Rappels

Informations techniques

Dernière version à entrer en service, en 1980. Le chiffre de 149 exemplaires est aussi évoqué. Les livraisons se terminèrent en 1990. Cette version se caractérise par un réacteur RM 8B plus puissant et un radar PS/46/A.

Éléments de reconnaissance

Aile basse, Aile cantilever, Double delta, Monoplan, Aile sans dièdre, 1 dérive, Plans canards, Dérive triangulaire, Sans empennage horizontal, Train rétractable, Train tricycle, Moteur à l'arrière, Entrées d'air latérales arrondies, Monoréacteur, Cockpit fermé, Monoplace

Caractéristiques

  • Dièdre de l'aile : 0 °
  • Allongement : 2,44
  • Voie : 4,76 m (15,617 ft)
  • Empattement : 5,69 m (18,668 ft)
  • Envergure des canards : 5,45 m (17,881 ft)
  • Surface des canards : 6,2 m² (66,736 sq. ft)
  • Masse maxi au décollage : 20 000 kg (44 092 lbs)
  • Masse à vide : 9 500 kg (20 944 lbs)
  • Surface alaire : 46 m² (495 sq. ft)
  • Hauteur : 5,9 m (19,357 ft)
  • Envergure : 10,6 m (34,777 ft)
  • Longueur : 16,4 m (53,806 ft)

Performances

  • Vitesse d'atterrissage : 220 km/h (137 mph, 119 kts)
  • Distance franchissable : 2 000 km (1 243 mi, 1 080 nm)
  • Plafond opérationnel : 18 000 m (59 055 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 203 m/s (666 ft/s)
  • Mach maximal BA : Mach 1,2
  • Mach maximal HA : Mach 2
  • Vitesse maximale HA : 2 231 km/h (1 386 mph, 1 204 kts)
  • Rapport poussée/masse, à vide : 0,77
  • Rapport poussée/masse, à vide, avec PC : 1,34
  • Charge alaire, à vide : 206,522 kg/m² (42,299 lbs/sq. ft)
  • Rapport poussée/masse, au décollage : 0,37
  • Rapport poussée/masse, au décollage, avec PC : 0,64
  • Charge alaire, au décollage : 434,783 kg/m² (89,051 lbs/sq. ft)

Équipage

  • Équipage : 1
  • Siège éjectable : SAAB FPL

Motorisation

  • 1 réacteur Volvo RM8B
  • Puissance unitaire : 7 348 kgp (72 kN, 16 200 lbf) , 12 750 kgp (125 kN, 28 110 lbf) avec post-combustion

Équipements électroniques

  • Radar Ericsson PS 46A

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Charge utile et armement

  • 1 canon Oerlikon KCA
  • Calibre : 30 mm (1,18 in)
  • Munitions : 150 coups
  • Nombre de points d'emport : 7
  • Charge militaire : 7 000 kg (15 432 lbs)

Charges externes

Missiles

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Exemplaires construits

  • Aucun exemplaire n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Re: Saab 37 Viggen à 02/06/2010 18:32 ciders
La vente qui a échoué en Inde, ce n'était pas en raison du radar, d'origine américaine ?
Re: Saab 37 Viggen à 02/06/2010 19:17 Polo

Clansman a écrit

Il est généralement considéré comme un des premiers et meilleurs appareils de la 4e génération. Puissant et maniable, je l'imagine bien supérieur au MiG-23, au Mirage F1 ou au F-4. Contre des F-16 ou Mirage 2000, ça devait commencer à devenir chaud.

Euh…l'Ankou, le Viggen appartient à la 3e génération au même titre que le Mirage F1 francais, les MiG-23 et 25 soviétiques où encore le F-4 américain.

Le JAS-39 Gripen lui est de la 4e génération et le démonstrateur Gripen NG intègre lui la technologie d'un avion de 4,5e génération.

Pour le reste c'est vrai que le Viggen était très en avance sur son temps, j'ai même du mal à comprend comment il n'a pas susciter plus d'intérêt et percer à l'export.
Re: Saab 37 Viggen à 02/06/2010 19:52 Clansman

ciders a écrit

La vente qui a échoué en Inde, ce n'était pas en raison du radar, d'origine américaine ?

Plutôt du réacteur, un JT8D civil. Mais ce sont apparemment bien des pressions américaines qui ont fait échouer la vente. :)

Euh…l'Ankou, le Viggen appartient à la 3e génération au même titre que le Mirage F1 francais, les MiG-23 et 25 soviétiques où encore le F-4 américain.

Ah, bon. Une de mes sources le faisait entrer dans la 4e génération, arguant de l'ergonomie du cockpit, en avance sur son temps. :)

Pour le reste c'est vrai que le Viggen était très en avance sur son temps, j'ai même du mal à comprend comment il n'a pas susciter plus d'intérêt et percer à l'export.

Un mot, un seul : F-16. :biggrin:
Re: Saab 37 Viggen à 25/09/2010 20:29 Clansman
Le Viggen, nom de dieu, sur le site

Honnêtement, ne serait-ce que sur le plan commercial, il méritait mieux. Mais outre la volonté politique de la Suède de rester neutre, je dirais que chronologiquement, il s'est trouvé entre 2 générations. Par rapport à des F-4, MiG-23, Mirage F1, il était sans doute supérieur… Mais les F-16, MiG-29, Mirage 2000 n'allaient pas tarder à apparaître. Je reste persuadé qu'il aurait eu une bonne tenue par rapport à ses contemporains.
Re: Saab 37 Viggen à 25/09/2010 21:46 ciders
Je suis d'accord. Il a certainement aussi souffert de la fin de la Guerre Froide, et de la préférence soudain accordée au petit Gripen.
Saab J37 Viggen à 16/06/2012 15:51 stanak
Image
Re: Saab 37 Viggen à 16/06/2012 17:52 JFF

Clansman a écrit

Le Viggen, nom de dieu, sur le site

Honnêtement, ne serait-ce que sur le plan commercial, il méritait mieux. Mais outre la volonté politique de la Suède de rester neutre, je dirais que chronologiquement, il s'est trouvé entre 2 générations. Par rapport à des F-4, MiG-23, Mirage F1, il était sans doute supérieur… Mais les F-16, MiG-29, Mirage 2000 n'allaient pas tarder à apparaître. Je reste persuadé qu'il aurait eu une bonne tenue par rapport à ses contemporains.

En tout les cas, en terme de boucan, il les battait tous !
Le seul qui faisait plus de bruit que le Viggen, au décollage, c'était le Lightning, mais il trichait, car il avait 2 réacteurs :mrgreen:
Un Viggen au décollage, pleine PC, c'était quelque chose de très impressionnant, on sentait physiquement le bruit jusque dans les intestins.

En terme d'intercepteur, ou de chasseur de supériorité aérienne, je ne sais pas ce qu'il valait, car il avait quand même été étudié avant tout comme appareil d'attaque, et seulement après fut dérivé une version de chasse. De plus, cette version avait été conçue pour travailler dans l'environnement hautement intégré et automatisé du système de défense aérienne de la Suède, donc je ne sais pas ce que ça aurait pu donner en dehors de ce système ?
Le Draken, au contraire, avait été dessiné comme un chasseur, non intégré dans ce système, donc beaucoup plus "adaptable" à des environnements différents.
Re: Saab 37 Viggen à 16/06/2012 19:59 Clansman
La photo de Stanak est rajoutée, merci à toi !

donc je ne sais pas ce que ça aurait pu donner en dehors de ce système ?

Sans adaptation à d'autres systèmes de communication, rien de bon comme n'importe quel chasseur…
Re: Saab 37 Viggen à 16/06/2012 20:50 ciders
Le côté politique a joué, c'est certain. La Suède était un pays neutre, sans puissance diplomatique réelle. Face aux Soviétiques, aux Américains, aux Français et aux Britanniques, c'était trop juste. Ajoutez à cela le côté "gentil" des Suédois, et vous excluez des acheteurs potentiels l'eSsentiel des pays arabes, gros acheteurs.

Après, il ne restait pas grand chose :

- l'Afrique : avion trop cher pour les clients restants
- l'Amérique latine : chasse gardée US
- l'Asie : trop compliqué, trop d'équilibres à ne pas bousculer
- l'Europe : trop sophistiqué ou menaçant pour les clients habituels de Saab, trop concurrencé par les autres constructeurs pour les autres
Re: Saab 37 Viggen à 18/06/2012 09:17 Jericho
Je n'ai vu qu'une fois un Viggen en vol, lors d'un meeting aérien à Sion, en 1997 je crois. Il était vraiment impressionnant de maniabilité et manoeuvrabilité. Mais les top, c'est ses performances au décollage et à l'atterrissage. Sa démonstration en avait impressionné plus d'un.

Durant sa présentation en vol, il nous fait un atterrissage court (très court pour un jet), s'arrète, fait un demi-tour en marche arrière (sans aide extérieure, bien entendu!) et redécolle sur la même distance pour finir son show! :o

Bluffant, simplement bluffant… après avoir vu ça, comment ne pas l'aimer? ;)
Re: Saab 37 Viggen à 18/06/2012 19:36 d9pouces
Mais il avait des inverseurs de poussée, ça aide pas mal pour le demi-tour ;)

Je n'ai jamais eu l'heur de le voir, j'aurais bien aimé. Mais point de vue bruit, je me souviens d'un Harrier au Bourget (en 1995 ?), avec la poussée verticale qui faisait trembler le sol.
Re: Saab 37 Viggen à 18/06/2012 20:45 Jericho

d9pouces a écrit

Mais il avait des inverseurs de poussée, ça aide pas mal pour le demi-tour ;)
C'est sûr qu'il le faisait grâce à ses inverseurs de poussée, mais c'est quand-même impressionnant de le voir manoeuvrer ainsi. Il aurait pu jouer dans Hot-Shot avec le parcage latéral, s'il avait été navalisé… :D

d9pouces a écrit

… Mais point de vue bruit, je me souviens d'un Harrier au Bourget (en 1995 ?), avec la poussée verticale qui faisait trembler le sol.
Un appareil impressionnant en vol, lui aussi! :oui:
Re: Saab 37 Viggen à 16/06/2013 08:59 d9pouces
une vue originale d'un avion qui se fait rare
Re: Saab 37 Viggen à 18/06/2013 07:39 Nico2
En effet, orignal vu sous cet angle.

Sympas les petites cocardes.
Re: Saab 37 Viggen à 23/08/2018 08:58 Clansman
Dès 1974, les autorités suédoises réfléchirent au successeur du Viggen, destiné à entrer en service au début des années 1990. Saab proposa l'A 20, qui était tout simplement un Viggen amélioré.

L'A 20 devait être décliné en 2 variantes, M1 et M2, qui devaient remplacer plus spécifiquement l'AJ 37 et compléter les JA 37, Saab 105 et le futur B3LA. L'A 20 était clairement destiné à la supériorité aérienne et à la défense sur zone.

Le coût de développement de l'A 20 fut jugé inférieur à celui du B3LA, mis à part pour le radar. En revanche, l'appareil étant trois plus lourd et plus gourmand en carburant, son coût d'exploitation et d'entretien risquait d'être plus élevé. En fait, il ne coûterait pas plus cher de concevoir un nouvel appareil.

En 1978, un comité de défense étudia la possibilité d'acquérir des F-16 ou F/A-18, ou de lancer un projet national d'avion polyvalent. En octobre 1978, Lennart Ljung, le nouveau chef d'Etat-Major, estima qu'aucune de ces solutions n'était économique. Finalement, au printemps 1979, le Parlement suédois fit annuler les projets A 20 et B3LA tandis que Saab se lançait dans l'aventure Gripen.


La fiche sur le site


https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=sv&u=https://sv.wikipedia.org/wiki/Saab_A_20&prev=search

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=sv&u=https://sv.wikipedia.org/wiki/Saab_38&prev=search

http://www.x-plane.org/home/urf/aviation/text/saabcanc/
Re: Saab 37 Viggen à 25/08/2018 22:53 d9pouces
Tiens, c'est curieux : l'AJ-37 qu'il aurait dû remplacer était au contraire spécialisé dans l'attaque au sol, non ? Pour moi, le chasseur dans le couple était plutôt le JA-37.
Re: Saab 37 Viggen à 26/08/2018 08:19 Jericho

d9pouces a écrit

Tiens, c'est curieux : l'AJ-37 qu'il aurait dû remplacer était au contraire spécialisé dans l'attaque au sol, non ? Pour moi, le chasseur dans le couple était plutôt le JA-37.
Tiens, je n'avais pas réalisé, mais oui tu as raison: AJ pour "Attack och Jaktkapacitet" et JA pour "Jakt och Attackkapacitet", ou quelque chose comme ça. Ce nouvel appareil devait certainement être assez polyvalent, vu qu'il devait remplacer un bon nombre d'appareils.
Re: Saab 37 Viggen à 27/08/2018 08:11 Clansman

d9pouces a écrit

Tiens, c'est curieux : l'AJ-37 qu'il aurait dû remplacer était au contraire spécialisé dans l'attaque au sol, non ? Pour moi, le chasseur dans le couple était plutôt le JA-37.

C'est une question d'ancienneté, en fait : l'AJ 37 était en service depuis 1971, alors que le JA 37 venait tout juste de voler. Je vais le préciser dans la fiche.
Re: Saab 37 Viggen à 27/08/2018 09:05 d9pouces
Autre remarque : pour moi, ce sont des roues en tandem et non en diabolo.
Re: Saab 37 Viggen à 28/08/2018 10:20 Clansman
Oups, corrigé. En plus je confondais avec le Draken qui lui avait en effet un train arrière et diabolo.
Répondre aux messages »

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:57 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires