Rappels

Informations techniques

Version monoréacteur. 3 exemplaires.

Éléments de reconnaissance

Monoréacteur

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Charge utile et armement

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré 8
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 17

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Exemplaires construits

  • M-17, CCCP-17041

Images

Images

Forum

Sujet complet »
M-17/55 Mystic à 08/10/2011 11:08 Clansman
La découverte de nouvelles archives montrent que les USA ont fait largement plus d'aggressivité que l'URSS, en survolant son territoire à des fins d'espionnage. La réciproque est moins vraie, peut-être pour des raisons techniques. Les USA disposaient de bombardiers transformés (RB-45, RB-47) d'appareils spécialisés (U-2, plus tard SR-71), de bases relativement proches et entourant l'URSS. Dans les années 1950, ils envoyaient même des ballons survoler l'URSS, dans le cadre du programme Genetrix. Combien furent lancés et combien furent descendus par les soviétiques, on ne sait. N'empêche que les soviétiques eurent alors l'idée de concevoir un appareil dont la tâche serait spécifiquement de descendre ces ballons. Il devait disposer d'une aile conçue pour la haute altitude et d'une tourelle dorsale. Ce projet allait donner naissance au M-17 conçu par Myasishchev.

Ce n'est que lorsque les ballons cessèrent de survoler l'URSS que le projet évolua, d'ailleurs lentement, en un équivalent soviétique de l'U-2. 2 prototypes furent alors construits. Ceux-ci étaient monoréacteurs et équipés d'un RD-36-51V. Ils furent désignés RAM-M en 1982, puis "Mystic" par l'OTAN. Ils se distinguaient de l'U-2 par une double queue, surmontée d'un empennage en tablier. Ils disposaient d'une soute ventrale contenant 1500 kg de caméras et autres capteurs. Ils effectuèrent leur premier vol le 26 mai 1982.

Officiellement, ils n'accomplirent aucune mission de reconnaissance militaire. Ils servirent à contrario à des recherches scientifiques, notamment atmosphériques et aérodynamiques. Leurs performances estimées étaient une vitesse de 450 mph, un plafond de 65000 pieds et une endurance de 6 heures.

Molniya Scientific and Industrial Enterprise, qui absorba Myasishchev, conçut le M-17R ou M-55. Celui-ci est biréacteur et équipé de PS-30V12. il dispose aussi de tuyères plus longues, de prises d'air raccourcies, d'un nez modifié et d'une boule FLIR sous le nez. 4 appareils furent construits et le premier vol fut effectué le 16 août 1988. Il fut surnommé "Mystic-B" par l'OTAN et Geofizika par les russes. Des 4 appareils construits, 3 furent perdus par accident, et le dernier fut converti pour effectuer des missions scientifiques, notamment de surveillance écologique en 1990.

Il fut également basé au centre d'essais en vol d'Akhtubinsk afin d'essayer certains équipements militaires. Bien qu'ils soient inconnus, on pense à des équipements de surveillance du champ de bataille, dont un radar à balayage latéral. Il a reçut la désignation militaire M-17RM et un deuxième exemplaire fut construit en 1994. Un des exemplaires servit à étudier la stratosphère arctique en 1996 et 1997.

Plusieurs versions furent proposées, dont un M-55-1, de même taille mais avec une masse maximale au décollage plus élevée, un M-60 bien plus performant pour la reconnaissance à haute altitude, un M-55RTR de reconnaissance électronique proposé à l'Inde. Mais le M-17, bien moins performant que l'U-2R dans tous les domaines, est complétement dépassé et vulnérable face à une défense anti-aérienne moderne.

Le M-17 battit malgré tout 12 records internationaux dans sa classe, dont celui d'altitude avec 21830 m le 28 mars 1990. Il en détient toujours 5. Le M-55, plus lourd, a battu et détient toujours 15 records dans sa catégorie, dont celui d'altitude avec 21360 m le 21 septembre 1993.

En 2007, la firme irlandaise QucomHaps s'intéressait au M-55, qui pourrait servir de relais de communication. Le contrat est évalué à 1 milliard de dollars.


La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/Miassichtchev_M-55

http://www.red-stars.org/spip.php?article60

http://en.wikipedia.org/wiki/Myasishchev_M-55

http://www.globalsecurity.org/military/world/russia/m-17.htm

http://www.spyflight.co.uk/m-17%20mystic.htm

http://www.aviastar.org/air/russia/mjas_m-55.php

http://www.fas.org/irp/world/russia/program/m-17.htm

http://jetphotos.net/showphotos.php?aircraft=Myasishchev%20M17
Re: M-17/55 Mystic à 09/10/2011 10:20 Nanimo
J'ai été voir le projet que QucomHaps de recycler les M55 en station relais. Assez ambitieux: http://www.qucomhaps.net/02hapshistory_06faq.htm#Q31

Avoir un M55 en vol non stop pour servir de relais, par rotation de 5heures, les pilotes ont intérèts à prendre de la lecture :mrgreen:
Re: M-17/55 Mystic à 09/10/2011 11:57 Clansman
Ben ils prendront le manuel de vol du M-55. :mrgreen:

Bonne pioche, mine de rien. Bravo. ;)
Re: M-17/55 Mystic à 23/11/2011 11:59 touratier
Bonjour
Le premier M 17 chasseur de ballon avec la tourelle
sur le dos
Re: M-17/55 Mystic à 27/11/2011 23:33 d9pouces
C'est une maquette d'intégration, non ? En tout cas, le nez est assez différent de celui de l'appareil final.

Clans > « USA ont fait largement plus d'aggressivité que l'URSS » Ça fait un peu bizarre, je trouve :D
Re: M-17/55 Mystic à 28/11/2011 09:13 Clansman
Maintenant que tu le dis, effectivement on dirait bien qu'il manque quelque chose. :mrgreen:
Re: M-17/55 Mystic à 29/11/2011 14:19 touratier
Bonjour D9POUCE
oui c'est une maquette d'amenagement !
Voir 3 vues joint
salut
Répondre aux messages »

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:57, modifié le . ©AviationsMilitaires