Rappels

Histoire de l'appareil

Le NAL/HAL "Saras" est un avion de transport bimoteur à hélices propulsives, muni d’ailes en position basses, d’un empennage en "T", d’un train d’atterrissage tricycle et pouvant transporter jusqu’à 14 passagers.

Vers la fin des années 1980, le CSIR (Council of Scientific and Industrial Research) demande qu’une évaluation des besoins de l’aviation civile en Inde soit effectuée par NAL (National Aerospace Laboratory of India), afin d’étudier la possibilité de produire des avions de transport locaux. En 1990, NAL présente au gouvernement un rapport démontrant un marché potentiel de 250 à 350 avions d’une capacité entre 9 et 14 passagers pour les années 1990.

Après avoir pris connaissance du résultat de cette étude, NAL reçoit le feu vert du gouvernement indien pour lancer le développement d’un appareil répondant à ces besoins et rechercher des partenaires industriels intéressés par ce projet. Un accord est conclu en 1991 avec le russe Myasishchlev qui a un projet semblable, désigné M-102 "Duet". L’entreprise russe construit deux prototypes, alors qu’un autre se construit dans les ateliers d’HAL (Hindustan Aeronautics Ltd) de Bangalore, en collaboration avec TAAL (Taneja Aerospace and Aviation Limited) et d’autres entreprises locales.

En 1995, en proie à de grosses difficultés financières, Myasishchlev doit malheureusement renoncer au programme entre temps désigné "Saras" par les indiens. Les années suivantes, le projet se poursuit en Inde, bien que régulièrement stoppé faute de financement. De plus, l’embargo américain suite aux essais nucléaires effectués par l’Inde en 1998, prive NAL de certaines pièces et équipements nécessaires au programme durant de nombreux mois.

Le 29 mai 2004, le prototype indien PT-1 effectue son premier vol depuis l’aérodrome privé d’HAL, avec trois ans de retard par rapport au calendrier initial. Il est motorisé par des turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A-66 de 634 kW (862 cv) entrainant des hélices de 2,16 m de diamètre. Lors de ce premier vol, le prototype décolle avec une masse à vide de 5’118 kg alors qu’elle aurait dû être de 4’125 kg. Cette différence s’explique par l’utilisation d’ailes et de dérives qui ne sont pas encore fabriquées en matériaux composites.

Le second prototype, désigné PT-2, effectue son premier vol le 20 avril 2007. La structure de ses ailes possède une plus grande proportion de matériaux composites, ce qui lui permet d’avoir une masse à vide réduite à 4’700 kg. Les nacelles moteurs sont modifiées pour accueillir les turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A-67A de 895 kW (1’217 cv). Les hélices sont redessinées et leur diamètre passe à 2,65m, augmentant également les performances de l’appareil. Les tests effectués permettent de faire passer sa masse maximale au décollage à 7’100 kg.

Malheureusement ce prototype s’écrase près de Bidadi, à une trentaine de kilomètres de Bangalore, le 6 mars 2009 en tuant les deux pilotes d’essais et l’ingénieur de l’Indian Air Force présents à bord. Les raisons de cet accident semblent être l’utilisation par l’équipage d’une procédure inadaptée lors d’essais de rallumage des moteurs en vol.

Le PT-1 est par la suite modifié pour recevoir de nouvelles ailes et une nouvelle dérive principalement construites en matériaux composites, ce qui lui permet d’obtenir un poids à vide proche des prévisions. Il est également équipé de commandes de vol améliorées et des mêmes propulseurs que le PT-2. La puissance du moteur est néanmoins réduite volontairement, afin d’en diminuer la consommation. Malgré cela, si un des moteurs devait tomber en panne durant la phase de décollage, le second moteur fournirait suffisamment de puissance pour permettre à l’appareil de prendre l’air. Après ces modifications, le premier prototype reprend l’air en 2011 sous la désignation de PT-1N.

Un troisième prototype bénéficiant des améliorations obtenues grâce à ses deux prédécesseurs, correspond aux appareils de série. Il est désigné "Saras" PT-3 ou PSA (Production Standard Aircraft).
Son premier vol était prévu pour 2013, mais une fois de plus le programme est retardé.

Le "Saras" se présente comme un avion de transport classique à ailes basses. Le fuselage, les pylônes des nacelles-moteurs et certaines parties des ailes sont en alliages d’aluminium. Le cône de nez, le carénage entre les ailes et le fuselage, une grande partie des ailes, de la dérive et des empennages sont en matériaux composites.

L’équipage est constitué de deux pilotes et d’un ingénieur de vol. Le cockpit est équipé d’une instrumentation moderne comprenant des écrans multifonctions, ainsi que d’assez grandes fenêtres qui permettent une bonne visibilité.

La cabine pressurisée permet d’accueillir jusqu’à 14 passagers, ou 6 à 8 VIP. Une version de transport combinée est étudiée, permettant de transporter des passagers et du fret, de même qu’une version destinée au transport médical, avec la possibilité de transporter trois blessés sur des civières, ainsi que le personnel médical et le matériel nécessaire pour les soins.

Les longerons des ailes passent dans un carénage sous le fuselage, permettant ainsi de garder une cabine au plancher plat. L’empennage est en forme de "T" et deux petites quilles ventrales disposées à l’arrière du fuselage permettent d’améliorer la stabilité de l’appareil.

Les nacelles-moteurs fixées de chaque côté de la partie arrière de l’aile abritent les turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A équipés d’hélices propulsives à cinq pales. Le train d’atterrissage est tricycle. La jambe avant se rétracte dans le nez de l’appareil, alors que le train principal s’escamote dans les ailes et sous le fuselage.

Le "Saras" peut voler de jour comme de nuit et être opérationnel à partir de terrains peu préparés ou des pistes en herbes, y compris en environnement chaud à haute altitude. Il répond également aux exigences FAR-25/23 lui permettant d’être utilisé depuis des aérodromes civils proches des habitations.

La force aérienne indienne avait commandé 15 "Saras" pour la surveillance des côtes et pour la formation des pilotes d’avions de transport. Ces appareils devaient être construits par les ateliers d’HAL (Hindustan Aeronautics Ltd) situés à Kanpur et devaient être livrés entre 2014 et 2017.

Pour l’anecdote, cet appareil prévu initialement pour une utilisation civile a reçu sa certification militaire en premier et devait entrer également en service dans l’armée avant de l’être dans des entreprises privées.

Des versions de patrouille maritime et de surveillance des frontières munies d’un équipement spécifique étaient également envisagées.
En janvier 2016, NAL abandonnait le projet, qui n'était d'ailleurs plus financé depuis 2013.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • HAL PT-1 : Désignation du premier prototype, immatriculé VT-XSD.
  • HAL PT-1N : PT-1 modifié.
  • HAL PT-2 : Désignation du second prototype, immatriculé VT-XRM.
  • HAL PT-3 : Désignation du troisième prototype, préfigurant les appareils de série.
  • HAL Saras : Version de série.
  • HAL Saras-S : Version rallongée (Stretched) à l’étude, devant permettre le transport de 22 à 25 passagers.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

HAL Saras voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Envergure de l'empennage : 6,09 m (19,98 ft)
  • Masse maxi au décollage : 6 100 kg (13 448 lbs)
  • Masse à vide : 4 116 kg (9 074 lbs)
  • Surface alaire : 25,7 m² (276,632 sq. ft)
  • Hauteur : 5,2 m (17,06 ft)
  • Envergure : 14,7 m (48,228 ft)
  • Longueur : 15,02 m (49,278 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 450 km/h (280 mph, 243 kts)
  • Distance de décollage : 700 m (2 297 ft)
  • Distance d'atterrissage : 850 m (2 789 ft)
  • Endurance maximale : 4,75 h
  • Distance franchissable : 920 km (572 mi, 497 nm)
  • Plafond opérationnel : 9 100 m (29 856 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 10,5 m/s (34,449 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 550 km/h (342 mph, 297 kts)
  • Charge alaire, à vide : 160,156 kg/m² (32,802 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 237,354 kg/m² (48,614 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PT6A-67A
  • Puissance unitaire : 895 kW (1 217 ch, 1 200 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
NAL/HAL "Saras" à 11/02/2014 13:01 Jericho
Le NAL/HAL "Saras" est un avion de transport bimoteur à hélices propulsives, muni d’ailes en position basses, d’un empennage en "T", d’un train d’atterrissage tricycle et pouvant transporter jusqu’à 14 passagers.

Vers la fin des années 1980, le CSIR (Council of Scientific and Industrial Research) demande qu’une évaluation des besoins de l’aviation civile en Inde soit effectuée par NAL (National Aerospace Laboratory of India), afin d’étudier la possibilité de produire des avions de transport locaux. En 1990, NAL présente au gouvernement un rapport démontrant un marché potentiel de 250 à 350 avions d’une capacité entre 9 et 14 passagers pour les années 1990.
Après avoir pris connaissance du résultat de cette étude, NAL reçoit le feu vert du gouvernement indien pour lancer le développement d’un appareil répondant à ces besoins et rechercher des partenaires industriels intéressés par ce projet. Un accord est conclu en 1991 avec le russe Myasishchlev qui a un projet semblable, désigné M-102 "Duet". L’entreprise russe construit deux prototypes, alors qu’un autre se construit dans les ateliers d’HAL (Hindustan Aeronautics Ltd) de Bangalore, en collaboration avec TAAL (Taneja Aerospace and Aviation Limited) et d’autres entreprises locales.
En 1995, en proie à de grosses difficultés financières, Myasishchlev doit malheureusement renoncer au programme entre temps désigné "Saras" par les indiens. Les années suivantes, le projet se poursuit en Inde, bien que régulièrement stoppé faute de financement. De plus, l’embargo américain suite aux essais nucléaires effectués par l’Inde en 1998, prive NAL de certaines pièces et équipements nécessaires au programme durant de nombreux mois.

Le 29 mai 2004, le prototype indien PT-1 effectue son premier vol depuis l’aérodrome privé d’HAL, avec trois ans de retard par rapport au calendrier initial. Il est motorisé par des turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A-66 de 634kW (862cv) entrainant des hélices de 2,16m de diamètre. Lors de ce premier vol, le prototype décolle avec une masse à vide de 5’118kg alors qu’elle aurait dû être de 4’125kg. Cette différence s’explique par l’utilisation d’ailes et de dérives qui ne sont pas encore fabriquées en matériaux composites.

Le second prototype, désigné PT-2, effectue son premier vol le 20 avril 2007. La structure de ses ailes possède une plus grande proportion de matériaux composites, ce qui lui permet d’avoir une masse à vide réduite à 4’700kg. Les nacelles moteurs sont modifiées pour accueillir les turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A-67A de 895kW (1’217cv). Les hélices sont redessinées et leur diamètre passe à 2,65m, augmentant également les performances de l’appareil. Les tests effectués permettent de faire passer sa masse maximale au décollage à 7’100kg.
Malheureusement ce prototype s’écrase près de Bidadi, à une trentaine de kilomètres de Bangalore, le 6 mars 2009 en tuant les deux pilotes d’essais et l’ingénieur de l’Indian Air Force présents à bord. Les raisons de cet accident semblent être l’utilisation par l’équipage d’une procédure inadaptée lors d’essais de rallumage des moteurs en vol.

Le PT-1 est par la suite modifié pour recevoir de nouvelles ailes et une nouvelle dérive principalement construites en matériaux composites, ce qui lui permet d’obtenir un poids à vide proche des prévisions. Il est également équipé de commandes de vol améliorées et des mêmes propulseurs que le PT-2. La puissance du moteur est néanmoins réduite volontairement, afin d’en diminuer la consommation. Malgré cela, si un des moteurs devait tomber en panne durant la phase de décollage, le second moteur fournirait suffisamment de puissance pour permettre à l’appareil de prendre l’air. Après ces modifications, le premier prototype reprend l’air en 2011 sous la désignation de PT-1N.

Un troisième prototype bénéficiant des améliorations obtenues grâce à ses deux prédécesseurs, correspond aux appareils de série. Il est désigné "Saras" PT-3 ou PSA (Production Standard Aircraft).
Son premier vol était prévu pour 2013, mais une fois de plus le programme est retardé.

Le "Saras" se présente comme un avion de transport classique à ailes basses. Le fuselage, les pylônes des nacelles-moteurs et certaines parties des ailes sont en alliages d’aluminium. Le cône de nez, le carénage entre les ailes et le fuselage, une grande partie des ailes, de la dérive et des empennages sont en matériaux composites.
L’équipage est constitué de deux pilotes et d’un ingénieur de vol. Le cockpit est équipé d’une instrumentation moderne comprenant des écrans multifonctions, ainsi que d’assez grandes fenêtres qui permettent une bonne visibilité.
La cabine pressurisée permet d’accueillir jusqu’à 14 passagers, ou 6 à 8 VIP. Une version de transport combinée est étudiée, permettant de transporter des passagers et du fret, de même qu’une version destinée au transport médical, avec la possibilité de transporter trois blessés sur des civières, ainsi que le personnel médical et le matériel nécessaire pour les soins.
Les longerons des ailes passent dans un carénage sous le fuselage, permettant ainsi de garder une cabine au plancher plat.
L’empennage est en forme de "T" et deux petites quilles ventrales disposées à l’arrière du fuselage permettent d’améliorer la stabilité de l’appareil.
Les nacelles-moteurs fixées de chaque côté de la partie arrière de l’aile abritent les turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A équipés d’hélices propulsives à cinq pales.
Le train d’atterrissage est tricycle. La jambe avant se rétracte dans le nez de l’appareil, alors que le train principal s’escamote dans les ailes et sous le fuselage.

Le "Saras" peut voler de jour comme de nuit et être opérationnel à partir de terrains peu préparés ou des pistes en herbes, y compris en environnement chaud à haute altitude. Il répond également aux exigences FAR-25/23 lui permettant d’être utilisé depuis des aérodromes civils proches des habitations.

La force aérienne indienne a commandé 15 "Saras" pour la surveillance des côtes et pour la formation des pilotes d’avions de transport. Ces appareils sont construits par les ateliers d’HAL (Hindustan Aeronautics Ltd) situés à Kanpur et devraient être livrés entre 2014 et 2017.
Pour l’anecdote, cet appareil prévu initialement pour une utilisation civile a reçu sa certification militaire en premier et entrera également en service dans l’armée avant de l’être dans des entreprises privées.

Une version allongée est présentée en 2004 sous la désignation de "Saras-S" (stretched), propulsée par les même moteurs, mais avec une masse maximale au décollage de 7’900kg. Il pourrait emporter entre 22 et 25 passagers à 440km/h sur une distance de 1’000km. Cette version devrait être par la suite la version standard proposée aux compagnies aériennes régionales.

Des versions de patrouille maritime et de surveillance des frontières munies d’un équipement spécifique sont également envisagées.

La construction en série pourrait débuter en 2014…


Versions :
PT-1 : Désignation du premier prototype, immatriculé VT-XSD. Il est propulsé par deux turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A-66 de 634kW.

PT-1N : Nouvelle appellation du premier prototype après avoir été remotorisé avec des Pratt & Whitney PT6A-67A de 895kW (1’217cv) et reçu de nouvelles ailes, dérive et empennages.

PT-2 : Désignation du second prototype, immatriculé VT-XRM. Propulsé par deux turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A-67A de 895kW (1’217cv), il se crashe le 6 mars 2006.

PT-3 : Désignation du troisième prototype, préfigurant les appareils de série.

Saras : Version de série motorisée avec deux Pratt & Whitney PT6A-67A de 895kW (1’217cv) et pouvant emporter jusqu’à 14 passagers.

Saras-S : Version rallongée (Stretched) à l’étude, devant permettre le transport de 22 à 25 passagers.


Utilisateurs militaires :
Inde : 15 appareils en commande pour les forces aériennes.


Caractéristiques :
Equipage : 3
Passagers : 14
Longueur totale: 15,02m
Longueur du fuselage: 13,90m
Envergure : 14,70m
Envergure de l’empennage horizontal: 6,09m
Hauteur : 5,20m
Surface alaire : 25,70m2
Masse à vide : 4’116kg
Masse maximale au décollage : 6’100kg
Volume de l’habitacle : 21,3m3
Cabine WC : 1,1m3
Volume du coffre à bagage : 0,64m3
Diamètre des hélices : 2,65m
Quantité de carburant : 1’608L (dont 1’595L utilisables)

Moteurs :
Deux turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A-67A de 895kW (1’217cv) équipés d’hélices propulsives Hartzell à 5 pales.

Performances :
Vitesse max haute altitude: 550km/h
Vitesse de croisière : 450km/h
Vitesse ascensionnelle : 10,5m/s
Plafond opérationnel : 9’100m
Endurance : 4h45
Distance franchissable max: 920km
Distance de décollage : 700m
Distance d’atterrissage : 850m


Armement :
Sans.


Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/NAL_Saras
http://www.aviationweek.com/Article.aspx?id=/article-xml/awx_02_15_2013_p0-549344.xml
http://www.airforce-technology.com/projects/saras-light-transport-aircraft/
http://ainonline.com/aviation-news/ain-air-transport-perspective/2013-07-15/india-commits-new-transport-aircraft
http://www.deccanherald.com/content/8032/iaf-induct-15-indigenously-built.html
http://www.dnaindia.com/bangalore/report-saras-set-to-fly-again-1827213
http://articles.economictimes.indiatimes.com/2013-02-05/news/36764630_1_national-aerospace-laboratories-saras-programme-aircraft-manufacturers
http://www.defencenow.com/news/469/indias-indigenous-saras-aircraft-to-fly-by-year-end-as-nal-modifies-its-air-frame-and-engine.html
http://modernsociety.wikia.com/wiki/NAL_Saras
http://www.flightglobal.com/news/articles/saras-back-from-the-brink-again-as-nal-targets-2013-353501/
http://www.livemint.com/Companies/BZPd7Y6DxjMf7YkopxIdVL/HAL-to-make-India8217s-first-passenger-aeroplane.html
http://nal.res.in/pages/saras.htm
http://nal.res.in/pdf/saras.pdf
http://www.nal.res.in/pdf/saga-main.pdf
http://www.researchgate.net/publication/37181543_Saga_of_Saras_Part_-_II_Report_of_Significant_EventsMilestones_reached_during_the_making_of_SARAS_Prototype_-_II_and_the_lessons_we_learnt_from_PT_-_1
Re: NAL/HAL "Saras" à 12/02/2014 13:56 Clansman
La fiche sur le site

Il n'y a pas d'exemplaires prévus pour l'aéronavale indienne ? C'était ce que j'avais cru comprendre…
Re: NAL/HAL "Saras" à 12/02/2014 14:14 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman!

Clansman a écrit

Il n'y a pas d'exemplaires prévus pour l'aéronavale indienne ? C'était ce que j'avais cru comprendre…
Ben je n'en sais rien, toutes mes sources parlent de l'Indian Air Force (ou IAF).
J'imagine que par la suite, l'aéronavale sera aussi intéressée, pour autant qu'un jour il soit construit en série. À terme, c'est au moins tous les Do-228 qu'ils aimeraient remplacer par les Saras, ce qui représente un potentiel de 90 appareils (40 au sein de l'IAF, 26 à l'aéronavale et 24 au sein des gardes-côtes).
Re: NAL/HAL "Saras" à 17/02/2014 22:24 Nico2
Merci Jericho, impecc' pour le placement, ne t'inquiète pas. :hehe:
Re: NAL/HAL "Saras" à 12/04/2016 17:35 Clansman
Le Saras est abandonné depuis janvier 2016. J'ai mis la fiche à jour. Je crois que le 3e prototype n'a même pas volé.
Re: NAL/HAL "Saras" à 12/04/2016 19:25 Jericho

Clansman a écrit

Le Saras est abandonné depuis janvier 2016. J'ai mis la fiche à jour. Je crois que le 3e prototype n'a même pas volé.
Cool… euh… Zut! :mrgreen:

Comme ça, on n'aura pas à se creuser la tête pour savoir s'il y en aura pour l'aéronavale indienne et la fiche restera à jour… :roll:
Re: NAL/HAL "Saras" à 12/04/2016 20:59 Ansierra117
Bien joué pour le suivi Clans :)
Sinon je suis d'accord avec Jericho, mine de rien les projets avortés c'est pas plus mal, ca n'évolue pas
Re: NAL/HAL "Saras" à 12/04/2016 21:43 Jericho
Autre exemple indien: le HAL LCH… le projet avance, certes, mais cela fait maintenant une dizaine d'année que le projet a commencé, le premier vol a eu lieu il y a déjà 6 ans et ils vont commencer les essais d'armement cette année… :shock:
Et pendant ce temps-là le Pakistan s'équipe en AH-1 bons de guerre… :roll:
Re: NAL/HAL "Saras" à 13/04/2016 10:59 Ansierra117
Enfin il faut relativiser, certes le Pakistan s'équipe mais ça reste au final 24 AH-1Z. A côté de ça l'Inde a aussi 22 AH-64E en commande
Re: NAL/HAL "Saras" à 13/04/2016 11:29 Jericho

Ansierra117 a écrit

Enfin il faut relativiser, certes le Pakistan s'équipe mais ça reste au final 24 AH-1Z. A côté de ça l'Inde a aussi 22 AH-64E en commande
C'est juste, j'avais zappé les Apaches indiens… :?

Quoi qu'il en soit, le "meilleur hélicoptère de combat" (comme ils l'appellent) prend son temps… :roll:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires