Rappels

Histoire de l'appareil

Lorsque la Navy perdit ses porte-avions à la fin des années 1960, il ne lui restait plus que des porte-aéronefs. Pour conserver une couverture de défense aérienne, il lui restait une seule possibilité : l'ADAV, en l'occurrence le Harrier. Elle demanda alors l'étude d'une version navalisée et apte à la défense aérienne, le P. 1184 Sea Harrier, dès 1972. Celui-ci est largement basé sur le GR.3.

Celui-ci disposait d'un radar Ferranti Blue Fox, d'un pilote automatique, et d'un nouveau système de navigation. En outre, le cockpit avait été surélevé de 28 cm, afin d'offrir une bonne visibilité en combat aérien. Le réacteur Pegasus 104 avait été navalisé, et les buses agrandies afin de compenser les turbulences. Quand aux porte-aéronefs, ils furent modifiés par l'ajout d'une rampe afin de faciliter le décollage et de diminuer la consommation de carburant, d'après une idée de Douglas Taylor.

Le premier vol d'un FRS.1 (pour Fighter, Reconnaissance, Strike) eut lieu le 20 août 1978. Il commença à équiper la Royal Navy dès 1979. 54 exemplaires furent construits, et furent nommés officieusement "Shar". Ils équipèrent la 800 NAS, la 801 NAS, la 809 NAS et la 899 NAS.

Le Sea Harrier est resté célèbre pour son engagement dans les Malouines en 1982. Basé sur les HMS Invincible et Hermes, il remporta 23 victoires en combat aérien, dont un hélicoptère, sans une seule perte. Les missiles AIM-9L et la poussée vectorielle leur apporta un avantage certain en combat aérien, leur donnant une manœuvrabilité hors du commun. En revanche, six des 28 appareils engagés ont été perdus, 4 par accident et 2 par tirs anti-aériens. De plus, le Blue Fox était incapable de détecter des cibles volant très bas. Plus de 2000 missions furent effectuées. Peu après, ils firent l'objet d'une mise à jour et leur emport de missiles passa de 2 à 4 missiles Sidewinder.

Une version FRS.2 vit le jour en 1984 : le fuselage fut allongé de 35 cm, loge un nouveau radar Blue Vixen et l'appareil est armé d'AIM-120 AMRAAM à la place des Sidewinder. Il est également pourvu d'un Pegasus 106 plus moderne. Le premier exemplaire vola le 19 septembre 1988 et 29 FRS.1 furent modifiés. 18 nouveaux exemplaires furent commandés en 1990. Ils furent livrés à partir de 1993, et rebaptisés plus tard FA.2 (pour Fighter Attack) au milieu des années 1990.

Les Sea Harrier participèrent à d'autres conflits : La guerre du Golfe en 1991, en Bosnie, au Kosovo, en Sierra Leone.

Les Sea Harrier anglais ont finalement été retirés du service en 2006, remplacés par des Harrier GR.9.

En 1983, l'Inde s'intéressa au Sea Harrier et commanda en trois lots 23 FRS.51, une version spécifique équipée d'un autre radar et de Magic en lieu et place du Sidewinder. Cependant, les pertes furent énormes et aux moins 17 d'entre eux furent perdus par accident. 14 d'entre eux furent modernisés avec des radars Elta EL/M-2032 et des missiles Rafael Derby à moyenne portée israéliens, et l'Inde semble vouloir racheter des Sea Harrier de seconde main afin de compléter sa flotte, dont il ne restait que 13 exemplaires au sein du 300 Naval Squadron.

L'appareil fut proposé à l'export à l'Australie et à… l'Argentine, sans succès.

Il n'existe pas de version biplace du Sea Harrier, mais la Royal Indian Navy utilisa 3 Harrier T.4 et l'Indian Navy 4 T.60 équivalents pour la formation de leurs équipages.

Versions référencées

  • BAe Sea Harrier FRS.1 : Version de série. 54 exemplaires.
  • BAe Sea Harrier FRS.2 : Désignation initiale du Sea Harrier FA.2
  • BAe Sea Harrier FA.2 : Version modernisée. 47 exemplaires dont 29 Sea Harrier FRS.1 modifiés.
  • BAe Sea Harrier FRS.51 : Version spécifique à l'Inde. 23 exemplaires.
  • BAe Sea Harrier T.60 : Version biplace basée sur le Harrier T.4 et spécifique à l'Inde. 4 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

BAe Sea Harrier FA.2 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 11 884 kg (26 200 lbs)
  • Masse à vide : 6 374 kg (14 052 lbs)
  • Surface alaire : 18,68 m² (201,07 sq. ft)
  • Hauteur : 3,71 m (12,172 ft)
  • Envergure : 7,6 m (24,934 ft)
  • Longueur : 14,2 m (46,588 ft)

Performances

  • Rayon d'action : 1 000 km (621 mi, 540 nm)
  • Plafond opérationnel : 15 545 m (51 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 250 m/s (820 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 1 176 km/h (731 mph, 635 kts)
  • Charge alaire, à vide : 341,214 kg/m² (69,886 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 636,194 kg/m² (130,303 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Rolls-Royce Pegasus 106
  • Puissance unitaire : 9 752 kgp (96 kN, 21 500 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Bae Sea Harrier à 18/05/2010 10:47 Clansman
Lorsque la Navy perdit ses porte-avions à la fin des années 1960, il ne lui restait plus que des porte-aéronefs. Pour conserver une couverture de défense aérienne, il lui restait une seule possibilité : l'ADAV, en l'occurrence le Harrier. Elle demanda alors l'étude d'une version navalisée et apte à la défense aérienne, le P. 1184 Sea Harrier, dès 1972. Celui-ci est largement basé sur le GR.3.

Celui-ci disposait d'un radar Ferranti Blue Fox, d'un pilote automatique, et d'un nouveau système de navigation. En outre, le cockpit avait été surélevé de 28 cm, afin d'offrir une bonne visibilité en combat aérien. Le réacteur Pegasus 104 avait été navalisé, et les buses agrandies afin de compenser les turbulences. Quand aux porte-aéronefs, ils furent modifiés par l'ajout d'une rampe afin de faciliter le décollage et de diminuer la consommation de carburant, d'après une idée de Douglas Taylor.

Le premier vol d'un FRS1 (pour Fighter, Reconnaissance, Strike) eut lieu le 20 août 1978. Il commença à équiper la Royal Navy dès 1979. 54 exemplaires furent construits, et furent nommés officieusement "Shar". Ils équipèrent la 800 NAS, la 801 NAS, la 809 NAS et la 899 NAS.

Le Sea Harrier est resté célèbre pour son engagement dans les Malouines en 1982. Basé sur les HMS Invincible et Hermes, il remporta 23 victoires en combat aérien, dont un hélicoptère, sans une seule perte. Les missiles AIM-9L et la poussée vectorielle leur apporta un avantage certain en combat aérien, leur donnant une manoeuvrabilité hors du commun. En revanche, six des 28 appareils engagés ont été perdus,4 par accident et 2 par tirs anti-aériens. De plus, le Blue Fox était incapable de détecter des cibles volant très bas. Plus de 2000 missions furent effectuées. Peu après, ils firent l'objet d'une mise à jour et leur emport de missiles passa de 2 à 4 missiles Sidewinder.

Une version FRS.2 vit le jour en 1984 : le fuselage fut allongé de 35 cm, loge un nouveau radar Blue Vixen et l'appareil est armé d'AIM-120 AMRAAM à la place des Sidewinder. Il est également pourvu d'un Pegasus 106 plus moderne. Le premier exemplaire vola le 19 septembre 1988 et 29 FRS1 furent modifiés. 18 nouveaux exemplaires furent commandés en 1990. Ils furent livrés à partir de 1993, et rebaptisés plus tard FA.2 (pour Fighter Attack) au milieu des années 1990.

Les Sea Harrier participèrent à d'autres conflits : La guerre du Golfe en 1991, en Bosnie, au Kosovo, en Sierra Leone.

Les Sea Harrier anglais ont finalement été retirés du service en 2006, remplacés par des Harrier GR.9.

En 1983, l'Inde s'intéressa au Sea Harrier et commanda en trois lots 23 FRS.51, une version spécifique équipée d'un autre radar et de Magic en lieu et place du Sidewinder. Cependant, les pertes furent énormes et aux moins 17 d'entre eux furent perdus par accident. 14 d'entre eux furent modernisés avec des radars Elta EL/M-2032 et des missiles Rafael 'Derby' à moyenne portée israéliens, et l'Inde semble vouloir racheter des Sea Harrier de seconde main afin de compléter sa flotte, dont il ne reste que 13 exemplaires au sein du 300 Naval Squadron.

L'appareil fut proposé à l'export à l'Australie et à… l'Argentine, sans succès.

Il n'existe pas de version biplace du Sea Harrier, mais la Royal Navy utilisa quatre Harrier T4 et l'Indian Navy quatre T.60 équivalents pour la formation de leurs équipages.

FA.2

Dimensions
Longueur : 14,5 m
Envergure : 7,7 m
Hauteur : 3,71 m
Surface alaire : 18,67 m²

Masses
A vide : 6374 kg
maximale : 11884 kg

Motorisation
Moteur : 1 Pegasus 106
Poussée : 9564 kgP

Performances
Vitesse maximale : 1182 km/h
Plafond : 16000 m
Distance franchissable : 2000 km

Equipage : 1 pilote

Armement : 2 canons ADEN de 30 mm avec 100 obus chacun, 2268 kg de charges offensives sous 4 points d'emport.

Pays utilisateurs : Inde, Royaume-Uni


http://fr.wikipedia.org/wiki/Hawker_Siddeley_Harrier#Le_Sea_Harrier

http://en.wikipedia.org/wiki/BAE_Sea_Harrier

http://seaharrier.co.uk/

http://www.bharat-rakshak.com/NAVY/Harrier.html

http://www.harrier.org.uk/history/history_SHARdownunder.htm

http://www.vectorsite.net/avav8.html
Re: Bae Sea Harrier à 18/05/2010 13:59 Clansman
Au fait D9, tu parlais bien de 23 Mk51 pour l'Inde ? J'en ai trouvé 25. :S
Re: Bae Sea Harrier à 18/05/2010 14:03 d9pouces
Ma source est le Brassey's World Aircraft and Systems Directory 1996-1997, mais je n'en sais pas plus. Je vais bientôt avoir l'édition de 1999, je regarderai si elle dit la même chose.
Re: Bae Sea Harrier à 18/05/2010 16:14 Clansman
ICI, ils parlent effectivement de 23

Et sur Vectorsite, que je trouve assez fiable, il parle de 23 en 3 lots.

Allez, hop, c'est vendu. :)
Re: Bae Sea Harrier à 04/09/2010 18:08 Clansman
Le Sea Harrier sur le site

Alors, par contre, j'ai une question : j'ai trouvé nulle part le modèle de siège éjectable qui équipe le Sea Harrier, en particulier la version FA.2. Quelqu'un aurait-il ça sous le coude, svp ?
Re: Bae Sea Harrier à 04/09/2010 22:19 Pilou
http://www.vectorsite.net/avav8_2.html

SEA HARRIER FRS.1:
With all the new avionics, the cockpit of the Sea Harrier was an entire redesign of that of the GR.3. A new Martin-Baker Mark 10H zero-zero ejection seat was also added.

SEA HARRIER FRS.2 (FA.2) / T.8: rien de marqué (j´ai lu en diagonale donc à vérifier), donc possible que ce soit la même version que le FRS.1.

http://www.seatejectcolor.com/seat/sedili/aeronautiche/profii/uk/index.htm
:arrow: http://www.seatejectcolor.com/seat/sedili/ditte/martin%20baker/mk10/mk-10h.htm
:arrow: http://www.seatejectcolor.com/seat/sedili/ditte/martin%20baker/mk10/mk-10h.htm

Visiblement, c´est le même.
Va sur google.com (en anglais) et tape: ejection seat Sea harrier
Re: Bae Sea Harrier à 04/09/2010 22:28 ciders
Le site de Martin Baker indique qu'il s'agit effectivement du Mk 10H. En revanche, les Harrier GR.7 disposent d'un autre modèle, le Mk 12H.

Voir ici
Re: Bae Sea Harrier à 04/09/2010 22:30 Pilou
Sauf erreur de ma part, le GR7 est un Harrier, et non un Sea Harrier.
Re: Bae Sea Harrier à 04/09/2010 22:34 ciders
C'est bien ça, mais c'était pour apporter une information supplémentaire, et montrer que le Harrier ne dispose pas du même matériel que le Sea Harrier, aussi proches l'un de l'autre soient-ils. :)
Re: Bae Sea Harrier à 04/09/2010 22:38 Pilou
Arrête de phraser et de faire ton schtroumpf à lunettes, on parle du Sea Harrier ici.

















:bonnet:
Re: Bae Sea Harrier à 04/09/2010 22:40 ciders
On parle bien du Rafale dans le topic "exportations", non ? :bonnet:
Re: Bae Sea Harrier à 04/09/2010 22:42 Pilou
Oh que c´est vil comme réponse! :bonnet:
Re: Bae Sea Harrier à 04/09/2010 22:54 ciders
Quand je pense que nous sommes désormais dans la même corporation, et que tu oses me comparer à un schtroumph… mettons ça sur le compte de la gnôle locale. :mrgreen:

Bon sinon Clans, il te faut autre chose ? :p
Re: Bae Sea Harrier à 05/09/2010 14:22 Clansman
C'est bon pour le Sea Harrier, merci ! :D

N'hésitez pas à donner des infos complémentaires si vous en avez. ;)
Bae Sea Harrier FA2 à 19/03/2012 16:51 stanak
Image
Image
Re: Bae Sea Harrier à 23/03/2016 13:45 Jericho
Après le Super Etendard en France, c'est au tour du Sea Harrier d'être retiré du service actif au sein de la Marine indienne… :(

Remarque: en voulant voir sur le site s'il en restait bien une dizaine en service… je me suis aperçu qu'il n'y en avait aucun!?! La fiche était déjà modifiée? :shock:
Re: Bae Sea Harrier à 23/03/2016 13:56 Ansierra117
:biz: Hier soir (et j'ai même mis les immat des FRS.51 et T.60 sur le site)
Par contre si t'as le jour exact de la date de retrait, on peut l'ajouter :)
Re: Bae Sea Harrier à 23/03/2016 16:33 Jericho

Ansierra117 a écrit

:biz: Hier soir (et j'ai même mis les immat des FRS.51 et T.60 sur le site)
Ah ben c'est bien ça: j'étais en retard sur le site! :D


Ansierra117 a écrit

Par contre si t'as le jour exact de la date de retrait, on peut l'ajouter :)
Difficile à dire, j'hésiterai entre leurs dernières missions le 8 février (date de la fin de l'International Fleet Review 2016) ou du 6 mars, date à laquelle ils semblent avoir débarqués de l'INS Viraat (si je ne me trompe pas). :?
Re: Bae Sea Harrier à 10/04/2016 12:35 Nico2

Jericho a écrit

Après le Super Etendard en France, c'est au tour du Sea Harrier d'être retiré du service actif au sein de la Marine indienne… :(

Remarque: en voulant voir sur le site s'il en restait bien une dizaine en service… je me suis aperçu qu'il n'y en avait aucun!?! La fiche était déjà modifiée? :shock:

AMN, un temps d'avance :bieres:

Plus sérieusement, quelqu'un avait du s'en charger je pense.
Re: Bae Sea Harrier à 10/04/2016 15:28 Ansierra117
Bah oui regarde le message du 23/03 à 14h56 ;)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:54, modifié le . ©AviationsMilitaires