Rappels

Informations techniques

Version destinée à franchir le mur du son, en vain.

Éléments de reconnaissance

Aile basse, Aile cantilever, Monoplan, Aile à dièdre positif, Aile droite effilée, 1 dérive, Empennage horizontal sans dièdre, Empennage cruciforme, Empennage horizontal droit effilé, Dérive droite effilée, Train rétractable, Train tricycle, Moteur à l'arrière, Entrée d'air frontale, Monoréacteur, Monoplace

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 10 105 kg (22 278 lbs)
  • Masse normale au décollage : 4 423 kg (9 750 lbs)
  • Surface alaire : 14 m² (150,7 sq. ft)
  • Hauteur : 3,68 m (12,073 ft)
  • Envergure : 7,62 m (25 ft)
  • Longueur : 10,87 m (35,663 ft)

Performances

  • Vitesse de décrochage : 220 km/h (137 mph, 119 kts)
  • Plafond opérationnel : 13 929 m (45 700 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 46,8 m/s (153,543 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 1 050 km/h (652 mph, 567 kts)
  • Rapport poussée/masse, masse normale : 0,51
  • Charge alaire, masse normale : 315,883 kg/m² (64,698 lbs/sq. ft)
  • Rapport poussée/masse, au décollage : 0,22
  • Charge alaire, au décollage : 721,761 kg/m² (147,828 lbs/sq. ft)

Équipage

  • Équipage : 1

Motorisation

  • 1 réacteur Allison J35-A-11
  • Puissance unitaire : 2 243 kgp (22 kN, 4 944 lbf)
  • Carburant (volume) : 871 l (230 US Gal., 192 UK Gal.)

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Charge utile et armement

  • Charge utile en interne : 227 kg (500 lbs)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 1
Enregistré - supprimé après changements du code sportif 1

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Exemplaires construits

  • Aucun exemplaire n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Douglas D558 (Skystreak et Skyrocket) à 22/01/2012 11:21 Clansman
Le programme D558 fut mené conjointement par le NACA (National Advisory Committee for Aeronautics, l'ancêtre de la NASA) et l'US Navy, afin d'explorer le vol transsonique et supersonique. En d'autres termes, il faisait concurrence au Bell X-1 de l'USAAF. Le réacteur fut choisi car il permettait de rester longtemps en régime transsonique, ce qui intéressait particulièrement le NACA.

Milton Davidson , du NACA, et Abraham Hyatt, du BuAer (Bureau Of Aeronautics), définirent ensemble l'appareil en décembre 1944 : celui-ci devait emporter le réacteur General Electric TG-180, et décoller par ses propres moyens. Il fut conçu par Ed Heinemann. Après un premier refus, Douglas proposa de concevoir l'appareil en 3 étapes : un avion à réaction pour les vitesses entre Mach 0.75 et Mach 0.85, un avion à propulsion mixte fusées d'appoint/réacteur Westinghouse 24C pour les vitesses entre Mach 0.85 et Mach 1, et enfin un avion de combat opérationnel et embarqué.

Le 22 juin 1945, fut signé un contrat portant sur 6 appareils, pour lesquels on prévoyait des configurations différentes pour les entrées d'air et les ailes. Finalement, seuls 3 appareils seraient construits, avec une entrée d'air dans le nez et des ailes droites, mais minces avec 10% d'épaisseur relative.

Le premier des D558-1, surnommé "Skystreak" fut construit entre 1946 et janvier 1947. Sa cellule faisait appel au magnésium et ses ailes étaient construites en aluminium. Devant l'incertitude et la méconnaissance du domaine transsonique, on décida de construire une cellule robuste, capable de supporter 18 G. La partie avant, en particulier le cockpit, pouvait être séparée du reste en cas d'urgence. Il fut conçu pour emporter plus de 227 kg (500 lbs) d'équipements de tests (accéléromètres et autres capteurs) et une de ses ailes était percée de 400 trous afin de collecter des données sur la pression aérodynamique. La masse des équipements atteignit finalement 288 kg.

Les D558-1 furent propulsés par un Allison J35-A-11 (développé à l'origine par General Electric, sous la désignation TG-180) alimenté par 871 litres de kérosène. La peinture orange vif de leur début leur valut le surnom de "crimson test tube" (éprouvette cramoisie). La peinture blanche qui fut appliquée sur le 3e prototype venait du fait que cela rendait l'appareil plus visible. La verrière en bulle sera remplacée par une verrière en V (proche de celle du X-15), plus solide et plus pratique pour le pilote.

Le premier des 558-1 effectua son vol inaugural le 14 avril 1947 aux mains de Gene May, et battit le record de vitesse absolu le 20 août avec 1032 km/h. Le Commander Turner Caldwell, de l'US Navy, était alors aux commandes. Celui-ci effectua 101 vols pour le compte de l'US Navy, avant d'être transféré au NACA en avril 1949, à Muroc. Le NACA ne l'utilisa jamais et il trône désormais à Pensacola, en Floride.

Le 2e exemplaire du D558-1 battit le record de vitesse absolue 5 jours après le premier D558-1, de 16 km/h. Le pilote Marion Carl, des Marines, était à bord. Il effectua 27 vols d'essai pour le compte de l'US Navy et de Douglas. Après quoi, il fut transféré au NACA en novembre 1947. Le NACA s'en servit pour tester l'instrumentation et il effectua 19 vols avant de s'écraser le 3 mai 1948, tuant le pilote Howard C. Lilly.

Le 3e prototype prit la place du 2e exemplaire dans le programme de tests. Il effectua son premier vol en 1949. Il effectua 3 vols pour Douglas, et 78 vols d'essais pour le compte du NACA du 22 avril 1949 au 10 juin 1953. Utilisé par 7 pilotes différents, il permit d'obtenir un grand nombre de données précieuses sur le vol en haut subsonique. Il est désormais exposé à Carolinas Aviation Museum, dans la Caroline du Nord.

Le D558-1 atteignit Mach 0.99 en palier, mais ne put franchir le mur du son qu'en plongée, et encore, une seule fois et de justesse, le 29 septembre 1948. Bien qu'éclipsé par le X-1, le D558 a utilement participé à l'exploration de ce domaine, encore méconnu, qu'était le mur du son et le vol transsonique. Il servira aussi de base au D558-2, qui représente la 2e étape du projet conjoint entre l'US Navy, Douglas et le NACA. Il était cependant accidentogène, comme beaucoup d'avions à réaction de la première génération.


La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_Skystreak

http://xplanes.free.fr/d558-1/d558-1-1.htm

http://su22m4.free.fr/skystreak.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Douglas_D-558-1_Skystreak
Re: Douglas D558 (Skystreak et Skyrocket) à 24/01/2012 13:50 Clansman
Le D558-2, surnommé "Skyrocket", fut issu de la 2e phase du projet proposé par Douglas et Ed Heinemann au NACA et à l'US Navy. Il se caractérisait, comme prévue, par une propulsion à réaction assistée par des fusées d'appoint. Le D558-1 n'étant pas conçu pour en être équipé, une cellule entièrement nouvelle fut dessinée. Le 27 janvier 1947, un avenant au contrat remplaçait les 3 derniers D558-1 prévus par 3 D558-2.

Le fuselage étant plus grand, construit en magnésium, et les ailes présentait cette fois une flèche de 35°. Les empennages horizontaux avaient eux une flèche de 40°. Le Skyrocket était propulsé par un réacteur Westinghouse J34-40 et une fusée Reaction Motors LR8-RM-6 (désignation du XLR-11 au sein de l'US Navy). Il emportait 950 litres de kérosène, 740 litres d'alcool et 680 litres d'oxygène liquide. Le cockpit se détachait à l'avant pour permettre l'évacuation du pilote en vol.

Le premier exemplaire effectua son vol inaugural le 4 février 1948 à Muroc. Le pilote était John F. Martin et l'appareil n'était équipé que du réacteur. Les 3 appareils permirent de collecter nombre de données, en particulier sur l'effet de buffeting à l'approche de la vitesse du son pour un appareil à ailes en flèche.

Le premier appareil, désigné NACA 143, effectua 123 vols. Il fut testé par Douglas jusqu'en 1949. Il reçut alors la fusée prévue, et fut testé dans cette configuration jusqu'en 1951. A cette date, il fut transféré au NACA, qui le stocka jusqu'en 1954. Le NACA supprima alors le réacteur et John McKay le testa pour la première fois dans cette configuration le 17 septembre 1956.

Le 2e appareil, ou NACA 144, effectua 103 sorties. A l'origine équipé du seul réacteur, il vola 21 fois dans cette configuration avec Robert A. Champine et John H. Griffith aux commandes. Des problèmes apparurent, et en 1950 le réacteur fut remplacé par une fusée LR-8. Il était alors largué par un P2B-1S (désignation de l'US Navy pour le B-29), et franchit 7 fois Mach 1.88 à plus de 24000 mètres d'altitude avec Bill Bridgeman aux commandes. Le 20 novembre 1953, il fut le premier à franchir Mach 2 avec Scott Crossfield aux commandes. Ce fut la seule fois que l'appareil atteignit cette vitesse, en plongée d'ailleurs depuis l'altitude de 21000 mètres.

Le 3e appareil, ou NACA 145, effectua 87 vols d'essais, dont 21 pour le compte de Douglas jusqu'en novembre 1950, et le reste jusqu'au 28 août 1956. En juin 1954, Une étude fut menée afin de tester éventuellement un emport de charges militaires externes.

Les D558-2 permirent de mieux connaître le vol supersonique, de vérifier un certain nombre de données établies en soufflerie. Ils furent utilisés par le High-Speed Flight Research Station basé à Muroc (maintenant Edwards AFB), institut désormais connu sous le nom de NASA Dryden Flight Research Center. Ils battirent plusieurs records, dont un record d'altitude non homologué avec plus de 25000 mètres, le 21 août 1953 avec Marion Carl aux commandes. Ces recherches, portant particulièrement sur la stabilité et le comportement des commandes, allaient se révéler précieuses dans la mise au point des avions de la série "Century Fighters". Au total, 313 vols furent effectués. Les 3 appareils sont désormais exposés : le premier au Planes of Fame Museum en Californie, le deuxième au National Air and Space Museum à Washington, et le troisième à Antelope Valley College. La troisième étape, étudier un appareil embarqué dérivé du D558, ne sera jamais effectuée, même si Douglas conçut des avions de combat embarqués par la suite (comme le FH Phantom). Un D558-3, similaire au X-15, sera envisagé mais jamais construit.


La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_Skyrocket

http://en.wikipedia.org/wiki/Douglas_D-558-2_Skyrocket

http://www.nasa.gov/centers/dryden/news/FactSheets/FS-035-DFRC.html

http://www.nasm.si.edu/exhibitions/gal100/skyrocket.cfm
Re: Douglas D558 (Skystreak et Skyrocket) à 24/01/2012 22:37 d9pouces
Il me semble que le D558 était plus ou moins en concurrence avec le X-3 (qui a fait un flop)… Aurais-je rêvé ?
Accessoirement, je me suis toujours demandé pourquoi il n'avait pas reçu un code en X-? ?
(et je ne savais pas que l'US Navy avait eu des B-29, merci pour l'info).

Curieuse idée que de vouloir en faire un appareil embarqué…
Re: Douglas D558 (Skystreak et Skyrocket) à 25/01/2012 11:03 Clansman
Dans l'ordre : Le D558-2 avait effectivement grosso modo le même but que le X-3, et ces appareils ont le même constructeur : Douglas. Le X-3 était effectivement sous-motorisé, et a mené au F-104, un autre flop lui aussi. :mrgreen:
Sinon, apparemment pas de notions de concurrence entre ces 2 appareils dans les sources. Le X-3 était peut-être plutôt destiné à l'USAF, je ne sais pas.

Accessoirement, je me suis toujours demandé pourquoi il n'avait pas reçu un code en X-?
J'avoue m'être posé la question. Voilà mon hypothèse : c'était avant la normalisation des désignations de 1962, le D558 étant un programme de l'US Navy, il n'a pas bénéficié de la désignation X, peut-être réservée à l'USAF. Après, il y aurait peut-être des contre-exemples si l'on creuse.

Curieuse idée que de vouloir en faire un appareil embarqué…

Je pense qu'ils voulaient rentabiliser les investissements et mettre en pratique les enseignements. Quand tu regarde le FH Phantom, conçu par Douglas justement et à l'époque, il en est pas si éloigné. :)
Re: Douglas D558 (Skystreak et Skyrocket) à 25/01/2012 11:57 Jericho
Je sais que la source n'est pas forcément toujours très fiable, mais d'après Wikipedia, ton hypothèse serait juste Clan's: :oui:

"Most of the X-planes have been operated by the National Advisory Committee for Aeronautics (NACA) or, later, the National Aeronautics and Space Agency (NASA), often in conjunction with the United States Air Force. However, not all US experimental aircraft have been designated in the X-plane series; some received U.S. Navy designations prior to 1962,[5] while others have been known only by manufacturers' designations,[N 1] non-'X'-series designations,[N 2] or classified codenames.[N 3]"

Et parmis la liste des appareils expérimentaux de la Navy:
"Research Aircraft, 1910-1962Douglas D-558-1 Skystreak - Douglas
Douglas D-558-2 Skyrocket - Douglas
Gallaudet D-1
Gallaudet D-4"
Re: Douglas D558 (Skystreak et Skyrocket) à 25/01/2012 12:14 Clansman
OK, merci ! :D

Quand à Wiki, ce qu'il faut surtout c'est la recouper. ;)
Re: Douglas D558 (Skystreak et Skyrocket) à 25/01/2012 12:17 Jericho
Ce que je ne manque pas de faire pour mes fiches, Grand-Maître! :salut: ;)
Re: Douglas D558 (Skystreak et Skyrocket) à 25/01/2012 13:10 Clansman
Pouf, encore un qui devrait mettre un terme au maître. :mrgreen:
Re: Douglas D558 (Skystreak et Skyrocket) à 25/01/2012 13:32 Jericho

Clansman a écrit

Pouf, encore un qui devrait mettre un terme au maître. :mrgreen:

Je te sens fièvreux… :lol:

Tu préfèrerais être appelé Grand Triple-pied,Triple-pouce? :bonnet:
Répondre aux messages »

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:57 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires