Rappels

Informations techniques

Version d'export destinée à l'Allemagne. 6 exemplaires vendus en 1934.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Charge utile et armement

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Exemplaires construits

  • Aucun exemplaire n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Vought O2U/O3U Corsair à 13/02/2018 19:28 stanak
biplan de construction américaine des années 20
produit à 580 exemplaires

V-93S
ex RTAF
Image
Re: Vought O2U Corsair à 28/01/2019 10:45 Clansman
Le Vought 02U Corsair était un biplan embarqué de reconnaissance et d'observation employé par l'US Navy dans les années 1920. Jusqu'au début des années 1930, ce fut son principal appareil dans ce rôle.

Désireuse d'acquérir un nouvel appareil de reconnaissance embarqué destiné à remplacer le Vought UO, l'US Navy lança un appel d'offres en 1925. Sa principale demande était qu'il soit robuste. La firme Vought lui présenta les plans d'un nouvel appareil qui fut alors retenu.

Le Navy Trial Board en commanda 2 prototypes en 1926. Ils furent testés la même année et la production commença en 1927 pour atteindre 291 exemplaires. Les premières livraisons intervinrent en décembre 1927.

C'était un appareil biplace, monomoteur, à train classique et fixe. Son fuselage était construit en tubes d'acier (un des premiers du genre), ses ailes en bois, le tout étant recouvert de toile. Le moteur était un Pratt & Whitney R-1340 Wasp de 450 hp. Côté armement, il emportait 200 kg de bombes et 3, voire 4 mitrailleuses : 2 mitrailleuses Lewis de 7,62 mm à l'arrière, et une ou deux mitrailleuses Browning de 7,92 mm à l'avant.

Le moteur était fiable, l'avion réussi, l'US Navy se montra enchanté de cet appareil qui se montrait polyvalent et qui battit 4 records mondiaux d'altitude et de vitesse. Plusieurs variantes se succédèrent, du O2U-1 au O2U-4, à partir de 1928. Les modifications étaient cependant assez mineures. Ils pouvaient être équipés d'un flotteur central et de deux sous les ailes, qui d'ailleurs pouvaient être montés ou démontés très facilement. On pouvait même le catapulter d'un cuirassé ou d'un croiseur lourd de classe Pensacola.

L'O2U Corsair fut également exporté sous la désignation Vought V-65 et fut vendu au Brésil (36 V-65B), à la Chine (42 V-65C) et à l'aéronavale d'Argentine (V-65F). Le Mexique en construisit 31 exemplaires sous licence. 7 exemplaires furent vendus sur le marché civil, sans doute pour des compétitions sportives. Le Pérou en acquit 12 en 1928.

L'US Marine Corps fut la première à utiliser l'O2U au combat : intervenant au Nicaragua en 1928, elle employa ses O2U au bombardement léger et même à l'évacuation des blessés. Ils auraient été les premiers avions à attaquer une position fortifiée sans soutien, en bombardant et straffant à basse altitude.

La Chine nationaliste utilisa ses O2U au combat, d'abord lors d'une guerre civile en 1930 (la Guerre des Plaines centrales), puis contre les Japonais lors de "l'incident de Shanghai"(un gros incident tout de même). Les premiers exemplaires achetés par le Mexique servirent à réprimer un coup d'état. Les Péruviens achetèrent 12 O2U-1 qu'ils utilisèrent contre les rebelles de l'Alliance Populaire Révolutionnaire Américaine, puis contre les Colombiens en 1932-1933.

L'USAAC et l'Aéronavale japonaise achetèrent chacun un exemplaire pour évaluations, qui restèrent sans suite.

L'O2U servit de base à partir de 1930 au Vought O3U Corsair, pour l'essentiel doté d'un moteur plus puissant (Pratt & Whitney R-1690 Hornet de 600 hp).


Versions :

XO2U-1 : Prototypes, 2 exemplaires.

O2U-1 : Version initiale de série, moteur Pratt & Whitney R-1340-88 Wasp. 130 exemplaires pour l'US Navy, 28 exemplaires pour l'export (4 pour la marine argentine, 1 pour la république dominicaine).

O2U-2 : : Version avec une aile et des gouvernails plus grands. 37 exemplaires.

O2U-2M : Version vendue au Mexique, 12 exemplaires. Acquis en mars 1929 pour réprimer un coup d'état militaire.

O2U-3 : Version motorisée avec un Pratt & Whitney R-1340-C. Aile et surfaces de contrôle modifiées. 110 exemplaires dont 30 pour l'export. 13 ou 26 vendus à Cuba et utilisés de 1929 à 1941. 2 à la république dominicaine (1933-1937)

O2U-4 : Dernière version de série, basée sur l'O2U-3 avec des équipements différents. 43 exemplaires dont 1 pour l'export.

V-65B : Version d'export destinée au Brésil, 6 exemplaires. Utilisés de 31 à 36.

V-65C : Version d'export destinée à la Chine. La chine acquit 42 exemplaires d'une version export de l'O2U-1 (sans doute le V-65C), qui furent livrés entre 1929 et 1933.

V-65F : Version d'export destinée à la marine argentine. 12 exemplaires.

XO-28 : Version destinée à l'USAAC. 1 seul exemplaire pour évaluation.

L'USAAC en testa un exemplaire, 29-323, sous la désignation XO-28. Il fut détruit dans l'incendie de son hangar le 18 mars 1930. Mais bon, l'armée de terre n'allait quand même pas utiliser le même matériel que la Marine.

AXV1 : 1 exemplaire évalué par l'Aéronavale japonaise en 1929.

TNCA Corsario Azcárate : O2U-4A construits sous licence au Mexique, 31 exemplaires.

Le Pérou aurait également acquis 5 O2U-1 et -3 en 1929, le Canada un O2U-1 en 1930, l'Argentine seulement 4 exemplaires, la Chine seulement 20 exemplaires, le Japon pas moins de 3, Cuba 26 O2U-3, le Brésil seulement 6 O2U-2 et la république dominicaine 2 O2U-3. voir wiki français.



https://fr.wikipedia.org/wiki/Vought_O2U_Corsair

http://www.aeronavale-porteavions.com/viewtopic.php?f=63&t=2711

https://en.wikipedia.org/wiki/Vought_O2U_Corsair

https://www.vought.org/products/html/o2u.html

http://www.livingwarbirds.com/vought-o2u-corsair.php

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/sww2/o2u.html&prev=search

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/sww2/o3u.html&prev=search
Re: Vought O2U Corsair à 28/01/2019 12:07 Clansman
La fiche sur le site
Re: Vought O2U Corsair à 29/01/2019 13:15 Clansman
Vought O3U Corsair :

A la fin de 1929, l'US Navy chercha un remplaçant à son O2U. Vought suggéra de reprendre l'O2U comme base, en changeant de moteur et en améliorant l'aérodynamique afin d'obtenir de meilleures performances.

Séduite par une approche qui lui permettait d'obtenir ce qu'elle voulait à un prix réduit et avec un minimum de risque, l'US Navy commanda 36 O3U-1 en 1930.

Lorsque les essais se terminèrent en février 1931 à NAS Anacostia, l'O3U avait démontré sa capacité à atteindre les 190 mph. La Navy lui donna le nom de Corsair II et commanda 51 exemplaires supplémentaires.

289 O3U furent construits jusqu'en janvier 1937. La plupart d'entre eux étaient dotés d'un moteur Pratt & Whitney R-1690 Hornet dont la puissance variait entre 600 et 690 hp. Les O3U étaient armés de 200 kg de bombes et 3 mitrailleuses Browning de 7,62 mm, une tirant vers l'avant et deux vers l'arrière. Certaines versions furent rebaptisées en SU-1 à -4, et dès lors dédiées aux missions de reconnaissance pures.

La plupart des pays qui achetèrent des O2U acquirent également l'O3U dans des versions export. Ainsi de la marine argentine, du Brésil, du Mexique, du Pérou et de la Chine. La Luftwaffe acquit également quelques Corsair, et la Thaïlande le construisit même sous licence. La RAF évalua un O3U, mais sans donner suite.

Comme son prédécesseur, l'O3U vit le combat : en Chine contre les Japonais (lors de la bataille de Pingxingguan, puis à Shanghai), et en Thaïlande contre les Français en 1940. A l'époque, les Thaïlandais en avaient encore 60 à 70 exemplaires en ligne. 3 Corsair furent envoyés lors de la bataille de Koh Chang en 1941, mais ne trouvèrent apparemment pas leur cible. Ils participèrent à des attaques d'aérodromes sans succès, et l'un d'eux fut même abattu. Ils furent utilisés en première ligne jusqu'en avril 1945 et ne furent retirés du service qu'en 1949.

En décembre 1941, lorsque les USA entrèrent en guerre, pas moins de 141 Corsair étaient encore en service. Ils étaient relégués à l'entraînement et certains O3U-6 furent transformés en cibles radio-guidées par la Naval Aircraft Factory.

L'ultime Corsair survivant (O2U et O3U confondus) est un exemplaire thaïlandais exposé au musée de la force aérienne. Quand à Vought, elle réutilisa le nom de Corsair pour le SBU, le F4U et enfin l'A-7.


Versions :

O3U-1 : Version dotée d'un flotteur Grumman, 87 exemplaires.

O3U-2 : Version motorisée avec un Pratt & Whitney R-1690 Hornet, cellule renforcée. 29 exemplaires. Redésignée SU-1.

O3U-3 : Version motorisée avec un Pratt & Whitney R-1340-12 Wasp de 550 hp. 76 exemplaires.

O3U-4 : Version motorisée avec un Pratt & Whitney R-1690-42 Hornet, 65 exemplaires. Redésignée SU-2 (40 exemplaires) et SU-3 (20 exemplaires avec des pneus basse pression).

XO3U-5 : Prototype motorisé avec un Pratt & Whitney R-1535.

XO3U-6 : O3U-3 modifié avec un cockpit fermé et un carénage NACA. Un prototype.

O3U-6 : Version motorisée avec un Pratt & Whitney R-1340 Wasp, 32 exemplaires. 12 avec la version -12 et autant avec la version -18.

SU-1 : Nouvelle désignation de l'O3U-2.

SU-2 : Nouvelle désignation de l'O3U-4.

SU-3 : Nouvelle désignation de l'O3U-4, variante avec pneus à basse pression.

XSU-4 : SU-2 modifié avec un moteur R-1690-42 Hornet de 600 HP, un exemplaire.

SU-4 : Version motorisée avec un R-1690-2 Hornet de 600 hp, 41 exemplaires.

V-66A : Version d'export destinée à la marine argentine, un seul exemplaire (1933-1949)

V-66B : Version d'export destinée au Brésil, 8 exemplaires (33-41)

V-66E : Version d'export, un unique exemplaire évalué par la RAF.

V-66F : Version d'export destinée au Brésil (15 exemplaires).

V-80F : Version d'export destinée à la marine argentine.

V-80P : Version d'export destinée au Pérou, 3 exemplaires (1934-1950)

V-85G : Version d'export destinée à l'Allemagne. 6 exemplaires vendus en 1934.

V-92C : Version d'export destinée à la Chine, 21 exemplaires.

Livrés entre 1933 et 1934.

V-93S : Version d'export destinée à la Thaïlande, dérivée de l'O3U-6. 9 exemplaires livrés par les Etats-Unis.

V-93SA : Variante d'attaque de la précédente, 3 exemplaires construits aux États-Unis, peut-être jusqu'à 75 voire 150 exemplaires construits sous licence. 6 mitrailleuses de 7,62 mm. Moteur Pratt & Whitney R-1690 S5E-SD Hornet de 745 hp. Les États-Unis interdirent l'exportation de ce moteur dans des pays alliés aux Japonais, mais au moins 40 moteurs furent livrés.

V-99M : Version d'export destinée au Mexique, 10 exemplaires.

Moteur Pratt & Whitney R-1340-T1H-1 Wasp de 550 hp. Livraisons en 1937. Certains auraient été envoyés en Espagne lors de la guerre civile.



https://fr.wikipedia.org/wiki/Vought_O2U_Corsair

http://www.aeronavale-porteavions.com/viewtopic.php?f=63&t=2711

https://en.wikipedia.org/wiki/Vought_O2U_Corsair

http://www.vought.org/products/html/o3u-1.html

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/sww2/o3u.html&prev=search
Re: Vought O2U/O3U Corsair à 29/01/2019 17:20 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le 29 janvier 2019 13:43, modifié le . ©AviationsMilitaires