Rappels

Informations techniques

Version de transport de fret.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Charge utile et armement

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Exemplaires construits

  • Aucun exemplaire n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Iliouchine Il-14 Crate à 04/05/2010 17:09 ciders
Historique :

Apparu au début des années 1950, l’Iliouchine Il-14 (dénomination OTAN : Crate) est le successeur et en même temps une version légèrement améliorée de l’Iliouchine Il-12 (dénomination OTAN : Coach), qui vola pour la première fois en 1945 et constitua le principal appareil de transport soviétique de l’après-guerre. L’Il-14 reprenait en grande partie les lignes de son prédécesseur, mais vit son aérodynamique revue, notamment au niveau de l’aile et de l’empennage. La voilure était faite de deux ailes droites, montées en position basse. Il emportait aussi 4 et non 3 membres d’équipage, et sa capacité de transport avait été accrue (32 passagers au lieu de 18).

Le fuselage était assez long, et de forme arrondie. Enfin, sa motorisation était légèrement plus puissante, les deux Shvetsov ASh-82FNV de 1850 ch chacun étant remplacés par des ASh-82T de 1900 ch (chaque moteur se situant à proximité de la cabine), ce qui accrut sensiblement les performances de l’appareil. Chaque moteur entraînait une hélice quadripale. Rustique et parfaitement capable d'opérer à partir de pistes peu préparées, l'Il-14 convenait bien à sa tâche, et au manque relatif d'infrastructures aéronautiques dans les pays qui l'utilisèrent. Après que le premier prototype eut pris l'air en 1950, l'URSS en lança la production en série. Les premiers appareils entrèrent en service en 1954.

Destiné au départ à remplacer les Lisunov Li-2 (le Douglas DC-3 construit sous licence en URSS), l’Il-14 connut un grand succès dans les pays proches de Moscou. Certaines versions furent même produites dans les pays alliés de l’URSS, notamment en Allemagne de l'Est (environ 80 exemplaires, dans une usine à Dresde, entre 1956 et 1959) et en Tchécoslovaquie (environ 200 Avia 14 et Avia 32, déclinés en plusieurs variantes).

La Chine populaire chercha aussi à produire l'Il-14, sous la désignation Y-6, mais il semble que le programme ne permit pas une production en série et qu'il fut abandonné au profit du Y-7 (Antonov An-24). Ils servirent aussi bien dans des compagnies civiles que dans des armées de l’air, même si les deux entités se confondaient souvent à cette époque dans ces pays. Ainsi, aux côtés de la compagnie hongroise Malev opéra 8 appareils, ou de la polonaise LOT (20 appareils), on trouvait l'Aeroflot soviétique ou la CAAK nord-coréenne.

Tous les continents virent voler des Il-14. La plupart furent progressivement retirés du service à partir des années 1970 et 1980, au profit d'appareils plus modernes et plus performants, mais quelques uns survécurent assez longtemps : un exemplaire albanais fut ferraillé en 1996, et des appareils syriens et nord-coréens étaient semble t-il encore en service en 1998. En URSS, les Il-14 furent remplacés par des appareils plus modernes, comme les Antonov An-24 et les Yakovlev Yak-40. Quelques uns subsistèrent dans des rôles de second plan.

Certains des appareils mis en ligne par l’armée de l’air est-allemande furent modifiés pour mener des missions d’espionnage électronique et de reconnaissance, aux côtés de MiG-21R, notamment au dessus de la Baltique et à proximité des bases navales ouest-allemandes. A l’heure actuelle, plus aucun Iliouchine Il-14 n'est en service, mais ces successeurs Il-18 (désignation OTAN : Coot) sont encore nombreux à l'être.

La production totale est estimée à environ 1 122 exemplaires, dont près de 750 ont été produits en Union Soviétique. D'autres sources parlent de près de 3 600 exemplaires, ce qui paraît excessif.

………………………………………………………………………………………

Caractéristiques :

Version :

Iliouchine Il-14

Type :

Appareil de transport

Equipage :

4 hommes

Motorisation :

2 moteurs en étoile à pistons Shvetsov ASh-82T, d'une puissance unitaire de 1900 ch

Poids :

Masse à vide : 12 600 kg
Masse maximale au décollage : 18 000 kg

Performances :

Vitesse maximale : 400-430 km/h
Vitesse de croisière : 345 km/h
Plafond pratique : 7 400 m
Distance franchissable maximale : 1 300 km

Dimensions :

Envergure : 31.70 m
Longueur du fuselage : 22.30 m
Hauteur au sol : 7.90 m
Surface alaire : 100 m²

Capacités :

Entre 23 et 32 passagers

Pays utilisateurs :

Afghanistan, Albanie, Algérie, Allemagne de l'Est, Bulgarie, Congo, Corée du Nord, Cuba, Egypte, Ethiopie, Guinée-Bissau, Inde, Indonésie, Irak, Mongolie, Pologne, Roumanie, Syrie, Tchécoslovaquie, Ex-URSS, Vietnam, Yémen, Ex-Yougoslavie.

………………………………………………………………………………………

Images :

:arrow: Il-14 vu de profil
:arrow: Vue du cockpit
:arrow: Il-14 en vol
:arrow: Il-14 du Nord-Yémen
Répondre aux messages »

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:57 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires