifié.

Le Me 209V-1 fut testé au moins jusqu'en août 1940. Il fut transféré au musée aéronautique de Berlin en septembre 1942. La plus grande partie de la collection de ce musée fut déménagée en Pologne en 1944, afin de la protéger des bombardements. Ils furent récupérés en piteux état par les Polonais, qui exposent le Me 209V-1 au musée de Cracovie.

Le RLM avait tout de même exigé un débouché opérationnel pour le Me 209 et le prototype V-4 fut conçu en ce sens autour d'un DB 601A de série. L'envergure fut accrue, la dérive agrandie, 2 MG 17 furent placées sous le capot. Le premier vol du V-4 eut lieu le 12 mai 1939 entre les mains d'Hermann Wurster. Mais malgré des remotorisations (DB 601E, puis N) et d'autres modifications, le Me 209V-4 s'avéra très difficile à piloter et inférieur au Bf 109F alors en développement. Le projet fut abandonné début 1941 et l'appareil fut ferraillé au Service Aéronautique d'Erding .


Me 209V5 :

En 1943, l'étude pour un successeur au Bf 109 commencèrent chez Messerschmitt après l'échec du Me 309.Un concours fut ouvert afin de lui trouver un remplaçant, qui vit s'opposer le Ta-153, le Fw 190D-9 et une version très améliorée du Bf 109, le Me 209. Celui-ci n'avait rien à voir avec l'avion de record du même nom. Il se basait sur la cellule du Bf 109G-5, et était motorisé par un DB 603G de 1820 ch.

Il disposait d'une queue redessinée, d'un train d'atterrissage placé sous les ailes et rétractable vers l'intérieur, d'une verrière de type Erla Haube légèrement bombé, ainsi que d'un capot annulaire.

Le V5 était doté de ce moteur (remplacé plus tard par un DB 603G) et armé d'un canon MK 108 tirant à travers le moyeu de l'hélice et de deux mitrailleuses MG 131 à l'emplanture des ailes. 5 prototypes et entre 40 et 60 machines de présérie devaient être construits, et la production devait démarrer dès décembre 1943.

Cependant, entre Galland qui préférait le Me 262 et Focke Wulf qui présentait un Ta 153 très avancé, le Me 209 n'avait guère de chance et fut arrêté par Milch le 25 mai 1943. Messerschmitt convainquit Hitler de revenir sur cette décision. Le Me 209 étant plus léger et plus facile à construire que le Ta 153, Messerschmitt put croire la partie gagnée lorsque les deux projets furent présentés au RLM le 13 août 1943.

Le Me 209V-5 vola pour la première fois le 13 novembre 1943 avec Fritz Wendel aux commandes. Le moteur DB 603 vint à manquer et l'équipe dut se rabattre sur le Jumo 213E de 1868 ch, ce qui nécessita de redessiner le capot et de revoir le système de refroidissement.

Le V6 fut donc doté du moteur Jumo 213 et deux canons MG 151 remplaçaient les mitrailleuses. Il vola le 22 décembre 1943. 2 versions étaient prévues, le Me 209A-1 basé sur le V5 et le Me 209A-2 basé sur le V6. La version Me 209H-1 était une variante de haute altitude, revenant au moteur DB 603 et dotée d'ailes agrandies.

Malheureusement, il s'avéra que le Me 209 était plus lent que le Fw 190D-9 de 50 km/h, et n'apportait aucune amélioration en tenue de vol. De plus, Focke Wulf présenta son Ta 152, ce qui scella le sort du Me 209. Il fut donc rejeté au printemps 1944, et ce fut le dernier avion de chasse à hélice de Messerschmitt.


Le fana de l'aviation n° 467, octobre 2008

http://fr.wikipedia.org/wiki/Messerschmitt_Me_209

http://fr.wikipedia.org/wiki/Messerschmitt_Me_209-II

http://ww2fighters.e-monsite.com/pages/messerschmitt-me-209.html

<!– l –><a class="postlink-local" href="http://forum.aviationsmilitaires.net/viewtopic.php?f=35&t=1808">viewtopic.php?f=35&t=1808</a><!– l –>

http://en.wikipedia.org/wiki/Messerschmitt_Me_209

http://en.wikipedia.org/wiki/Messerschmitt_Me_209-II

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=763

http://www.aviastar.org/air/germany/me-209.php
Re: Me-209 et 309, les essais de Messerschmitt à 28/09/2012 07:44 Clansman
Le Me 209 sur le site
Re: Me-209 et 309, les essais de Messerschmitt à 30/09/2012 06:54 Clansman
Le Me 309 :



Au début de 1941, il sembla que le Bf 109, qui avait volé 6 ans plus tôt, était au bout de son potentiel de développement. L'idée de concevoir une nouvelle machine avait de toute façon vu le jour dès la bataille d'Angleterre, alors que le Bf 109 peinait face aux Spitfire. L'étude commença en mars 1941 sous la direction de Waldemar Voigt et de Richard Bauer.

La structure du futur Me 309 se révélait classique, avec un fuselage monocoque entièrement métallique et une aile à un seul longeron. Mais Willy Messerschmitt introduisit des nouveautés : un train d'atterrissage tricycle, une cabine pressurisée, un siège éjectable, un radiateur rétractable, une hélice à pas variable conçue par l'entreprise. La roulette de nez pivotait de 90° en se rétractant.

Le moteur était un DB 603G de 1750 ch au décollage. En chasseur léger, un MK 103 ou 108 tirant à travers le moyeu de l'hélice et une mitrailleuse MG 131 de chaque côté était prévue. En chasseur lourd, on atteignait 7 armes, avec 2 mitrailleuses MG 131 supplémentaires ainsi que 2 MG 151 à l'emplanture des ailes. 2 points d'emport étaient prévus pour 250 kg de charges chacun dans une troisième version chasseur-bombardier. Le RLM le jugea alors très urgent et en commanda 10 prototypes. Mais le directeur des essais, Hubert Bauer, anticipa le retard des DB 603 (qui eut effectivement lieu) et la cellule ne fut prête que le 24 juin 1942.

Le premier vol eut lieu le 18 juillet 1942 entre les mains de Karl Baur. Le vol ne dura que 7 minutes en raison d'une surchauffe du moteur. Le deuxième prototype vola le 29 novembre, mais fut accidenté dès son premier vol. La roulette de nez avant se rétracta sous le poids de l'appareil, qui se brisa en deux.

Les essais de 1942 n'eurent lieu qu'avec le seul premier prototype. Ceux-ci montrèrent qu'il fallait redessiner la dérive en raison d'une instabilité en lacet. Enfin, l'hélice elle-même posa problème : elle changeait de pas pour le freinage à l'atterrissage, mais celui-ci fut puissant au point de casser la roulette de nez. Cette dernière se montrera particulièrement fragile et compromettra tout le programme.

Les essais montrèrent qu'il était plus rapide qu'un Bf 109G de 50 km/h, ce qui était satisfaisant, mais sans plus. Dès novembre 1942, les pilotes Galland, puis Beauvais, tout en reconnaissant qu'il avait un potentiel et des qualités, se montrèrent peu convaincus et signalaient qu'il avait besoin d'une solide mise au point.

Le V3 décolla le 28 décembre 1942 : il servira à tester les équipements du Me 262 jusqu'en mars 1944. Le V4, destiné aux essais d'armement (il emportait l'équipement de chasse lourde), vola le 21 avril 1943. Sa vitesse descendait à un niveau inacceptable (575 km/h). Il fut détruit par les Alliés, lors d'un bombardement. La légende veut q'il ait été abattu par la chasse lors de sa présentation devant le RLM.

Messerschmitt aurait envisagé un 5e prototype, mais il n'en eut pas le temps avant la fin de la guerre. Il aurait aussi envisagé un Me 609, résultant de deux fuselages de Me 309 jumelés à la manière d'un P-82. Celui-ci aurait emporté 2 bombes de 1000 kg, mais les difficultés rencontrées n'auraient pas permises sa construction. Celui-ci avait été envisagé par le RLM dès 1941 afin de remplacer le Bf 110. Il comportait un seul pilote, dans le fuselage de gauche. Il fut également enterré par le Me 262.

Le programme avait déjà été arrêté dès le 26 janvier 1943. En effet, le moteur avait pris trop de retard, le Me 262 était bien avancé, l'avancée par rapport au Bf 109 pas si évidente… En revanche, Messerschmitt eut l'autorisation de l'exporter. Le Japon avait fait des pieds et des mains pour l'obtenir. Le 22 janvier 1944, il avait été exaucé en obtenant les plans et un prototype (le V3). Mais ce dernier fut détruit lors d'un bombardement le 26 février 1944. Cela mit fin à l'histoire du Me 309.

Le Me 309 incorporait sans doute trop d'innovations en même temps pour être véritablement effectif, et apparaissait trop tard dans le conflit. Face au Fw 190 dans ses dernières versions, il n'eut aucune chance.


La fiche sur le site


Le Fana de l'aviation n° 463, juin 2008

http://fr.wikipedia.org/wiki/Messerschmitt_Me_309

http://fandavion.free.fr/messerschmitt309.htm

http://www.avionslegendaires.net/messerschmitt-me-309.php

<!– l –><a class="postlink-local" href="http://forum.aviationsmilitaires.net/viewtopic.php?f=35&t=1808">viewtopic.php?f=35&t=1808</a><!– l –>

http://en.wikipedia.org/wiki/Messerschmitt_Me_309

http://en.wikipedia.org/wiki/Messerschmitt_Me_609

http://www.aviastar.org/air/germany/me-309.php
Répondre aux messages »

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:57 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires